Vu du Banc - Saison 2, Episode 17 : Foire aux Questions

En cette fin d'année, Vu du Banc prépare une petite série de bilans pour bien entamer 2017. Mais avant ça, retour sur des thèmes qui ont intéressé et interrogé les auditeurs du podcast. 

 

Juste avant les bilans, Christophe, Florent et Raphael (en direct de son sous-marin) répondent aux questions posées par les auditeurs du podcast sur Twitter (@VuduBancPodcast). Au programme, forcément de la Ligue des Champions après le tirage des 1/8èmes de finale mais aussi le Borussia Dortmund, Mesut Özil, Jean-Michael Seri et quelques réflexions sur les prochaines évolutions du football en fin d'émission.

 

2 commentaires
Khalil Gibran

Dans un sous-marin, les gâteaux sont une denrée rare ! Je comprends mieux la surveillance relevée lors du dernier épisode. Vous ne voulez pas lancer un financement participatif pour les fêtes ? Il doit y avoir suffisamment d'auditeurs pour que cela ne nous coûte que quelques centimes d'euros pour vous offrir un matériel un peu plus digne. N'est-ce pas un peu dommage de perdre en qualité d'émission non pas du fait d'un manque de fond, de forme ou de relationnel entre les intervenants mais pour une bête histoire technique ? Comme le disait si bien Christophe Dugarry, quant on n'a pas la technique... De ces histoires de son, pouvons-nous conclure qu'Eurosport paye mieux que la Voix du Nord ou SFR Sport et que l'analyste sportif désirant faire carrière à tout intérêt à signer avec le premier média cité ? Ou est-ce que supporter les Girondins de Bordeaux permet de faire des économies via l'absence de budget "célébration de titres" ou "fête après un gros match" ? Avant de retourner au comptoir de mon PMU suite à un bel étalage de hauteur d'analyses, une petite question sportive : dans quelle mesure la carrière de Seri n'est pas limitée par sa taille ? Sur le marché des transferts, les "grands clubs" snobent un peu les joueurs petits, non ?

Radek Bejbl

Hello Khalil. On a lancé un financement ici http://bit.ly/2i6xhuX (enfin Florent majoritairement mais s'il y a possibilité on touchera un bout, ça payera déjà le soundcloud). On est assez dépités par les soucis techniques oui, le problème c'est qu'il est compliqué de les résoudre : on a quand même dépensé de l'argent pour des micros pour qu'au final le son soit plus pourri que par téléphone. Non seulement c'est difficile psychologiquement d'acheter un micro à 150 balles quand tu viens d'en dépenser 50, mais en plus rien ne dit que ça ira mieux puisque chaque semaine amène son lot de galères sonores. Je sais même pas si Florent est toujours bon niveau son parce qu'il a un meilleur micro ou parce que c'est lui qui enregistre... Aucune idée pour Seri, mais sûr qu'hormis quelques numéro 6 comme Kanté, il n'y a quasiment pas de petits en Angleterre. Et comme l'Espagne évolue avec beaucoup de locaux au milieu et que l'Italie est moins relevée...