Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Pourquoi la VAR ne laisse le choix qu'entre différentes frustrations

Une Balle dans le pîed – La persistance des polémiques confirme qu'avec l'arbitrage vidéo, il n'y a ni véritables solutions aux problèmes qu'il suscite, ni compromis satisfaisants.

Auteur : Jérôme Latta le 1 Oct 2021

 

(…) 

Il n'existe malheureusement pas de « bons réglages », on ne peut qu'aller d'un type de frustration à un autre. Dans le sillage de l'Euro, une conception plus minimale a semblé s'imposer : moins d'interventions, plus de respect de la décision initiale et de la notion d'erreur manifeste. Le principe est vertueux, mais le résultat est de l'incompréhension envers des non-interventions et des non-corrections.

On l'a vu mardi soir pour le tacle de Kevin de Bruyne sur Idrissa Gueye, seulement sanctionné d'un carton jaune. Et si le balancier repart dans l'autre sens, c'est un interventionnisme excessif qui sera de nouveau légitimement critiqué. Il n'y a pas non plus de « juste milieu » possible : dans cette zone-là, c'est précisément le flou qui exacerbera les frustrations.

Il en va de même pour la « marge » à s'accorder pour juger des hors-jeu, ou du temps passé à examiner les images : la VAR est une mauvaise solution à des problèmes mal posés, une machine à créer de l'insatisfaction, incapable d'honorer la plupart de ses promesses. Il s'agirait aujourd'hui de l'assumer, à défaut d'y renoncer.

(…) LIRE L'ARTICLE

 

Réactions

  • OLpeth le 01/10/2021 à 11h56
    Super article. J'adorerais voir une confrontation entre les thuriféraires de la VAR et J. Latta pour un échange d'arguments à bâtons rompus.

  • Sens de la dérision le 01/10/2021 à 17h24
    Quand on voit que certains supporters en sont à se désoler que tel ou tel arbitre, supposé contre leur équipe (ou pour une autre), soit choisi pour un match, avant même donc que le match soit joué, on se dit qu'on part de vraiment très loin. C'est intéressant de parler de la formation des arbitres mais il faudrait former aussi les consultants, les journalistes, les joueurs et aussi les supporters. Au passage, le poids du folklore est bien trop important dans le football.

  • Brian Hainaut le 02/10/2021 à 00h02
    Il faudrait forcer Aulas à lire cet article.

  • Red is dead le 04/10/2021 à 10h09
    Je n'ai pas l'impression que cette tribune de Jérôme Latta soit principalement dirigée contre "les thuriféraires de la VAR" mais plutôt contre "l'idéologie anti-arbitrale" de certains supporters et commentateurs.

    Concernant la VAR elle-même et les arguments des "anti-VAR": je pense qu'on a un peu vite oublié les lendemains de match dans le monde d'avant la VAR. Sans me fonder sur des statistiques chiffrées, j'ai quand même l'impression que le bilan de la VAR est globalement positif sur le nombre d'erreurs manifestes corrigées. Prenons le derby Sainté-Lyon d'hier: sans la VAR, on avait potentiellement: 2 buts hors-jeu validés (certes de peu mais hors-jeu quand même), dont un qui peut tuer le match avant la mi-temps; une main de gardien en dehors de la surface et une main de défenseur dans la surface dans les arrêts de jeu non sanctionnées. Et ceci alors que les téléspectateurs et commentateurs disposeraient en direct de tous les ralentis possibles pour se faire leur opinion, mais pas l'arbitre, sur des actions quasi impossibles à juger par un oeil humain à vitesse réelle. Alors OK, pourquoi pas revenir au monde d'avant et supprimer la VAR? Dans ce cas-là, je propose aussi de supprimer les ralentis et résumés d'après-match, comme ça tout le monde n'aura accès aux actions qu'en direct à égalité avec le corps arbitral.

    Bien sûr tout est loin d'être parfait avec la VAR, mais si d'aucuns avaient pensé que la VAR allait résoudre toutes les polémiques, ce sont des imbéciles. Evidemment que, à part pour le hors-jeu et le franchissement de la ligne de but où le critère de décision est binaire, il y aura toujours une part d'interprétation humaine et des désaccords sur l'arbitrage. L'arbitre dispose simplement d'un outil supplémentaire. Un autre problème de la VAR, ce sont les interruptions interminables et les émotions à retardement: là aussi, on peut progresser sur la rapidité de décision (sur combien d'actions un ralenti semble être suffisant et on ne comprend pas pourquoi on met 5 minutes à se décider?), et pourquoi pas décider, à l'instar du rugby, que l'arbitre VAR soit seul décisionnaire et n'invite pas l'arbitre central à consulter les images sur les situations où la VAR intervient?

