auteur
Le Feuilleton de la Ligue 1

Du même auteur

> article précédent

A la faveur d'Everton

> article précédent

Espagne-Yougoslavie, Euro 2000

La Gazette de la Ligue 1 // épisode 26

Partager
Le Classement en relief

gazette26_cer.jpg

>> Retrouvez le vrai classement en relief et jouez avec le générateur de classements.


Les résultats de la 26e journée
Montpellier-Rennes : 3-1
Lyon-Nice : 2-0
Lorient-Sochaux : 1-0
Monaco-Boulogne : 1-0
Toulouse-Lens : 1-0
Valenciennes-Saint-Etienne : 1-0
Lille-Auxerre : 1-2
Nancy-Grenoble : 0-2
Paris SG-Marseille : 0-3
Le Mans-Bordeaux : reporté



Les 5 gestes de la journée

• La détente de 3,47m de Lloris, pour claquer d'une seule main, avec une facilité déconcertante, la  demi-volée surpuissante de Ben Saada.
• La volée du gauche d'Audel qui, au niveau Ligue 1, est l'équivalent or de celle de Zidane. Même que c'est celle du maintien officiel de Valenciennes, alors!
• L'enchaînement déboulé-frappe de maboule de Dia sur la barre, qu'on aimerait bien voir dans une équipe de foot un jour, comme ça, juste pour voir...
• La gestion d'après-carrière de Douchez, qui peut désormais faire fortune en sortant son DVD "Comment arrêter un coup franc de Costa en dix leçons".
• L'enchaînement de niveau international de Cheyrou, dont on va vite savoir s'il peut traiter un défenseur espagnol comme le premier Armand venu.


Les 5 antigestes de la journée

• Les trois marquages invisibles "Body Touch" de la défense rennaise sur les trois buts montpelliérains.
• La bonne entente entre Makoun et Lisandro, dans la surface niçoise, aussi complémentaires que Rama Yade et Roselyne Bachelot dans un ministère.
• L'exterieur du mollet d'Apam dans le soupirail d'Ospina.
• L'enchaînement camararesque de Bedimo: retourné foiré dans sa surface, offrant une balle de but aux Toulousains sauvée par Runje, puis déviation dans ses filets sur la deuxième tentative des Violets.
• La Chupa Chups de Rami, la relance qui fait chuuuups.


gazette26_lacombe.jpg
"L'amicale des sosies de Guy Lacombe, que je préside depuis 1997, tenait via ce communiqué, à faire taire l'intelligentsia journalistique de mes deux. On peut tout à fait avoir une moustache et porter des tricots Phildar, tout en tirant des super nénettes. Salut les puceaux!"


La bannette

L'entraîneur qui compte sur des doigts
Philippe Montanier (L'Équipe) : "On joue toujours le maintien… mais à la huitième place du classement".

L'entraîneur qui s'est fait Bardot lui aussi
Rudi Garcia (L'Équipe) : "On a eu la meilleure pelouse de France, mais ça va devenir un lointain souvenir".

Les experts Tola -Vologe
Hugo Lloris (L'Équipe) : "Il fallait plus faire de l'analyse balistique que du football, à certains moments". Il en a égaré tant que ça des ballons, Kader Keita?

Le joueur qui taille un costard à sa défense
Loïc Remy (L'Équipe) : "C'est dommage d'avoir aussi mal commencé car le but rapidement inscrit par Lyon nous a vite froissé le moral".

L'équipe en pleine boum
René Girard (L'Équipe) : "On a eu un quart d'heure difficile où on s'est cherchés".

L'entraîneur spécialiste du concours de bites
Guy Lacombe (L'Équipe) : "On a su passer la ligne avec un centimètre d'avance sur une équipe qui a joué son va-tout".

L'analyse de bourrin
Didier Deschamps (L'Équipe) : "Devant, ça cavale sec".

