Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Ils en ont trop fait

Trophées de l'UNFP, trophée de la Ligue 1, Ballon de Plomb 2007: la fin de saison se prête au heavy metal.
> Olympia stadion
> Pour nous, ce sera le Trou de balle
> Ballon de Plomb 2007 : c'est la mi-temps
le 21 Mai 2007

 

Olympia stadion

Canal+ et l'UNFP ont donc procédé à leur raout annuel, à l'Olympia et avec Hervé Mathoux en maître de cérémonie (un job inhabituel, on s'en est rendu compte quand il parti un peu fort dans les aigus en début de cérémonie). Un exercice convenu qui a le mérite d'être plus rythmé que ses équivalents cinématographique. Au fait, qu'est devenue l'appellation "Oscars du foot"? Conçue comme une émission de variétés, le programme a été jalonné de séquences humoristiques (le SAV d'Omar et Fred, Caméra Café, le Marcel d'Or) et d'un intermède musical en playback avec Shy'm régurgitant un morceau de guimauve.

Houllier sacré
Manifestement, la soirée a été en partie financée par les appels au vote surtaxé pour élire le plus beau but de la saison, à en croire le nombre d'invitations lancées par l'animateur. Au passage, on ergotera sur le retourné d'Ilan, moins pur et parachevant une moins jolie action que le ciseau de Landrin. Mais le plus pénible reste cette terrible manie d'appliquer des effets visuels aux images de jeu, au point de les rendre floues et pénibles à regarder. Si on décernait des trophées de la sottise, les réalisateurs télé en rafleraient beaucoup, avec leurs modes stupides.
Plutôt que de discuter le palmarès, sur lequel chacun aura son idée, on peut relever quelques moments saillants. Comme l'hommage hypocrite à des arbitres qui se sont fait malmener toute la saison, ou l'attribution du titre de meilleur entraîneur, qui lui avait échappé l'an passé, à Gérard Houllier. On ne sait toutefois pas si ses joueurs ont voté pour lui.

Zidane jamelisé
samir_yazid.jpgFinalement, le moment le moins légitime de la soirée sera paradoxalement le plus divertissant, en dépit de son caractère absolument attendu. Car remettre un énième Trophée à Zinédine Zidane ne s'imposait pas, si ce n'est pour exhiber le consultant vedette de la chaîne. Mais avant la "Sophie Marceau" de celui-ci – un grand blanc dans son discours, étant malencontreusement resté bloqué au milieu d'une phrase (1) –, Jamel Debbouze a réussi à être drôle à l'improviste ("Je n'ai pas oublié le trophée, il arrive en talons") ou dans le texte ("En 1998, il marque deux buts en finale de la Coupe du monde et il abolit le racisme pendant 48 heures").
Un duplex avec Saint-Tropez nous a également offert quelques images de la colonie lyonnaise, en goguette avec Jean-Michel Aulas. Probablement pour préparer l'atelier maquillage de la dernière journée. Ou pour entamer les renégociations de contrat.

(1) On aura aussi noté sa conclusion très "Danone" à l'attention de toutes les ménagères (pardon, les mamans) qui font le plus difficile mais aussi le plus beau métier du monde...


L'idée de la soirée
Faire chanter une interprète de R'n'B à la française dans l'espoir de la maquer avec un footballeur afin d'optimiser les retombées dans la presse people et la presse jeunes.

La devise strasbourgeoise de la soirée
Stéphane Cassard: "Dans les moments difficiles, il faut savoir faire la fine bouche".

Les compliments ambigus
"Mickaël Landreau, artisan du maintien du PSG en Ligue 1".
"Anelka dit de [Benzema] qu'il sera le futur grand attaquant de l'équipe de France".

Le moment de flottement

Le gros plan sur Mamadou Niang suite à la réflexion sur la plus belle bite de la saison dans le SAV d'Omar et Fred.

