> article suivant

Revoir Guadalajara

Revue de Stress, numéro 5

Les loges de Gerland, la France vue d'Espagne, les amours de nos dirigeants, les questions vicieuses sont dans notre gazette des gazettes, avec quelques autres agapes…
Partager
Power to the people Le site officiel de l'OL ne s'arrête pas à une page d'accueil dont nous ne manquons jamais de railler le graphisme discutable. Il recèle en effet des ressources qu'ignorent ses homologues des autres clubs, comme cette rubrique "OL People", qui est en quelque sorte la gazette des loges de Gerland, ces loges qui tiennent tant au cœur de Jean-Michel Aulas, épicentre politico-économique de l'Olympique lyonnais. Un territoire en pleine expansion puisque l'on apprend que "Le stade sera doté dès Janvier de VIP supplémentaires (sic) qui logeront en face du club de cents dans un espace Jean Bouin entièrement remodelé". Ici comme ailleurs en France, le concept de "people" est l'exact contraire de celui de "peuple". Les privilèges allant toujours aux privilèges, on remarque également que si les uns (les consommateurs) doivent payer leur place dans des tribunes ouvertes à tous les vents, les autres (les gens qui comptent) sont en général invités et, à l'abri des intempéries et des odeurs de friture, bénéficient de divers services et avantages. Comme l'avantage de se retrouver entre pairs et en photo dans la rubrique OL People du site officiel… Si le cœur vous en dit, vous pouvez contempler ces cadres d'Auchan, Kraft Food ou Orange, ces concessionnaires automobile et autres représentants des médias ou de la com', attablés ensemble ou discutant le cocktail à la main. À défaut, laissez-nous au moins citer ce savoureux extrait de la rubrique, faisant suite au match Lyon-Toulouse: "L’augmentation du nombre de people dans le stade n’a cependant pas apporté la victoire, la rencontre s’étant soldée par un match nul : 0-0". Thermomètre

Infiltré dans la salle de presse du Vélodrome, Pierre Martini, facétieux, essaie de prendre la température de Christophe Bouchet, qu'il trouve un peu fiévreux.
Médias espagnols : c'est loin la France La presse espagnole, c'est un peu l'antithèse de la presse française, quand il s'agit de commenter les tirages des coupes d'Europe. Les résultats de leurs clubs ne sont sans doute pas étrangers à la teneur de leur analyse, mais il reste toujours quelque peu surprenant de lire, dans les colonnes d'As, Marca ou du Mundo Deportivo, que le sort a été clément pour leurs clubs. Car de notre côté des Pyrénées, la prudence (voire la crainte) est systématiquement de mise, pour les journalistes comme pour les joueurs et dirigeants, dès qu'il faut évoquer le niveau d'un groupe de Ligue des champions. Il est en tout cas intéressant, pour nous Français, de lire les avis des joueurs et des analystes ibériques qui suivent le Real et La Corogne: ces deux formations seront respectivement opposées à Marseille et Monaco lors de la compétition. Plus qu'intéressant d'ailleurs, parfois drôle. On apprend ainsi que Roberto Carlos est persuadé que Manuel Dos Santos est Brésilien. Quant à Irureta, l'entraîneur de La Corogne, il se méfie de Monaco et de son meneur de jeu argentin Marcello Gallardo. On leur pardonnera pourtant ces approximations très anecdotiques. D'autant plus que Leindoro, le président du Depor, livre une analyse pertinente de l'opposition monégasque: "Ce serait une erreur de considérer que ce club est d'un niveau plus faible parce qu'il était dans le quatrième chapeau. Toutefois, l'avantage, c'est que son style de jeu –ils jouent et laissent jouer- s'adapte bien à nos caractéristiques. D'autres équipes au jeu plus dur risquent de nous poser plus de problèmes". Du côté du Real, l'OM ne semble pas constituer une préoccupation majeure. Le FC Porto et Deco, vainqueurs de la Coupe de l'UEFA sont clairement désignés comme les principaux adversaires de leur groupe. Les Marseillais pourront au moins espérer compter sur un relatif complexe de supériorité des Merengue lors de l'ouverture de la compétition à Bernabeu. Seul point commun entre commentateurs français et espagnols de ce tirage de Ligue des champions: l'inconnue que constitue à leurs yeux l'équipe du Partizan de Belgrade. Les Marseillais se rappelleront toutefois que la dernière opposition de l'OM contre un club de la capitale yougoslave ne leur avait pas laissé de bons souvenirs… Guy Roux live Tibo Style, un lecteur bricoleur, a réalisé un excellent montage à partir de nos photos de Guy Roux interprétant le tube de Las Ketchup (Feuilleton 4). Pour en profiter, cliquez ici (c'est du Divx 5.03, les codecs pour le lire sont trouvables à l'adresse http://www.divx.com/divx). Shopping

