Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Feuilles de match et feuilles de maîtres

Qui a dit que football et littérature étaient incompatibles ? Voici le forum où vous pourrez parler de vos lectures récentes et anciennes, liées ou non avec le ballon rond.

Un conseil de lecture ? Une bonne librairie ? =>> "You'll never read alone", le Gogol Doc: http://bit.ly/11R7xEJ.

  • carolizba le 03/03/2010 à 12h51
    (largement pire)

  • carolizba le 03/03/2010 à 12h52
    (c'était pour Tro.)

  • carolizba le 03/03/2010 à 12h52
    Oui, Scarbo. Je répondais plus à ravio qu'à toi.

  • Troglodyt le 03/03/2010 à 12h53
    (Ouais. Quoi que "L'école des femmes" dans une maison clause en Allemagne pendant la WC2006, c'est priceless)

  • Troglodyt le 03/03/2010 à 12h55
    close*... (trop de droit)

  • ravio le 03/03/2010 à 12h57
    En tout cas, merci pour vos réponses.

    Pour le théâtre, c'est évident. L'an dernier, j'ai vu le "Malade Imaginaire" avec Michel Bouquet. J'ai trouvé ça très bien mais je suis bien conscient que ça n'avait rien à voir avec celui que Molière a présenté.

  • ravio le 03/03/2010 à 12h58
    (oui, je sais, vous attendiez plutôt à ce que j'aie été voir le Bourgeois Gentillhomme de Bigard...)

  • rom's le 03/03/2010 à 13h53
    Je n'y connais absolument rien en théâtre, donc je vais peut-être dire une grosse bêtise, mais c'est pas un peu le but du jeu, compris et voulu par les auteurs, de laisser libre cours à la ré-interprétation de leur oeuvre par les metteurs en scène, les comédiens, etc...

    Je vous donne de la matière, à vous de la modeler.

    Il me semble que les auteurs ne portent pas systématiquement leurs pièces sur scène, j'imagine même que c'est assez rare.

    Ca me paraît totalement différent de l'écriture ou de l'opéra, qui sont plus arrêtés, précis.

  • Jean Christophe Tout vénal le 03/03/2010 à 14h17
    Les auteurs étaient plus enclins à porter leurs œuvres sur scène au XVIIème (Molière ou Racine par exemple). Mais depuis, le rapport entre auteur et metteur en scène est dépendant de chaque rapport à l'écriture : Musset a écrit une pièce qui n'avait pas vocation a être jouée (Lorenzaccio), plus tard Beckett multipliera les didascalies (indications scéniques incluses dans le texte)... A présent les processus de création tendent vers des collaborations étroites entre les deux métiers.

  • carolizba le 03/03/2010 à 14h30
    Tout à fait, rom's. La question des didascalies est d'ailleurs un très très vaste et passionnant sujet, pas si éloigné sans doute de celles des notes manuscrites sur les partitions cependant.