> article précédent

Bas les pâtes!

> article précédent

Si ma tente en avait...

La Gazette de l'Euro > troisième

Il aura fallu couper des têtes pour mettre l'Europe au (dernier) carré. Retrouvons la recette des quatre quarts.
Partager
Les résultats

Groupe A
Turquie-République Tchèque : 3-2 Turquie sonne le glas
Suisse-Portugal: 2-0 Paquet Fado

Groupe B
Autriche-Allemagne : 0-1 Ballack it like that
Pologne-Croatie : 0-1 Éloge de la technocroatie

Groupe C
Pays-Bas-Roumanie : 2-0
France-Italie : 0-2 Groupés dans la mort

Groupe D
Grèce-Espagne : 1-2 Feta valise
Russie-Suède: 2-0 Absolut Russia


Quarts de finales
Portugal-Allemagne: 2-3 High and Löw
Croatie-Turquie: 1-1 (1-3, t.a.b) Kebab! Pow! Blop! Wizzzzzz
Pays-Bas-Russie: 1-3 Vodka Orange
Espagne-Italie: 0-0 (4-2, t.a.b) Bas les pâtes !




Les 5 gestes des quarts de finales

• Le double une-deux de Podolski avec Klose puis Ballack. Le joueur du Bayern lève la tête, patiente et sert Schweinsteiger lancé comme une balle de fusil.
• La frappe pure et instinctive de Podolski de plus de trente mètres qui frôle le cadre de Ricardo, médusé.
• Les frappes de loin de Kolodine, sur lesquelles des millions de téléspectateurs ont instinctivement rentré la tête dans les épaules en se protégeant le visage.
• L’action estampillée Pedros-Loko de Pavluychenko et Anuykov, achevée par une frappe excentrée de l’arrière droit que Van der Sar capte d’une main.
• La sortie kamikaze de Volkan sur un centre tendu de Jankulovski, dans les pieds de Sionko. À montrer dans toutes les écoles de gardien de la région lyonnaise.


Les 5 antigestes des quarts de finale

• La tête mal maîtrisée par Pepe, qui rate l’égalisation alors qu’il était libre de tout marquage, à deux mètres du but, quelques instants avant que Ballack ne tue le match.
• La sortie de Rüstü parti chercher des pâquerettes au loin, et son demi-tour désespéré pour finir aux fraises dans ses filets.
• Le fouetté à peu près retourné par Toni, avec juste ce qu’il fallait de toucher pour empêcher Grosso de reprendre le centre de Di Natale, alors qu’il arrivait lancé comme un avion aux six mètres, libre de tout marquage.
• Le genou cagneux Moutinho qui envoie le ballon au-dessus de la transversale plutôt que de mettre sa tête, sur un centre parfait de Bosingwa.
• Le tressaillement de paupière de Van Basten à la cent huitième minute. Nos experts sont formels: ce tic signifiait "Putain, pas un pour coller aux Soviets une volée en lucarne depuis la ligne de touche".


donadoni_arbitre.jpg
"Ma, tou é sour qué ça va pa sé voir ?"


La mini-bannette

L'animatrice qui lit les gazettes des Cahiers en cachette
Estelle Denis (100% Euro) : "C’est Wikipédia, Dominique Grimault!”

La lose collée au derrière
Franck Leboeuf (100% Euro) : "Jean-Marc Ferreri qui est d’ailleurs le seul Français double champion d’Europe, puisqu’il était dans le groupe de 84 et qu’il était sur le banc de l’OM en 93". Michel Platini, Didier Deschamps, Marcel Desailly, Bixente Lizarazu ou Zinédine Zidane n’ont, il est vrai, pas eu l’honneur de connaître des bancs aussi prestigieux…"

Le consulting aléatoire
Jean-Marc Ferreri (M6) : "Attention! Ooooooh! L’égalisation! Enfin… ils reviennent à 3-2 avec ce joli coup de tête de Postiga".

La crucifixion en haut du Mont Pinaille
- Christian Jeanpierre : "C'est raté!"
- Jean-Michel Larqué : "Non c'est à coté".


domenech_avion.jpg
À noter, la superbe valise offerte par les Pays-Bas pour un retour avec plein de souvenirs.


La minute "réquisitoire du flagrant délire" de Raymond Domenech

"Qu’un arbitre ait aussi peu de psychologie dans un match pareil, et qu’il plombe le match complètement, parce qu’il a perdu le match, et qu’il expulse en même temps le joueur…" (100% Euro)


La minute "Les experts à Solférino" de François Hollande

"Moi je pense que c’est un problème de stratégie. Qu’est-ce qui se passe? Les coachings sont le reflet de cette stratégie: on est simplement dans cette idée de pas prendre de but. Et cette idée devient absurde quand on veut battre la Roumanie" (100% Euro).


