> article précédent

La Gazette, numéro 76

Tabloïd, numéro 6

Pour ne pas encombrer la une et épargner ceux qui nous reprochent de trop en faire sur le Snake (alors que tout le monde voit bien que c'est lui qui nous provoque), nous lui avons réservé un bréviaire spécial qui salue ses dernières prouesses verbales dans L'Equipe Magazine.
Partager
Depuis la retraite de Jean Alesi, Youri Djorkaeff est probablement le sportif dont le rapport performances/ présence médiatique est le plus disproportionné. C'est avec un sincère sentiment d'admiration que nous l'avons découvert en couverture de L'Equipe Magazine, quelques semaines après avoir intégré le club de Bolton et réintégré l'équipe de France dans la foulée. Le titre de l'article résume à la perfection le rapport particulier qui s'est établi entre le joueur et les médias: "Youri, naturellement". On ne sait pas pourquoi il est là, mais il est bien là, comme s'il poussait sur les pages des journaux ou dans le cadre des caméras. Le sous-titre est lui-même tout à fait remarquable:"Serein, mature et sûr de ses choix, Youri Djorkaeff se révèle dans un entretien au plus près de ses vérités". Ce n'est pas très clair, et l'admiration cohabite avec le constat très légèrement ironique que le personnage détient ses propres vérités.
On le vérifiera avec ces aphorismes dont Youri est l'incomparable orfèvre.


BRÉVIAIRE

abstinence
"A part Roger Lemerre, je n'ai eu aucun rapport avec un entraîneur pendant sept mois".

système de défense
(Q. : Vous reconnaissez-vous des torts?) — "Non, aucun (il réfléchit). On a essayé de me faire porter le chapeau". La preuve que je suis innocent: on m'a accusé.

commutation de peine
"J'étais comme un condamné à qui on enlève un boulet". Pourtant, le boulet c'est toi, et les condamnés c'est nous.

Narcisse
"J'avais même collé une photo de moi sous le maillot de l'équipe de France après un but contre l'Espagne et une autre avec la Coupe, dans mon casier, pour tenir le coup".

nuance
"Quand je disais être individualiste et pas égoïste, je crois que les gens ont finalement compris". Euh, ça t'ennuierait de ré-expliquer quand même?

sondage
"Je regarde, je vois bien que tout le monde est content de me voir". Regarde mieux, Youri.

marabout
Le meilleur de Youri dans cet entretien apparaîtra à propos de cette déclaration d'il y a plusieurs années, qui affirmait son intention de devenir un jour président de l'Olympique lyonnais. A la question "Est-ce toujours dans vos projets?", il répond:
"Ça devient un peu compliqué. Quand j'ai dit ça, j'ai eu l'impression d'être entré dans la fosse aux lions. Chacun a défendu son territoire avec férocité. Je ne sais pas si c'est lié, mais du coup il y a eu de gros investissements, de gros transferts, alors qu'avant on achetait des Brésiliens à 4 francs 50. Je suis content! Ça a bougé. Maintenant on joue le titre. Ma déclaration a peut-être été un petit pic qui a déclenché ça. Je crois qu'Aulas a l'intelligence pour comprendre et prendre ça du bon coup côté".
On sent que Djorkaeff est tout prêt de révéler aussi son influence majeure sur la géopolitique mondiale, mais il se retient tout de même. Le plus drôle, c'est d'imaginer la tête que Jean-Michel Aulas a faite quand il a lu ça.


Addenda à la Leçon 8 de journalisme sportif, "Interviewer un footballeur".
Parfois, le sportif ne termine pas sa phrase ou fait des gestes expressifs qui tiennent lieu de mots. Il convient alors de "sous-titrer" en retranscrivant ces éléments non verbaux dans des parenthèses du type (il rit), (il soupire…)..

Exemple : Youri Djorkaeff, L'Equipe Magazine 13/04/02
"L'équipe de France a été le truc qui… (Il souffle, les yeux remplis d'étoiles…)".

Dans cette illustration, le journaliste se permet une adaptation très libre qui dénote toute l'admiration naïve que notre buteur vedette suscite dans la profession.

Partager

Déconneries


Hugo Hélin
2021-03-29

Nom : CSC. Profession : fermer des bouches

Buteur incompris, il est pourtant de plus en plus essentiel à l'équipe de France. Retour sur une carrière méconnue et à réhabiliter. 


Antoine Zéo
2021-02-12

W comme winner

Autoportrait craché : Waldemar Kita – Redoutable coach killer, le président nantais a liquidé Raymond Domenech en huit matches. Laissons-le se défendre. 


Rémi Belot
2021-02-02

Head of zebi

Autoportrait craché : Jacques-Henri Eyraud – Le président de l'OM est dans la tourmente, mais s'il est critiqué, c'est qu'il est mal compris. 


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)