En vous connectant, vous certifiez n'avoir jamais trompé votre club favori. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Match de foot et guerre mondiale

Oussama Ben Laden et ses amis parlent football. Comme quoi, il faut faire attention avec ce sport : même les terroristes aiment ça. Transcription et observations.
Auteur : Etienne Melvec le 13 Dec 2001

 

Avec leur sens inné du marketing, les Américains ont sorti la cassette vidéo de Ben Laden juste avant les fêtes, ce qui montre leur réactivité en comparaison des tergiversations qui accompagnèrent ici la disparition de la cassette Méry, notre Roswell à nous. Trêve de plaisanteries; car malgré cette promotion massive (quoique plus maîtrisée que pour le dernier enregistrement), il est peu probable qu'elle bénéficie d'une sortie en DVD. Sa médiocrité technique est en cause (moins bien rattrapée que celle de Maradona par Nagui), mais surtout, les personnages ont un sens de l'humour douteux et passent leur temps à se raconter des rêves, du type "j'avais tout vu la veille et ma belle-sœur aussi". On remarque que les membres d'Al Qaida sont de sacrés mythomanes : il doivent se persuader d'avoir rêvé les attentats pour y croire.

Mais si Ben Laden se retrouve incongrûment sur les Cahiers, c'est parce qu'à deux reprises notre sport préféré est évoqué dans cette séquence audiovisuelle historique. En voici la traduction (la version originale de la retranscription par l'administration américaine de la cassette trouvée à Kandahar figure en bas de page).

Oussama Ben Laden : Abu-Al-Hasan Al-((Masri)), (…) m'a dit il y a un an: "J'ai rêvé que nous disputions un match de football contre les Américains. Quand notre équipe est arrivée sur le terrain, il n'y avait que des pilotes!". Il a dit : "Alors je me suis demandé si c'était un match de foot ou un match de pilotes! Nos joueurs étaient des pilotes." Il (Abu-Al-Hasan) n'a rien su de l'opération avant de l'apprendre à la radio. Il a dit que le match s'était déroulé et que nous les avions battus. C'était un bon présage pour nous.

C'est ensuite une autre prémonition, d'un comparse :

Soulémane ((Abu Guaith)): J'étais assis avec le "Shaykh" dans une pièce que j'ai quittée pour passer dans une autre où il y avait un poste de télévision. C'était le programme de la soirée. La scène montrait une famille égyptienne [ce qui désigne aussi Al-Qaida NDLR] assise dans son salon qui explosait de joie. Tu sais, comme quand il y a un match de football et que ton équipe gagne, c'était la même expression de joie. Il y avait un sous-titre qui disait "Pour venger les enfants d'Al-Qaida, Oussama Ben Laden lance une opération contre l'Amérique".

Évidemment, face à cela, toute tentative de commentaire est vouée à tourner court, au-delà des clichés sur l'universalité du football et de ses joies un peu malsaines, voire de ses transes religieuses.
Nous nous sommes tout de même risqués à quelques remarques déplacées, forcément déplacées.

Observations
Battre les Américains au football, il n'y a vraiment pas de quoi s'en faire une gloire, surtout avec des cutters.
C'était à FIFA 2000 qu'il fallait jouer, pas à Flight simulator.
Le football et les postes de radio ou de télévision n'avaient pas été interdits par les Taliban?
Si c'est le foot qui les a rendus comme ça, il faut qu'on arrête tout de suite.
C'est pas ça qui va réconcilier les Américains avec le soccer.

Version originale de la retranscription par l'administration américaine de la cassette trouvée à Jalalabad :

Abu-Al-Hasan Al-((Masri)), (…) told me a year ago : “I saw in a dream, we were playing a soccer game against the Americans. When our team showed up in the field, they were all pilots!” He said : “So I wondered if that was a soccer game or a pilot game? Our players were pilots.” He (Abu-Al-Hasan) didn't know anything about the operation until he heard it on the radio. He said the game went on and we defeated them. That was a good omen for us.

Sulayman ((Abu Guaith)): I was sitting with the Shaykh in a room, then I left to go to another room where there was a TV set. The TV broadcasted the big event. The scene was showing an Egyptian family sitting in their living room, they exploded with joy. Do you know when there is a soccer game and your team wins, it was the same expression of joy. There was a subtitle that read: "In revenge for the children of Al Aqsa', Usama Bin Ladin executes an operation against America."

Et en bonus pour ceux qui lisent les articles jusqu'au bout :
Ben Laden aurait déclaré à George Bush : "Tora-Bora, mais moi tu m'auras pas".

Réactions

  • MerciLilian le 14/12/2001 à 10h41

    Oui Piem; je comprends.

