auteur
Agence Transe Presse

Du même auteur

> article suivant

L’aura, en avoir ou pas

> article précédent

Moi Zlatan, toi PSG

> article précédent

Paris avant Ibrahimovic

Le Qatar lance la Dream Football League

Agence Transe Presse – Les 24 plus grands clubs du monde, une ligue fermée, des moyens colossaux: dès 2015, ce championnat va réunir dans le Golfe l'élite du football mondial.

Partager 
Partager sur Facebook
Twitter Mail


Paris, 10 mars (ATP).
Ce n'est pas une révolution, c'est un nouveau monde du football que le Qatar, allié avec des émirats voisins au sein du consortium DFL, veut créer en lançant la Dream Football League, dont la présentation officielle était prévue au début du mois d'avril. L'investissement dans les droits sportifs et dans certains clubs comme le Paris Saint-Germain n'était que le ballon d'essai d'une opération de bien plus grande ampleur: l'ATP a eu accès à des documents établissant la création imminente d'un championnat mondial réunissant, dans une ligue semi-fermée, vingt-quatre clubs parmi les plus prestigieux au monde.
 

Manchester United, Manchester City, Arsenal, Chelsea, le Bayern de Munich, le Real Madrid, le FC Barcelone, la Juventus de Turin, l'AC et l'inter Milan, le Paris Saint-Germain figurent parmi les clubs européens ayant d'ores et déjà donné leur accord. Ils font partie des seize membres permanents, auxquels s'ajouteront huit clubs "invités" selon des modalités encore inconnues. La compétition commencera en 2015 et se déroulera durant cinq mois dans dix stades au Qatar (parmi les douze de la Coupe du monde 2022) et six autres sites répartis entre Bahreïn, les Émirats arabes unis et l'Arabie Saoudite.
 

Il est question de budgets de départ de deux milliards d'euros annuels par club, agrémentés de bonus en fonction des performances. Chaque équipe "permanente" disposera de son stade et d'un complexe regroupant centre d'entraînement, installations médicales, centre de formation, musée du club et centre de formation. Les joueurs toucheront des salaires nets d'impôts trois à quatre fois supérieurs à leurs montants actuels. Il est prévu qu'ils résident dans des complexes de luxe bâtis sur des presqu'îles artificielles qui auront un statut extraterritorial les exemptant des lois sur les mœurs en vigueur sur le continent.

 


 

Interrogé par l'ATP, un responsable qatari qui a souhaité rester anonyme a résumé le projet: "L'Europe en crise n'est plus en mesure de supporter le coût des clubs de football. Nous, nous proposons un autre fair-play financier: tous les clubs seront aussi riches les uns que les autres. Ainsi nous préservons le grand spectacle, celui des plus belles équipes et des plus beaux joueurs. C'est le paradis des footballeurs que nous allons construire, le football du futur." Certains volets du projet illustrent ces propos: sur le modèle du Ferrari World d'Abou Dhabi, un parc d'attraction géant consacré au football est ainsi en cours de construction à Doha.
 

Afin de compenser auprès des supporters la délocalisation de leur équipe, des déplacements ultra-low cost leur seront proposés: le consortium compte sur l'expertise de l'Arabie Saoudite dans l'organisation de pèlerinages de masse. Par ailleurs, les matches seront retransmis en direct holographique dans les stades "locaux": le Qatar Technologies Institute assure que le procédé sera opérationnel dès 2016, et associé à diverses technologies participatives pour proposer "une expérience de football augmenté". Old Trafford pourra s'emplir de supporters, dont les clameurs seront répercutées en temps réel dans les stades du Golfe.
 

Pour l'UEFA et la FIFA, l'image de la déflagration ne sera pas usurpée, puisque la création de ce championnat se passe de leur aval, et impliquera la défection des clubs concernés. "La FIFA pourra bien les exclure, ça n'y changera rien, confie Luc Dayan, qui aurait participé au projet. Peut-être que la Dream 'Football' League devra changer de nom, mais par ailleurs, elle changera ce qu'elle voudra: les règles, le nombre de joueurs, la durée des matches, la couleur de la pelouse ou la forme du terrain si ça lui chante."
 

