Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Tête de Dug'

C'est l'histoire d'un jeune bordelais que la presse et l'opinion publique ont pris pour cible. S'il mérite certaines des choses qu'on dit de lui, le Dugarry n'en demeure pas moins un joueur qui peut surprendre son monde... S'il se réveille.
Auteur : Clément Jumeau le 26 Mai 1998

 

S’il est un joueur qui parvient relativement facilement à faire l’unanimité, c’est bien Christophe Dugarry. Le problème est que c’est contre lui qu’il la fait. Anelka exclu des 22, c’est toute la presse qui s’émeut et montre du doigt le “méchant” Christophe. D’un titre en gras à la une de l’Equipe de samedi 23 mai à une question redondante dans Télé Foot, Aimé Jacquet a parfaitement réussi sa mise sous pression du joueur marseillais. A tel point qu’il commence à faire pitié l’ami de Zinédine, surnom une nouvelle fois difficile à porter. Tant de haine pour un seul homme!!!

Si nous ne nous sommes pas privés de “casser” Duga aux Cahiers du football, remettons cependant certaines choses à leur place. Il est vrai qu’on l’a très peu vu cette année, absent au début de la saison pour cause de maux divers et de bancs cumulés, puis invisible par la suite pour cause de ...dugarrysme (ndlr: joueur au fort potentiel qui a pris l’habitude de bouger à contretemps et de foirer ses tirs au but, mais tout de même poison extrêmement puissant pour les défenses adverses). Son tempérament fougueux et son manque de réussite font partie des choses qu’on lui reproche souvent, ses pieds n’étant pas ceux d’un buteur, mais d’un coureur de 90 minutes chrono. Il est partout, mais assez rarement là où ses coéquipiers l’attendent.

Duga emmerde donc son monde puisqu’en plus d’avoir été élu “tueur” d’Anelka par les médias, il est aussi un joueur qui lorsqu’il est vraiment présent peut déstabiliser une défense entière d’Allemands surpuissants, ce qui peut se révéler utile.
Malgré mon lourd à priori contre ce joueur, je me sens obligé de revêtir le costume du défenseur de sa veuve et de l’orphelin (l’habitude nous joue des tours), car c’est vraiment trop de saloperies qui se sont abattues sur Dugarry: malgré son air absent de prétendant au trône de Ginola dans les pubs pour l’Oréal, il est définitivement capable du meilleur. Et si la pression exercée par ces différentes mises en boîte (rappelons tout de même qu’il n’y est pour rien lui s’il fait partie des 22), ajoutée à celle que ne saurait manquer de provoquer le Mondial peuvent être bénéfiques, Duga risque d’être le Toto Schilacci que nous cherchions, voire le Paolo Rossi (sifflé par le public et assassiné par la presse transalpine avant de devenir LE joueur du Mondial 82) dont nous rêvions. J’ai dit “rêvions”, attendons de voir et cessons de toujours vouloir casser nos jouets avant de les avoir déballés.

Réactions

Aucune réaction