> article suivant

Adios Niño

> article précédent

De buts en Blanc...

15 raisons de préférer le rugby au foot

C'est le moment où jamais de retourner son maillot. Extrait du #23 des Cahiers du football (avril 2006).
Partager
• « I will survive » est bien plus drôle chanté avec l’accent de Bernard Laporte qu’avec celui d’Aimé Jacquet.

• Les joueurs ne se cachent pas pour prendre de la créatine.

• Lyon est un club insignifiant.

• Les Italiens sont bons perdants et les Allemands ne gagnent jamais à la fin.

• On peut se retrouver au milieu des supporters adverses avant pendant et après le match, et boire un coup quand même.

• Ils restent solides sur les fondamentaux : fourchette dans les yeux pendant le match, coup de fourchette solide après le match.

• Parce que jamais les singeries de buteur n’égaleront les frissons d’un haka néo-zélandais.

• Il donne l’occasion d’entendre au moins une fois par an le plus bel hymne national au monde: Flowers of scotland.

• Le président de la Ligue professionnelle est une légende du jeu et pas un avocat énarque et moustachu.

• Le trophée national est un bouclier, pas un ridicule boulon post-moderne.

• L’extrême droite ne vient pas draguer les moins de dix-huit ans dans les tribunes.

• Rives est plus crédible en casque d’or que Rothen.

• Gilles Verdez n’écrit pas dans le Midi Olympique.

• Contrairement à Roland, Roger Couderc a pris sa retraite à temps.

• On peut enfoncer les doigts dans les yeux de ses adversaires en toute impunité.

bw_footrugby4.jpg

> retrouvez les 15 raisons de préférer le foot au rugby
Partager

Déconneries


Christophe Kuchly
2018-06-26

Le match dont vous êtes le héros

L'Espagne et le Portugal, qualifiés dans le groupe B, seront au rendez-vous des huitièmes de finale du Mondial. À moins que…? Bienvenue dans un monde imaginaire dans lequel vous êtes l'arbitre et où chaque décision peut changer le cours de l'histoire.


Christophe Zemmour
2018-06-25

Messi, tel Son Goku

Un prodige que l’on attend sur le toit du monde mais qui peine à décrocher le titre suprême, tout en vivant dans l’ombre d’un prédécesseur génial et farceur: voilà une histoire que l’on a déjà entendue quelque part...


2018-06-17

[JDD #7] Irrésistibles

Le Journal de Didier – Conspiration tactique, incident avec Clément d'Antibes, start-up de Rami… Récit des derniers jours des Bleus à Clairefontaine. 


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"

Sur le fil

Une frappe à bout portant, une joueuse qui enlève son bras, mais un penalty qui décide d'une qualification. Encore… https://t.co/q38UcK5tyx

RT @jeromelatta: "Les réseaux sociaux ont ouvert une sorte d'espace de rencontres libertines entre marques et journalistes, où l'on transgr…

RT @R_Direktor: VAR : Requiem pour mon foot. https://t.co/22m28sZXQK

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Alliance Arena

"Quand un arbitre assistant demande sa collègue en mariage." (lequipe.fr)

Prendre les shots les uns après les autres

"Hugo Lloris, le mister penalties de Tottenham." (lequipe.fr)

Milieu de tableau

"Rembrandt s'invite sur le ballon du Championnat des Pays-Bas." (lequipe.fr)

Trafic de coquines

“Football : la Colombie rattrapée par le mouvement ‘Me too’.” (ouest-france.fr)

Veuvage

"Pepe cherche à trouver la solution en solitaire." (lequipe.fr)