> article suivant

Anelka, trop bien compris

> article suivant

Revoir Guadalajara

> article précédent

Top 10 : les champions de descente

> article précédent

Micro de Plomb 2010 : le vote

L1 :: J7 :: la Gazette // 1

Partager

Le classement en relief

gaz_07_cer.jpg

Retrouvez le vrai Classement en relief et le générateur de classements, une coproduction Cahiers du football / Poteau rentrant.



Les gestes


• Le coup franc de Payet, qui n'aurait pas été aussi spectaculaire si Lloris ne s'était pas jeté dans ses propres filets comme une mouche dans une toile d'araignée. N'est pas Spiderman qui veut.
• L'ouverture du pied gauche de Ljuboja, simple comme bonjour pour envoyer le ballon caresser le petit filet.
• La parade horizontale de Landreau sur une tête puissante de Moussa Sissoko, histoire de mettre en valeur son ensemble vert pomme, très seyant.
• Le contrôle du genou de Gervinho, suffisamment précis pour enchaîner sur l'exécution de Valverde.
• La prise de contrôle par le mistral de la trajectoire du centre de Taiwo qui va se ficher dans la lucarne de Dreyer.


Les antigestes

• La tête en mousse de Mabiala, parfaitement dosée pour Montaño qui s'en va battre Ospina comme au challenge de la mi-temps.
• L'autogoal en deux temps-deux mouvements de Yahia, le second pour être bien sûr que son gardien ne pourrait pas l'arrêter.
• La pujolenka de Pujol sur sa deuxième tentative de penalty, trop tendue pour tromper Elana.
• La feinte de tête de Bourillon qui permet à Mbokani de tromper Audard à vingt centimètres de ce dernier.
• La talonnade de Charisteas, qui aurait pu figurer dans les gestes si elle n'avait pas été adressée à Meriem et si le Grec ne s'était pas blessé sur cette action.


gourcuff_toulalan_rires.jpg"- Et là je dis au gus de Canal+: "Je me retrouve vachement dans l'interview dépressive de Toulalan".


La bannette


Le journaliste qui rêve de bosser pour Stade 2
Philippe Carayon (Canal+) : "Caen accueille Bordeaux avec un appétit sans limite, le stade est plein à croquer, le promu a les dents longues".

La sortie du tunnel version minière
Gervais Martel (Canal+) : "Quand on traverse une montagne, souvent il y a le soleil qui arrive".

Le joueur qui n'a pas encore vérifié sa grille du Loto Sportif
Loïc Rémy (sport24.com) : "Je ne sais pas trop si j'ai gagné ma place pour mardi soir".

L'émotion au moment de passer la traditionnelle visite médicale
Loïc Rémy (sport24.com) : "J'avais très à cœur de donner le maximum".

Le président qui a raté d'un fifrelin le rôle de Saroumane
Jean-Michel Aulas (sport24.com) : "Il n'y a pas de baguette magique qui permette de transformer une équipe".

Le joueur qui sent son équipe mal embarquée
Julien Sablé (ogcnice.com) : "On gagne ensemble, on perd ensemble, c'est une phrase bateau mais qui a du sens chez nous".

coupet_traore.jpgCeux qui vous aiment rêvent que vous preniez le train.

L'entraîneur qui s'est perdu dans la Cour des miracles
Claude Puel (L'Équipe) : "Il y a une équipe qui marche sur l'eau". Et une autre qui multiplie les pains dans ta gueule.

Le match sous acide
Jean-Michel Aulas (Canal+) : "La faute de Kim Källström n'existe pas. C'est le coup franc qui amène le penalty".

Le joueur qui a ramé avant de conclure
Marama Vahirua (L'Équipe) : "Il m'a permis de dépuceler la pagaie et ça fait du bien au moral".

L'entraîneur qui va logiquement l'équité
Jean-Michel Aulas (Canal+) : "Aujourd'hui, prendre des décisions en sens contraire de ce qui s'est passé sur le terrain contre Saint-Étienne ne serait absolument pas logique et pas équitable. Maintenant, on n'est pas là pour faire de l'équité et de la logique, on est là pour redresser une situation".

Le mi-bémol
Jean-Michel Aulas (Canal+) : "Nous avons dominé de la tête et des épaules le premier du championnat de France, certes qui est Saint-Étienne".

Le je court
Damien Marcq (L'Équipe) : "Il nous a peut-être manqué un peu de profondeur".

Le constat d'accident
Christophe Galtier (Canal+) : "C'est pas ce soir qu'on aurait mérité de gagner, mais c'est ce soir qu'on a gagné".


Le Top "symptômes dépressifs
1. René Girard (L'Équipe) : "On a été heureux par moments".
2. Marcel Salerno (L'Équipe) : "Je suis satisfait de la manière dont ils ont ramené la vie à ce groupe qui n'avait plus de ressort et qui sourit désormais avant le match et pleure après".
3. Claude Puel (L'Équipe) : "Je n'ai pas besoin d'être réconforté. Je me gère très bien".
4. Jean-Michel Aulas (Canal+) : "On est dans une situation d'analyse".


pardo_ancien.jpg"Putain mais moi, à l'époque, j'avais un Van Bommel dans chaque jambe. Dire que j'aurais pu être en finale de Ligue des Champions et de Coupe du monde la même année, t'imagines?"

Les minutes

La minute qui marche sur des œufs de Louis Nicollin
"Après, qu’Aulas affronte ses supporters n’a rien d’exceptionnel. Il ne faut pas forcément des coui... pour faire ça. S’il avait été voir les supporters stéphanois, là, en revanche, j’aurais dit : 'Ce mec, quelle paire de Cojones il a'! Les siens n’allaient certainement pas le bouffer". (topmercato.com)

La minute du clown triste de Jean-Michel Aulas
"Vous êtes tous les acteurs d'un grand cirque avec la volonté de déstabiliser l'entraîneur. C'est toujours la cible privilégiée des médias!  Sur le match de ce soir, il faut être humain et juste". (sport24.com)

La minute "toi-même" de Jean-Michel Aulas
"Je ne pense pas que quand un certain nombre d'émissions de Canal sont plus ou moins réussies on prend la décision de se séparer des producteurs ou des animateurs même quand ils font quelques erreurs". (Canal+)


valbuena_55pourcent.jpgLes vieux fantômes sont toujours là, à l'OM, mais moins qu'avant, quand même.
---
> L1 :: J7 :: la Gazette // 2
Les observations en vracLe leader minuteLizarazu dans son élémentLa bonne enseigneVu du forum
Partager

> sur le même thème

L1 :: J7 :: la Gazette // 2

Le championnat de France


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


Richard N
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


Richard N & Christophe Zemmour
2019-05-29

Feindouno 1999, la proie du doute

Un jour, un but – Le 29 mai 1999 au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux conquièrent leur cinquième titre de champion grâce à un but de leur tout jeune espoir, Pascal Feindouno.


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)