    Je te réponds que George W Bush n'est pas un chef d'état démocratique. Pour moi, c'est antinomique avec peine de mort (et donc torture).

    Pour préciser; si tu me demandais si moi je serais capable d'éprouver des sentiments de vengeance allant jusqu'au meurtre, je te répondrais: peut-être, je ne suis qu'un homme.
    Par-contre, qu'un système d'état enferme un individu pendant plusieurs années en l'expliquant qu'il va être assasiné, c'est pour moi de la torture, de la barbarie perverse et je suis fière de l'Union Européenne (qui n'est pas parfaite pour autant).

  • papa cammayo le 14/12/2001 à 10h46
    Resist,

    l'utilisation des emails ne peut pas plaire à tous et je me faisais justement la réflexion ce matin que d'y recourir systématiquement cassait les débats et les forums. Entièrement d'accord avec toi donc.

    Mais dès lors que ce débat dérive complètement, il me parrait aussi respecteurx pour les différents intervenants de ne pas le prolonger sur un site dédié au foot. Certains d'entre eux viennent ici pour parler de foot et non pour voir un petite communauté s'entre déchirer sur des sujets annexes.

    C'est la première fois que je propose celà et c'est du au fait que le sujet du débat est pour le moins particulier. Si la différence de points de vue avait eu attrait à un autre sujet, je ne l'aurais probablement pas fait.

    aucune solutions n'est parfaite et en voulant préserver le forum on le dénature un peu. Simple question de modération dans l'utilisation des mails.

  • Boris Yips le 14/12/2001 à 16h01
    "Bande de nases", je persiste et signe.

    En 15 ans d'épluchage d'articles antiaméricains haineux, je dois avouer que je n'ai jamais trouver un argument aussi nazes que "les américains font aussi mal que Ben LAden ,mais leurs massacres, personne ne les connaît "(sous-entendu, sauf moi qui lit le monde diplo).
    C'est plus fort que tout, ça résiste à toute argumentation (quels massacres ? Bah, je sais pas, personne ne les connaît ).
    La navrante xénophobie dont vous faites preuve, et surtout toi AC2N, ne sont malheureusement pas surprenantes, venant à l'encontre d'un pays protestant, capitaliste, et qui a outrgeusement combattu les systèmes totalitaires dans le monde (et surtout l'URSS).
    De plus,vos manifestations de haine s'adressent manifestement au peuple américain en général et non à ses seuls dirigeants. Conséquence logique : ne vous plaignez pas si des terroristes rwandais, algériens ou calédoniens font sauter la Tour Eiffel.
    Sur ce, je vais me faire un plaisir de rendre mon pseudo. Ce que j'aime c'est le football, pas le marxisme-léninisme.

  • AC2N le 18/12/2001 à 02h46
    Sacré Boris...
    Les terroristes, ça fait 10 ans qu'ils font sauter l'Algerie et tout le monde s'en tape... Il a fallu que les twins towers et donc les states soient (malheureusement il va sans dire...)touchés pour que l'on se rende compte que ces enc.. de tallibans existent. 7 ans que les afghans supportent ces tocards. Alors c'est sur quand ils font sauter les buddhas, on en parle 5 min au journal. Mais quand, au quotidien, les femmes ne vivent pas, que les executions ont lieu, qui s'en soucient ? Surement pas l'administration américaine.
    Quand à te faire la liste de ce que les EU (le gouvernement)ont fait de bien ou de mal j'ai pas que ça à faire.
    Va faire un tour en Irak, que le gouvernement américain laisse crever de faim depuis 10 ans et qu'il bombarde tout les jours ou presque. Saddam, c'est la CIA qui la mis en place. En 91 pourquoi ne pas être aller jusqu'au bout ?

    Le probleme actuel de la lutte anti-terroriste made in US c'est qu'elle est réactionnaire (dans le sens de réagir...). On auculte les causes.

    Désolé mais pour moi le gendarme du monde ne mérite pas d'égards...

    Et franchement à aucun moment je ne vise le peuple américain, sa culture, ses sports. Non seulemnent le gouvernement américain.

    Pour finir, la lutte contre le communisme à l'américaine, mis à part la chasse aux sorcieres, ça a donné ben Laden et ses sbires en Afghanistan. Napalm au Viet-Nam.
    C'est sur que les soviets ne valent pas mieux, c'est même pire, c'est clair net et précis.
    Les communistes façon URSS de Staline c'est limite du fascisme

    Mais dans leur lutte d'influence sur l'échiquier mondial, au niveau méthode c'est bonnet blanc et blanc bonnet. Entre les interventions directs des sovietiques (du gouvernement vous avez compris...) et les interventions indirect amèricaines les conséquences sont limites identiques. Parce que moi entre Ceauscescu et Pinochet je vois pas de différences.

