Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Présentons-nous...

Le fil où les petits nouveaux promus sont à l'affiche.

  • Moravcik dans les prés le 21/06/2021 à 10h03
    Tu as raison, autant avoir des ambitions réalistes : pas d'ulcère = saison plutôt réussie.

    Bon, sinon je crois que les habitués ont un questionnaire d'entrée.

    (bienvenue)

  • poiuyt le 21/06/2021 à 10h28
    Qu'est ce que tu penses d'Ilan et de Ghoulam???

  • Serg(inho) Camara-Zoff le 21/06/2021 à 10h42
    Je suis un romantique, Ilan c'est un poète. Et son but au Parc, le sommet de son art.

    Ghoulam, sur une échelle de M'bengue à Bridonneau, je lui mets 5. Un pur stephanois qui m'aura pas assez faut vibrer à mon goût.

  • Mevatlav Ekraspeck le 21/06/2021 à 10h47
    Serg(inho) Camara-Zoff? Aucun lien.

    Bienvenue.

  • Serg(inho) Camara-Zoff le 21/06/2021 à 10h56
    Aucun lien, fils unique

  • El Mata Mord le 21/06/2021 à 12h41
    Bienvenue Serginho

  • Delio Onnisoitquimalypense le 21/06/2021 à 15h51
    Salut Serginho, chouette pseudo(que j'emprunterai sans doute pour une ékipalakon "oeuvres de la littéraure")

  • Ô Marc, Overmars le 08/08/2021 à 23h08
    Salut à toute la Cédéfie ! Bien planqué derrière mon écran, je vous lis depuis 15 ans, véridique ! Comme vous êtes en vacances (puisque tous profs) et désœuvrés (puisque connectés tous les jours sur ce site), je vous apporte un peu de lecture. Voici mon texte de candidature adressé à Dame Rédac', désolé d'avance pour le pavé et pour le côté mélo.
    J'ai grandi à côté de Lyon, et à l'âge de 7 ans, je m'inscris dans le club de foot de mon camarade d'école. Très vite ça me plaît : ambiance chaleureuse, les matchs, le tournois. Parmi les joueurs, Frédéric Kanouté, déjà très au-dessus du lot. A 13 ans, on forme une belle équipe de copains, ça joue bien, on gagne nos matchs, on remporte des tournois. Freddy (c'était son surnom de gosse) se fait appeler par l'OL, évidemment. Moi par un club juste en-dessous, pourvoyeur régulier de l'OL et autres centres de formation (à l'époque, Nantes est la référence). Je me retrouve dans une équipe d'ambitieux opportunistes, mais je suis trop naïf pour m'en rendre compte. La 1re année se passe bien. La camaraderie n'est pas la même, mais comme on gagne beaucoup ça créé des liens, même superficiels, et je m'en sors honorablement. Quand on joue contre Job, Bardon, Kanouté, on résiste même pas trop mal. Disons qu'on ne se fait pas écraser comme la plupart. Depuis mes débuts au foot, ma vocation est là : je suis un 7, le vrai, l'ailier droit bouffeur de ligne et d'arrières-gauches, implacable centreur, premier défenseur, infatigable dans la contre-attaque, buteur régulier. J'aime ça, je me sens fort dans mon corps en croissance.
    Deux ou trois ans plus tard, je perds peu à peu ma place pour des raisons qui m'échappent alors, et qui n'ont pas grand-chose à voir avec le niveau footballistique ni l'implication. Et je sens bien que quelque chose se casse dans ma passion enfantine. Le glas sonne un dimanche matin. Nous jouons contre un club réputé rugueux et dur à battre. Je suis remplaçant, et j'observe depuis le banc un match fermé et tendu. J'entre en milieu de 2e mi-temps. Passent une dizaine de minutes informes, sans ballon ou sans espace. Et soudain, la lumière. Je récupère un ballon au milieu et d'un coup de rein sors de la mêlée. Je dribble un premier adversaire, efface l'arrière gauche et prends la diagonale vers le but. Les centraux sont pris de court et je vais plus vite qu'eux. Le goal ferme l'angle de tir en sortant vers moi, je le crochète par l'extérieur, lève le nez et d'un piqué donne à mon avant-centre qui arrive à toute blinde et marque dans le but vide. Et soudain, l'ombre. C'est vers le banc qu'il fonce, en héros, bravo bidule ! génial bidule ! Tous mes partenaires suivent leur champion, pensez, c'est la délivrance. Je reste seul, appuyé au poteau, essoufflé, conscient soudain de l'injustice de ce sport d'égoïstes. Pas un regard vers moi, ce moment dure une éternité, j'ai les larmes aux yeux. Le goal me regarde bizarrement, il me déteste sans doute pour cette action mais semble comprendre ma peine. Ironie cruelle, un parent adverse me glisse un « bien joué, gone ». Tout le monde reprend sa place. Je reviens dans mon camp dépité. Cinq minutes plus tard, l'entraîneur me sort sans un mot. Je n'ai jamais compris s'il l'a fait pour m'endurcir ou parce que je jouais mal depuis la reprise. Ou parce qu'il ne m'aimait pas. La suite est floue, mais on a gagné 1-0 et j'ai eu bien du mal à chanter la victoire dans les vestiaires. Sur la route du retour, j'ai décrété que j'arrêtais. Définitivement.
    Depuis, je me suis mis à d'autres sports et même si le foot reste dans mon cœur, il me procure des émotions ambivalentes. Je m'enthousiasme des belles actions, je verse une larme au moindre geste fair-play et abhorre les attitudes égocentriques. Ce que j'aimais dans le foot, je le trouve plutôt dans les autres sports collectifs, et les compétitions de 2021 le confirment : je me sens tellement plus proches des bleus du basket, du hand et du volley aux JO que des footeux de l'Euro. Et pourtant, je ne peux m'empêcher de regarder des matchs et suivre les résultats. Bon, surtout ceux de l'OL, je l'avoue. Bien que ce club m'agace souvent, il reste celui de mon enfance, celui de ma ville, et j'ai continué à le suivre malgré la distance.
    A une époque de ma vie, alors exilé tropical (mais pas fiscal), j'avais laissé derrière moi les anciennes amitiés, fui la famille, rejeté les considérations politiques. Mais pas les CdF, qui furent longtemps un solide point d'ancrage avec la France et une mine d'informations en tout genre. Que n'ai-je appris et découvert grâce à vous, et ri aussi, sur les fils musique, ciné, bouffe, BD, littérature, petit écran, voyages, et même sur le fil J'ai raté ma vie (ce que je me dis parfois) ! J'ai à présent envie d'apporter ma légère mais sincère contribution, portée par l'humour et l'eau fraîche.
    Mon pseudo rend hommage à ce joueur que j'admirais enfant, à qui j'espérais ressembler, et dont le profil ferait aujourd'hui tant de bien à l'OL… Vous pouvez donc m'appeler Marc, bien que mon vrai prénom soit Olivier.
    Dernier mot : je ne déteste aucun club, je suis toujours pour l'OL, sauf quand l'adversaire est objectivement meilleur !

  • Dan Lédan le 08/08/2021 à 23h28
    Et merde..encore un comptable..
    La bienvenue quand même.

    Joli texte ceci dit...

  • Ô Marc, Overmars le 08/08/2021 à 23h46
    Merci Dan ! T'en fais pas, je n'ai de comptable que le nom, le titre et le cabinet d'expertise, rien de sérieux...