Boutique

boutique

Infos des cahiers


Classement en relief

classement en relief

A la une

Une Coupe du monde sous VAR

Jérôme Latta
2018-07-21

aucune réaction


Partir en Russie chercher une étoile

Sytchev Lallana
2018-07-19

dernière réaction
22/07/2018 à 16h28


Deschamps, le sens de l'histoire

Philippe Rodier
2018-07-18

dernière réaction
19/07/2018 à 21h01


Au milieu du gué

CHR$
2018-07-18

aucune réaction


Équipe de France : la victoire du talent

Christophe Kuchly
2018-07-17

aucune réaction


Sur le fil

Un série d’affiches pour les Bleus par l’excellent @zoranlucic. https://t.co/O8xMxqk8do

Une série d’illustrations inspirées par la Coupe du monde - https://t.co/hiph72uwbt https://t.co/hAQyjcSVDE

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Pepe honni

"Reina, gardien de Naples, dénoncé pour ses liens avec la mafia italienne." (20minutes.fr)

Mendycité

"Mendy : ‘J’ai la dalle’.” (lequipe.fr)

Pas Metz que un club

"Metz : Un groupe amoindri." (lequipe.fr)

DSKudetto

“Maurizio Sarri : ‘On a perdu le titre dans un hôtel’.” (lequipe.fr)

Mousse à mazout

"Sarr : ‘Il ne faut pas nous enflammer’." (sofoot.com)

Le Sakhi chaud !

"AJA : Option levée pour Sakhi." (lequipe.fr)

Fin du clapping

"L’Islande se prépare à interdire la circoncision." (lemonde.fr)

Dead to be alive

"Le fantôme d'Hernandez." (lequipe.fr)

Sex friends

“Amicaux : déjà plein les yeux.” (lequipe.fr)

Rabbit enculé !

"23 Bleus : La carotte et le bâton." (lequipe.fr)

Le forum

World Cup, the road to Doha

aujourd'hui à 02h07 - Tricky : CHR$aujourd'hui à 00h09Le problème de 2002 (outre la blessure de Zidane) n'était pas les joueurs... >>


Noir, Jaune, Foot

aujourd'hui à 02h02 - Tricky : Ah mais parce que tu penses que la Fédération renierait son essence chaotique en définissant des... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 01h59 - Tricky : C. Moa22/07/2018 à 23h56----------(Non, non, mais c'est un plaisir, mais je te le fais à grands... >>


In barry we trust

aujourd'hui à 01h57 - Run : Surement. Quoiqu'on sait jamais. Mais un 22e choix, si jeune en CFL, ca court pas les rues. >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 01h46 - LYon Indomptable : le Bleu22/07/2018 à 12h37_____________________«Mais bon, en face, c'était l'Argentine face à la... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 01h44 - Run : Faudra que tu m'expliques les trajectoires de Hamilton, Coach. Il a des trajectoires tres... >>


Fussball chez nos cousins germains

aujourd'hui à 00h39 - I want my Mionnet back : Sachant qu'Erdogan est plébiscité et réélu en grande partie (l'autre partie ce sont les... >>


Rumeurs de transferts...

22/07/2018 à 23h39 - Hydresec : Formé (en partie) au Gym, révélé à Strasbourg et engagé la saison prochaine avec le SCO :... >>


Toujours Bleus

22/07/2018 à 23h37 - Joey Tribbiani : En 2010 l’Espagne devait remporter cette finale pour plein de raison :Parce que David VillaParce... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

22/07/2018 à 23h13 - Matu-Verratti-Vieira-Touré-Clément-Cearà : Medel Oddo Thauvin >>


Dijonnais en paix

22/07/2018 à 21h13 - animasana : Pour voir le jeu déployé.Kwon m'a épaté l'an passé par sa capacité à jouer juste. >>


Foot et politique

22/07/2018 à 20h24 - pipige : OK Choucroute!aujourd'hui à 17h18Mais Euhhh !! >>


Le Ballon d'eau fraîche

22/07/2018 à 19h47 - Kireg : Merci Luis. >>


Premier League et foot anglais

22/07/2018 à 19h28 - Tricky : Moi non plus, mais il va falloir faire vite, plus que deux semaines et demi de mercato. >>


Lost horizons

22/07/2018 à 19h03 - Tricky : Ah merci messieurs. >>


Histoire Football Club

22/07/2018 à 18h18 - Tricky : Ah oui c’est pour ça que je n’ai rien retrouvé. >>


Et PAF, dans la lucarne !