    Quand à toi Celthic, tu te trompes, à aucun moment je ne me prends pour un être superieur.
    MAintenant, en relisant mon post en page 1 , je peux comprendre que :
    - tu aies pris mes critiques pour une critique de l'Amerique en général. Ce n'est sinceremnt pas le cas,
    - tu aies pu voir un anti-américanisme primaire. Non non,
    . mon post est relativement maladroit, j'aurais dû préciser des le début "administration américaine".
    - Ben Laden et ses sbires sont clairement une insulte à l'homme en général, et au monde arabo-musulman en particulier.

    Désolé mais mes critiques ne visent franchement pas le peuple américain. Et puis quoi encore...

  • marco le 18/12/2001 à 03h15
    Autant je suis assez d'accord pour dire que la politique exterieure des USA est sujette à caution, autant je ne suis plus aussi d'accord sur le reste.

    Et c'est toujours le problème avec les USA. S'ils interviennent, on se plaint de la manière, on finit par leur reprocher. C'est vrai après tout que c'est souvent, tout le temps par intérêt, mais les USA n'ont pas vocation à être l'ONU, si ?
    S'ils n'interviennent pas, on le leur reproche, on dit qu'ils s'en foutent... et c'est vrai, mais bon...
    Bref, on leur reproche de se prendre pour les gendarmes du monde, et dans le meme temps on leur demande de l'être...

    Alors effectivement je n'aime pas trop cette politique exterieure, mais aussi peut on voir que là dedans l'Europe ne fait rien, qu'elle se refuse à constituer un poids dans la balance, et que par cette lachete elle contribue à cette situation. Quel chef d'Etat européen s'insurge contre la tactique guerrière de Sharon, alors que les Etats Unis ne le feront pas, et ne pourront pas le faire ?

    Bref, autant l'Irak est surement un bon exemple mais dans ce cas il ne faut pas nier les parts de responsabilité de l'ONU et de nos pays, autant reprocher quasiment aux americains les massacres en algerie, ça devient n'importe quoi

  • AC2N le 18/12/2001 à 03h25
    Mais non marco je ne reproche aux states ce qui se passe en Algérie, c'était juste pour répondre à Boris qui me dit que "Conséquence logique : ne vous plaignez pas si des terroristes rwandais, algériens ou calédoniens font sauter la Tour Eiffel." Alors je lui disais que les terroristes ça fait 10 ans etc etc que TOUT LE MONDE s'en tape.

    Bon j'arrete parce que ce sujet préte trop aux malentendus pour être débattu par mails. Ce serait mieux en direct et de visu.....


  • Resist le 18/12/2001 à 04h18
    à boris qui affirme qu'il faut être fou pour ne pas aimer ce superbe pays qu'est l'amérique "phare de la liberté et de la démocratie". bien sûr que les EU sont cela... mais aussi autre chose... et s'il ne faut retenir qu'1 acte parmi tant d'autres, je choisirais l'irak et les 120 000 victimes dont 500 000 enfants, parce que l'un des plus ré lien de quel droit? au nom de quels principes, un gouvernement peut-il infliger toute cette douleur à tout 1 peuple et depuis 12 ans??? et il ne s'agit que d'intérêts stratégiques et mercantiles.

    pourquoi doit-on toujours dire du bien du monde dans lequel on vit; c'est stupide à mon sens que de forcer les gens à ne voir que le beau côté des choses.

    au-dela des différentes sensibilités face aux attentats du 11 sept, il y a division: ceux qui occultent le problème terroriste et disent tant mieux que d'autres soient touchés pour qu'ils comprennnent et ceux qui s'indignent sans pour autant essayer de comprendre les millions de laissés pour compte, et que l'amérique en tant que "gendarme du monde" enfonce encore plus chaque jour. il n'y a pas d'1 côté les bons et d'1 autre les méchants et les uns n'ont pas contre les autres le monopole de l'indignation confortable. les attentats qui visent des innocents quelque soit leur race, leur couleur ou leur religions ne peuvent qu'épouvanter l'humanité entière. il faut être fou, inhumain pour, ne serait-ce que penser 1 seul instant, se réjouir de ce qui est arrivé à NY, et continue à arriver alger, à gaza et ailleurs... quand aux politiciens de tous bords, à commencer par les dirigeants arabes, petits dictateurs et grands tyrans, pantins des uns et des autres, ils ne valent pas mieux que les bouchers qui continuent sur le devant de la scène internationale à nous abreuver chaque jour de leur moralité et de leur bon droit pour tuer impunément d'éternels autres innocents.
    marco, reprocher au Eu le terrorisme en algérie, tu ne crois pas si bien dire, car la vérité est toujours très très en dessous de la réalité telle qu'on veut bien nous la montrer. le mouvement terroriste, béni par l'arabie saoudite, s'est entraîné en afghanistan pendant de longues années sous la bénédiction de tout le monde civilisé. toujours pour des raisons stratégico-économiques? je te rappelle quand même que le mouvement terroriste avait, non seulement pignon sur rue dans toutes les villes occidentales, mais des aides très substantielles et 1 entière impunité. alors me bercer d'illusions sur les states ou autre pays, pfffff...

