Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Aimons la Science

Le meilleur endroit pour discuter informatique, sciences et techniques (sauf celles du ballon).

  • suppdebastille le 28/11/2021 à 09h54
    D'autant plus que les scientifiques sud af ont identifié le variant mais rien ne prouve qu'il soit apparu dans ce pays.

  • Aulas tique le 28/11/2021 à 10h05
    Donc vous n'avez rien retenu de ce qui s'est passé précédemment?
    Vous pensez que nous n'aurions pas évité quelques dizaines de milliers de morts si on avait freiné l'inertie de la contagion à son début?
    Pour vous, du moment que le virus existe autant qu'il soit partagé avec tout le monde?
    Je ne comprends pas la logique. Une gangrène, on essaie de stopper sa progression, on ne se dit pas que c'est mort. Un cancer aussi.
    La fermeture des frontières ou des vols, c'est une des mesures de containement. Ca ne va pas tout faire mais c'est la base.

  • rockitrOM le 28/11/2021 à 10h08
    Si tu me relis, tu verras que je disais, autrement : il faut le faire mais c'est vain.

  • Aulas tique le 28/11/2021 à 10h12
    Et moi je te dis que ce n'est pas vain si on ralentit l'inertie et que ça évite un certain nombre de personnes d'être contaminées dès le début.
    Le problème des vagues, c'est la submersion des hostos. Si on freine, on ne trie pas les malades, on laisse le temps au vaccin d'être adapté, aux campagnes d'information d'avoir lieu etc.
    Donc ce n'est pas vain.

  • John Six-Voeux-Berk le 28/11/2021 à 10h14
    Personne ne parle de bloquer l'arrivée d'omicron!
    Il est question tout au plus de ralentir son déploiement dans les premiers moments.
    Dans la mesure où l'on ne sait pas encore à quel point il circule déjà chez nous, il serait tout à fait absurde, criminel et défaitiste, de ne pas essayer de ralentir l'importation de nouveaux cas. (Quitte à rouvrir rapidement les frontières, s'il s'avère que le variant est déjà très répandu en Europe… mais cela ne peut décemment être envisagé qu'après un état des lieux sérieux). On parle quand même d'un candidat au titre de variant catastrophique. Je suis tout bonnement halluciné que le discours des premiers jours de l'épidémie (Celui de l'oms qui ne voulait pas que l'on stigmatise la Chine, rappelez-vous!) puisse avoir la moindre audience aujourd'hui que toute semaine gagnée est concrètement une semaine gagnée pour l'adaptation des vaccins.

  • rockitrOM le 28/11/2021 à 10h14
    J'espère seulement que le virus n'a pas prospéré en Afrique australe pour des raisons d'accès au vaccin (on est bien là avec nos trois doses en Europe à protéger nos hôpitaux et nos brevets, mais si le virus prospère ailleurs, avec des risques de mutation donc très élevé, la rationalité économique c'est de donner le vaccin à toute la planète, et vite)

  • Edji le 28/11/2021 à 10h19
    Le problème est que vous n'abordez l'aspect « fermeture des frontières » sous un seul angle, au surplus sans comprendre que cela n'a aucun sens sur une zone à ce point interconnectée telle que l'UE (ça me rappelle le débat sur le zéro Covid, qui n'a jamais eu aucune chance d'être mise en œuvre chez nous, pour d'évidentes raisons géographiques et politiques).
    Et John, on se calme avec l'emploi du mot « criminel », hein.

  • John Six-Voeux-Berk le 28/11/2021 à 10h24
    Le variant omicron est très remarquable, selon les spécialistes, puisqu'il cumule un grand nombre de mutations « simultanées » (= on ne peut pas le déduire d'alpha ou de gamma modulo une ou deux mutations). L'une des hypothèses pour expliquer ce surgissement d'un variant brutalement armé de toutes ces mutations est qu'il a dû les acquérir pendant une longue période chez le même individu, immunodéprimé. Or l'Afrique australe est une des régions les plus frappées par le sida : cette région du globe, même vaccinée, restera un lieu plus susceptible de voir apparaître des variants radicaux et donc inquiétants.

  • John Six-Voeux-Berk le 28/11/2021 à 10h35
    « Criminel », oui (« ne pas tenter de lutter » alors que, contrairement à ce que l'on pouvait espérer début 2020, aujourd'hui, la perspective d'un vaccin efficace (=adapté au nouveau variant) est très proche, et que toute semaine gagnée est plus directement corrélée à une sortie de crise).
    D'ailleurs, la plupart des gouvernants l'ont compris et se laissent moins influencer par le « laisser-faire » idéologique de début 2020.
    Et sinon, bien sûr que le zéro covid n'a aucune chance de fonctionner chez nous. On est bien d'accord : mais arrête de faire comme si la suspension des vols avait pour but d'atteindre un « zéro covid ». Personne ne le prétend. La fermeture n'a de sens que dans les premiers moments de l'épidémie, et est destinée à être levée dès qu'on est passé au stade suivant. Ta réflexion va même contre les guides officiels de décision suivis, trop mollement, début 2020.

  • suppdebastille le 28/11/2021 à 10h41
    Si justement j'ai retenu plusieurs choses.
    Le virus a malheureusement toujours un temps d'avance, en 2020 le trafic aérien était proche de zéro pendant plusieurs mois , ça n'a pas empêché le virus de se propager partout sur la planète probablement car c'était déjà trop tard.
    De plus il n'y a jamais arrêt complet du trafic aérien, certains vols continuent pour des passagers essentiels et plus largement pour le transport de marchandises ( ça marche aussi avec les bateaux : porte containers, pétroliers, autres). Je renvoie de nouveau à l'exemple australien. Et comme le dit Edji comment "bloquer" le virus aux frontières européennes de l'Atlantique à l'Oural ?
    Bien entendu que si on réduit au maximum les déplacements ça freine la propagation mais s'il faut attendre le vaccin "universel" valide contre tous les variants et que toute la planète soit vaccinée ( aujourd'hui c'est à peu près évident pour tout le monde que les citoyens des pays riches peuvent se faire injecter 3,4,5 doses mais si dans le même temps 90% des pays pauvres ne sont pas vaccinés ça reste un problème majeur) il y en a pour combien de dizaines d'années ?