Le revolver sur la tempe
Jean-Claude Dassier (L'Équipe) : "Ce n'est pas un déclic, c'est une évolution".

Le joueur finalement réquisitionné par EDF
Hatem Ben Arfa (L'Équipe) : "On n'a pas été spectaculaire mais on a su enfiler le bleu de chauffe et c'est ça les grandes équipes".

Le pire contre-attaque pas
Sammy Traoré (L'Équipe) : "Il n'y a pas plus démoralisant que perdre 3-0 au Parc des Princes contre l'OM". Si, te voir perdre 3-0 au Parc des Princes contre l'OM.

Le joueur sado-maso qui assume
Sammy Traoré (L'Équipe) : "Avec nous, dominer n'est pas gagner".

L'entraîneur qui postule aux comptes-rendus de match de lequipe.fr
Antoine Kombouaré (L'Équipe) : "Marseille a frappé cinq fois, a cadré quatre fois et marqué trois buts".


Le Top Brian Joubert
1. Pablo Correa (L'Équipe) : "Dès que nous avons la plus petite contrariété, nous plongeons et tout est par terre".
2. Frédéric Antonetti (L'Équipe) : "Chaque fois que des événements contraires arrivent, on perd nos moyens".
3. Guy Lacombe (L'Équipe) : "Il y a des moments où le sport, ce n'est pas toujours du spectacle".


espion_jumelles.jpg
Même avec des jumelles, aucune trace du jeu d'Ederson.


Les minutes

La minute de solidarité avec Franck Ribéry de Stéphane Mbia
"Je déteste jouer derrière. Pierre Dréossi le sait aussi. Derrière, j'ai l'impression de ne pas aider mon équipe, de ne pas contrôler le match, de ne pas participer au jeu. Le coach sait très bien que mon poste est au milieu de terrain, on en a discuté et dimanche il va me remettre à mon poste, j'en suis sûr. Et sur ce sujet, j'ai souvent fini par avoir gain de cause". (Ouest France)

La minute qui en parle de Jean-Claude Dassier
"Le titre, il ne faut pas en parler mais y penser, toujours". (L'Équipe)

La minute responsable de Jean-Claude Dassier
"Je regrette certains propos de mon homologue parisien, Robin Leproux. Il a surréagi. Je n'ai rien contre les vrais supporters du PSG. Ceux de mon club ont adopté une attitude responsable. Franchement, les envoyer dans cette fournaise… On aurait eu du mal à éviter des incidents. Tout ça est ridicule, il faut retirer de la pression à ces rencontres. Les pouvoirs publics en ont assez". (L'Équipe)
D'après Le Parisien, ce n'est pas tant par solidarité avec les supporters que Dassier n'est pas venu à Paris, que parce qu'il avait prévu un week-end au ski. C'est tellement gros que ça paraît impossible à inventer.


gazette26_rothen.jpg
"Putain! D'où tu me mets Zidane en individuelle sur ma gueule!"


Les duels de PSG-OM

• Giuly a battu Bonnart de la tête
• Makelele a pris Lucho de vitesse
• Kezman a été plus mobile que Morientes
• Makelele a été plus vieux que Giuly



Le running gag à 0,34€

gazette26_question.jpg
 


Le Kombouatest

Tu crois maîtriser la Komboualangue? La réthorique kombouarienne n'a plus de secret pour toi? Alors réponds à notre test, et retrouve quels mots ont été prononcés par l'entraîneur parisien suite à la défaite des siens face à Marseille.

"Il ne faut pas ____ . L'____ est là. Il faut être plus ____ derrière. On se ____. Ça me donne envie de me ____ avec les joueurs".