  • CELTIC BHOY le 18/12/2001 à 04h57
    Je n'ai aps le temps de vous lire ce matin, mais je tiens à vosu faire part d'un truc marrant que j'ai lu ce weekend dans le journal. C'était l'interview de deux flics new-yorkais qui venait juste de visionner la cassette avant de prendre leur service à Time Square. Deux flics qui ont perdu deux collègues dans les tours. Ils patrouillient parmi la foule insouciante, se disant que ces ne pourraient se promener comme ça s'ils avaient vu la cassette. Ils étaient surtout marqués par les rires de Ben Laden racontant cette horreur comme une bonne blague. L'un d'eux trouvait cela tellement énorme qu'il ne pouvait pas s'empêcher de dire quelque chose du genre : "c'est trop ! c'est pas possible. C'est un montage, un faux; j'y crois pas". Et il commence ensuite à se prendre la tête à en débattre avec son collègue.
    C'était juste deux flics américains. Je ne fais pas de l'américanophilie. Mais si on commence à nier le droit à la différence à un individu sous prétexte qu'il appartient à une nation de gros méchants, c'est la porte ouverte à tous les totalitarismes.

    Pour Boris Yips, essayer d'éviter de réagir avec des a priori par rapport à ce que font les US n'est pas l'apanage de la droite. L'antiaméricanisme français se porte très bien dans la famille anti-communiste de droite. L'anti-américanisme est apparu en France dans els milieux d'extrême-droite du début du siècle.

  • Resist le 18/12/2001 à 08h11
    celtic, il ne faudrait pas que le malentendu persiste et que tu te sentes obligé de faire de l'américanophilie pour nous prouver qu'il existe 1 peuple américain écrasé par des évènements qui le dépasse. il n'est nulle part écrit et même sous entendu que les êtres humains sont moins êtres humains sur la terre américaine... même s'il est vrai que dans la plus grande nation "dite civilisée", l'opinion américaine (en général) est?était? assez indifférente à sa politique étrangère, et que l'administration suprême (dont les représentants sont quand même élus à travers l'1 des systèmes les plus démocratique du monde) fait la pluie et le beau temps à travers le monde. et je dis simplement qu'il ne faut pas systématiquement idéaliser une nation entière. je vais passer par l'asie pour essayer de te dire en termes imagés ce que l'amérique m'inspire aujourd'hui : "en inde, les vaches sont respectées sinon sacrées... mais elles ne donnent pas de lait..." et je vais finir par 1 détour en kabylie, pour défintivement me perdre à tes yeux en te disant que c'est comme "danser devant 1 aveugle" ou comment ne pas comprendre les soubressauts d'un monde en mal de mal se jouant sous les yeux d'une nation indifférente à tout ce qui se passe hors de chez elle... tout cela dans le sens le + général, évidemment.

  • CELTIC BHOY le 18/12/2001 à 11h05
    Me faire taxer d'américanophilie. J'en connais qui rigoleraient bien en disant cela. Mais bon. Je ne dis pas qu'il faut plaindre les ricains avant de s'intéresser au reste du monde. Une large partie du peuple américain ne vote pour élire son président. Je trouve étonnant d'ailleurs que les adorateurs de la démocratie reprochent tant de chose à une démocratie, et en déduisent qu'un peuple est stupide parce que cette démocratie ne fonctionne pas comme dans le monde de Oui-Oui. Faudrait peut-être essayer de renoncer à l'illusion démocratique.
    Sinon, réfère-toi au post de Marco ci-dessus note bien l'incohérence du rapport qu'on a avec ce "gendarme" (les E-U, pas Marco).

    Juger comme ça un peuple en son entier, ça me choque plus que tout. Ne pas donner une chance à quelqu'un sous le prétexte de sa nationalité, religion, race, pensée, etc... ça me choque. Je sais très bien que les ricains n'ont pas le plus besoin d'être défendus, mais j'essaie plus de me battre contre ce mode de pensée, qui conduit certains par exemple, à traiter les Croates de nazis ou les Serbes de tortionnaires.

La revue des Cahiers du football