22/07/2018 à 15h52 - khwezi : Indeed you do. (mais tu es "so unfair" et "fake news" - californien, en sommes - que j'en deviens... >>


Paris est magique

22/07/2018 à 14h25 - L'amour Durix : suppdebastilleaujourd'hui à 12h31Vous vous souvenez de François Calderaro ?On apprend aujourd'hui... >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

Classico

20/03/2018 à 08h53

L’ école des années 50, avec problèmes d’algèbre sur les vaches, encriers et clichés en noir et blanc à la Doisneau, c’est has been mais c’est mignon, et puis bon, quand même, s’il n’est pas question d’y revenir, on reverait aujourd’hui d’une école capable de remplir ses deux fonctions fondamentales (transmettre la culture et fabriquer la prochaine génération de citoyens aptes à vivre ensemble).

Par contre la morgue en mode PS triomphant des années 80 « c’est forcément mieux maintenant et c’etait forcément ridicule avant », c’est has been mais pas mignon du tout, plutôt carrément embarrassant.

Julow

20/03/2018 à 08h57

Merci, mais :
- dans ton lien Tricky, il faut des données actualisées, online disons, pour voir comment les individus réagissent à ceci ou cela. Ça n'était pas le cas de CA, si j'ai compris (ce qui est une hypothèse, hum, forte).
- je comprends mieux l'idée de Hyoga - savoir qui cibler - mais là, les outils de pubs ciblées que, j'imagine, FB vend à n'importe qui (je ne sais pas, mais du genre "envoie ça à n'importe qui ayant écrit "mexican" et "rapist", ou "love" et "guns", ou "Aulas" et "orgasm" avec moins de trois mots d'écart - si ça marche comme ça, la pub ciblée), ne sont-ils pas plus économiques ?

Je me doute bien qu'il y a une forme d'efficacité dans la démarche de CA, mais je ne comprends pas concrètement... Mais je suis vraiment ignare en la matière, n'hésitez pas à me dire des choses apparemment évidentes. Je suis votre Tata Odette, disons.

l'homme de la pampa

20/03/2018 à 09h37

Selon des informations du Monde et Mediapart, confirmées par une source judiciaire, Nicolas Sarkozy est actuellement entendu dans les locaux de la police judiciaire à Nanterre sur les soupçons de financement illégal concernant sa campagne présidentielle de 2007.

On attend avec impatience les éléments de langage de LR, à la base de "comme par hasard...". Une petite pièce sur "comme par hasard la semaine où le mécontentement social s'annonce fort, le pouvoir détourne l'attention des Français en s'acharnant de nouveau sur Sarkozy".

OLpeth

20/03/2018 à 11h52

C'est très bien, même s'il fort probable que ça fasse pschit malgré la masse d'éléments à charge. Après les Blakany, c'est décidément une bonne semaine.
On attend maintenant la mise en examen de Fillon, pourquoi ça traîne autant ?

Mevatlav Ekraspeck

20/03/2018 à 12h57

Tonton Danijel
19/03/2018 à 21h31
Euh... Je suis pas sûr de rêver tant que cela à propos de l'internat. En quoi l'internat te semble positif, Mev?

puis

Tricky
19/03/2018 à 21h41
Parce qu'il permet de reconstituer in vivo l'école de 1950 dont rêve notre ami Mev.


---------------

Alors si notre école crève sur pied comme un plan de maïs sans flotte, c'est bien parce qu'elle est longtemps restée bloquée dans les années 50 et que, lorsqu'il a fallu s'adapter aux réalités, on s'est vautré dans le grand n'importe quoi.

Lire écrire compter respecter, ce n'est pas l'école d'autrefois, c'est l'école tout court.

L'internat, c'est LE moyen de sortir de contextes sociaux et familiaux qui poussent à la défaillance un certain nombre de gamins, d'autant plus si ces internats proposent des structures et des thématiques avec des projets globaux et porteurs.

Sortir des enfants de structures familiales qui, pour différentes raisons, ne proposent pas de réel cadre éducatif, évacuer des quartiers vivant d'illégalités diverses des ados pas encore dévorés par le démon de l'argent facile et du refus des règles républicaines, c'est quelque chose de formidable.

Après, c'est de la belle théorie, il faut voir en pratique ce que ça donne, ce que ça coûte, ce que ça sous-entend en terme de lois, de respect de l'individu et des libertés...

Mais si j'ai un gouvernement qui met du fric dans les internats plutôt que dans les maisons d'arrêt, partant du principe que plus on éduque, moins on emprisonne, là, je m'incline.

Espinas

20/03/2018 à 13h32

Par contre, no offence mais de toute ma vie, l'école a été l'expérience la plus normative et de loin. Et j'ai eu la chance d'être bon élève.

Des gamins n'y trouvant pas leur place finissent par s'identifier à leur statut de cancre et à rejeter "le système" en bloc.
Et même ceux qui réussissent développent une attitude (élitisme, hiérarchisation de la société, mépris du non diplomé )en lien avec ce qui est attendu d'eux par le système scolaire.

