Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 01h28 - Manx Martin : Sinon, tous les témoins s'accordent sur le fait que la manif de la porte de Clichy, devant le... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 01h12 - L'amour Durix : La suspension a été de 4 matches dans les deux cas.De Rossi a juste eu la bonne idée de le faire... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 00h26 - Etienne Mattler : (je précise que j'ai de la famille en Australie, pas une section de discothèque consacrée à la... >>


Lost horizons

02/06/2020 à 23h58 - theviking : Et les chaleurs accablantes, c'était ironique (mais on est mieux au frais) >>


Manette football club

02/06/2020 à 23h41 - Jah fête et aime dorer Anne : Flo Riant Sans Sonaujourd'hui à 20h53Parfois, je songe à le refaire,A propos d'Open World, as-tu... >>


Qui veut gagner des quignons ?

02/06/2020 à 23h41 - KL : Je cherche un 11 d’internationaux A (1 minute en sélection suffit comme pour Franck Jurietti)... >>


La L1, saison 2019/2020

02/06/2020 à 23h36 - jeannolfanclub : ucho Gonzealaiseaujourd'hui à 12h27Pour nous, téléspectateurs-supporters, ce serait... >>


Gerland à la détente

02/06/2020 à 23h20 - impoli gone : Ah tiens, on va un peu reparler de foot.Perso, pas tant d'états d'âme que ça s'il part,... >>


L'AJA, je te veux si tu veux de moi

02/06/2020 à 22h27 - Redalert : Désolé... Bon, Hamel, vu l'âge, j'y suis pour rien ! >>


La revue des Cahiers du football : saison 2 !

02/06/2020 à 21h17 - Hydresec : En attendant de découvrir le quatrième numéro de la revue, je poursuis ma lecture très... >>


Manger (autre chose que) la feuille

02/06/2020 à 19h27 - Delio Onnisoitquimalypense : Depuis trois mois, j'utilise une pâte de fruits en plaques, épaisses de quelques millimètres. La... >>


Café : "Au petit Marseillais"

02/06/2020 à 19h10 - Delio Onnisoitquimalypense : JHE qui utilise "tarpin" dans une décla, ça a fait ma journée. Et pas que la mienne, au bistrot,... >>


Scapulaire conditionné

02/06/2020 à 14h56 - environ bâillonné : Du coup le résultat risque de dépendre du contexte météo, du nombre de vieux qui auront la... >>


Paris est magique

02/06/2020 à 14h45 - Madar Kvador : Faudrait dire ça à mes collégiens. Ils se rendent compte que devenir joueur pro est très... >>


Et PAF, dans la lucarne !

02/06/2020 à 14h27 - Lionel Joserien : Clairement pas la série du siècle Space Force, mais je vous trouve quand même bien sévères.... >>


L'empire d'essence

02/06/2020 à 13h20 - Metzallica : Calendrier F1:Autriche 2x, Hongrie, UK 2x, Espagne, Belgique, Italie.Donc en gros il ne manque que... >>


Bréviaire

02/06/2020 à 11h33 - Lionel Joserien : De Gaulle Volantaujourd'hui à 09h15---Je vote pour. >>


FFF et LFP, un univers (im)pitoyable

02/06/2020 à 11h10 - Le Pobga du Coman : Faut les comprendre: sans reprise, on va se farcir les interventions d'Aulas pour encore plusieurs... >>


Manette football club

Botter le cul des dieux de l'Olympe à coups de glaive ? Trop facile. Repousser une invasion extraterrestre à la sulfateuse ? Sans problème. Vaincre Barcelone en finale de champion's league aux commandes du Stade Brestois 29 ? Pfff, du gâteau. Vous êtes chez vous, enfoncé dans votre fauteuil. Les doigts virevoltant sur les sticks ou dansant sur votre souris. Invectivant votre écran, la mâchoire serrée, sous l'oeil inquiet de vos proches. Les fesses ruisselant de sueur dans votre jogging. Deux yeux rouges brillant au milieu d'un visage blafard. Et assurément, ce fil est fait pour vous. Sans oublier, pour ceux qui en ont marre des plaisirs solitaires, cette excroissance créée par des forumeurs des cahiers pour organiser des événements entre gens de bonne compagnie et dédiée principalement aux jeux de futchebol : ici

Redalert

03/04/2020 à 10h24

Et moi je commence The Division 2, vu le contexte, je pense que je vais encore plus apprécier que le premier. Celui-ci se passe à Washington mais un Washington bien éprouvé puisque cet opus se déroule 8 mois après l'épidémie originelle.