Les observations en vrac
> Toutes ces rétrospectives de la carrière de Nasri, c'est un peu inquiétant.
> Une émission sur la L1 sans une seule seconde d'Alexandre Ruiz, c'est super reposant.
> Quand on voit Frédéric Diefenthal dans le civil, on se rend compte qu'en fait, il est brillant dans Taxi.

Le Trophée émotivité
> "Aujourd'hui je remerciye toutes les personnes qui m'ont permise d'assou.. soumir à ma passion, le football" (Nelly Viennot).

Les Trophées de la vanne de la soirée
> "Je suis un peu déçu parce qu'on n'a pas vu le but de Poissy. Et pourtant c'est un beau magasin". (Omar & Fred).
> "Tu vois Hervé Mathoux, j'ai du respect pour toi, mais j'aurais dû ramener une boîte de Whiskas" (Jamel Debbouze).
> "Je voudrais rendre hommage à cette vingt et unième équipe dont on ne parle pas beaucoup au niveau du collectif, on en parle surtout individuellement, et qui, à mes yeux, a réalisé une grande saison" (Bertrand Layec).



Pour nous, ce sera le Trou de balle

Grand inventeur de tire-bouchons électroniques et autres gadgets fort utiles au petit commerce, Frédéric Thiriez a eu le bonheur manifeste de révéler, sur le plateau de Téléfoot le nom du nouveau trophée de la Ligue 1. Un patronyme désigné par les internautes qui, après avoir proposé des noms de baptême, ont été appelés à choisir lequel l'emporterait. Ce sera donc Hexagoal (1). Ça lui apprendra à organiser des sondages idiots.
Histoire de rendre la peine incompressible, le président de la Ligue a également annoncé que son boulon de plomb ne serait abandonné à un club – comme cela fut le cas du portemanteaux de manchot précédemment remis aux Lyonnais – qu'après l'obtention de cinq titres consécutifs. En d'autres termes, il faudrait espérer que l'OL remporte les quatre prochains championnats pour s'en débarrasser. C'est vous dire si on est mal barrés.

trophee_l1_sondage.jpg

En ce qui nous concerne, nous nous en référerons à un scrutin plus censitaire, et ne considérerons pas le trophée sous un autre nom que celui attribué par les lecteurs des Cahiers, à une large majorité (voir ci-dessus: le Trou de balle. Nous nous engageons même à populariser cette appellation et à en élargir le périmètre.

(1) 53,8% des 23.563 votes en ont décidé ainsi. Un chiffre assez minable compte tenu de l'audience du site de TF1 et de la promotion effectuée par la chaîne et la Ligue (à titre de comparaison ce sont plus de 10.000 votes, validés par retour d'e-mail, qui ont élu le Ballon de Plomb 2006).

trophee_l1_3.jpg
En fixant longuement le Trou de balle, vous verrez apparaître Gérard Collomb.


Ballon de Plomb 2007 : c'est la mi-temps

La fin de la saison, c'est aussi le moment où l'on peut relever les temps de passage pour une compétition qui concerne bien plus de footballeurs que le Ballon d'Or: le Ballon de Plomb, évidemment. Et pour mériter ce trophée, il peut être plus judicieux de disparaître que de se faire remarquer sur les terrains. Au risque de se faire oublier, parfois. Mais vous pouvez compter sur nous pour vous rappeler l'inexistence du fabuleux Stéphane Dalmat: encore inscrit, théoriquement, à l'effectif des Girondins de Bordeaux, avec lesquels il aura disputé treize matches de championnat (dont quatre comme titulaire) – soit le même total que l'an passé au Racing Santander –, il sera parfaitement éligible. Il a en tout cas réalisé une vrai saison de plombisable, faisant illusion en début d'exercice auprès des crédules qui ont cru à son "retour", avant de s'auto-dissoudre comme à son habitude. Dalmat, le non-footballeur le mieux payé de histoire?

ballondeplomb.jpgDans un autre genre de disparition, à l'anglaise cette fois, saluons également le départ de Blaise Kouassi vers le Qatar après une résiliation expresse de son contrat, à deux journées de la fin. Il rejoint Al-Rayyan, où a évolué le second BdP de l'histoire, Fabrice Fiorèse. On aura aussi remarqué les efforts de Damien Gregorini pour se relancer dans un club qui a glissé aux confins du Classement à l'envers. Et honnêtement, une L1 sans ses fameuses sorties aériennes serait-elle aussi attractive?
Mais enfin, il est un peu tôt pour évoquer la liste des candidats. En revanche, pour les prétendants, une grande partie du titre se jouera dans les semaines qui viennent, avec des choix de carrière qui s'avéreront cruciaux.

