Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Observatoire du journalisme sportif

Le défouloir pour les "frustrés" de la plume et du micro.

  • Mevatlav Ekraspeck le 19/09/2021 à 22h22
    L'éponge… oui ça lui va bien comme surnom, à Richefort.

  • dugamaniac le 21/09/2021 à 11h41
    C'est sur le site internet où la Une évolue plusieurs fois dans la journée mais je trouve l'equipe bien généreuse d'offrir sa Une au lancement du site de Pierre Menés, qui me parait bien anecdotique et assez confidentiel comme nouveau média sport.

  • Gilles et jeune le 21/09/2021 à 11h49
    Sur Richefort, du coup, curieux, j'ai écouté.
    Deux remarques :
    - êtes vous bien sûr que Granvorka commentait ? je ne l'ai pas entendu (j'ai pris la retransmission à partir du 3ième set).
    - en effet, Richefort avait la diction pâteuse et le commentaire... euh... aaaha... qui impressionne en effet les sens, dans le genre où ça sidère, c'est spécial.
    Je crois que j'ai trouvé ça un peu triste dans le fond.

  • balashov22 le 21/09/2021 à 11h57
    dugamaniac
    aujourd'hui à 11h41

    Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour un copain en difficulté ?

  • matthias le 21/09/2021 à 12h16
    "Si Pierre Ménès n'a pas souhaité répondre à nos questions, Guillaume Sampic, le directeur général de Media365 (la chaîne du CNOSF Sport en France, sports.fr, football365,...), entité de Reworld Media - un groupe très critiqué pour sa façon de faire de la presse sans... journalistes -, nous a expliqué son choix : « Dans notre groupe, on aime les entrepreneurs. Et on sait qu'un entrepreneur se prend parfois les pieds dans le tapis, connaît l'échec et quand il revient, il donne le meilleur de lui-même. De plus, je ne suis pas fan du lynchage médiatique. Je ne le défends pas, mais autres temps, autres époques. Les choses ne se passent plus comme ça, lui-même a mal géré le truc, je le lui ai dit et j'espère que cela lui a mis du plomb dans la tête. Il est sorti de Canal avec un chèque et Bolloré n'a pas pour habitude de faire un chèque s'il y a une faute lourde. Pierre est clivant, et nous aussi, on l'est. On s'en est pris aussi plein la tête. On a repris 48 médias qui partaient à la poubelle et la première chose qu'on a dû faire, c'est de baisser les coûts. Ça n'a pas plu à tout le monde. On a regardé la communauté de Pierre, il a toujours 2,5 millions de followers sur Twitter. Des gens lui tourneront le dos, d'autres continueront à le suivre. D'ailleurs, nombreux lui demandaient la date de son retour. »

    Centrée sur le foot, la plateforme se donne pour mission de présenter des interviews, des reportages, des podcasts, analyses et autres contributions d'internautes qui pourront débattre entre eux et avec Pierre Ménès. « Le tout sans langue de bois et sur ce ton décontracté qui est ma signature, écrit Ménès dans son communiqué. « Il a toujours ses entrées dans le foot, toutes les portes ne se sont pas refermées. Il avait ce projet dans ses cartons à Canal, mais cela ne s'est pas fait. Là, on met les moyens, conclut Guillaume Sampic. On se donne le temps qu'il faut. Et si ça ne décolle pas, on aura essayé. »"

    --> C'est tellement décomplexé que ça se passe de commentaires.


  • cocobeloeil le 21/09/2021 à 12h37
    Ca risque d'être un peu compliqué pour le recrutement féminin.

  • Gilles et jeune le 21/09/2021 à 12h42
    C'est bien le problème. Les mots finissent par manquer face à tant de... d'exhibitionnisme, ici ? Et l'exhibitionnisme finit par en devenir familier au point où ces gens occupe le terrain.

    Le réel se définit par la part de l'expérience qui sidère, pour laquelle on est privé de mots, qu'on ne peut symboliser et donc mettre à distance, jouer avec. Il laisse alors une emprunte de corps qui, faute de se penser, se rejoue dans la répétition.

    Cet exhibitionnisme constitue à ce titre un réel. Mettre des mots, symboliser ce qu'implique et ce que ça fait que d'être placé en position de voyeurs / complices serait salutaire à mon avis.






  • Tonton Danijel le 21/09/2021 à 12h42
    matthias
    aujourd'hui à 12h16

    "On a repris 48 médias qui partaient à la poubelle et la première chose qu'on a dû faire, c'est de baisser les coûts. Ça n'a pas plu à tout le monde."
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    J'ai l'esprit mal tourné où on peut comprendre que leur intérêt de recruter Ménès maintenant, c'est qu'il a moins de prétention salariale?

  • balashov22 le 21/09/2021 à 12h47
    Si tu as l'esprit mal tourné, tu n'es pas le seul Tonton, parce que j'ai également considéré que c'était une interprétation possible de l'interview. D'ailleurs, la conclusion "Et si ça ne décolle pas, on aura essayé." fait vraiment penser à "C'est pas cher, on y va, au pire on ne perdra pas grand-chose.".

  • Gilles et jeune le 21/09/2021 à 13h09
    Ce que j'ai compris n'est pas que Menes baisse son salaire, mais que son média est low cost, si je puis dire.
    Un présentateur qui a une communauté. Tu lui donnes un peu de moyens techniques (ça coûte rien comparé à faire une chaîne ou un titre) et si ça prend la rémunération pub sera là.
    Je te laisse imaginer le contre modèle que ce truc de chaîne YouTube habillée professionnellement constitue par rapport à un titre classique