  • Arthur33 le 04/10/2021 à 13h26
    Red is dead a tout dit. La VAR est encore perfectible, mais elle prouve chaque weekend sa pertinence.

    Et dire "Il y a toujours des polémiques donc la VAR ne sert à rien" est un peu comme dire "il y a toujours des pauvres donc leur donner de l'argent ne sert à rien".

  • Jankulowski Desailly Galasek le 04/10/2021 à 21h48
    On en parle de "Georges Schwartz, Montréal Canada", cf. les commentaires ?

    La bise à Jéjé Latta.

  • Utaka Souley le 05/10/2021 à 09h14
    J'ai rarement lu un argument aussi pourri que ta dernière phrase.

    Sinon sur l'article, Jérôme a tout dit. L'origine de cette daube de VAR vient des émissions de foot où l'on passe son temps à monter en épingle des faits de jeu plutôt qu'à montrer du foot, de la tactique, de la technique ou de la stratégie. On fait du buzz, ça fait de l'audience et de la pub, et ce faisant on fait monter la mayonnaise autour de, au choix, l'incompétence/ la nullité/ le manque de formation/ de professionnalisme des arbitres; ceux qui font ces procès en arbitrage n'ont d'ailleurs pas la moindre compétence sur le sujet, mais c'est accessoire. Étape suivante, après avoir mis en cause le niveau des arbitres, il est naturel de remettre en cause les résultats des matches (surtout quand le résultat ne convient pas, hein), puis de proposer, tartufferie suprême, d'aider les arbitres, avec "de la technologie", infaillible, donc, puisque technologique.
    Bilan des courses, on se retrouve à critiquer les arbitres VAR et les arbitres terrains, les premiers parce qu'ils sont vraiment nuls, de ne rien voir avec toutes ces aides technologiques, les seconds pour appeler trop souvent, ou pas assez, les premiers. Bref l'arbitrage est toujours autant critiqué, mais le VAR a permis de résoudre le problème des hors jeux centimétriques et nécessité la refonte de la règle des mains dans la surface ! Bravo, quel succès !

  • Pierluigi Scollina le 05/10/2021 à 17h36
    Je passe sur tes arguments éculés pour te poser une seule question : qu'est-ce qui te permet de dire que les arbitres auraient validé deux buts hors-jeu, raté une main du gardien entraînant une exclusion et une autre main entraînant un penalty ?

  • Red is dead le 06/10/2021 à 08h33
    Outre le fait que les décisions après recours à la VAR ont toutes été contraires aux décisions initiales de l'arbitre central sur les actions litigieuses que j'évoque? Rien.

  • Red is dead le 06/10/2021 à 09h28
    Peut-être pas sur le but annulé de Khazri d'ailleurs, je ne sais plus et je l'ai raté en direct.
    Tu pourras me rétorquer que les décisions initiales sont biaisées car les arbitres préfèrent laisser jouer dans le doute et faire appel à la VAR ensuite.

    Je maintiens cependant que le bilan de la VAR est très probablement globalement positif en ceci qu'elle corrige plus d'erreurs manifestes qu'elle ne génère de mauvaises décisions. C'est difficile à chiffrer puisque, sur une action donnée, on ne sera pas tous d'accord sur la juste décision à prendre (je suis Marseillais et j'ai encore un doute sur le penalty retiré à Guendouzi contre Galatasaray, qui aurait probablement été accordé sans la VAR). Néanmoins on peut certainement le quantifier sur les hors-jeux, où la seule contestation possible est de savoir à quel moment on arrête la caméra. J'ai aussi l'impression (là encore non étayée par des chiffres) que la VAR a, très logiquement, drastiquement fait baisser le nombre de simulations.

    Je comprends ensuite qu'on puisse être contre la VAR à cause de son impact sur la fluidité du match ou pour des raisons philosophiques, mais contester son apport à une décision plus éclairée du corps arbitral, c'est malhonnête (qui avait une certitude sur la main de Lopes en dehors de la surface sur le direct, honnêtement?). Tout en sachant qu'il n'y aura jamais de "justice" absolue dans l'arbitrage du football, et ceux qui ont vendu la VAR sur cette promesse ou ceux qui y ont cru sont évidemment des idiots.