Si vous saisissez votre mot de passe PUIS votre e-mail, vous aurez la confirmation que ça n'a aucun effet particulier. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Ben Arfa - Nietzsche : le match

Tribune des lecteurs – Grâce à un reportage sur M6, on a appris, l’an passé, que Ben Arfa lisait Nietzsche. En exclusivité pour les Cahiers, il commente dix citations du philosophe allemand.
Auteur : Bourrinos le 25 Sept 2008

 

« Nul ne ment autant qu'un homme indigné ».

Je dédicace cette citation à M. Aulas. Il est souvent indigné, surtout quand il a voulu me vendre à l'OM, mais tout le reste du temps aussi. Je crois que M. Nietzsche aurait pu aussi dire que nul ne ment autant qu'un homme étonné.


« Nos défauts sont les yeux avec lesquels nous voyons l'idéal ».

Je crois que M. Thiriez devrait méditer ça. Avec ses yeux (enfin, avec ses lunettes) il voit des clubs en finale de Ligue des champions, des buts tout le temps et même des gens dans les tribunes qui veulent dévier des frappes en soufflant sur les ballons. Déjà qu’on ne peut pas dévier les frappes de Taiwo avec les pieds, alors en soufflant...


« Ce qui découle du pessimisme, c'est la doctrine de l'absurdité de l'existence ».

Ce message, c'est pour RMC et les médias en général. J'en ai parlé avec M. Fernandez et il m'a dit que Nietzsche se prononçait Nice et que les villes ne faisaient pas de citations. Je crois que M. Nietzsche a voulu dire que ceux qui ne croyaient pas en Domenech finiraient par croire que son maintien en tant que sélectionneur est absurde. Ou existant. Bref, c'est un peu compliqué, mais comme le dit M. Coach Courbis, peut-être qu'il a tort mais peut-être qu'il a raison.

nietzsche_benarfa.jpg


« La foule est une somme d'erreurs qu'il faut corriger ».

Je ne suis pas sûr d'à partir de combien de personnes on est une foule, mais M'Bami, Zubar, Civelli et Ziani, c'est une petite foule, non? Transmis à M. Gerets.


« Les plus grands naissent posthumes ».

Là, j'espère quand même que M. Nietzsche se trompe.


« Tout acte mérite l'oubli ».

Je pense que cela dépend de l'acte et cela dépend de la mémoire. Les Stéphanois, par exemple, ont une mémoire d'acte qui peut aller jusqu'à quarante ans, et M. Aulas, une semaine. Heureusement, aujourd'hui, les plus beaux actes peuvent être vus sur Youtube. Par contre, après un mauvais match, je suis d'accord avec M. Nietzsche.


« Ce qui m'importe, c'est l'éternelle vivacité et non pas la vie éternelle ».

Je l'ai envoyée en SMS à Thuram, celle-là.


« Le sérieux, ce symptôme évident d'une mauvaise digestion ».

Pour l'Olympique lyonnais, bien sûr. La faute à une nourriture trop riche.


« C'est de nos vertus que nous sommes le mieux punis ».

Celle-là, elle est pour moi je pense. Ma vertu, c'est la technique balle au pied et l'élimination facile des défenseurs. Et c'est à cause de cela que MM. Le Guen, Houiller et Perrin m'ont mis sur le banc. Mieux vaut avoir comme vertu un contrat à renouveler, comme M. Fred. Pas M. Fred Nietzsche, hein, M. Fred Tout court.


« L'homme souffre si profondément qu'il a dû inventer le rire ».

Dédicace à tous les supporters des clubs. Et on comprend mieux pourquoi les supporters de l'OL ne sont pas drôles.


[Citations choisies librement de : www.evene.fr]

Réactions

  • Takinho le 28/09/2008 à 13h26
    Sérieux, il y a vraiment eu un reportage sur M6 avec Hatem lisant du Nietzsche ?

  • Bourrinos le 28/09/2008 à 16h28
    Pour ceux qui n'auraient pas vu le reportage:

    lien

    A 8m40 environ