Notre équipe conso a sélectionné ces deux superbes fonds d'écran que vous pourrez vous procurez sur les sites officiels des deuxclubs, à condition de ne pas avoir de collègues chambreurs.
La déclaration d'intention Vahid Halilhodzic (FF) : "Je vais essayer de moins lire les journaux qu'avant". Love Story France Football a récemment pris des allures de Voici en consacrant une enquête à Gervais Martel (qui a adopté un look proche de celui John Travolta dans Pulp Fiction). On a en effet pu y lire que Jean-Michel Aulas et lui filaient le parfait amour avec des aveux touchants du président lyonnais: "Au bout de quinze ans de vie commune, je crois qu'il se dégage une certaine complicité et, surtout, un grand respect entre nous deux. c'est devenu un véritable ami, presque un frère, que je consulte régulièrement (…).Mais il s'agit d'une passion saine, sans arrière pensée ni manipulation". Bien sûr, il ne s'agit là que d'une franche et virile camaraderie, mais pas seulement, puisque les deux compères tapent aussi le bout de gras comme deux commères légèrement paranoïaques: "On se marre bien quand on se retrouve pour persifler sur ceux qui attendent notre chute (…). Il faut toujours que les jaloux cherchent des explications ou des complications (…) Je sais que ça ennuie beaucoup que nous soyons copains". Reconversion

Vu sur le site du Midi Libre.
Journalisme d'insinuation et grands rapporteurs La plus souvent illustrée de nos leçons de journalisme sportif est sans conteste celle sur l'interview minée. L'Équipe, malgré un changement de personnel nous ayant coûté le départ vers d'autres rubriques de notre cher Vincent Duluc, n'a pas perdu la main dans ce domaine, comme l'indique l'interview de Zidane réalisée par son successeur Fabrice Jouhaud le 19 août dernier. On sait que Marcel Desailly a de quoi irriter n'importe quel amateur de foot, mais cette fois, ça balance sévère: "Marcel Desailly a insisté après le succès [en Coupe des confédérations] sur le fait que l'équipe de France avait démontré qu'elle pouvait gagner sans vous. Souvent, il ne vous ménage pas. 'Souvenez-vous que, déjà en 1998, Zizou nous avait lâchés', disait-il dans L'Équipe le 31 mai 2002. 'Il y a une vie sans Zidane! Il nous a ébloui à l'Euro 2000, mais il a joué l'Euro 1996 diminué par un accident de voiture, s'est fait expulser et a été suspendu deux matches en 1998. On va faire sans lui' disait-il encore le 16 août 2002. On a l'impression que le capitaine des Bleus aime vous titiller sur votre côté star". Et il y en a qui aiment titiller les stars de côté… Belle utilisation des archives et de déclarations hors-contexte! Le 31 mai 2002, Desailly était le capitaine d'une équipe qui devait se passer de son meneur de jeu, après avoir perdu son premier match de Coupe du monde. Idem en août, quand la sélection préparait Tunisie-France. Enfin, ses paroles à propos de la Coupe des confédérations faisaient un constat que tout le monde a fait et dont tout le monde s'est félicité... Vieira doit-il être suspecté de la même façon, lui qui déclarait au lendemain du tout récent France-Chypre "On a montré que sans Zidane, on pouvait réaliser un bon match et marquer beaucoup de buts"? Mais ce n'est pas tout, le principe de l'interview miné étant de rajouter des couches pour être bien sûr de l'effet (obtenir une irritation durable de l'interviewé), par exemple en enchaînant sur de purs procès d'intentions: "N'a-t-il pas du mal à accepter que le débutant qu'il a vu débarquer chez les Bleus en 1994 soit aujourd'hui une immense star, à admettre qu'on demande qui est à côté de vous quand on vous voit tous les deux sur une photo?" Rappelons que Desailly a "débarqué" en sélection un an pile avant Zidane, ce qui ne faisait pas vraiment de lui un taulier en 1994… Par bonheur, Zidane a pris de haut ces insinuations: "C'est marrant ça, ça me fait bien rire votre idée (…) on va dire que lorsque [Marcel] dit ça, c'est avec son sens de la distance et de la rigolade". Les techniques de ce genre sont terriblement banales. À chacun d'estimer s'il s'agit d'un exercice normal dans un métier qui doit faire monter la sauce avec tout ce qui lui tombe sous la main, ou si ces pratiques manifestent un goût immodéré pour ce qui sent le vinaigre. Pour notre part, nous nous désespérons toujours qu'il soit si rare de trouver un moyen terme entre l'angélisme et la malveillance…
Partager