• s'énerver - été – détendu – galoche – baigner.
• se cacher - odeur - propre - retient – faire hospitaliser
• avoir peur - ultime faucheur – serein – retrouve de l'autre côté - suicider
• lâcher - esprit – costaud – bagarre – battre.
• pleurer - amour - tendre - cajole - mélanger
• pédaler - EPO - tranquille - balade - piquer
• déconner - actionnaire - obéissant - prosterne - barrer
• chouiner - OM - ouvert - donne – déculotter
• courir - arthrose - souple - soigne - faire une thalasso
• butiner - hippopotame – concave – machouille – kamoulox


gazette26_kombouare.jpg
Lorsque vous traversez un passage pour piétons, un petit bonhomme rouge s'allume parfois...
a/ C'est un connard qui n'a pas le niveau, il a rien à faire dans les feux de circulation.
b/ C'est pas avec des types comme ça qu'on finira premier de l'autre côté.
c/ Je vais tenter de détourner son attention pour qu'Alain Roche le tacle par derrière.
d/ Heureusement que j'ai pas mon permis de conduire, il m'aurait volé des points.



Jean-Claude en Tergal

Comme pour la voiturette sans permis du RC Lens, on a d'abord cru à une blague. Mais non. TV Mag a bel et bien consacré un reportage à Jean-Claude Dassier en le photographiant dans des situations de la vie quotidienne, à son domicile. On y apprend en vrac que JCD "voulait une terrasse avec vue sur la mer" et qu'il a "déjà investi dans un barbecue pour les soirées entre amis". Et quand on lui demande ce qu'il pense de son ancienne protégée, Laurence Ferrari, JCD nous confie  qu'il la trouve "sûre de son coup, souriante, jolie à regarder et précise. Laurence est partie pour une longue et grande carrière".
On ne sait pas quelle relation de vassalité peut s'instaurer entre TV Mag et un patron de l'info sur TF1. C'est apparemment le genre de relation qui permet de commander une interview complaisante en un coup de fil. Mais chapeau au photographe qui a osé consacrer un reportage de starlette des podiums à l'homme le plus sinistre de France. La posture, la salle de bains, la déclaration associée, tout rappelle la midinette.

gazette26_dassier.jpg
"Je suis toujours par monts et par vaux. Le calendrier des rencontres est infernal: un jour à Toulouse, le lendemain à Marseille. Jeudi à Lens. Je passe un temps fou à changer de tenue et les trois quarts du temps, je me plante!"
Il suffirait de remplacer "rencontres" par "défilés" pour que la ressemblance soit parfaite, fausse naïveté, et signes extérieurs de richesse à la limite du kitsch compris. La suite de cet incroyable reportage.



Présomption d'incompétence

Vous auriez plutôt envie d'étrangler un juge...

gazette26_supporter1.jpg
(capture d'écran, francefootball.fr)

... ou de secouer un journaliste?

gazette26_supporter2.jpg

Publiée simultanément sur lequipe.fr, la dépêche y a été renommée "Un supporter gardé à vue libéré" après quelques heures. Pas sur le site de la Bible du football, soudain oublieuse du neuvième commandement: "Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain".



Canal respecte la parité

gazette26_maillots.jpg

L'éthique est sauve : Canal Football Club n'a pas manqué d'exhiber des maillots Nike après avoir bien fait la promotion du maillot blanc Adidas de l'équipe de France.