Flo Riant Sans Son

03/04/2020 à 13h59

Jeanroucas
31/03/2020 à 14h34

@Flo : je l'ai terminé, sur une frustration encore plus grande que la fin de ME3 (mais pas pour les mêmes raisons). Il faut juste encaisser la dizaine d'heures de l'intro. Une fois que tu poses le pied sur ta première planète.... C'est beau putain, et le système de combat est vraiment dynamique. Lâche toi, lance le et va au-delà du prologue
_____
En fait, j'ai lâché une fois arrivée sur la planète tenues par des bandits. C'est pas tant Les mécaniques de jeu qui m'ont fait décrocher, mais plutôt l'Univers. La première trilogie de reposait vraiment sur un univers solide et crédible (avant d'y amener un gameplay plus abouti sur les deux derniers jeux). Là, à aucun moment je n'ai l'impression d'arriver dans un Système inconnu et hostile. Il y a des forbans humains qui ont montés des camps. Il y a deux races extraterrestres humanoïdes dont les fonctionnements et les actes ne diffèrent en rien de ce qu'on connait déjà (rendez-moi les Volus etc!). On connaît déjà tout ça, il y avait tellement mieux à faire.

Pour moi c'est un gros gâchis et une immense déception, Bioware s'est foiré à partir du moment où ils ont pensés à en faire un monde ouvert. Je ne suis pas sûr d'arriver à passer outre et à le relancer, j'ai une pile de jeux folle qui m'attend. Après j'en attendait peut-être trop...


Sinon, je me suis rendu compte que j'ai récupéré Détroit Become Human gratos sur le PS store (jeux gratuit en Janvier je crois). Question, si on a modestement apprécié Heavy Rain, qu'on a pas fini Beyond parce que pas aimé, il y a des chances que ce dernier Quantum nous plaise ou non?

Metzallica

03/04/2020 à 14h12

The infectious madness of Dr Dekker.
Une sorte de film interactif sous forme d'interrogatoire de psychiatre sans vraiment de gameplay si ce n'est trouver des questions a poser une fois celles automatiques passées pour débloquer tous les dialogues. Et comprendre tous les démons des patients.
Il y a une histoire de meurtre a résoudre (je pense, je ne suis pas encore a la fin) et tout ceci a une belle ambiance mystérieuse et amgoissante.
Je recommande vu que ce n'est pas cher du tout.

J'ai d'ailleurs fait 2-3 films interactifs sympa récemment: Erica et Late Shift.
C'est sympa car ça peut se faire a plusieurs vu qu'il n'y a quasiment qu'a choisir des dialogues.

Roger Cénisse

03/04/2020 à 14h16

Ah tiens je repasse ici pour donner des nouvelles de ma découverte de Mass Effect.

J'ai donc attaqué le 1, et je viens tout juste de redécoller de la Citadelle.

Jusqu'ici, j'aime bien l'univers et l'histoire, j'aime bien l'ambiance du jeu, par contre je trouve l'interface et les commandes assez fouillies.

Mon Shepard est un Soldat, et au bout de quelques heures de jeu, j'ai toujours du mal à identifier l'arme que j'équipe, j'ai un mal de chien à commander mes troupes, j'ai fait ma première mission à bord du véhicule terrestre et pareil, j'ai eu beaucoup de mal à le diriger où je voulais.

Je vous passe le prologue où j'ai mis un certain temps à comprendre comment se lisait la carte et la minimap par rapport à toi, c'est totalement contre intuitif par rapport à d'autres jeux. Et la gestion de l'inventaire me pose également souci.

Je pense que je vais m'y faire, mais par exemple par rapport à un Dragon Age Origins (du même studio, à peu près de la même époque, à peu près sur le même principe même si pas le même style de jeu) la gestion des coéquipiers est je trouve beaucoup moins souple et plus compliquée.

Pourtant je sens que je vais pas décrocher du jeu, je suis juste dérouté pour l'instant par l'interface.

forezjohn

03/04/2020 à 14h18

Ah le Mako!
Mais quel véhicule incroyablement nul.

JeanLoupGarou

03/04/2020 à 14h53

Pour ma part, le confinement m'a fait craquer pour un jeu que j'avais pourtant décidé de ne pas acheter : Animal Crossing New Horizons.

Eh bien à mon très grand embarras, je dois confesser que non seulement je me plais bien sur cette île, mais en plus je suis victime de la science de l'addiction mise dans ce jeu...