La minute d’empathie de Dominique Grimault

"Je crois qu’il a failli, moi, sur une chose essentielle. Il a fait une erreur, une seule à mon avis, doit tout simplement reconnaître ses erreurs. Il doit tout simplement présenter ses excuses. Donadoni l’a fait après les trois buts encaissés par les Italiens face au Pays-Bas… Ben tout simplement au public!.. Mais qu’est-ce qu’on s’en cogne, quoi!? Mais c’est en quelque sorte respecter le public! Ben comme je me suis excusé par rapport à mes amis Roumains, c’est exactement la même chose!" (100% Euro).


menes_time.jpg
"Quand je pense qu'à cette heure-ci, Robert Pires se fait chier dans son jacuzzi à Bali alors que Domenech s'est imaginé que les Bleus n'avaient plus besoin de lui..."


Le top pronostic qui pique

1. Bruno Solo: "Je vois pas les Portugais perdre contre les Allemands par contre. Parce que les Portugais, ils vont les déchirer les Allemands. Oh oui! Oh ils sont trop bons les Portugais!" (100% Euro)

2. François Hollande: "Buffon, s’il y a une série de tirs aux buts, quand même, il a un avantage psychlogique hein!" (100% Euro)

3. Dominique Grimault: "Je vois plutôt les Portugais devant les Allemands, parce que je pense que cette équipe du Portugal est magnifique, joue, est vivante, et il y a de beaux leaders, il y a un joueur charismatique avec Ronaldo, face aux Croates, qui j’espère aussi vont battre les Turcs, même si je n’ai rien contre les Turcs je le précise, on ne sait jamais, comme c’est toujours très mal interprété' (100% Euro).

4. Eugène Saccomano : "Ce serait bien de terminer cet Euro sur une belle victoire contre l'Italie, même si l'on devine que la qualification sera hautement improbable tant l'intérêt des Hollandais sera de perdre devant la Roumanie. De leur part – et il faut l'avouer, qui ne ferait pas la même chose – il s'agira de stratégie et non pas de tricherie" (Blog MSN).

5. François Pécheux : "Espagne-Italie, ça va être magnifique" (le mag de l’Euro)


sarkozy_doigt.jpg
"J'ai toujours été un supporter de la Squadra azzurra! D'ailleurs, ma belle mère est Italienne".

>> Suivez aussi l’Euro dans le Diaporama des lecteurs



Tendance été 2008

Des trois grands favoris flamboyants dégagés par le premier tour de la compétition, on ne retrouve que l’Espagne dans le dernier carré. Les offensives rouges n’ayant jamais pris le dessus sur la défense de l’Italie, dont l’identité de jeu s’est réaffirmée dans un match à élimination directe, c’est paradoxalement à l’issue d’un morne 0-0 que l'audacieux football espagnol se qualifie pour sa première demi-finale internationale depuis 1984.

My name is Luka
Le réalisme allemand semble avoir retrouvé ses vertus avec les matches couperets, et il a eu raison d’un football portugais chatoyant – que l’on a pourtant eu du mal à imaginer retournant la situation face à la Nationalmannschaft. Cette belle formation ne sera donc pas davantage récompensée qu’en 2000 (demi-finale) et 2004 (finale), et pourrait même commencer à désespérer que son jeu d’attaque lui offre un titre un jour.
La formation de Löw, dont l'homogénéité et la cohérence tactiques peuvent faire envie aux Bleus, part assez largement favorite de cette partie de tableau, tant on peine à imaginer que les Turcs puissent créer une surprise aussi colossale que la Grèce il y a quatre ans, en se présentant aussi affaiblis en demi-finale. Leur opiniâtreté aura toutefois eu raison d’un football croate séduisant, symbolisé par un magnifique Luka Modric.

Moscou du lapin
En prenant assez facilement la mesure des Pays-Bas, l’autre épouvantail de la compétition, l’habileté technique des Russes ne doit pas tromper son monde: le football développé est d’une grande sobriété, fondé sur des transmissions vives rendues possibles par une stupéfiante mobilité collective. Avant la jolie technique des hommes de Guus Hiddink, c’est sur la supériorité athlétique que reposent les excellentes prestations d’Archavine et de sa petite bande.
En étouffant les jeunes Hollandais, les Russes endossent pourtant légitimement le costume de lumière du "beau football" lancé à l’assaut du palmarès international, chasse gardée du "football coffre-fort" depuis si longtemps. On souhaite bien du plaisir à l’Espagne et l’Allemagne ou la Turquie pour tenter de contenir l’équipe qui, après avoir raté son entrée dans la compétition, parvient en forme optimale au meilleur des moments...


trois_bleus.jpg
C'est scandaleux, la banderole "Voleurs de poules, plongeurs, fumeurs de joints: bienvenue dans le groupe C" a été censurée par la télévision suisse.


