Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Yohan Step Beyond

Ballon de plomb 2010 – Les résultats. Après 2003 et 2006, un troisième arrière latéral remporte le trophée. Chiffres, analyse et palmarès.
Auteur : Thibault Lécuyer le 10 Jan 2011

 

Depuis sa création, chaque lauréat du Ballon de Plomb raconte sa propre histoire. Et année après année, c'est un portrait robot qui s'ébauche sans dessinateur. Le portrait d'un footballeur maladroit, peu respectueux des supporters, ponctuellement brutal, parfois sans grande considération pour son club. Et surtout, burlesque au point d'en être comique. De Piquionne à Moussilou en passant par Kezman ou Mendy, jusqu'à Zubar (deuxième), Déhu (troisième) ou Rool (deuxième), la capacité à faire rire malgré soi est une composante essentielle du trophée. Un élément qui contribue à le maintenir au rang de blague potache dont il ne devrait jamais se départir.

bdp2010_podium.jpg


Arriérés latéraux
A ce titre, Yohan Demont est le lauréat le plus légitime depuis longtemps. Il est le plus semblable à Francis Llacer, figure de proue du canal historique du Ballon de Plomb. Que le premier se soit cassé la main en frappant une porte répond à l'épisode au cours duquel le second a présenté son postérieur nu à ses supporters. Cousins dans l'humour, frères dans l'impulsivité maladroite, Yohan et Francis se répondent à sept ans d'intervalle. Le producteur qui leur proposera un buddy movie fera fortune, c'est certain. 


Le plomb échappe au Big 3
Le Lensois a, de plus, le mérite de briser enfin l'hégémonie du triumvirat Paris-Lyon-Marseille sur la récompense. Un exploit remarquable après sept élections remportées par le trio. Les deux lauréats les mieux élus furent d'ailleurs Pedretti (34%) et Fiorèse (27%), seuls à avoir joué dans deux des trois clubs l'année de leur élection. Demont, a su imposer une évidence et mettre le coup de rein nécessaire dans la dernière ligne droite. Avec son menton carré et son sens très personnel de la communication, il est le Lance Armstrong de cette élection.


La victoire des têtes de lard
On ne pourra cependant ignorer que décerner le Ballon de Plomb à Yohan Demont aujourd'hui, c'est tirer sur une ambulance en flammes qui s'apprête à rejouer la fin de Thelma et Louise. Ses compagnons sur le podium ne vont pas mieux en ce moment. Souhaitons leur à chacun le destin de Benoît Pedretti et Frédéric Piquionne, épanouis depuis leur consécration (et que Demont gagne un jour le Ballon d'eau fraîche, que nous puissions titrer "Démont, le diable par l'aqueux"). Et plus que la panade sportive dans laquelle se sont englués les trois joueurs en tête de l'élection 2010, il semble que le mauvais caractère attire les faveurs du public avec plus d'efficacité qu'une déclaration populiste de Georges Frêche. Après Kezman et Piquionne, la tête de lard se taille la part du lion.

bdp2010_demont.jpg
En tout cas, il sait comment porter un trophée.

Ballon de Plomb 2010, les résultats
(en pourcentage des points obtenus)

bdp2010_resultats.jpg

Le scrutin s'est déroulé du 13 au 31 décembre. 3848 votants ont désigné trois choix. Les résultats ont été établis à raison de trois points pour le premier choix, deux pour le deuxième et un pour le troisième.


Les 11% obtenus par Feghouli, malgré une notoriété digne d'un porte-parole des Verts, sonnent comme une victoire. Au pied du podium, Grégory Coupet pourra se plaindre du manque de respect des deux gamins qui le précèdent. Il double deux autres anciens excellents joueurs.
La chute de ces trois-là ne fut pas assez vertigineuse pour prétendre à mieux. Ils devancent cependant les grognards de l'élection. Ceux qui ont subi la nomination de trop (Dieuze, Grégorini) et ceux dont le potentiel de plomb n'a pas rencontré d'écho médiatique suffisant pour emporter plus de suffrages (Coutadeur, Kazim Kazim, et surtout Geder).

