Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

"C’est pas Charlie au pays des soviets ici"

Rebondissement dans la campagne pour la "saison 2" de la revue des Cahiers du football, avec la prise de position inattendue du président Emmanuel Macron. 

Auteur : lemon le 27 Nov 2019

 

 

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe: dans une allocution télévisée exceptionnelle destinée à rassurer les Français sur les effets de la grève du 5 décembre, le président de la République, M. Emmanuel Macron, a annoncé plusieurs mesures phares.

 

Côtoyant des décisions plus attendues comme la création d'une ligne téléphonique d'urgence pour les usagers de la RATP, d'une ligne téléphonique d'urgence pour les clients Deliveroo ou d'une ligne téléphonique d'urgence pour que Brigitte puisse joindre Bernard Montiel, l’une d’elles a provoqué la stupeur dans le milieu des médias…

 

Voici l’extrait de la déclaration présidentielle la concernant :

 

"Par ailleurs, j’ai décidé que l’État devait se porter au secours d’une institution confrontée à un déficit budgétaire récurrent et historiquement fragile face aux crises des médias, une institution en laquelle des millions de provinciaux ont placé leurs espoirs… Ces espoirs ne sauraient être trahis au seul motif que des dirigeants gauchistes ont décidé de recycler le papier que Libération n'utilisait plus. Aussi, j’ai demandé au gouvernement, par le double intermédiaire de son secrétariat d’État au Sport et de la Caisse des dépôts et consignations, de se porter acquéreur de la totalité des parts des Cahiers du football, afin d’en garantir la pérennité en cette période difficile."

 

 

 


Lead-nurturing et brand content

La conséquence immédiate de ce rachat a été la mise sous tutelle de son équipe dirigeante et le placement de la rédaction sous l’autorité directe d'Alexandre Benalla qui a déclaré:

 

"Je suis très fier de la responsabilité m’incombant de sauver les Cahiers du football. Et comptez sur moi pour botter leurs petits culs à ces bobos profs dans le secondaire, on va leur rappeler ce que c'est que le capitalisme, bordel de merde, c’est pas Charlie au pays des soviets ici, on s’est pas cassé le cul pour défoncer des gilets jaunes pendant quarante week-ends pour que la seule grève qui réussisse soit celle de cinq bénévoles qui collent un piquet sur un forum de CSP+! Qu'ils viennent me chercher, ces petits cons, je les attends."

 

Matthieu Pigasse a quant à lui été nommé conseiller spécial auprès de M. Benalla, en charge des partenariats. Le propriétaire des Inrocks, de Télérama et Radio Nova aurait déjà quelques idées de lead-nurturing:

 

"L’idée est de réunir des médias prescripteurs à identité forte et de mutualiser certaines tâches dans un contexte économique délicat pour les médias. Pour les activités sportives, il nous faut nous développer sur le brand content, la publicité classique et les partenariats ainsi que sur l’événementiel: dans tous ces domaines nous pouvons faire fonctionner des synergies avec d'autres médias appartenant à l'Élysée, comme le JDD ou Paris Match."

 

Le volet communication a été confié à Sibeth Ndiaye, notamment pour sa capacité à vendre des t-shirts moches. La proposition de Rémi Belot d'imprimer une série "Shin Bet & Die" a en revanche été refusée par la Licra.

 

Pénélope Fillon est placée aux relations avec les forumeurs. “Faire semblant de bosser alors qu'on se la coule douce à parler foot et chiffons, je pense pouvoir aisément créer une empathie avec cette population". La proposition de Rémi Belot d'imprimer une série "Pends l'agent" a été quant à elle refusée par Jean-Pierre Bernès, qui passait par là.

 


Une nationalisation contestée

Les réactions du monde du foot ne se sont pas fait attendre. Jean-Michel Aulas, président à vie de l’Olympique lyonnais:

 

"C’est une nouvelle preuve que, même avec un gouvernement prétendument de droite, la France est et demeure un pays communiste. Alors que le Nouvel Olympique, club préféré des Français de moins de sept ans, payent des charges insensées pour développer OLTV, l’État prétendument providence vient dérégler le juste jeu du marché en soutenant sans justification aucune un media sportif que sa gestion douteuse à l'Ebitda polonaise aurait dû condamner."

 

Pape Diouf, président à vie de l’Olympique de Marseille: 

 

"Depuis des siècles que l’iniquité centralisatrice s’exerce aux dépens de ce qu’il est appelé, non sans mépris, la province, il serait tentant de croire qu’aucun coup bas ne peut plus étonner nos esprits avertis… Et pourtant! La dernière trouvaille jacobine pousse l’infamie aux limites de l’absurde en même temps qu’elle se vautre dans le ridicule comme l’hippopotame dans le marigot. Déjà défavorisé par une presse malhonnête quand elle n’est pas criminelle, le Seul et Unique Olympique, club préféré des Français de plus de quinze ans, va devoir affronter désormais, un énième media aux ordres de l’État parisianiste."

 

Ségolène Royal, championne en titre des primaires socialistes:

 

“Et eux vous ne les attaquez pas sur leur soi-disant bénévolat réalisé pendant les heures de travail depuis vingt ans? C'est parce que je dérange, c'est ça?”

 

Claude Askolovitch:

 

"Les Cahiers de Latta et de Kuchly seront les Cahiers de la France de 2020, et plut à Dieu que nous nous contentions d’être contents, bien contents et rien d’autre, plut à la décence que nous n’allions (…)"

 

Jérôme Latta, Grand Timonier:

 

"Bien qu’il ne soit pas dans les habitudes des Cahiers de louer l’action d'Emmanuel Macron, nous ne pouvons que soutenir cette démarche d’inspiration bolchévique. D'ailleurs, après la revue et les stickers, j’ai encore quelques idées de développement pour les Cahiers comme leur lancement sur MySpace et une campagne de souscriptions sur Viadéo. Les cent premiers recevront des scoubidous."

 

Texte initialement publié sur le fil "Messages de service" du forum.

  

Réactions

  • shooba le 27/11/2019 à 11h49
    OK je commence :

    Gueye, vrai false 6 ou faux trequartista ?
    Le gegenpressing, une alternative au 4-4-3 tuchelien ?

    Vous avez 2h, calculatrice fortement autorisée.

  • lemon le 27/11/2019 à 11h54
    Un mec qui fait toujours la même chose, mais lentement, en tournant en rond.

    shooba est Jérôme Rothen

  • Jeanroucas le 27/11/2019 à 12h06
    J'ai lu "Le Glas", du coup je suis entré, il faut qu'on rédige nos propres fiches Partis Sans Gloire ?

  • Rémi B. le 28/11/2019 à 14h21
    Fabuleux.

  • outah le 01/12/2019 à 21h16
    Je me suis bien amusé en lisant l'article, surtout le passage où les présidents (enfin, ex pour l'un d'eux) des 2 Olympiques sont comparés à des présidents de républiques bananières.

    Autre point qui m'a amusé : le fait de décrire d'abord notre président comme un homme ultra-capitaliste, mais tout en ayant conscience que ses détracteurs l'accusent d'être trop à droite ou trop à gauche selon leur dogme politique, puisque plus loin certains "témoignages" parlent carrément de "pays communiste".

La revue des Cahiers du football