Tout d'abord, le jeu est très mignon, une esthétique vraiment soignée, que ce soit les îles elles-même, les personnages, leurs tenues, l'intérieur des maisons, etc, tout rend très très bien. Les musiques sont du Animal Crossing, mais certaines heures sont vraiment pas mal.
Le musée est absolument génial, très beau et avec une petite musique vraiment reposante/magique.
Le jeu est globalement bien jouable, plusieurs détails relevant de la qualité de vie font bien la différence, on progresse vite (le terraforming est vraiment le seul point 'dur' à débloquer), et il y a moins besoin que je le craignais de se connecter à toute heure du jour et de la nuit pour les différents événements liés à l'heure du jeu.

Cela étant, le fait que certains poissons et insectes ne puissent être capturés que sur certaines plages horaires, le fait que certaines tâches soient quotidiennes (arroser les fleurs, couper du bois, miner les cailloux), et que l'on ait des résultats hyper visibles et satisfaisants (meubles pour la maison ou l'île en général, aménagements (ponts/escaliers/routes), complétion du musée, etc), fait que l'on se retrouve vite à jouer plus que prévu parce que tel poisson ne pouvait être pêché que jusqu'à fin mars, donc vite vite !
Et le clou final dans le cercueil, les recettes saisonnières (par exemple avec les pétales de cerisier pour le printemps), et pire encore les évènements spéciaux (Pâques en ce moment, qui dure 12 jours), t'incitent vraiment fortement à jouer tous les jours pour pouvoir obtenir les recettes et les matériaux exclusifs...

Si le jeu était édité par EA (et comme l'avait fait Nintendo sur l'opus Pocket Camp sur mobile), on aurait des micro-transactions et loot-boxes à foison !

Danishos Dynamitos

03/04/2020 à 16h37

Roger Cénisse
aujourd'hui à 14h16
Ah tiens je repasse ici pour donner des nouvelles de ma découverte de Mass Effect.

(...)

Mon Shepard est un Soldat, et au bout de quelques heures de jeu, j'ai toujours du mal à identifier l'arme que j'équipe, j'ai un mal de chien à commander mes troupes, j'ai fait ma première mission à bord du véhicule terrestre et pareil, j'ai eu beaucoup de mal à le diriger où je voulais.
___________________

compatissant: Oui les contrôles sont un peu déroutants au début
nostalgique: Mais tu as de la chance de découvrir ce jeu pour la première fois



forezjohn
aujourd'hui à 14h18
Ah le Mako!
Mais quel véhicule incroyablement nul.
____________________

ironique: Pas autant que le système de visée en TPS
sérieux: Moi c'est vraiment la variété des races extra-terrestres que j'ai adorée
pensif: notamment celle qui ne peut pas exprimer ses émotions et qui a besoin de les décrire en début de phrase

beltramaxi

03/04/2020 à 16h58

Danishos Dynamitos
aujourd'hui à 16h37
compatissant: Oui les contrôles sont un peu déroutants au début
-----------
Je vous demande un peu de tolérance, ça fait 20 ans que j'ai pas mis les mains sur une manette de jeu, j'ai replongé en douceur avec Undertale, commencé Celeste... Et justement en parlant de Mass Effect et des contrôles, ça se joue seulement au clavier sur PC ? Parce que moi aussi ça m'a rebuté assez vite en terme d'ergonomie (déjà rien qu'à voir le menu contrôles...).

Charterhouse11

04/04/2020 à 15h25

Mesdames messieurs, étant désormais confiné chez moi et en chômage partiel depuis hier (à 1h près par jour), je vais avoir du temps pour me remettre à jouer (sur ma PS4). Je vais me relancer dans The Witcher 3 mais avant ça, j'aimerais me lancer dans un autre jeu.
Sauf, qu'évidemment, je n'ai pas grand chose en stock chez moi. Je suis de la vieille école et j'aime avoir le jeu en physique mais je vais faire exception cette fois.

D'où plusieurs questions :
- Il y a donc le store. On est d'accord que je peux l'utiliser comme je le souhaite, sans avoir d'abonnement particulier, etc ?