Quant à Ben Arfa, cas particulier et cas de conscience de cette élection, espérons qu'il sera le premier de sa catégorie à passer du podium du Ballon de Plomb à celui de n'importe quelle autre récompense positive. Jusqu'ici, les grands talents ou supposés comme tels qui se sont distingué lors de l'élection ont surtout donné raison aux électeurs (Keita, Kalou, voire Lucas et Christanval).

Le palmarès
2003 : Francis Llacer
2004 : Fabrice Fiorèse
2005 : Benoît Pedretti
2006 : Bernard Mendy
2007 : Matt Moussilou
2008 : Frédéric Piquionne
2009 : Mateja Kezman
2010 : Yohan Demont

banniere_tshirt_bdp_horizontale.jpg

Réactions

  • Francis Dolarhyde le 10/01/2011 à 08h24
    Très beau classement final, pour garnir un palmarès tout aussi choli.
    Bravo Yohan, à l'année prochaine Greg et Hatem !

  • Mandandamadeus le 10/01/2011 à 08h30
    Belle récompense pour Démont, d'autant plus quand elle est décernée avec la philosophie décrite dans l'article.

    Au passage, remise en place subtile et bienvenue du BdP, et de ce qu'il véhicule comme message auprès des jeunes footballeurs peu talentueux et involontairement comiques qui voudraient, eux aussi, un jour, viser le trophée ultime.

    Et pour conclure, une pensée sincère pour Geder qui méritait une meilleure place. Chienne de vie.


  • Sens de la dérision le 10/01/2011 à 08h59
    Dé-emont le méritait, il l'a eu. Pour Ben Arfa, le Ballon de Plomb n'est bien sûr qu'une étape sur la voie du fil J'ai raté ma vie.

  • funkoverload le 10/01/2011 à 08h59
    Dites-moi chère rédac, y a un calembour pour cote de plomb ?

  • Tonton Danijel le 10/01/2011 à 10h38
    Très surpris de voir Feghouli sur le podium (d'autant plus que je n'ai même pas voté pour lui). Deux années de Ligue 1 pour autant de joueurs sur le podium, au moins Index aura réussie à défaut de Ligue des Champions de faire finir le club dans les trois premiers d'un autre classement prestigieux et plus dans nos cordes.

    Sinon, oui, le palmarès échappe au big 3 (et de loin, même le total Morientes + HBA ne rattrape pas le score de mon tuner peroxydé préféré). Mais bon, les supps lensois en colère par rapport à la médiocrité tant sportive qu'humaine du joueur + les supps lillois qui n'ont pas digéré qu'il vienne voir un match de Ligue des Champions pour supporter le Milan AC + les supps de Valenciennes, Boulogne et autres qui ont voulu chambrer... Ça fait quand même un gros panel!

  • Diablesse Rouge le 10/01/2011 à 11h29
    Bien joué cousin Démont, ce soir, big teuf avec tous les copains intra inferno.

    (Madame Rédac, j'aime ton titre)

  • Cave et Nagui le 10/01/2011 à 11h57
    Vous avez été repris sur kiplé.fr, c'est le début de la célébrité!

    Par contre, il y a des chances que ce trophée soit encore mal interprété (cf les Spécialistes de C+)

  • Troglodyt le 10/01/2011 à 12h13
    C'était annoncé: lien

  • Kasti le 10/01/2011 à 12h25
    Démont en ballon de plomb (rime pauvre, mais quand même)... et (peut être) Messi en ballon d'or ce soir... Bien vu André: "Le XXIe siècle sera religieux ou ne sera pas"
    Bref, tout va, tout va bien...

  • Voldemort_Kita le 10/01/2011 à 12h29
    Demont haut la main ! La victoire de celui qui est passé du statut de "gentil ch'timi qui rentre au bercail", à celui de "maxi boulard, zéro effort".
    Chapeau l'artiste !