> sur le même thème

Le Var est dans le fruit

Les médias et les journalistes


Jacques Blociszewski
2020-06-13

Après la crise, la désintégration du football?

Le football de l'immédiat post-Covid, avec ses tribunes vides et ses matches joués coûte que coûte, annonce-t-il le football que Jorge Luis Borges, Enki Bilal et Umberto Eco avaient prédit? 


Jérôme Latta
2020-05-22

L'Équipe : la révolution sans les armes

Le quotidien du sport esquisse un programme pour réformer le football, mais il montre ses limites et choisit en Arsène Wenger un évaluateur très partial.


Jérôme Latta
2020-03-07

Christian Jeanpierre, l'air de rien

L'éviction annoncée de "CJP" par son employeur de toujours, TF1, lui vaut enfin un peu d'indulgence. Offrons-lui un bout de rétrospective. 


>> tous les épisodes du thème "Les médias et les journalistes"

Le forum

Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 01h21 - Le déjeuner sur Hleb : (bon en revanche, sans surprise le doc sur Anelka n'a aucun intérêt. Allez on peut à la limite... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 01h16 - Le déjeuner sur Hleb : @sehwag Oui, en plus tu as raison, même en Chine, ce n'est pas forcément évident. Alors en... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 00h26 - PCarnehan : Quelqu'un sait quelque chose sur le docu diffusé actuellement sur RMC machin (TNT en clair) ? Il... >>


Lost horizons

aujourd'hui à 00h24 - Lucho Gonzealaise : En soi, la création de deux régions séparées avec Rennes en pôle breton et Nantes en pôle... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 00h13 - De Gaulle Volant : Question technique, Je lis que certains, ici, sont abonnés à OL TV et visionnent ainsi certains... >>


Qui veut gagner des quignons ?

05/08/2020 à 23h48 - FPZ : (Pas de regrets, non)(Pas de mots croisés non plus...) >>


CdF Omnisport

05/08/2020 à 23h30 - 2Bal 2Nainggolan : Christ en Gourcuffaujourd'hui à 22h38Pronostic vital engagé pour Jakobsen...la saison (carrière... >>


Le Ch'ti forum

05/08/2020 à 23h28 - Bof : Charles Boli, formé à Lens, est le fils de Roger et donc le neveu de Basile. Je le trouve très... >>


L'empire d'essence

05/08/2020 à 21h47 - Schpatz : Le problème c'est que le titre n'était pas en mauvaise posture après Jerez 1, maintenant oui.... >>


Paris est magique

05/08/2020 à 21h38 - M le Mendy : leoaujourd'hui à 18h58Verratti, plus ou moins important que Mbappé contre l'Atalanta... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)