Les observations en vrac / best of

• Petits, rapides, infatigables, multipliant les passes et les appels: en fait, Hiddink a juste déguisé ses Coréens en Russes.
• Quelque part aux Maldives, David Trezeguet a eu un spasme.
• Il ne manquait plus qu’une sortie cul au vent de Buffon dans les dents de Battiston pour assombrir encore davantage la dernière soirée des Bleus.
• La mauvaise foi de Franck Lebœuf est tellement hypertrophiée qu'elle lui donne des hallucinations.
Hiddink serait foutu de qualifier l’AS PTT Poissy en Ligue des champions. Et d’y faire bonne figure.
• C’est Hiddink qui avait lancé Van der Sar en sélection, il y a treize ans. C’est lui qui met fin à sa carrière internationale aujourd’hui. À ressortir quand en 2020 Domenech, devenu entraîneur de l’Italie, enverra Benzema à la retraite.
• Sacré bluffeur, ce Zambrotta! Pendant toute la saison, il a fait semblant de ne pas tenir plus de quinze minutes, juste pour tromper les Espagnols.
• 90e+2 contre la Suisse, 87e et 89e contre la République tchèque, 120e+1 contre la Croatie : s’ils passent les tours de l’Euro grâce à 3% de leur temps de jeu, l’argument des 3% de leur territoire en Europe pourrait ne pas écarter longtemps les Turcs hors de l’Union.



Les questions

• Dire dix fois dans le match que la Croatie est l'invité surprise des quarts, c'est juste pour humilier les Anglais?
• Dans quel merdier les Bleus devront-ils se fourrer pour que Thuram, Sagnol et Makelele soient rappelés avant la Coupe du monde 2010?
• Après le pétrole et le gaz, la Russie exportera-t-elle un jour le sang de Zhirkov?
• Entendu en tribune officielle, de la bouche de Jean Michel Aulas au cours du match Espagne-Italie: "On pourrait pas prendre le latéral gauche italien pour remplacer Grosso?"
Asik joue-t-il en Adidas?



Carnet rose

On ne sait pas si elle sera plutôt panthère verte et d'attaque, ou tendance blues et intransigeante en défense, mais bienvenue à Alex, venue au monde en plein Euro!

Partager

> sur le même thème

Bas les pâtes!

> Dossier

L'Euro 2008

L'Euro 2008


2008-07-04

Euro : notre palmarès à nous / 2

Des hauts et des bas, des débats bas, des buts et des déboires: deuxième partie de notre  sélection exclusive.


2008-07-03

Euro : notre palmarès à nous / 1

Notre comité d'experts a épinglé les gagnants et les perdants sur son tableau d'honneur. Première partie.


Antoine Faye et Laurent Bischoff
2008-06-30

Toque Final

L’Europe parle espagnol. Quarante-quatre ans après un sacre européen presque anecdotique, la Selección a vaincu ses fantômes en franchissant l’obstacle des quarts, et lavé la douloureuse défaite de 1984...


>> tous les épisodes du thème "L'Euro 2008"

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 20h29 - Utaka Souley : En ce genre de circonstances, j'aime à rappeler la devise d'un consultant anglais, à propos de... >>


Habitus baballe

aujourd'hui à 20h27 - Utaka Souley : @Cush, je parlais plutôt du personnel politique que des philosophes ou des intellectuels. Pour un... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 20h27 - Tonton Danijel : Et Wainwright n'a pas insulté la soeur de Vaahamahina, il lui a juste demandé s'il connaissait... >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 19h56 - 12 mai 76 : Ben si c’est au sujet des relances il va enguirlander tout le monde le coach... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 19h51 - AKK, rends tes sets : C11 : non, pas spécialement, je suis plutôt de ton avis !Je voulais juste souligner cette... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 19h40 - Run : forezjohnaujourd'hui à 19h03Y'a pas eu des Renault avant Benetton?----Oui. Mais cette petite... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 19h31 - Jean-Huileux de Gluten : Gilles et jeune--------------Avec Classico, j'avais l'impression que sans être d'accord, les gens... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 18h40 - Lucho Gonzealaise : Voilà sehwag, tu as tout bien résumé. Encore une fois, revoyez l'action qui amène le poteau de... >>


Manette football club

aujourd'hui à 18h35 - Seven Giggs of Rhye : Merci pour les retours les gars. C'est en cours de téléchargement, je ferai un retour quand... >>


Messages de service

aujourd'hui à 18h01 - Troglodyt : Modérez votre déception quant à l'absence de réactions au sujet de la revue, peut-être que... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)