Directrice de l'IBIS (Institut bruxellois d'intelligence stratégique), Bonnie Pascal-Fasse tente de prendre la mesure de cette révolution: "On pensait que le football était simplement un outil de la diplomatie du Qatar, en réalité il s'agit presque d'une fin en soi. Il s'agit de s'emparer du football tout entier, du moins de sa partie la plus médiatique, son hyper-élite, qui prend son autonomie." Un Disneyland du football: un rêve de dirigeants que seul le Qatar pouvait leur offrir. C'est chose faite.
 

Partager 
Partager sur Facebook
Twitter Mail

> sur le même thème

Barton-Ibrahimovic : le Clashico

> Dossier

Déconneries

Agence Transe Presse


Agence Transe Presse
2013-12-06

Le “Ménès Football Circus” bientôt sur Canal+

Agence Transe Presse – Pierre Ménès présentera en janvier une émission dont il tiendra lui-même la vedette.


Agence Transe Presse
2013-11-05

La LFP envisage l’ouverture de salles de fight

Agence Transe Presse – Afin d'endiguer le hooliganisme et de lui trouver des débouchés commerciaux, la Ligue a décidé de l'encadrer avec une politique audacieuse.


Agence Transe Presse
2013-10-17

Alexandre Ruiz séquestré par beIN Sport

Agence Transe Presse – Après le scandale des droits humains bafoués au Qatar, une nouvelle affaire éclate, cette fois dans la filiale française de l'émirat.



>> tous les épisodes de la série "Agence Transe Presse"

Sur le fil

Certains entraîneurs ont-ils le pouvoir de faire croire à leurs joueurs qu’ils sont meilleurs qu’en réalité? - http://t.co/NVnuGLoTLB

RT @Pierre_B_y: Des ultras créent le Conseil national des supporteurs de football http://t.co/vaVI5D7GXc @lemondefr (En réalité, ce ne sont…

RT @Horsjeu: Merci à @kevinkohlerPSG d'avoir répondu au proustballe : http://t.co/z0Mx4F4L9K

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Paris est magique

aujourd'hui à 11h30 - kelly slater : J'espère que l'appellation Europe est un fake, et servirait plutot de troisième maillot. Ils sont... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 11h26 - sansai : Ah si tu parles de scientifique au sens des "sciences dures" qui font "toc toc" au toucher,... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 11h11 - le_merlu_frisé : Le très bel entretien entre Jacques Monclar et Yannick Noah, récemment sur Be In (ça parle... >>


Les Princes de Louis II

aujourd'hui à 11h05 - le Bleu : Les supporters de Lyon, de Marseille, de Bordeaux, de Monaco paient leur redevance comme tout le... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 10h24 - RabbiJacob : le cave se rebiffe "Garde, un avenir en question" (sport.fr) >>


Le Peuple de Malherbe

aujourd'hui à 10h11 - RabbiJacob : D'Ornano ne sera pas loin d'être plein comme un boudin cet après-midi pour ce match on ne peut... >>


"Descendre au chardon", le fil de l'ASNL

aujourd'hui à 09h27 - le Bleu : Vous le sentez le retour de Pablo en L1 ? Hein ? Hein ? >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 09h23 - grognon : C'est peut être un peu tôt pour jeter les bébés avec l'eau du bain ? A Reims comme hier soir,... >>


Le Palet des Glaces

aujourd'hui à 09h16 - losc in translation : 2-0! Et les nounours perdent l'avantage de la glace. Bonne soirée >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 09h15 - Lubo : Indiana - Atlanta 4-3 Chicago - Washington 2-4 Toronto - Brooklyn 4-3 Miami - Charlotte... >>


Les brèves

jouer derrière

"Chelsea ne s'avoue pas vaincu" (Canal+). Seulement une demi-douzaine ce soir-là chez John Terry.

Chelski comme Schumacher

"Chelsea est encore tombé !" (lequipe.fr)

Rio de généraux

"Rio : intervention militaire." (sport24.com)

prêtre défroqué

"Les Young Boys surpris." (lequipe.fr)

Youssou N'Dour +1

"Keita, huit secondes, un but." (lequipe.fr)