Si vous saisissez votre mot de passe PUIS votre e-mail, vous aurez la confirmation que ça n'a aucun effet particulier. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

GWADABOYS IN THE HOOD

Deux ans après une première participation remarquée, la sélection de Guadeloupe disputera la Gold Cup en juillet, aux États-Unis...

Auteur : Floréal Hernandez le 21 Mai 2009

 

 

Gwadaboys contre Bas-Normands. Ce n’est pas l’affiche de la finale de la Coupe UEFA des régions pour définir le représentant français à l’échelle européenne. Non, le 31 mars dernier, la sélection guadeloupéenne a affronté en amical le Stade Malherbe de Caen pour faire une revue d’effectif (1-0). Seuls les joueurs évoluant en Europe ont été conviés par le staff guadeloupéen en vue de préparer la Gold Cup 2009.

La majorité des sollicités a répondu présent (Sylvain Distin, Pascal Chimbonda, Ronald Zubar…). Les seuls absents ont été retenus par leur club (ex: James Fanchone par Strasbourg) car la Guadeloupe n’a pas le statut d’équipe nationale (1). "On est une sélection départementale, celle d’une petite île, avoue Franck Grandel, le portier des Gwadaboys, actuellement au chômage. Si nous étions une sélection nationale, il faudrait appeler Henry, Thuram…"


Angloma, le détonateur

La sélection doit son essor à un ancien international: Jocelyn Angloma. L’ex-Marseillais a prolongé sa carrière sur son île natale et porté pour la première fois le maillot guadeloupéen en novembre 2006 à l’âge de quarante-et-un ans. Grâce à une quatrième place à la Digicel Cup (championnat des Caraïbes), l’équipe ultramarine accède à sa première Gold Cup. Aux Etats-Unis, "Joss" s’y rend avec quelques pros évoluant en métropole et en Europe (David Sommeil, Aurélien Capoue, Richard Socrier…) et des joueurs locaux.

Les buts de l’ancien arrière droit et une demi-finale contre le Mexique attirent l'attention des médias métropolitains. En plein, cette aventure est une aubaine car l’actualité footballistique se résumait alors aux transferts – si l'on fait abstraction de la première victoire de l’Olympique lyonnais en Peace Cup. "Ça nous a permis de nous faire connaître", admet Franck Grandel.

 

"Aujourd’hui encore, on est énormément suivi, affirmait le milieu Stéphane Auvray, en une du site de la Ligue guadeloupéenne après la qualification de Vannes en finale de la Coupe de la Ligue. Il y a de plus en plus d’articles sur nous car les gens veulent avoir des nouvelles des Gwadaboys qui jouent en Europe".

Cet intérêt se maintient aussi car la sélection a décroché sa qualification pour la Gold Cup 2009 qui se déroulera du 3 au 23 juillet aux Etats-Unis (2), toujours avec cet amalgame de locaux et d'expatriés. "Ce mélange est important pour transmettre ce qu’on a appris", explique Franck Grandel. Le dreadlocké vannetais, Stéphane Auvray, abonde: "Il n’y a pas de quota".




Photo Ligue guadeloupéenne de football

 

Mi-rillettes, mi-accra

Tous parlent d’une "grande fierté de représenter la Guadeloupe", qu’il soit né sur l’île ou en métropole. "J’espère que je pourrais porter le maillot guadeloupéen", affirme James Fanchone, né au Mans, mi-rillettes mi-accra. Stéphane Auvray a négocié avec les dirigeants de Vannes pour être libéré à chaque match. "C’est un accord oral que nous avons. Ils savent ce que la sélection représente pour moi. En même temps, ce sont des matches internationaux, j’enrichis mon bagage. Le club en profite". Quentin Othon, jeune joueur de Strasbourg d’origine martiniquaise, regarde avec envie le développement du foot guadeloupéen. Passé par les équipes de France chez les jeunes, il rêve un jour d’intégrer les Bleus, mais concède que jouer pour l’île de ses parents l’intéresse aussi.

Car, au contraire des sélections catalane ou basque, il n’y a pas de volonté de scission chez les Guadeloupéens. Et jouer face à la France fait scintiller les yeux de Franck Grandel. "On en a parlé entre nous mais c’était plus pour rigoler", concède le gardien passé par Troyes, la Grèce et les Pays-Bas. La présence de Lilian Thuram au Conseil fédéral de la FFF permettra peut-être de concrétiser cette idée. Les sélectionnés ne veulent pas non plus se servir de l’équipe comme caisse de résonance du récent mouvement social dans l’île. "Nous, on se contente de jouer au football", déclare Stéphane.

Au États-Unis pour la Gold Cup, les Gwadaboys espèrent rééditer leur performance de 2007. L’objectif suivant sera de "devenir n°1 dans la zone Caraïbes", selon Stéphane Auvray.


(1) Lire à ce sujet l'article Wikipedia.
(2) La Guadeloupe affrontera dans le groupe C le Mexique, le Nicaragua et le Panama. Les matchs se joueront à Oakland, Houston et Phoenix.



La sélection imaginaire

Franck Grandel, meilleur gardien de la Gold Cup 2007, a accepté de jouer au sélectionneur. Voici son équipe-type.



gwadaboys1.jpg



Remplaçants: Y. Ulien-Thuram, Sommeil, Dacourt, Louval, E. Capoue, Gotin, Briand, Fleurival, Tacalfred.
Entraîneur: Marius Trésor. "Car à l’époque ça allait moins vite. Aujourd’hui, il ne pourrait pas suivre" (rires).
Commentaire de Stéphane Auvray: "Elle a de la gueule cette sélection. Ça ne m’étonne pas. Je suis sûr qu’on peut en faire au moins deux aussi belles".

