auteur
La rédaction

Du même auteur

> article suivant

Retour de flamme

> article précédent

Luca rallie

Nicolas Seube, ce héros

Ballon d'Eau Fraîche 2015/16 – les résultats. Jusqu’ici, il était toujours placé mais jamais gagnant. La persévérance du Caennais Nicolas Seube dans sa quête de l’eau fraîche est enfin, et justement, récompensée.

Partager

 

C’est à croire que le Ballon d’Eau Fraîche, comme ses postulants, donne la prime à la stabilité, à la continuité, et fait fi de l’irruption soudaine de prétendants scintillants. Comme David Ducourtioux, Arnaud Le Lan et Romain Danzé avant lui, Nicolas Seube a attendu patiemment son tour. Huitième lors de la première édition, dauphin l’année suivante et encore l’an passé pour son grand retour après trois ans au purgatoire avec Malherbe, le Caennais s’est imposé comme un choix logique. Un tiers des votants l'ont choisi. Au passage, cela confirme aussi la suprématie des joueurs défensifs. On n’ira toutefois pas jusqu’à en déduire que la folie nécessaire à la créativité et à la percussion est incompatible avec l’eau fraîche...

 

 

Qui dit quatre candidatures, dit quatre portraits d’eau fraîche. Vous avez découvert la sensibilité politique du natif de Toulouse: "Je suis issu d'une famille qui vote communiste. J'ai baigné là-dedans." Vous avez sûrement acquiescé devant sa lucidité sur son statut de footballeur, lui qui est "conscient d’avoir un statut à part" mais trouve ridicule l’idée de statues, bonnes "pour Napoléon ou Jeanne d’Arc". Nicolas Seube a "besoin d’être en contact avec les gens". Sa loyauté à Caen, même dans les périodes difficiles, même après les relégations, a fait de lui une icône de Malherbe. "Les footballeurs ont souvent l’image de mercenaires, alors que le public aime les joueurs qui prouvent leur attachement au club." La meilleure preuve? Il n’a pas d’agent. "Un agent c’est utile pour quitter un club, pas pour y rester", justifie-t-il, lui qui vient de boucler sa quinzième saison en Normandie.

 

Élément d’expérience, à trente-six ans, Nicolas Seube s’est toujours mis au service du collectif, sur le terrain, sur le banc ou dans le vestiaire, au poste de latéral comme de milieu. Ce modèle d’abnégation compte désormais 492 matches professionnels au compteur, toutes compétitions confondues. Il devrait franchir la barre symbolique des cinq cent la saison prochaine, avant, dans les années qui viennent, de "rester au club et continuer à y travailler, en tant que formateur, bénévole, dans la communication ou dans l’éducatif". La fidélité, jusqu’au bout.  

 

Le portrait du vainqueur
Nicolas Seube, Tsar à domicile 

 

L'interview du vainqueur
« Je fais partie des meubles de la ville »

 

 

Les résultats du scrutin

2.487 votes confirmés par e-mail du 9 au 15 mai. Les chiffres de participation sont les plus bas de l’histoire, mais la faute nous en incombe, le bureau de vote ayant d’abord connu quelques problèmes sur mobile, ce qui a pu décourager certains électeurs. Sans compter ceux qui ont annoncé boycotter l’élection en l’absence de leurs protégés (Giresse, Jouffre…).

 

Nicolas Seube s’est détaché d’emblée, et il a petit à petit creusé l’écart avec son dauphin, Steve Mandanda, jusqu'à récolter deux fois plus de votes que l'Olympien. On aurait pu imaginer un raz-de-marée compte tenu de l’ampleur potentielle de l’électorat marseillais, il n’a pas eu lieu. Derrière, Pantxi Sirieix gagne une place par rapport à l’an dernier et monte sur le podium. Reste à savoir s’il confirmera son départ à la retraite ou s’il tentera de revenir la saison prochaine pour bénéficier à son tour de l’effet continuité.

 

Derrière, l’Angevin Vincent Manceau, fidèle parmi les fidèle, effectue une entrée remarquée, comme l’ovni Rodéric Filippi, qui aura toutefois du mal à redevenir éligible après la descente du Gazélec. La candidature d’Hatem Ben Arfa n’a, elle, pas convaincu, tandis que Jérémie Bréchet aurait certainement mérité une plus grand mobilisation autour de lui. Mais après tout, dans l’élection du Ballon d’Eau Fraîche, il n’y a que des vainqueurs.

 

 

Le palmarès
2010 : Jérémie Janot
2011 : David Ducourtioux
2012 : Arnaud Le Lan
2013 : Loïc Perrin
2014/15 : Romain Danzé
2015/16 : Nicolas Seube

 

Partager

Le Ballon d'Eau fraîche


La rédaction
2017-07-31

Sirieix roi

Ballon d'Eau Fraîche 2016/17 – les résultats. C'est à sa troisième tentative que Pantxi Sirieix est enfin sacré, tout au bout de sa carrière. Une victoire aussi logique que méritée, à laquelle seul Cheick Diabaté aura résisté.


La rédaction
2017-07-19

Ballon d'Eau fraîche 2016/17 : le vote

Toutes les présentations des candidats ayant été publiées (lecture obligatoire), c'est le moment de voter pour la lauréat de la saison. Le bureau de vote est ouvert jusqu'au 30 juillet.


J. L. et syle
2017-07-18

Ballon d'Eau fraîche 2016/17, les candidats : Pantxi Sirieix et Florian Thauvin

Deux revenants pour clore les portraits des candidats… Sirieix qui revient pour la troisième fois, et Thauvin qui revient d'aussi loin que son "triomphe" au dernier Ballon de Plomb de l'histoire. 


>> tous les épisodes du thème "Le Ballon d'Eau fraîche"

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 20h21 - Tonton Danijel : Après, LREM a sans doute pensé que son exposition médiatique actuelle pourrait être utile dans... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 20h19 - Lucho Gonzealaise : Je me demandais justement combien il coûterait, Lala. Etant donné qu'il voulait partir dans un... >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 20h17 - Moravcik dans les prés : Bon la 2e MT était quand même encourageante.Difficile de savoir ce qui se passe dans le groupe.... >>


Tout en haut du Nou Camp

aujourd'hui à 20h16 - Biocentrix : Quique rencontre Bordalas Face au premier pressing de Liga, toujours un 433 en phase défensive... >>


LdC : La Ligue des Cahiers

aujourd'hui à 20h12 - Redalert : Peut-être reste t-il 2-3 gégènes de l'époque coloniale... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

aujourd'hui à 19h57 - FPZ : Oui, mais cette année, c'est pas pareil, c'est lui qui cherche, avec son maillot tout moche... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 19h54 - impoli gone : 93 ans. My god.Les vieux souvenirs de boomer que voilà.Sacré bouteille, Qui a tué Davy Moore et... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 19h31 - Run : LYon Indomptableaujourd'hui à 17h19Je n'arrive même pas à identifier ce qu'il y a à changer... >>


La L1, saison 2019/2020

aujourd'hui à 19h24 - Mevatlav Ekraspeck : En fait, sin on enlève le PSG et Toulouse (et peut-être l'OM), cette ligue 1 est devenue un vaste... >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 19h15 - JeanBen : La dem de Letang c'est après la défaite à LilleLe rythme va revenir à un match par semaine, ça... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)