Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Maillot 2017/18 du PSG : le décryptage

À l'instar du Beaujolais, les maillots nouveaux sont présentés avec leur lot de métaphores marketing: il faut bien leur donner un goût de banane pour les faire avaler. Notre cellule sémiologie s'est penchée sur celui du PSG.

 

Auteur : Jérôme Latta le 5 Juil 2017

 

 

Il semble que plus un maillot est caractéristique et identifié à un club, plus il faut s'en éloigner. Ainsi de celui de l'AS Monaco, dont la nouvelle tunique réussit à négliger la diagonale, et ne parlons pas des innombrables candidatures des Girondins à la Cacamiseta. Pour le Paris Saint-Germain cette saison, c'est la bande centrale rouge qui, sur le point de disparaître, n'existe plus qu'à l'état de filet, sans parler de l'abandon du blanc. S'ajoute le choix d'un grenat qui évoquera inévitablement la couleur du drapeau qatari. Un tout petit avant-goût du maillot extérieur entièrement jaune présenté dans la foulée.

 

L'exercice s'accompagne inévitablement de la justification des changements dans une novlangue marketing qui témoigne de la nécessité de créer une nouvelle discipline au sein des sciences sociales: la bullshitologie. Comme le véritable et seul motif est inavouable (on prend prétexte de la nouveauté pour relancer les ventes à un prix prohibitif et à un public captif), il faut affabuler.

 

Le laïus officiel commence ainsi par ce qu'en rhétorique on appelle un foutage de gueule: "Toujours très présente et forte, l’histoire et la culture du club ont inspiré la conception du col". On apprend aussi que "Le mot «Paris» intégré sur le col à l’arrière du maillot célèbre la Ville Lumière". Aurait-il été inscrit le mot Montargis que c'est la Venise du Gâtinais qui aurait été célébrée. La couche de boniment technologique ne nous sera pas épargnée: "Les manches intégrant la technologie Aeroswift produisent un motif géométrique subtil qui améliore l’ajustement lorsque l’athlète est en mouvement". On a envie de hurler: "Pourquoi?", mais on sait que ce cri se perdrait dans un néant glacial et infini. 

 

 

[cliquez sur l'image pour l'agrandir]

 

Réactions

  • Pascal Amateur le 05/07/2017 à 13h02
    Mosquée un club, enfin !

  • bcolo le 05/07/2017 à 15h14
    Parfaitement ignoble. Bien content de ne pas être supporter de ce club... Et en plus il faut payer pour ça ?

  • jeronimo le 05/07/2017 à 16h03
    @Pascal : tout simplement parfait.

    @la rédac : merci pour le retour ce de cette rubrique oubliée !
    (moi je ne trouve pas si mal le nouveau maillot de l'ASM...)

  • environ bâillonné le 06/07/2017 à 17h22
    En quoi le public serait-il captif ?
    Bien couillon probablement (et encore : les goûts, les couleurs et la définition d'un prix "raisonnable" se prêteraient à des discussions infinies)... mais captif ?

  • Milan de solitude le 08/07/2017 à 02h59
    Décryptage très drôle !
    Sur le fond, on peut être contre le renouvellement des équipements à chaque saison, mais il faut le dire comme ça. Parce que le nouveau maillot parisien ou le nouveau maillot monégasque n'ont rien de hideux ni de très iconoclaste.

  • Redalert le 11/07/2017 à 14h37
    Effectivement, merci Jérôme pour ce retour, je pense que les gens de chez Puma en charge des Girondins de Bordeaux pourront diriger la chaire en bullshitologie.

    A quand le retour de Jean-Patrick Sacdefiel, il me manque et puis, après tout, Denis Balbir sévit encore !