Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Dans le haut du panier

aujourd'hui à 15h36 - lyes : Oula fautes de frappe autant que de coaching. >>


Le Ch'ti forum

aujourd'hui à 15h35 - balashov22 : Il poursuit donc ce qu'il avait commencé à l'antenne, c'est bien d'ouvrir l'information au plus... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 15h30 - Pascal Amateur : Bertrand ? >>


Foot et politique

aujourd'hui à 15h17 - Cheikhou Boule à thé : La barre à 2h30, ça fait surtout que 2 des 3 principales villes concernées ont des maires EELV... >>


La L1, saison 2020/2021

aujourd'hui à 15h13 - gurney : Vous oubliez juste un détail, et pas des moindres : la Bundesliga ça fait 40 ans qu'elle bouffe... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 15h10 - zorrobabbel : Thauvin, Payet, je veux bien, mais ça va plus loin que cela.Plus personne ne court, ne fait... >>


Absolutely UEFAbulous - absolutely FIFAbulous !

aujourd'hui à 14h31 - Metzallica : Oui justement, c'est là où je veux en venir.On risque d'arriver dans un climat NBA/NHL où les... >>


Merlus, Tango et Friture

aujourd'hui à 13h08 - Christ en Gourcuff : L'espoir était mince, la nouvelle est tombée hier, le match de Nîmes est reporté.Du coup on... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 13h03 - AKK, rends tes sets : Seulement prêté. J’ai moins de doute sur son sort que pour Jeff Reine-Adelaide cependant... >>


Futebol lusitano

aujourd'hui à 12h23 - Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit : Les élections pour la présidentielle c'est déjà ce dimanche.La dernière enquête à date,... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 12h22 - dugamaniac : Je ne comprends pas non plus.Je ne sais pas l'origine et les raisons de ces formules au hand et... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 11h49 - Bof : À ce sujet, j'ai pas de chiffre mais c'était évoqué dans une interview* sur le Média par... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 11h28 - forezjohn : Content pour toi ULF >>


Le Palet des Glaces

aujourd'hui à 10h40 - theviking : Pour le coup, je n'ai pas trop suivi les transferts, donc je serais bien incapable de te dire ça. >>


CDF sound system

aujourd'hui à 09h31 - JauneLierre : Charterhouse1120/01/2021 à 21h00Sinon, gros big up sur Sweeping... >>


Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 08h56 - pavlovitch : Label Deschampsaujourd'hui à 00h21Hmm, tu t'es tapé toute la rediffusion commentée ?>> Non, je... >>


Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 00h38 - leo : C'est ça, magnus. Le contrôle de Mings (il joue délibérément le ballon) remet en jeu Rodri,... >>


Qui veut gagner des quignons ?

20/01/2021 à 23h24 - Totostaky : Oh super zut j'ai loupe... pourtant ça aurait bien remplacé un match insipide... >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

le petit prince

05/12/2020 à 10h14

Si ce n'est toi qui me Contamines, c'est donc ton frère car je singe Hervé.

forezjohn

05/12/2020 à 13h47

Oh bordel.
Apparemment Macron a parlé de problèmes de contrôle au faciès dans la police.
Ni une ni deux alliance appelle les policiers à réagir en arrêtant les contrôles d'identité.

Finalement Macron est peut-être un génie de la politique.

Hannibal

05/12/2020 à 14h26

Quel plaisir de lire des amateurs de montagne. C'est pas le cas de mon animal domestique, lorsque je lui parle de crapahuter dans la neige mon chat m'honnit.

Joey Tribbiani

05/12/2020 à 14h26

Tout est dit (comme dirait Jean-Louis) :

Le temps qui passe, les défauts d'une ordonnance, les insuffisances aussi. Tout cela ne peut rien changer à la profondeur de notre chagrin. (...) Les attentats deCharlie Hebdoet de l'Hyper Cacher ont un sens qui dépasse les actes commis : ils ont un sens politique, idéologique, métaphysique. Ils convergent vers le même objectif. Quand Coulibaly tue des juifs, il ne tue pas que des juifs, il tue l'Autre. (...) Charlie Hebdo c'est l'Autre. L'Autre libre, libertaire, qui s'exprime librement et qui se rit des fanatiques. Comment faire dans une cour d'assises quand je sais bien que l'objet c'est d'analyser des faits et pas forcément de protéger la liberté et la diversité. (...) Je crois qu'il faut accepter qu'il y ait deux procès en un. Ces crimes ne sont pas que des crimes comme d'autres et ce procès ne peut pas être qu'un procès comme un autre. Il doit assumer sa dimension symbolique. (...) Et rien dans le code de procédure pénale n'empêche une cour d'assises de prendre en compte cette dimension symbolique. Vous avez un espace de liberté dans la motivation de votre avis. (...) Je veux plaider pour aujourd'hui, pas pour demain. Pas pour les historiens ou le futur. Parce que le futur c'est virtuel. C'est à nous de crier, de chanter, de parler pour couvrir de nos voix le son hideux des kalachnikovs. (...) C'est à nous et à personne d'autre de nous battre pour rester libre. Mais encore faut-il pouvoir le faire sans être abattu par des kalachnikov.Pendant ce procès un enseignant a été coupé en deux, pardon pour ces mots si horribles.(...) Ces terroristes nous disent : vos cours d'assises, vos lois, on n'en a rien à faire. Ils nous disent avec un hachoir et un couteau, on fera plier 60 millions d'habitants. Et la question c'est de savoir ce que nous leur répondons. (...) Alors certains disent et je le lis tous les jours : il faut arrêter les caricatures. Comment peut-on penser cela avec une once d'honnêteté intellectuelle ? (...) On pourra abandonner tout ce que l'on veut. Ils continueront à nous tuer jusqu'à ce qu'ils nous transforment en poisson rouge tournant en rond dans un bocal. Ils continueront à nous tuer parce qu'ils détestent nos libertés.Pendant ce procès, nous avons reçu des milliers de menaces àCharlie Hebdo. Et pire encore, mais je ne peux pas vous en parler.Et nos vies sont devenues bien difficiles. Et elles le deviendront encore plus après. Alors qu'au moins ça serve à quelque chose. (...) Ils veulent nous terroriser et nous faire peur. Et il faut leur répondre. Alors comment en est-on arrivé là ? Qu'est-ce qui se joue dans cette drôle de guerre qui oppose des dessinateurs à des fanatiques avec des armes de guerre ?"

