> article suivant

Trente-cinq

> article précédent

Le Chili croit encore en Bielsa

> article précédent

Le Replay, saison 3 : épisode 3

"Bras de fer" : la traduction

7 expressions incontournables – Les feuilletons Sessegnon ou Payet ont montré la nécessité de mieux comprendre le langage des joueurs quand ils négocient leur transfert.

Partager

 

« Je suis heureux d'avoir prolongé »

Période
De six mois à un an avant la fin de contrat.

Option
"Le club a fait un effort et tout le monde s'y retrouve."

Explication
La prolongation de contrat est le grand moment de dupes de la carrière des joueurs: alors que la presse titre naïvement "Duplantier jusqu'en 2014" et que les supporters s'imaginent que leur chouchou est là pour longtemps, son employeur a juste sécurisé le transfert de juin prochain en évitant que son capital parte gratuitement en fin de contrat.

Traduction
"Non seulement je suis augmenté, mais en plus ma clause libératoire est largement à la portée de Manchester City."

Traduction dans la presse
"Duplantier a un bon de sortie."


bras_de_fer_1.jpg


« Mais on sait que tout va très vite dans le football »

Période
Courant juillet ou janvier, à quelques semaines de la clôture du mercato.

Option
"Du moment que le club y trouve son compte, tout est possible."

Explication
Généralement précédée de "Pour le moment, je reste à Sochaux", cette conclusion laisse toutes les portes ouvertes (ce qui présente le risque de voir Pierre Ménès arriver pour les enfoncer) et d'ouvrir le parapluie en cas de revirement. Elle signifie que plusieurs agents ont été expressément mandatés pour trouver un nouveau club à Duplantier.

Traduction
"Là je n'ai que des offres d'Osasuna, mais les fax peuvent tomber n'importe quand."

Traduction dans la presse
"Duplantier n'exclut rien."


bras_de_fer_2.jpg


« Quand Manchester s'intéresse à vous, forcément ça fait plaisir »

Période
Vers vingt-trois ans, surtout si vous êtes de la génération 1987.

Option
"C'est un grand club, avec de grands joueurs. Mais pour le moment, il n'y a rien de concret."

Explication
Le footballeur professionnel a tendance à mesurer sa valeur au nombre de réservations sur son carnet de bal, aussi prend-il plaisir à commenter les rumeurs de transfert – du moins quand elles ne l'emmènent pas à Grenoble.

Traduction
"Parfois, ça m'arrange que les journaux racontent n'importe quoi. Surtout que ce n'est pas complètement de leur faute, vu que c'est mon agent qui leur a soufflé l'info."

Traduction dans la presse
"Wenger aussi veut Duplantier."


bras_de_fer_3.jpg


« Je veux franchir un palier »

Période
Fin de l'hiver - début du printemps.

Option
"J'ai l'impression d'avoir fait le tour, ici."

Explication
Il s'agit de la phase préliminaire du bras de fer : le joueur annonce sa ferme intention d'aller gambader dans les grands espaces de la Premier League ou se frotter aux romantiques défenses allemandes.

Traduction
"Je veux avancer de quatre cases dans la grille des salaires et ce n'est pas à Lorient que je vais y arriver. Alors soit vous me laissez partir gentiment, soit je braille."

Traduction dans la presse
"Duplantier met la pression sur ses dirigeants".


bras_de_fer_5.jpg


« Le club m'a manqué de respect »

Période
Moment où, après l'échec des négociations salariales, le joueur refuse de s'entraîner / de rejoindre la mise au vert / de jouer en CFA.

Option
"Avec tout ce que j'ai fait pour le club, je m'attendais à plus de reconnaissance."

Explication
En dépit d'une revalorisation salariale six mois plus tôt, mais fort de ses six buts depuis le début de la saison et d'appels du pied de Jean-Michel Aulas une semaine avant le déplacement à Lyon, le joueur réclame une nouvelle augmentation. Un rendez-vous est pris par la direction du club quatre jours après la demande de l'agent, un délai inacceptable (car rappelez-vous, tout va très vite dans le football).

Traduction
"Le club ne me propose que le triple du salaire de Ducourtioux alors que je pourrais toucher celui de Gignac net d'impôts en Turquie, il faut pas me prendre pour un con."

Traduction dans la presse
"Duplantier va au bras de fer".


bras_de_fer_6.jpg


« C'est le challenge sportif qui m'intéresse »

Période
Juste avant ou juste après la conclusion du transfert à Sunderland.

Option
"J'ai beaucoup parlé avec le coach et je me suis senti désiré."

Variante
"Le plus important pour moi, c'était de mettre ma famille à l'abri."

Explication
Après avoir démontré une telle vénalité, le joueur veut se racheter une conscience et croit y parvenir avec un mensonge gros comme son nouveau contrat. Et donc, il met sa famille à l'abri pour quatre générations (ou met l'équivalent de 80 familles normales à l'abri).

Traduction
"N'allez pas croire que c'est l'argent qui m'a motivé. D'ailleurs, j'avais une meilleure proposition d'Al-Rayyan au Qatar."

Traduction dans la presse
"Duplantier, le rêve anglais".


bras_de_fer_4.jpg


« J'ai l'impression de connaître ce club depuis des années »

Période
Trois mois à un an après le transfert.

Option
"Je me sens bien ici, j'ai l'intention de m'inscrire dans la durée."

Explication
Ayant trouvé du respect et un challenge sportif, le joueur trouve quand même que tout va un peu trop lentement dans le football ces temps-ci et s'aperçoit que dans son nouveau club, il se situe tout en bas de l'échelle salariale.

Traduction
"Aboule l'oseille ou dans six mois je fais jouer la clause Malaja et je signe à Malte où mon salaire me sera payé en jetons de casino".

Traduction dans la presse
"Duplantier, futur capitaine?"


Bonus : la chronologie des déclarations des dirigeants
"Nous voulons que le club et Duplantier progressent ensemble, cette signature est le symbole de nos ambitions communes."
• "Duplantier est intransférable."
• "Duplantier est mal conseillé, c'est une erreur de jeunesse."
• "Le club s'étonne des méthodes employées par un rival direct, dont la proposition financière est en outre notoirement insuffisante."
• "Aucun joueur n'est intransférable."
• "Le joueur était déterminé à partir, on ne pouvait pas faire autrement, c'est la mentalité des footballeurs d'aujourd'hui. Et puis huit millions pour un gars qui n'a fait qu'une bonne demi-saison, ce n'est pas une mauvaise affaire et ça va nous permettre de faire une offre pour Duplantinho, qui est en plein bras de fer avec son club."

Partager

> sur le même thème

WALL•E•MME : l'affiche

> Dossier

Déconneries

Déconneries


Gilles Juan
2019-09-09

Le Blanc est-il encore supérieur au Noir ?

Il faut parfois savoir trancher les polémiques et mettre un terme aux mauvais procès. Défense de Pierre Ménès et Lilian Thuram (dans cet ordre décroissant). 


Richard N et Christophe Zemmour
2019-08-26

Retour vers le footoir [2]

Uchronies - Biff Tannen a mis la main sur votre collection de France Football et a décidé de changer vos meilleurs souvenirs en cauchemars… Seconde partie de nos uchronies: les victoires en défaites.


Richard N et Christophe Zemmour
2019-08-20

Retour vers le footoir [1]

Uchronies - Embarquez dans la DeLorean, poussez les gaz jusqu’à atteindre 88 miles à l’heure et réécrivez l’histoire de quelques rencontres du passé. Première partie: les défaites en victoires. 


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)