Les observations en vrac

• Il a un plan secret pour faire péter un fusible à Lovren, Vincent Duluc, pour répéter vingt fois par jour que "la défense de l'OL n'est plus soumise au turnover"?
Didier Ollé-Nicole craint qu'on parle plus de son sort que "des problèmes de Sarkozy". En même temps, ça se saurait si la presse prenait vraiment la peine de parler des problèmes de Sarkozy.
Luis Fernandez fête son jubilé avec un match à Cannes entre diverses sélections d'amis. La question qui nous brûle les lèvres: ses amis l'ont-ils laissé s'auto-sélectionner comme entraîneur?
• Quand les mesures de sécurité ne sont pas suffisantes, Marseille envoie la CFA, quand elles sont trop importantes, Marseille n'envoie pas de supporters. Une seule solution: François Bayrou au ministère de l'Intérieur.
• Seulement deux entraîneurs de L1 licenciés cette saison. Finalement, elle est pas mal cette crise financière.
• Elle est sympa la nouvelle tribune du Moustoir à Lorient. C'est dommage qu'elle ait vue sur une pelouse aussi pourrie.
• C'est quoi le plus ridicule, Grégoire? Imposer "Clasico" dans le langage, ou le franciser en "Classique" une fois que tout le monde l'utilise?
• On voudrait bien défendre les supporters parisiens dans les moments délicats qu'ils traversent, mais si en plus de se taper mutuellement dessus, ils se mettent à siffler Hoarau, leur cas est vraiment désespéré.
• Après Jean-Charles De Bono en survêt, Jean-Charles De Bono en Stetson, OMtv est fier de vous présenter Jean-Charles De Bono en costume trois pièces. Résultat inchangé: on reste persuadé qu'il va monter dans une Traction avant pour récupérer ses complices à l'entrée d'une banque.
• Quelqu'un a remarqué que Bordeaux a deux matches en retard, sinon?
• Avez-vous bien conscience qu'en tant que lecteurs des Cahiers du football, vous faites partie de la communauté restreinte qui détient un secret ignoré du reste de l'humanité: l'envers du championnat est relancé!


gazette26_menes.jpg
"Alors... Sur quoi va porter l'interro aujourd'hui? L'arbitrage... la crise au PSG... Ben Arfa... Cool, c'est les mêmes sujets que la semaine dernière! Ah tiens, l'éthique. Ah, merde, je l'ai pas révisé, celui-là".
> Le Diapo des lecteurs révise les lucarnes.


L'envers du championnat

"Mécha Bazdarevic: Ça me fait de la peine", titrait L'Équipe au terme de l'amer sommet du beau jeu perdu par ses hommes, face à la maestria de ceux de Pablo Correa. "On a déjà fait de meilleurs matches cette saison, mais on n'a pas eu de réussite", analyse à chaud le coach des leaders du championnat à l'envers. Après deux fautes de jeunesse de l'inexpérimenté Ravet, c'est la première fois cette saison que les Isérois chutent en déplacement. En douze matches à l'extérieur, les Grenoblois s'étaient jusqu'alors montrés aussi intraitables que le traiteur Pierre Martinet dans le monde de l'ovalie: jamais ils n'avaient gagné. Et soudain...

bazdarevic_ciel.jpg
Un éléphant qui vous tombe dessus sans raison, ça n'arrive que dans les dessins animés. Et à Grenoble.
A la faveur de la claque infligée aux leaders à Marcel-Picot, les Boulonnais se replacent dans la course au titre, en assurant l'essentiel à Louis-II. Certes, les esprits chagrins viendront déplorer les seize minutes de Matt Moussilou dépensées sans compter. Ou l'arbitrage défaillant qui bénéficie à Olivier Kapo, qui aurait moins fait son malin s'il avait eu à tirer le penalty qu'il méritait. Mais le résultat est là, et "l'essentiel, c'est les zéro point", dirait Robert Nouzaret en la circonstance.

Pour l'heure, le championnat retient son souffle dans l'attente du choc entre Grenoble et Le Mans. Boulogne, qui affronte l'équipe à la peine du moment, Lyon, sait qu'une deuxième contre-performance consécutive n'a jamais autant menacé les leaders. Avec trois points d'écart et une différence de buts nettement à l'avantage des Boulonnais, l'envers du championnat n'a peut-être jamais été aussi proche de changer de patron...


Devenez actionnaires de la Gazette : soutenez les Cahiers
> Pourquoi nous aider


Partager

Le championnat de France


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


Richard N
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


Richard N & Christophe Zemmour
2019-05-29

Feindouno 1999, la proie du doute

Un jour, un but – Le 29 mai 1999 au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux conquièrent leur cinquième titre de champion grâce à un but de leur tout jeune espoir, Pascal Feindouno.


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)