> article suivant

Drôle de fair-play

> article suivant

Sous la Coupe de Memphis

Ils en ont trop fait

Trophées de l'UNFP, trophée de la Ligue 1, Ballon de Plomb 2007: la fin de saison se prête au heavy metal.
> Olympia stadion
> Pour nous, ce sera le Trou de balle
> Ballon de Plomb 2007 : c'est la mi-temps
Partager
Olympia stadion

Canal+ et l'UNFP ont donc procédé à leur raout annuel, à l'Olympia et avec Hervé Mathoux en maître de cérémonie (un job inhabituel, on s'en est rendu compte quand il parti un peu fort dans les aigus en début de cérémonie). Un exercice convenu qui a le mérite d'être plus rythmé que ses équivalents cinématographique. Au fait, qu'est devenue l'appellation "Oscars du foot"? Conçue comme une émission de variétés, le programme a été jalonné de séquences humoristiques (le SAV d'Omar et Fred, Caméra Café, le Marcel d'Or) et d'un intermède musical en playback avec Shy'm régurgitant un morceau de guimauve.

Houllier sacré
Manifestement, la soirée a été en partie financée par les appels au vote surtaxé pour élire le plus beau but de la saison, à en croire le nombre d'invitations lancées par l'animateur. Au passage, on ergotera sur le retourné d'Ilan, moins pur et parachevant une moins jolie action que le ciseau de Landrin. Mais le plus pénible reste cette terrible manie d'appliquer des effets visuels aux images de jeu, au point de les rendre floues et pénibles à regarder. Si on décernait des trophées de la sottise, les réalisateurs télé en rafleraient beaucoup, avec leurs modes stupides.
Plutôt que de discuter le palmarès, sur lequel chacun aura son idée, on peut relever quelques moments saillants. Comme l'hommage hypocrite à des arbitres qui se sont fait malmener toute la saison, ou l'attribution du titre de meilleur entraîneur, qui lui avait échappé l'an passé, à Gérard Houllier. On ne sait toutefois pas si ses joueurs ont voté pour lui.

Zidane jamelisé
samir_yazid.jpgFinalement, le moment le moins légitime de la soirée sera paradoxalement le plus divertissant, en dépit de son caractère absolument attendu. Car remettre un énième Trophée à Zinédine Zidane ne s'imposait pas, si ce n'est pour exhiber le consultant vedette de la chaîne. Mais avant la "Sophie Marceau" de celui-ci – un grand blanc dans son discours, étant malencontreusement resté bloqué au milieu d'une phrase (1) –, Jamel Debbouze a réussi à être drôle à l'improviste ("Je n'ai pas oublié le trophée, il arrive en talons") ou dans le texte ("En 1998, il marque deux buts en finale de la Coupe du monde et il abolit le racisme pendant 48 heures").
Un duplex avec Saint-Tropez nous a également offert quelques images de la colonie lyonnaise, en goguette avec Jean-Michel Aulas. Probablement pour préparer l'atelier maquillage de la dernière journée. Ou pour entamer les renégociations de contrat.

(1) On aura aussi noté sa conclusion très "Danone" à l'attention de toutes les ménagères (pardon, les mamans) qui font le plus difficile mais aussi le plus beau métier du monde...


L'idée de la soirée
Faire chanter une interprète de R'n'B à la française dans l'espoir de la maquer avec un footballeur afin d'optimiser les retombées dans la presse people et la presse jeunes.

La devise strasbourgeoise de la soirée
Stéphane Cassard: "Dans les moments difficiles, il faut savoir faire la fine bouche".

Les compliments ambigus
"Mickaël Landreau, artisan du maintien du PSG en Ligue 1".
"Anelka dit de [Benzema] qu'il sera le futur grand attaquant de l'équipe de France".

Le moment de flottement

Le gros plan sur Mamadou Niang suite à la réflexion sur la plus belle bite de la saison dans le SAV d'Omar et Fred.

Les observations en vrac
> Toutes ces rétrospectives de la carrière de Nasri, c'est un peu inquiétant.
> Une émission sur la L1 sans une seule seconde d'Alexandre Ruiz, c'est super reposant.
> Quand on voit Frédéric Diefenthal dans le civil, on se rend compte qu'en fait, il est brillant dans Taxi.

Le Trophée émotivité
> "Aujourd'hui je remerciye toutes les personnes qui m'ont permise d'assou.. soumir à ma passion, le football" (Nelly Viennot).

Les Trophées de la vanne de la soirée
> "Je suis un peu déçu parce qu'on n'a pas vu le but de Poissy. Et pourtant c'est un beau magasin". (Omar & Fred).
> "Tu vois Hervé Mathoux, j'ai du respect pour toi, mais j'aurais dû ramener une boîte de Whiskas" (Jamel Debbouze).
> "Je voudrais rendre hommage à cette vingt et unième équipe dont on ne parle pas beaucoup au niveau du collectif, on en parle surtout individuellement, et qui, à mes yeux, a réalisé une grande saison" (Bertrand Layec).



