Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

La vie et l'avis des coaches

Victimes ou coupables, Napoléon ou Nabotléon, Mister ou mystère: tout sur les coachs.

  • Apollo Creed le 22/06/2010 à 22h01
    @Modeste Lebanni : il n'a pas eu l'intelligence de s'abaisser à l'idiotie de David Astorga & Co.

    Je pense que s'il avait eu une relation plus classique, plus premier degré, avec les journalistes ("je réponds aux questions, même si elles sont débiles"), même avec les performances qui ont été les siennes en tant que sélectionneur (chacun jugera), les journalistes ne l'auraient pas autant détruit.

    Je me répète un peu mais je crois que le cercle était indéfiniment vicieux :
    1. Raymond envoyait chier les journalistes
    > les journalistes chiaient sur Raymond
    > Raymond perdait de son autorité
    > Les joueurs n'écoutaient plus Raymond
    > L'équipe jouait mal
    > les journalistes chiaient sur Raymond
    > Raymond perdait de son autorité
    > Les joueurs n'écoutaient plus Raymond
    > L'équipe jouait encore plus mal

    Si Raymond, à mon humble avis, n'avait pas envoyé chier les journalistes, le cercle n'aurait pas été tel (ce qui n'aurait pas empêché la critique bien entendu, mais peut-être pas aussi terrible).

    Encore que, je me trompe peut-être. Quelle était l'attitude d'Aymé avec les médias ?

  • Troglodyt le 22/06/2010 à 22h04
    "Jamais. Jamais."

  • Modeste Lebanni le 22/06/2010 à 22h05
    Je vois ce que tu veux dire, mais j'estime que c'est une preuve d'intelligence que de jouer le jeu de temps en temps, au moins quand les choses chauffent et qu'il peut éteindre le feu en répondant simplement.

  • Apollo Creed le 22/06/2010 à 22h24
    LMD
    mardi 22 juin 2010 - 21:55
    Vel Coyote
    mardi 22 juin 2010 - 21:52
    ---

    Quatre chiffres: 2006.
    Son mandat est un échec, mais il est un personnage difficile à cerner.

    --- -- -

    Il me serait trop long d'expliciter intégralement mon point de vue. En quelques phrases, oui, il y a un certain nombre de trucs avec lesquels je n'étais pas d'accord concernant ses choix.

    Mais trop de trucs m'empêchent de le juger :

    1. Ça n'est pas mon métier. Je ne suis pas sélectionneur ni entraineur.

    2. J'ai bien sur mon avis mais, même si je ne suis pas d'accord, je reconnais que le point de vue de l'autre, ici Domenech, vaut au moins autant que le mien (ce qui n'est pas le cas de 99% des journalistes sportifs). Exemple : je n'aurai jamais aligné Malouda en 2008 ni Govou en 2010 mais je comprends que Raymond ait imaginé trouver ainsi un équilibre côté droit / côté gauche. Et quand bien même sa logique n'a pas fonctionné, la mienne aurait-elle été meilleure... ?

    3. Que dire de 2006 ? Les anti-Raymond me disent toujours que c'est grace à Zidane, Thuram et Mi-cuisse. Certes, les qualifs partaient mal sans eux mais est-ce la faute de Domenech s'ils n'avaient plus de joueurs de ce calibre (avant leur retour) ? Vous en connaissez beaucoup des entraineurs qui arrivent en finale de Coupe du Monde avec des bras cassés ? (même Beckenbauer n'y est pas arrivé ;). Domenech a fait un bon parcours avec des bons joueurs. Mais l'incertitude quant au rôle de chacun ne me permet pas de savoir quel a été finalement le vrai rôle de Raymond.

    4. Mon jugement restera éternellement orphelin de cette phrase : "je prépare l'Euro 2008". Domenech savait en 2004 / 2005 qu'il n'arriverait peut-être pas à qualifier la France pour le Mondial allemand. Mais il voyait plus loin. La pression populaire fut telle qu'il a du accepter les retour des anciens, certes positif à court terme, mais qui aura détruit une génération. Jamais Raymond n'aura pu aller au bout de sa logique donc je ne le jugerai jamais au regard de plans qu'il n'a finalement pas lui-même tracé.

  • Apollo Creed le 22/06/2010 à 22h30
    Modeste Lebanni
    mardi 22 juin 2010 - 22:05
    Je vois ce que tu veux dire, mais j'estime que c'est une preuve d'intelligence que de jouer le jeu de temps en temps, au moins quand les choses chauffent et qu'il peut éteindre le feu en répondant simplement.

    --- -- -

    C'est exactement ce que j'essayais de dire ! Raymond n'avait pas l'intelligence de "jouer le jeu". Ce que j'ai appelé "d'être idiot", dans l'idée que les journalistes sportifs / anciens joueurs sont quand même des grosses buses, en France pour le moins (les commentateurs / analystes NBA sur ABC font des merveilles).