- Il y le PS Plus, pour jouer en ligne donc. Et je ne joue pas en ligne (et je n'ai pas de jeux à jouer en ligne surtout).
Si je comprends bien, lorsqu'on s'abonne, on a le droit chaque mois à des jeux "gratuits" (ce qui en gros revient à un jeu à 9€ si on ne joue pas en ligne, nous sommes d'accord ?). Est-ce que ca vaut le coup ?
J'ai cru comprendre que si je ne renouvelle pas mon abonnement (ce qui n'est pas au programme confinement terminé), le jeu ne me sera plus accessible.
Enfin dernière question : le jeu "gratuit" du mois en cours est "Shadow of the colossus" (dont on m'a dit le plus grand bien). Et le prochain (dès le 7 avril) le "Uncharted 4", série dont j'avais plutôt aimé le jeu. D'où questions :
- si je m'abonne aujourd'hui, est-ce que l'abonnement est pour 30 ou 31 jours d'affilée et non pas (comme pour BeIn) du 1er au 31 ?
- Si c'est bien le cas, est-ce que j'ai la possibilité donc de choper les 2 jeux (ce qui suffirait à mon bonheur) ?

Merci d'avance pour vos réponses et conseils.

Classico

04/04/2020 à 16h55

Connaissez-vous les roguelikes ?

Le roguelike (RL) se fonde sur 4 grands principes :

- il faut descendre au fond d'un donjon pour y faire quelque chose (tuer le dernier boss, récupérer un objet, etc.), chaque étage étant plus difficile que le précédent ;
- pour survivre à la montée en difficulté, il faut construire son personnage de façon judicieuse en fonction des objets que l'on rencontre dans sa progression ;

**Bon, jusqu'ici, me direz-vous, on est sur une structure assez classique de rpg... cependant : **

- la mort est permanente (pas de retour possible à la sauvegarde précédente) ;
- les niveaux sont générés aléatoirement, de sorte qu'aucune partie ne ressemble à la précédente.

Ces 4 principes fonctionnent admirablement ensemble, donnant lieu à une combinaison étrange : des jeux à la fois fabuleusement difficiles et addictifs, exigeant à la fois, pour être vaincus, une connaissance précise des différents éléments du jeu et une forte capacité à improviser et à survivre aux inévitables saloperies du hasard.

Le jeu originel Rogue, dont les roguelikes sont des déclinaisons plus ou moins fidèles, articulait ces 4 principes à l'état pur. Par ailleurs il s'agissait d'un jeu de pur geek parfaitement repoussant, sans graphismes (en ASCII), sans musique, sans interface souris. Or dans les années 2010, dans la tempête créatrice des jeux indépendants et de leur distribution ultra simplifiée sur Steam, est apparue une idée aussi simple que géniale : greffer le gameplay RL (les 4 principes mentionnés ci-dessus) sur un autre coeur de gameplay. Pourquoi pas un jeu de plateformes RL (niveaux de plus en plus difficiles et générés aléatoirement, mort permanente) ? Un jeu de stratégie RL ? Un tower defense RL ? Un jeu de cartes RL ? Un jeu de tir RL ?

Véritable corne d'abondance, cette idée incroyablement féconde a suscité, depuis une dizaine d'années, quelques très grands jeux. Perso je n'avais plus touché aux jeux vidéos depuis mes années d'étudiant, mais le RL m'a fait replonger avec un immense délice. Il y a vraiment cette notion de défi à l'intelligence : le jeu se présente comme une machine cruelle conçue pour tuer en boucle le joueur, mais une machine qui comporte des failles que le joueur peut découvrir (après des dizaines de morts) et exploiter avec le maximum d'opportunisme.

Je ne sais pas s'il existe une mécanique de jeu plus addictive que celle-ci. C'est un avertissement : si l'on n'y prend garde, les heures sont englouties à une vitesse effroyable. La rejouabilité de ces jeux est pratiquement infinie à l'échelle d'une expérience individuelle. Et ce sont des jeux à 10-15 balles. Mais dans le huis-clos du confinement ...

Une petite liste sans doute assez exhaustive des grands RL parus depuis 10 ans :

- La star mondiale : The binding of Isaac (2014 + nombreuses extensions ; une première mouture en 2012 complètement dépassée aujourd'hui, à éviter). "Zelda-like" dans l'univers, disons, déroutant du complexe d'Oedipe. Isaac est un petit garçon terrifié que sa mère bigote veut tuer sur ordre divin. Il va se cacher dans la maison, de plus en plus profondément, pour lui échapper, et peut-être à la fin pour l'affronter, en se confrontant en chemin à tous les monstres et les complexes de l'enfance. Il tire sur les ennemis avec ses propres larmes, et ramasse en route des dizaines d'objets qu'il va combiner pour obtenir un personnage à chaque fois complètement différent de la partie précédente. Bande son très recommandable. Jouable en coop. Chef-d'oeuvre.