Pour nous, ce sera le Trou de balle

Grand inventeur de tire-bouchons électroniques et autres gadgets fort utiles au petit commerce, Frédéric Thiriez a eu le bonheur manifeste de révéler, sur le plateau de Téléfoot le nom du nouveau trophée de la Ligue 1. Un patronyme désigné par les internautes qui, après avoir proposé des noms de baptême, ont été appelés à choisir lequel l'emporterait. Ce sera donc Hexagoal (1). Ça lui apprendra à organiser des sondages idiots.
Histoire de rendre la peine incompressible, le président de la Ligue a également annoncé que son boulon de plomb ne serait abandonné à un club – comme cela fut le cas du portemanteaux de manchot précédemment remis aux Lyonnais – qu'après l'obtention de cinq titres consécutifs. En d'autres termes, il faudrait espérer que l'OL remporte les quatre prochains championnats pour s'en débarrasser. C'est vous dire si on est mal barrés.

trophee_l1_sondage.jpg

En ce qui nous concerne, nous nous en référerons à un scrutin plus censitaire, et ne considérerons pas le trophée sous un autre nom que celui attribué par les lecteurs des Cahiers, à une large majorité (voir ci-dessus: le Trou de balle. Nous nous engageons même à populariser cette appellation et à en élargir le périmètre.

(1) 53,8% des 23.563 votes en ont décidé ainsi. Un chiffre assez minable compte tenu de l'audience du site de TF1 et de la promotion effectuée par la chaîne et la Ligue (à titre de comparaison ce sont plus de 10.000 votes, validés par retour d'e-mail, qui ont élu le Ballon de Plomb 2006).

trophee_l1_3.jpg
En fixant longuement le Trou de balle, vous verrez apparaître Gérard Collomb.


Ballon de Plomb 2007 : c'est la mi-temps

La fin de la saison, c'est aussi le moment où l'on peut relever les temps de passage pour une compétition qui concerne bien plus de footballeurs que le Ballon d'Or: le Ballon de Plomb, évidemment. Et pour mériter ce trophée, il peut être plus judicieux de disparaître que de se faire remarquer sur les terrains. Au risque de se faire oublier, parfois. Mais vous pouvez compter sur nous pour vous rappeler l'inexistence du fabuleux Stéphane Dalmat: encore inscrit, théoriquement, à l'effectif des Girondins de Bordeaux, avec lesquels il aura disputé treize matches de championnat (dont quatre comme titulaire) – soit le même total que l'an passé au Racing Santander –, il sera parfaitement éligible. Il a en tout cas réalisé une vrai saison de plombisable, faisant illusion en début d'exercice auprès des crédules qui ont cru à son "retour", avant de s'auto-dissoudre comme à son habitude. Dalmat, le non-footballeur le mieux payé de histoire?

ballondeplomb.jpgDans un autre genre de disparition, à l'anglaise cette fois, saluons également le départ de Blaise Kouassi vers le Qatar après une résiliation expresse de son contrat, à deux journées de la fin. Il rejoint Al-Rayyan, où a évolué le second BdP de l'histoire, Fabrice Fiorèse. On aura aussi remarqué les efforts de Damien Gregorini pour se relancer dans un club qui a glissé aux confins du Classement à l'envers. Et honnêtement, une L1 sans ses fameuses sorties aériennes serait-elle aussi attractive?
Mais enfin, il est un peu tôt pour évoquer la liste des candidats. En revanche, pour les prétendants, une grande partie du titre se jouera dans les semaines qui viennent, avec des choix de carrière qui s'avéreront cruciaux.
Partager

> sur le même thème

La Gazette > 34e journée

Le championnat de France


Alex Lagazette
2018-11-14

La Gazette de la L1 : 13e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les minutes • Les observations • Le championnat à l'enversVu de Twitter 


Alex Lagazette
2018-11-07

La Gazette de la L1 : 12e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les minutes • Les observations • Le championnat à l'enversVu de Twitter 


Alex Lagazette
2018-10-31

La Gazette de la L1 : 11e journée

Le classement en relief • Les gestes • Les antigestes • Les minutes • Les observations • Le championnat à l'enversVu de Twitter 


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Sur le fil

Dans le CR de #NEDFRA, l'action défensive embarrassante des Bleus - https://t.co/BYqh04rC5u https://t.co/0EB27TpQGk

"L'augmentation générale est principalement due à l'explosion des arrestations pour non-respect des arrêtés d'encad… https://t.co/aUs1PBrqc4

RT @lemonde_sport: « Monacogate » : Rybolovlev n’a pas l’intention de vendre le club, selon son porte-parole https://t.co/iMPkWTSUuj

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Chapecoense 2

"Foot - L1 : Inattendu sommet." (lequipe.fr)

Futur taulier

"Neymar risque jusqu'à 6 ans de prison." (ouest-france.fr)

Ruddy Bukkake

"Arbitrage : ‘J'en ai pris plein la tronche’." (lequipe.fr)

Droit au mur

“OM : Une attaque sans tête.” (lequipe.fr)

Mou Walk

"Le car de MU encore bloqué, Mourinho finit à pied." (lequipe.fr)