auteur
La rédaction

Du même auteur

> article suivant

Ode à Bruce

> article précédent

Euro féminin : Place aux quarts

Sirieix roi

Ballon d'Eau Fraîche 2016/17 – les résultats. C'est à sa troisième tentative que Pantxi Sirieix est enfin sacré, tout au bout de sa carrière. Une victoire aussi logique que méritée, à laquelle seul Cheick Diabaté aura résisté.

Partager

 

C'était écrit, en quelque sorte. Le Ballon d'Eau fraîche accorde une prime à la fidélité, que l'on peut comprendre à la fois comme la longévité dans un club… et comme la longévité parmi les candidats au trophée. À l'instar de Le Lan, (2012) et Danzé (2015), Sirieix l'emporte après trois candidature (Seube en a pour sa part connu quatre avant son sacre de l'an passé). L'heure du Toulousain devait donc venir, et elle a sonné au dernier moment puisque c'était aussi l'ultime chance du néo-retraité.

 

 

 

 

Il avait tout pour y parvenir. La fidélité à son club, qui procède moins d'une absence d'autre option de carrière que d'un choix qu'il a lui-même bien résumé – et qui rejoint un autre critère, celui de la lucidité: "Je savais que j'étais un joueur moyen et que Toulouse était donc très bien pour moi. Et si je partais, ça aurait été pour aller dans un club inférieur. Même si c'est parfois difficile mentalement, je suis toujours parti du principe de préférer d'être le moins bon parmi les meilleurs que le meilleur parmi les moins bons" (lire son portrait).

 

Son amour du football, sa façon de se mettre à disposition de son équipe et de ses coéquipiers participent également de sa légitimité au palmarès. Avec 34,4% des suffrages, Sirieix devient ainsi le plus large vainqueur du trophée, devant Seube (33,7%), Perrin (31,6%) et Danzé (29,5%). Mais cette victoire n'a pas été acquise d'emblée, car après 24 heures, c'est Cheick Diabaté qui menait, avant qu'une irrésistible poussée n'emporte l'affaire. D'aucuns y verront le résultat d'une nouvelle mobilisation du TFC et de ses supporters sur les réseaux sociaux, mais la capacité à mobiliser fait complètement partie du jeu.

 

Postulant atypique, Diabaté peut se consoler avec un des meilleurs scores de deuxième, seul Seube, lors du sacre de Danzé, ayant fait (à peine) mieux. À défaut d'avoir l'eau fraîche, il a tout notre amour.

 

 

Le portrait du vainqueur
Sirieix, supersub 

 

 

 

Les résultats du scrutin

4.165 votes ont été exprimés, dont seulement 2.887 validés par e-mail: entre les distraits et des bugs persistants sur mobiles, il y a eu de la déperdition mais la participation est en hausse par rapport à l'année dernière. Franck Béria complète le podium en devançant de quelques dizaines de voix les autres candidats, qui ont eu leurs supporters.

 

Thauvin, candidat atypique en voie de rédemption, figure en milieu de tableau, à quelques encablures de ses coéquipiers Germain et Sakai. L'OM attendra pour sa première ligne au palmarès – pourquoi pas avec Mandanda?

 

 

Le palmarès
2010 : Jérémie Janot
2011 : David Ducourtioux
2012 : Arnaud Le Lan
2013 : Loïc Perrin
2014/15 : Romain Danzé
2015/16 : Nicolas Seube
2016/17 : Pantxi Sirieix

 

Partager

Le Ballon d'Eau fraîche


La rédaction
2017-07-19

Ballon d'Eau fraîche 2016/17 : le vote

Toutes les présentations des candidats ayant été publiées (lecture obligatoire), c'est le moment de voter pour la lauréat de la saison. Le bureau de vote est ouvert jusqu'au 30 juillet.


J. L. et syle
2017-07-18

Ballon d'Eau fraîche 2016/17, les candidats : Pantxi Sirieix et Florian Thauvin

Deux revenants pour clore les portraits des candidats… Sirieix qui revient pour la troisième fois, et Thauvin qui revient d'aussi loin que son "triomphe" au dernier Ballon de Plomb de l'histoire. 


C. K. et Back-T-Oblak
2017-07-17

Ballon d'Eau fraîche 2016/17, les candidats : Andrea Raggi et Hiroki Sakai

Défenseurs que personne n'attendait, ils se sont imposés sans bruit au milieu du fracas, résistant aussi bien aux déboires de leurs clubs qu'à leurs retours en grâce. Raggi et Sakai défendent sur la même ligne.


>> tous les épisodes du thème "Le Ballon d'Eau fraîche"

Sur le fil

RT @Annie_Gasnier: L’Arabie saoudite, nouvelle Mecque du football globalisé https://t.co/fd21JhBBqZ

RT @FootballMuseum: #OnThisDay in 1927, fans tuned in to hear the first ever football radio broadcast: a Division One fixture between @Arse…

RT @LiberoLyon: Il n’encense pas Bruno Genesio après la victoire dans le Derby, sa carte de presse lui est retirée https://t.co/J6h2sAhkNR…

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

In barry we trust

aujourd'hui à 03h51 - leo : Gouffran directaujourd'hui à 01h00Bonds est le seul dopé avec Pete Rose.---Roger Clemens aussi... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 00h48 - Hok : Je serais assez étonné quand même. On a encore jamais vu un binational aux portes de l'équipe... >>


Les jaunes, héros zen

aujourd'hui à 00h44 - Yul rit cramé : C'est complètement dingue ces témoignages, comme s'il avait senti le danger, mais alors, le... >>


Tu sais ce qu'il te dit Casimir ?!

aujourd'hui à 00h39 - Hok : Votre équipe a été épatante ce soir, notamment les deux joueurs cités par Isaias, mais pas mal... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 00h30 - Flo Riant Sans Son : Non, mais vendredi, je ne suis même pas sûr qu'on doive le jouer ce match. Je ne sais pas si je... >>


Scapulaire conditionné

22/01/2019 à 23h27 - Yul rit cramé : Il déclarait suite à sa signature il me semble :"Il y aura un deuxieme Sala en Premier League"... >>


Coupe de France

22/01/2019 à 23h27 - PCarnehan : Je viens de voir ça. Cette fois, Thierry Henry risque de se faire moins prolixe.A son crédit,... >>


CDF sound system

22/01/2019 à 22h34 - Pascal Amateur : Des contorsionnistes classiques. >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

22/01/2019 à 22h24 - De Gaulle Volant : Sala manque >>


EAG, les paysans sont de retour

22/01/2019 à 22h20 - De Gaulle Volant : Comme le PSG, nous avons fait respecter la hiérarchie.Au bout des prolongations, oui, mais Reims,... >>


Les brèves

L'hutu sportif

"Le houblon rwandais derrière Arsenal." (lequipe.fr)

Un p'tit jaune, Wayne ?

"Rooney arrêté pour ivresse publique." (lequipe.fr)

L'origine du Mondial féminin

"Ada Hegerberg, Ballon d'Or féminin : 'Il y aura toujours des cons'." (lequipe.fr)

Saint Gland

"La cinglante réponse de Franck Ribéry à ses détracteurs." (lequipe.fr)

Et on baise à 13?

"Neymar et 'ses' 26 femmes : la photo polémique." (elle.fr)