Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Feuilles de match et feuilles de maîtres

Qui a dit que football et littérature étaient incompatibles ? Voici le forum où vous pourrez parler de vos lectures récentes et anciennes, liées ou non avec le ballon rond.

Un conseil de lecture ? Une bonne librairie ? =>> "You'll never read alone", le Gogol Doc: http://bit.ly/11R7xEJ.

  • Julow le 19/09/2021 à 14h17
    Tu as complètement raison. C'est la neige "qui vient juste de tomber" (je sais que c'est pas à toi que je l'apprends, hein). Mais c'est aussi ce que veut dire "neige fraîche", non ? C'est pas tant un contresens qu'un pléonasme.

  • Cris CoOL le 19/09/2021 à 14h17
    D'accord avec toi Toni : la neige fraîchement tombée

  • Pascal Amateur le 19/09/2021 à 14h22
    Je pense qu'il n'y a aucun souci à traduire un adverbe par un adjectif, d'autant que "neige fraîche" joue d'une assonance qui peut se justifier.

  • Julow le 19/09/2021 à 14h23
    Et vous êtes d'accord que le "wächst in DIE Sprüche.." est inattendu, en tout cas pas rendu par "dans.." , et le serait mieux par "vers" ?

  • Julow le 19/09/2021 à 14h30
    Surtout que la mort croît dans les couronnes des hivers (au datif, cette fois)... et par ailleurs les branches sont plus sanglantes qu'ensanglantées.

    Bref, il y a de quoi refaire une traduction CDF.

  • Toni Turek le 19/09/2021 à 14h41
    Pascal > C'est juste que la lecture m'a donné l'impression d'une traduction double de "frisch" qui à première vue ne semblait pas se justifier.

    Julow > D'accord avec toi, "vers" rend mieux que le "dans". Mais pourquoi pas "en" sinon ?

    Merci pour le partage en tout cas.

  • Julow le 19/09/2021 à 14h52
    De rien. Et je vois plein d'autres bouts de traductions très discutables, comme cette perdrix qui ne fait que passer très vite ("enragée" ?), cette meule qui a l'air de fracasser le bois alors que ça n'est qu'une paisible roue à aubes (qui aurait pu, elle, nous consoler ?). j'ai envie de refaire une traduction, toutes les remarques sont très bienvenues.

  • John Six-Voeux-Berk le 19/09/2021 à 15h06
    Joli texte.
    Avec mes bribes d'allemand LV1, je me demande s'il n'est parfois pas plus correct de traduire « in+acc » par « dans » plutôt que par « vers ». Le « dans » de « J'entre dans la maison » se traduirait par un in+acc, par exemple, non?
    Et donc j'essaierais surtout de me demander ce que peut signifier cette croissance de la mort vers/dans la parole de la neige. À moins que ce cc de lieu s'applique aux doigts raidis (qui se raidissent précisément en s'enfonçant dans la neige)

  • Julow le 19/09/2021 à 15h25
    Tu as raison pour "entrer dans la maison", où il est évident que c'est le mouvement, mais ici :
    - la mort croît dans (au sens du datif, elle est là-dedans) les couronnes de l'hiver en éclats, on pourrait dire : elle y naît
    - loin (en s'éloignant de ?) de l'herbe et du Wildnis (qui est plus l'inhabité que le sauvage, mais bon... faut chercher comment le traduire)
    - et donc... à travers les Sprüche de la neige ?
    Et d'ailleurs ça peut être les doigts qui "traversent" la neige, mais ils sont plus raides que "raidis", en tout cas pas "en train de se raidir".

  • Julow le 19/09/2021 à 17h00
    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

    Kein Baum und kein Himmel
    wird dich trösten,
    auch nicht das Mühlrad
    hinter dem Krachen des Tannenholzes,
    kein sterbender Vogel,
    nicht die Eule und nicht das rasende Redhuhn,

    zurück ist es weit,

    dich wird kein Strauch mehr schützen
    vor kalten Sternen
    und blutigen Zweigen,
    kein Baum und kein Himmel
    wird dich trösten,
    in den Kronen zerborstener Winter
    wächst dein Tod
    mit steifen Fingern
    fern von Gras und Wildnis
    in die Sprüche des frisch gefallenen Schnees.

    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

    Aucun arbre et aucun ciel
    ne te consolera
    pas non plus la roue à aubes
    derrière le fracas du bois de sapin,
    aucun oiseau mourant,
    pas la chouette et pas la perdrix effrénée

    le retour est loin

    toi qu'aucun buisson ne protégera
    des étoiles froides
    et des branches sanglantes,
    aucun arbre et aucun ciel
    ne te consolera,
    dans les couronnes de l'hiver en éclats
    ta mort croît
    les doigts raides
    loin de l'herbe et de la nature sauvage
    vers les sentences de la neige fraîchement tombée.

    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

    Je vous gratifierai de mes commentaires pédants plus tard, si ça intéresse quelqu'un