Moins d'échec est souhaitable, mais l'obtiendra-t-on en faisant plus de la même chose aux mêmes personnes, qui n'y sont pas receptives dans sa forme actuelle?
La théorie des espaces vectoriels et les travaux psy de l'école de Palo Alto ne vont pas dans ce sens.

Espinas

20/03/2018 à 13h39

Par exemple, perso, ma fille n'ira pas à l'EducNat de la République une et indivisible même si des écoles privées ici en Suisse romande s'alignent sur le programme qui mène au baccalauréat français. Et c'est une des raisons (loin après le manque de bars et de transports public, la nationalité actuelle hors UE de ma femme- elle sera française par déclaration dans 1 an max- qui l'autorise à travailler en Suisse par regroupement familial d'un membre de l'UE en vertu de la libre circulation, et qui ne pourrait être frontalière que si son employeur prouve qu'aucun Suisse ou citoyen de l'UE ne convenait, ma femme qui ne veut pas conduire) qui me donne peu envie de devenir frontalier.

Tonton Danijel

20/03/2018 à 13h45

En fait, cela me dérange profondément de considérer que pour mieux instruire un élève il faudrait l'extraire de son environnement familial. C'est quand même un choix difficile, guère innocent, et je doute que l'enfant le supporte forcément bien psychologiquement.

Et cela sous-entend qu'on donne aux enseignants un rôle d'éducateur qui n'est pas le leur - même si parfois, le métier peut être amené à y ressembler, et j'ai compris que Mev exerçait un métier entre les deux.

Je n'ai pas de remèdes miracles sous la main, mais peut-être pour commencer il faudrait dissocier le travail d'enseignement de l'aide sociale, et plus investir dans le second domaine.

J'ai remis tout l'allant

20/03/2018 à 13h51

Je n'ai pas tout compris, Espinas : l'école française est trop normative, c'est pourquoi tu n'y mettras pas ta fille ? (J'ose espérer que le nouveau projet d'internat propose un encadrement plus personnalisé et moins militaire qu'avant, quand c'était naze (lol))

Cubarno

20/03/2018 à 14h03

@ Julow

J’avais vu une présentation de CA. Ce n’est pas seulement la pub ciblée, mais la personnalisation du message qui est primordial

Pour promouvoir les armes par exemple : ils allaient envoyer une jolie photo d’un grand-père main dans la main avec son petit fils, avec un message jouant sur la transmission de quelque-chose de personnel et durable, et quel meilleur cadeau qu’un bon vieux Smith et Wesson ?

Pour une mère célibataire de banlieue dont le frère a été abattu par balles ce message sera inaudible, mais on pourra jouer en multipliant les publications anxiogènes, sur des cambriolages/agressions de femmes vivant seules… ah si seulement elles avaient eu un Beretta !

Les exemples couvraient un éventail bien plus large et c’était assez finement présenté. Il me semble qu'ils avaient eu les moyens d'analyser les "impacts" de ces campagnes. Facebook te fait le suivi: tu sais si la personne à qui tu as envoyé la pub a cliqué sur le lien, s'il a été aimé, etc...

 

Easy Sider

20/03/2018 à 14h23

Sur les internats, ceux que j'ai pu fréquenter jusque cinq ans en arrière en tant qu'assistait ne résolvaient aucun problème, qu'il soit scolaire ou d'environnement.

On était très vite dans la concentration d'élèves turbulents qui finalement finissaient par très bien faire les mêmes conneries que dehors, mais à l'internat. Amenant par la même les problèmes dans les murs des bahuts, là où ils auraient pu être à peu près circonscrits à l'environnement extrascolaire.

Double peine donc, pour les internes qui ne sortaient pas de leur milieu "corruptif", et pour ceux qui n'avaient rien demandé mais qui voyaient quand même leur dossier scolaire entâché d'une scolarité dans un établissement dont les problèmes de deal "dans les murs" étaient de notoriété publique.

Pas très chaud pour la mise en internant selon les conditions d'encadrement actuelles donc.

Par contre, 100% d'accord avec Mev sur "Lire écrire compter respecter, ce n'est pas l'école d'autrefois, c'est l'école tout court."

Pas par nostalgie du tout, mais parce que tant que les élèves bacheliers qui sortent au moins en partie démunis des savoirs de base n'ont absolument aucune chance d'aller plus haut qu'une éventuelle licence arrachée au forceps (et encore).

Après, la barrière du recrutement pour qui ne sait pas écrire ou s'exprimer correctement, c'est à dire communément dans les codes des recruteurs, est rédhibitoire.