  • Troglodyt le 22/06/2010 à 22h45
    Faire passer Domenech pour un intello incompris, c'est une imposture aussi grande que celle de faire passer Valbuena pour un footballeur.

  • Apollo Creed le 22/06/2010 à 22h45
    Journaliste : Aviez-vous déjà réservé vos billets retour avant ce match de mardi ?
    R. Domenech : C'est vrai que c'est une question sur le football qui a un impact exceptionnel et qui est de qualité. Si vous pensez que je suis là pour répondre à de telles questions… Je suis ici dans la douleur, la détresse et la difficulté. Le football français a souffert depuis plusieurs jours. Si vous n'avez pas d'autres questions, je vais vous laisser. On n'est pas dans le même monde.

    >>> Je trouve cet échange complètement dingue, surréaliste. Un exemple de ce dont nous discutons. Je ne comprends pas comment des "journalistes" peuvent poser de telles questions, je ne comprends vraiment pas. Les analyses de Football365.fr, Olivier DE LOS BUEIS pour ne citer que lui, me font peur. Intellectuellement, ce type m'effraie. Le degré zéro de la déontologie journaliste, de la neutralité axiologique appliquée au langage, aux choix des mots. Je crois avoir appris en 5ème qu'il fallait dire "critiquable" plutôt que "critiqué".

  • Rivelino le 23/06/2010 à 00h01
    Gouffran_du_collier
    mardi 22 juin 2010 - 20:41
    Rivelino, au delà du "nananananère c'est moi qu'avait raison domenekilétronul" tout aussi caricatural que ta vision des cédéfistes ayant défendu RayDo, je comprends pas trop ta démarche depuis tout à l'heure...
    Ou c'est juste ça sinon...

    ____

    Non je m'amuse de certains cédéfistes rien de plus.

    Sur ce forum globalement il y a eu plus de gens qui ont défendus Domenech.

    Ici depuis 5 ans j'ai pas le souvenir d'avoir vu des critiques virulentes sur l'équipe de France ou le sélectionneur.

    Pourtant des qu'une personne argumentés sur le cas " Domenech and co ", on avait l'impression qu'il se faisait traiter de beauf.... a la longue c'était assez lourd.

    l'équipe jouait mal on était en droit de penser que le sélectionneur était un peu lié a cette faillite collective sans être traiter de " Pierre Menés ".

    Après ce qui est amusant c'est toute ce marasme ici ou ailleurs, on a pas le droit de titiller nos camarades ?

    allez c'est pas grave ce ne sont que les CDF.

  • LMD le 23/06/2010 à 00h12
    J'ai été absent très longtemps mais oui clairement la ligne sur les forums quand je suis parti (et revenu, tel un misérable footix, alléché par l'odeur de WM), c'était plutôt de garder une certaine prudence voire optimisme sur le travail du sélectionneur (jurisprudence 2006, au moment important, le travail peut se révéler, ou sembler se révéler), et de ne pas céder à un patatrasme souvent de mise dans les journaux au moindre résultat contrariant (jurisprudence 98).

    On a souvent entendu qu'il fallait attendre la fin du "bal pour payer les musiciens" (gag) dans le cas des sourcils sombres, et ça y est, on est en train de ranger les instruments.

    Indéniablement Domenech laisse un mauvais bilan. Il n'avait pas de plan ou n'a pas su l'implémenter, il n'a pas reconstruit comme attendu (plombé par un retour des vieilles stars qu'il pouvait difficilement refuser, certes), on ne sait même pas si il laisse un embryon d'équipe en état de marche.
    On peut le dire sans sombrer dans les infâmes chasses à l'homme des médias qui lui reproche tout ou n'importe quoi.

    Je comprends même ton attitude un peu chafouine (si je peux me permettre) de pouvoir enfin dire ce que tu penses sans avoir à te retenir.

  • Hydresec le 23/06/2010 à 00h18
    " mr.suaudeau
    dimanche 7 juin 2009 - 20:56
    Dis-donc petit impertinent, Kita a ses diplômes lui-aussi. Enfin c'est ce qu'il dit. Un diplome polonais d'entraîneur professionnel. Tiens ça me fait penser que le Wizla Cracow cherche un entraîneur."

    --> J'y vais avec de très grosses pincettes sous réserve de me faire tacler par les polonophones du forum, mais il me semble qu'on prononce plutôt "Wiswoua" Krakow, puisqu'il s'agit du l barré (dans Wisła).

    Voilà.

    (sinon pour RayDo : j'adorais sa façon de bouffer du "journaliste" "sportif" auto-satisfait chaque conf' de presse. Moins sa fièvre obsidionale et encore moins son cynisme au soir de France-Irlande. Il a voulu faire son Mourinho (attaché-case de Jospin-like), ça aurait pu marcher si les résultats avaient suivi et s'il s'était montré capable de maîtriser le troupeau de buses qui lui servait d'équipe).