Réactions

  • Tostaky le 21/05/2007 à 16h19
    En tout cas, je felicite les dirigeants toulousains d'avoir résisté à l'appel de Barthez et préféré garder Douchez...
    Merci !

  • Olf le 21/05/2007 à 16h22
    Raspou
    lundi 21 mai 2007 - 05h04
    Je préfère vous prévenir tout de suite, cette année, je vais mener une campagne virulente pour la suppression du Ballon de Plomb, blague de potaches sympathique quand elle est faite 1 ou 2 fois en comité restreint mais de plus en plus déplacée quand elle s'institutionnalise et se médiatise largement.

    Là j'ai piscine donc je ne développe pas, mais ça va saigner, ce sera à la limite du supportable, faudra interdire le site aux moins de 21 ans.

    Supprimons le Ballon de Plomb

    -----------------------

    Ca, pour saigner, ça va saigner... D'ailleurs, il est déjà mort!

    RIP BDP!

  • animasana le 21/05/2007 à 16h58
    RDV sur le fil du ballon de plomb pour prendre part au débat: sauvons le ballon de plomb canal historique, tuons ce BDP qui brille un peu trop.

  • José-Mickaël le 21/05/2007 à 18h33
    Je trouve que le plus beau but était celui de Vahirua. Mais bon, les gens qui votent ont des goûts bizarres...

    En ce qui concerne le Ballon de Plomb - et c'est pour ça que je voulais intervenir - je suis moi aussi pour sa suppression. Il est devenu méchant plutôt que drôle. Les deux premiers récompensaient des joueurs atypiques, des joueurs indispensables bien qu'ayant un rôle ingrat (je pense à Llacer). Je pense ne pas être le seul si je dis que Llacer (par exemple) mérite l'estime des supporters. Aujourd'hui, il s'agit juste de se payer la tête d'un de ces joueurs qui se sabotent leur carrière tout seul. Les lauréats actuels sont réellement des loosers antipathiques, et on les montre du doigt. J'aime trop les footballeurs pour apprécier cette pratique. Et puis, quelle image cela donne-t-il des Cahiers ? Toujours la même : un journal satirique, preque "bête et méchant"... Or les Cahiers, c'est avant tout un média très intelligent et indépendant, et peut-être le seul en France qui peut oser s'exprimer sur des sujets que les autres médias préfèrent laisser de côté ou traiter selon la mode du moment.

    Je propose donc que les Cahiers remplacent le Ballon de Plomb par un autre trophée, plus positif et plus dans l'esprit du journal/site web. Les cahiers dénoncent ceraines pratiques dans le football et dans le journalisme. On pourrait donc imaginer un "Ballon d'Honneur" (si le terme n'est pas pris, il serait très bien choisi et facile à mémoriser) accordé à une personnalité du football qui aura réalisé quelque chose de conforme à l'esprit des Cahiers. Par exemple un dirigeant qui aura fait progresser la lutte anti-dopage, ou bien un dirigeant qui aura réalisé une action anti-G14 (c'est un peu vague, je sais). Ou encore un journaliste ayant réalisé un vrai travail d'investigation. Ou un joueur particulièrement méritant... Bref, quelqu'un qui a fait avancer les choses dans le sens des valeurs véhiculées par les Cahiers.

    Ce faisant, un tel trophée donnera des Cahiers non plus l'image d'un simple média satirique (et bobo de gauche, en plus) mais d'un média qui véhicule certaines valeurs.