Réactions

  • Lucarelli 1 le 22/05/2009 à 01h06
    Ca a de la gueule, euh... Thuram est pas au mieux, Angloma marche sur sa barbe, Arphexad a beau être le seul joueur à avoir fréquenté (j'ose pas dire "jouer pour") mes deux clubs de coeur (Brest et Liverpool) je ne lui confierais pas des cages en 2009, et je ne vois pas trace de notre goléador Socrier.

    Sinon, bonne chance aux Gwadas. C'est jouable, non, le Nicaragua et le Panama ?

  • sansai le 22/05/2009 à 02h34
    Le Panama vient de perdre 3-1 contre une Argentine B prime bis.
    J'ai aucune idée du niveau du Nicaragua, dont je serais bien incapable de citer le moindre club ou le moindre joueur, d'ailleurs.

  • Le_footix le 22/05/2009 à 08h53
    Moi aussi Luca, je mettrais Thuram (le neveu of course !) titulaire à la place d'Arphexad.

    Et un gros derby Guadeloupe-Martinique, ça donnerait quoi ? Avec Abidal, Wiltord, Anelka dans le camp d'en face...

  • Eviv Bulgroz le 22/05/2009 à 10h21
    "Deux ans après une première participation remarquée il y a deux ans"
    ------------------------

    C'est pour pouvoir vous auto-citer dans la gazette cette phrase ?

  • MarcoVanPasteque le 22/05/2009 à 10h36
    Merci pour cet article et bonne chance au gwadaboyz.
    (j'ai un cousin guadeloupéen : MarcoVanBasseTerre)

  • Fuck le 22/05/2009 à 13h37
    Dans les années 60/70, les sélections de Guadeloupe et de Martinique étaient redoutables. Un Trésor, un Janvion, un Aurélia ne partait pas avant 19/23 ans, ce qui laissait aux sélections un sacré vivier de joueurs. Pelé et les équipes brésiliennes venaient faire une étape de leurs tournées là-bas( en même temps Santos c'était 80 matchs dans l'année), certains joueurs se faisant même recruter.
    La filière antillaise de la FFF qui s'est développée à partir de ces années là a tout asséché, le niveau des championnats respectifs baissant sensiblement, et surtout des jeunes faisant de moins en moins de compétitions internationales pour aller faire les compétitions inter-région en France métropolitaine.
    Actuellement, des voisins qui prenaient des +10 il y a encore quinze ans connaissent de meilleures générations que les nôtres.
    Dernier exemple: Bocaly, Rivière, Othon(j'en oublie deux trois je crois) qui n'auront jamais été plus loin que les -14 ans/ tous ceux aux profils atypiques pas développés parce que non conforme à la politique "tout athlé" avec des CTR particulièrement aux ordres/ ces dernières années des clubs français envoient leurs émissaires tous les étés pour faire des camps et créer des partenariats peu coûteux, parfois dans des petits clubs ignorés par les sélections de jeunes, ils repartent régulièrement avec les deux, trois meilleurs.

    Les sélections Guadeloupe comme Martinique sont des petits jouets identitaires extrêmement coûteux, sponsorisés par les collectivités, avec des anciens pros qui y arrondissent leurs fins de mois: Janvion et Angloma étant les très rares exceptions(à l'opposé d'un Lama...).

  • Breizhilien le 23/05/2009 à 00h18
    Le_footix, je me souviens de ta réaction particulièrement virulente au même genre d'article sur la sélection bretonne, il y a presque un an jour pour jour (je te cite : "On peut s'interroger sur la valeur morale de cette "sélection bretonne" dans un Etat-nation un et indivisible. Et pourquoi pas une sélection des ch'tis, une sélection alsacienne, une sélection bourguignonne ? Déjà qu'une équipe corse a existé.")

    Cette sélection te parait plus légitime? (Berk, quel horrible mot)

  • Alcool et Ether le 23/05/2009 à 13h02
    "Les sélections Guadeloupe comme Martinique sont des petits jouets identitaires extrêmement coûteux"

    A la différence de l'équipe de france?

    Comme Breizhilien, je me souviens de cette réaction de Le_footix.

    Je n'étais pas inscris à l'époque, mais autant de mauvaise foi et de manipulation m'avait donné la nausée.

  • suppdebastille le 23/05/2009 à 13h10
    "Fuck
    vendredi 22 mai 2009 - 13h37

    Les sélections Guadeloupe comme Martinique sont des petits jouets identitaires extrêmement coûteux, sponsorisés par les collectivités, avec des anciens pros qui y arrondissent leurs fins de mois: Janvion et Angloma étant les très rares exceptions(à l'opposé d'un Lama...). "

    Tu peux expliciter ce dernier paragraphe ? ( à propos des fins de mois).

  • Le_footix le 23/05/2009 à 13h56
    Il y a nettement moins de nationalisme - sauf récupération par les indéps mais dont l'article semble ne pas faire état - dans ces petites "sélections" antillaises que dans l'équipe de bretagne à mon sens.

    Si c'est pour le fun, je veux bien (une sélection ch'ti par exemple ça serait clairement pour déconner. Une sélection Centre aussi !). Le chambrage interrégional fait le sel du football. Autrement...

La revue des Cahiers du football