auteurs
Richard N et Christophe Zemmour

> article suivant

Éloge du pointu

> article précédent

Andrés, Andrés, la force du fruit

> article précédent

Retourné contre son camp

Madjer 1987, maître talon

Un jour un but – Le 27 mai 1987 à Vienne, l'Algérien Rabah Madjer offre au FC Porto la première Coupe d'Europe de son histoire, face au Bayern Munich. Il marque notamment un but grâce à un geste technique audacieux qui gardera son nom.

Partager

 

La logique voulait que cette trente-deuxième finale de la Coupe des Champions n'échappe pas au Bayern Munich. Les hommes d’Udo Lattek étaient favoris face au FC Porto, que Franz Beckenbauer, le sélectionneur allemand, avait d'ailleurs désigné comme une “petite équipe portugaise”. Sur le terrain du Prater de Vienne, les Bavarois affichent d’ailleurs une nette supériorité d’entrée, concrétisée par l'ouverture du score, dès la 24e minute, de Ludwig Kögl sur une curieuse tête.

 

 

Inspiration de génie

À la mi-temps, le coach de Porto Artur Jorge reproche à ses joueurs un manque d'audace. Conscient d'avoir monté une équipe un peu trop défensive, il remplace le milieu de terrain Quim par l’attaquant Juary. Dix minutes plus tard, le défenseur Augusto Inácio cède sa place au milieu offensif António Frasco. Le FC Porto présente, avec ces ajustements, un visage résolument plus offensif. Le dispositif bouscule l'équipe bavaroise et donne des ailes à Paulo Futre, si décevant en première période, qui s'offre une série de dribbles maradonesque avant de manquer de peu l'égalisation.

 

Cette soirée aurait donc pu être celle du talentueux ailier portugais, elle sera finalement celle de Rabah Madjer. C'est à l'entrée du dernier quart d'heure que la défense bavaroise, après avoir longtemps plié, rompt. Juary, bien lancé par Frasco, s'enfonce jusqu'aux six mètres allemands. Jean-Marie Pfaff, le gardien belge du Bayern, s'avance pour boucher l'angle. Au lieu de tirer, l'attaquant brésilien centre sur sa gauche, mais son ballon est légèrement contré par le tacle d’Hans Pflügler. Le ballon parvient à Rabah Madjer, seul devant la ligne mais légèrement avancé. L'Algérien est obligé de se retourner et c'est à cet instant que vient l'inspiration: il laisse passer le ballon entre ses jambes puis le frappe du talon. Le défenseur Hans-Dieter Flick, sur la ligne de but, n'a rien vu venir.

 

 

 

 

Cauchemar du foot allemand

Ce but génial permet à Porto d'égaliser et d'inverser le cours de la partie. Après avoir été félicité par ses coéquipiers, Rabah Madjer, tétanisé par des crampes, doit se faire soigner sur la touche. Lorsque l'arbitre l'autorise à rentrer sur le terrain, le défenseur Celso lui envoie un long ballon sur l'aile gauche. Le buteur algérien réalise alors un débordement d'école, élimine deux défenseurs et adresse un centre tendu repris victorieusement par Juary. Le FC Porto l'emporte 2-1 et devient champion d'Europe.

 

Cinq ans après la victoire historique de l'équipe d'Algérie sur la R.F.A. à Gijon, en Coupe du monde, Rabah Madjer est redevenu, le temps d'une soirée, le cauchemar du football allemand. Il a surtout laissé, à la manière de Panenka, son nom à un geste de buteur. Il n'est pourtant pas le premier à l'avoir réalisé, ni le dernier: il l'a simplement effectué au moment et à l'endroit opportuns. “Tu es fou d'avoir tenté une chose pareille”, lui dira d’ailleurs Artur Jorge.

 

Dix ans plus tard, à Munich, l'Italien Alessandro Del Piero inscrira un but similaire en finale de la Ligue des Champions, mais il n'empêchera pas la défaite de la Juventus face à Dortmund. De nombreux autres joueurs marqueront de cette manière – notamment Franck Leboeuf en bleu contre l'Azerbaïdjan en 1995 – mais aucun d'eux ne parviendra à y laisser son nom.

 

Partager

> sur le même thème

Comment créer une coupe d'Europe ?

> Dossier

Histoire FC

Un jour, un but


Richard N
2019-05-30

Francis 1979, un million le but

Un jour un but – Le 30 mai 1979, Trevor Francis marque le seul but de la plus improbable des finales de la Coupe des clubs champions qui voit la victoire de Nottingham Forest sur Malmö FF.


Richard N & Christophe Zemmour
2019-05-29

Feindouno 1999, la proie du doute

Un jour, un but – Le 29 mai 1999 au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux conquièrent leur cinquième titre de champion grâce à un but de leur tout jeune espoir, Pascal Feindouno.


Richard N & Christophe Zemmour
2019-05-23

Solskjær 1999, le miracle du Camp Nou

Un jour un but – Le 26 mai 1999 à Barcelone, le Norvégien Ole Gunnar Solskjær achève le Bayern Munich en ponctuant le plus ahurissant final de la Ligue des champions.


>> tous les épisodes de la série "Un jour, un but"

Le forum

CDF sound system

aujourd'hui à 15h08 - mr.suaudeau : [N'oubliez pas Planet Of Sound, cf. le post de cachaco juste avant]Ça passe encore les tops 2019... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 15h01 - Run : Ben non, l'Atletico est mis au courant de toute offre que le club bresilien recoit. L'Atletico vont... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 14h58 - dugamaniac : Le public n'a pas été d'un grand soutien pour Millman, je vais regarder avec perfidie si ça fait... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 14h49 - Espinas : N'empêche, ça doit être compliqué de rassembler 180 000 personnes à Marseille avec leurs... >>


Parties de campagne, bières, et football...

aujourd'hui à 14h12 - contact : Qu'il y ait le tournoi et non forcément ma présence hein ! >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 14h12 - cocobeloeil : Parce que l'être humain aspire, par essence, au bonheur et à l'extase?(Hmmmm) >>


LdC : La Ligue des Cahiers

aujourd'hui à 14h03 - balashov22 : Tant qu'on ne m'oblige pas à avoir un pull noué autour du col... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 12h27 - De Gaulle Volant : Costil, Nielsen ou Dieng ?L'AJA, Diané, Toulouse, après Le Pen. >>


Merlus, Tango et Friture

aujourd'hui à 11h45 - Christ en Gourcuff : [Erratum]Le courrier des lecteurs est rapide et on nous signale que Malcom Edjouma n'a pas été... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 11h35 - petitpontdéboire : Suis jamais pressé non plus de le voir rentrer et c'est vrai qu'il laisse toujours un sentiment... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)