    C'est juste une suggestion...

  • El mallorquin le 21/05/2007 à 19h22
    Je trouve que c'est une bonne idée jose mickael, mais les cahiers feront encore plus bobos de gauche avec un ballon d'honneur (et de toute façon ils vont avoir du mal à échapper à l'étiquette). T'as posté ça sur le fil bdp 2007?
    Perso je suis pas spécialement pour la suppression du bdp, je pensais même pas qu'autant de cdfistes pensaient comme moi et se posaient des questions sur le cote méchant et teigneux que ça a pris, mais c'est vrai que le principe semble à repenser. A la rigueur, faire un trophée du geste de plomb, le joueur qui a le plus raté l'immanquable ou la plus grosse connerie, ça aurait peu de chances de perdre le coté potache. Ou le melon de plomb (marcel de plomb ça marchait aussi mais ya déjà les marcel d'or), pour le joueur qui se prend le plus au sérieux. ou encore le pendant du trophée d'honneur pour celui qui a le plus oeuvré contre les valeurs des cahiers.
    Mais sur le bdp ça offre aussi une vitrine, qui n'est pas forcément glorieuse d'ailleurs, mais peut-etre nécessaire.
    Et il reste à savoir si un trophée positif pourrait etre médiatisé.

  • El mallorquin le 21/05/2007 à 19h24
    Et argument super important, si vs upprimez le ballon de plomb, ça fera chier ménès.
    je vous prends par les sentiments hein :-).

  • El mallorquin le 21/05/2007 à 19h54
    Et barbaque je te réponds ici parce que je peux pas répondre partout mais tu gardes un coté teigneux dans ton post. Certes t'as raison, dalmat aurait pu faire 100 fois mieux, mais 13 matchs c'est rien, je veux un joueur à 25-30 matchs tcc (toutes competitions confondues) et que ce soit drole et presque affectueux. Là dalmat bdp c'est pas drole. Et encore moins presque affectueux. Le seul qui me vient à l'esprit qui mériterait vraiment de la cruauté me semble barthez, tant il m'apparait etre une raclure. Mais encore une fois, ça valoriserait pas les cahiers.
    Et c'est vrai que le bdp s'est retourné contre eux car il véhicule maintenant une mauvaise image et que ça ne correspond pas à ce que sont les cahiers, à leur esprit. Ya certes un coté satirique assez fort mais ya aussi une envie de défendre certaines valeurs il me semble et de ramer à contre-courant de la souvent nullité intellectuelle de l'univers footeux. Et rien que sur la dernière itw de perrin, on peut se dire que ya bcp mieux à faire qu'un bdp. Un trophée "positif" me semblerait dc meilleur à ts pts de vue. Et l'idée de décerner plusieurs récompenses, ça vous a effleuré?

  • animasana le 21/05/2007 à 19h57
    moi je verrais bien le ballon D'honneur près de la vignette Kebab

  • Olf le 21/05/2007 à 21h23
    Je trouve l'idée de José-Mickaël très intéressante, et surtout bien plus positive que l'image désormais attribuée au BDP.

    Les CDF ont cumulent à la fois une ligne engagée et une ligne humoristique. Le BDP fait partie au départ de la ligne humoristique, mais celle-ci est de plus en plus discutable au fil des ans. Pour le coup, le fait de mettre un trophée illustrant le côté militant des CDF correspondrait tout à fait à l'une des facettes revendiquées par nos chers contributeurs amateurs de foot et d'eau fraîche.

    Concernant la fibre purement humoristique, le BDP perd progressivement ce qui en faisait son sel (c'est-à-dire son côté potache, dans le seul but de s'offrir un bon moment de déconne), mais rien n'empêche d'imaginer un renouvellement vers un nouveau trophée. Le Comité central n'a jamais manqué d'imagination au moment de trouver de nouveaux délires.



  • sansai le 22/05/2007 à 10h34
    Lauréats antipathiques ? Et Bernard Mendy alors ?