- Le jeu tactique temps réel RL : FTL (2012). Mega star mondiale également. Cela se passe dans l'espace, vous dirigez un vaisseau, dernier espoir de la Fédération galactique contre les rebelles, qui doit parcourir 8 secteurs spatiaux avant d'affronter le vaisseau mère des rebelles au dernier secteur. En chemin vous étofferez votre armement et votre équipage. Vous êtes poursuivis en permanence par les rebelles, de sorte que vous ne pouvez pas traîner et devez optimiser à mort votre progression. Superbe bande son. Ultime.

- Le jeu de tactique au tour par tour RL : deux sont excellents ici. 1) Darkest dungeon (2015), dont vous avez peut-être entendu parler. Univers lovecraftien mâtiné de dark fantasy, direction artistique inoubliable. Vous dirigez un petit groupe de mercenaires qui explorent les horreurs dissimulés autour d'un hameau maudit. Le gameplay me paraît un poil moins huilé que pour les autres jeux mentionnés ici, mais reste excellent. 2) Into the breach (2018), par les créateurs de FTL. Beaucoup plus dépouillé que le précédent, mais gameplay d'une pureté absolue qui confine à la petite oeuvre d'art. La terre est attaquée par des ET, vous dirigez des grands robots à la Pacific Rim pour sauver la terre. Vous allez vous prendre la tête sur chaque mouvement, calculant fiévreusement ses conséquences.

- Le tower defense RL : Dungeon of the endless (2014), par un studio français qui a sorti quelques jeux renommés de "grande stratégie" auxquels je n'ai pas joué. Après le crash de leur vaisseau sur une planète chelou, une petite équipe de bras cassés se retrouve assaillie par des vagues de monstres et va tenter de s'en sortir en posant stratégiquement des tourelles. Direction artistique canon, difficulté considérable, la moindre erreur est mortelle mais la première victoire est un moment de joie intense.

- Le jeu de cartes RL : Slay the Spire (2017). C'est le principe de Magic ou de Hearthstone, mais mixé avec le gameplay RL, et ça déchire. Rejouabilité délirante, réflexion très poussée, passionnant. Un gros bémol pour moi : à la différence de tous les autres jeux mentionnés, l'habillage (graphisme, background, musique) est bien bien raté - ça va du générique (musique) au carrément nul (style graphique). L'essentiel, dans un RL, c'est le gameplay, et il est ici excellent ; mais du coup le jeu a forcément moins de charme.

- le jeu de survie RL : Don't starve (2013). Vous êtes seul, au milieu d'une lande hostile, et lorsque la nuit arrive les monstres sont de sortie. Pour survivre il va falloir surveiller vos jauges de nourriture et de santé mentale, mais surtout récolter tout ce que vous trouverez pour fabriquer tout ce que vous pourrez. Les nuits sont bien sûr de plus en plus dangereuses, et l'hiver arrive ... J'ai très peu joué à ce jeu splendide dans l'univers de Tim Burton, trop stressant pour moi, mais il a des adeptes dans le monde entier. Les gros joueurs aboutissent à des trucs complètement dingues (de véritables forts, avec des récoltes et des élevages ...). Jouable en coop.

- Le jeu de plate-formes RL : Spelunky (2013 ; comme pour Isaac, il existe une version précédente, gratuite je crois, mais complètement dépassée). Une merveille de gameplay, mais attention : il s'agit d'un jeu atrocement difficile. Il se termine en une petite demi-heure, si vous ne mourrez pas. Sauf qu'avant de faire cette petite demi-heure victorieuse, vous allez mourir des centaines de fois. Je le mentionne en dernier car c'est certainement le plus difficile de la liste, je veux dire, sur 10 joueurs expérimentés et motivés qui installent le jeu, il doit y en avoir un à tout casser qui le finit. Un jour.

Le propre (et le petit miracle) de tous ces jeux est que, si le hasard y joue un rôle important, à chaque mort on réalise invariablement qu'on aurait pu mieux jouer. Et du coup ben ... on relance. Encore et encore.

 

Lucho Gonzealaise

04/04/2020 à 17h28

On peut ajouter le petit dernier à la liste, ScourgeBringer, développé par des français !

Et évidemment, Isaac est incroyable pour les non-scatophobes. Je l'ai mis en deuxième dans mes jeux de la décennie (derrière Hollow Knight tout de même), malgré les plus de 1000 heures passées dessus pour le terminer entièrement.