auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

> article suivant

Drôle de fair-play

> article précédent

Revue de stress #122

Deschamps contre lui-même

Une Balle dans le pied – L’équipe de France aborde le cycle de sa préparation à la phase finale avec un énorme potentiel, mais peu de certitudes. Quel procès faut-il faire de son sélectionneur?

Partager

 

(…) Si le profil de Didier Deschamps est facile à établir, son bilan et sa responsabilité dans la situation actuelle le sont moins – surtout si l’on veut sortir des procès à charge contre les sélectionneurs nationaux, procès dont la tradition implique empilement de griefs sans souci de leur validité et noircissement de tableau façon nappe de mazout. La toute récente prolongation du contrat du sélectionneur n’a fait qu’aviver les déplorations.

 

On résume constamment Deschamps à son "pragmatisme". Cela signifie qu’il peut à peu près tout sacrifier au résultat, qu’il ne va pas s’encombrer de principes ni s’entêter par amour-propre (dans une philosophie de jeu ou dans le choix des joueurs). En d’autres termes, il n’est pas du genre de certains de ses confrères prêts à mourir avec leurs idées. 

 

Cette approche consiste, en résumé, à optimiser les chances de l’emporter en minimisant la prise de risque, ce qui conduit souvent à l’emporter par une marge réduite… et donc à déplacer le risque (lire "Deschamps, bilan critique"). Une gestion qui proscrit donc l’excès d’audace au profit d’une sorte de football-pourcentage que l’on incarne trivialement dans la fameuse "chatte à Dédé" – sans comprendre que cette réussite est largement calculée. (…)

 

 

LIRE L'ARTICLE


Partager

Les Bleus


2018-11-17

Sous la Coupe de Memphis

Punie de ses insuffisances par des Pays-Bas qui ont tout bien fait, l'équipe de France perd la main sur sa Ligue des nations. • l'édito • la nalyse • les observations • les gars • l'action à charge • vu du forum


2018-10-17

Et à la fin, c'est la Griezmannschaft qui gagne

Dominée et bousculée, l'équipe de France a repris le dessus sur l'Allemagne avant de lui porter deux coups fatals. L'édito • Les observations • La nalyse • Les gars • Vu du forum 


2018-10-12

La chatte à 2-2

Un vilain match, une belle remontée labellisée Mbappé. France-Islande: l'édito • la nalyse • Kylian Solo • les gars • vu du forum. 


>> tous les épisodes du thème "Les Bleus"

Sur le fil

Il ne fallait pas croire qu’un match de foot féminin échapperait au plan pipe sur les patrons de Canal+ en tribune.

RT @DamienDole: N'empêche, je veux bien entendre tous les trolls que vous voulez sur la nouvelle tifoseria parisienne et le @Co_Ultras_Pari…

La Revue de stress ne coupe pas les cheveux en quatre. Le meilleur et le pire de la semaine: https://t.co/PlgGHKzL9q https://t.co/GLJa6jdsTf

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Chapecoense 2

"Foot - L1 : Inattendu sommet." (lequipe.fr)

Futur taulier

"Neymar risque jusqu'à 6 ans de prison." (ouest-france.fr)

Ruddy Bukkake

"Arbitrage : ‘J'en ai pris plein la tronche’." (lequipe.fr)

Droit au mur

“OM : Une attaque sans tête.” (lequipe.fr)

Mou Walk

"Le car de MU encore bloqué, Mourinho finit à pied." (lequipe.fr)