"L'histoire que je vais vous raconter c'est notre histoire. Et c'est aussi l'histoire, messieurs, qui vous a amenés dans ces boxes. J'espère qu'elle vous intéressera. (...) Pourquoi Mustapha Ourrad a été tué ce 7 janvier 2015 ? Il était capable de parler pendant des heures de l'emplacement d'une virgule et de la concordance des temps. C'est important la concordance des temps. Ça n'a pas toujours été le cas à cette audience. Mais je vais rendre hommage à monsieur Polat qui le 27 octobre a dit à cette audience : "vous voudriez des réponses qui vous satisfassent". C'est pas évident l'usage du présent du subjonctif. Et Mustapha aurait aimé ça. Mais il n'est plus là. (...) Le monde a cédé devant l'obscurantisme et ceux qui détestent les libertés ont gagné. Ils ont senti le sang de nos démocraties et ça leur a donné de l'appétit. (...) _L'histoire du blasphème en France commence en 1740 et Cabu en est l'héritier_. Il aurait adoré être là parce qu'il aimait tellement dessiner les procès. Cabu qui caricaturait toutes les institutions, en particulier l'armée. (...) Nous sommes en 1740. Une dizaine d'hommes ont changé le monde. On les a appelés les encyclopédistes. Ils ont changé le monde parce qu'ils ont décidé de le regarder sans Dieu. (...) En quelques années, parce qu'on a changé de paradigme, toutes les valeurs vont changer. Et les révolutionnaires ne sont que les enfants des encyclopédistes. Et ils vont décider de rendre hommage aux encyclopédistes en sanctuarisant la liberté d'expression."

“On n'a pas le choix. On ne peut pas renoncer à la libre critique des religions. On ne peut pas renoncer aux caricatures de Mahomet. Ce serait renoncer à notre histoire, à l'esprit critique, à l'égalité des hommes et des femmes, à l'égalité pour les homosexuels. (...) Ce serait renoncer à la liberté humaine pour vivre enchaînés. Ce serait renoncer à la liberté d'emmerder Dieu, monsieur le président. Et ça Cabu, tout gentil qu'il était, n'y aurait jamais renoncé. Et nous n'y renoncerons jamais. Jamais ! Jamais ! (...)Le combat deCharlie Hebdoc'est aussi un combat pour la banalisation de l'islam. Un combat pour qu'on regarde cette religion comme une autre.Et en faire une exception serait le pire service qu'on pourrait lui rendre. (...) Ceux qui souillent l'humanité ce sont ceux qui tuent les innocents. Ceux qui enferment de pauvres blasphémateurs. (...) Ce qui souille l'humanité c'est cette absence de doute. C'est ce puissant venin de l'idéologie victimaire qui transforme des êtres humains en machines à tuer. (...) Ce dont on veut nous priver c'est de critiquer le fanatisme religieux. Et ça ce n'est pas possible. L'ancêtre de Charlie Hebdo c'était Hara Kiri. Le slogan de ce journal c'était : "si tu ne peux pas l'acheter, vole-le". Voilà ce qu'était l'ancêtre de Charlie Hebdo. (...)Le premier numéro deCharlie Hebdova être consacré à la censure. C'est l'ADN de ce journal.Nous ne pouvons pas abandonner ce combat là. En 1992, l'équipe se reforme. Et je me revois rédigeant les statuts de ce journal, probablement bien mal. J'avais 23 ans à l'époque. (...) La libre critique des religions. Pas des hommes croyants. Ça c'est du racisme ou de l'antisémitisme. Mais la libre critique des idées, des croyances. C'est essentiel sinon on sombre dans l'obscurantisme. (...) Ce journal continue à vivre monsieur le président. Il vit dans un bunker, mais il vit. Il vit entouré de policiers, mais il vit. Il vit sous les menaces. Il vit après une année 2015 dont je ne peux même pas vous parler tant elle a été douloureuse. (...)On ne peut pas tuer une idée. Ils pourraient tous nous tuer, ça ne servirait plus à rien. Parce queCharlie _est devenu une idée_. Ça ne sert à rien de continuer à essayer. Parce qu'ils en ont fait un symbole. (...) C'est le combat éternel de la barbarie contre la civilisation. La civilisation n'est pas coupable. Les caricatures ne sont pas coupables. Ce qui est coupable, c'est la barbarie et rien d'autre. (...) On a semblé vous reprocher de parler de religion. C'est quand même incroyable. Pour des crimes commis au nom de "Allah Akbar, on a vengé le prophète". C'est comme si on reprochait à un toxicomane de parler de trafic de drogue."

"Je ne me prononcerai pas sur la culpabilité des hommes qui sont dans ces boxes. Mais pour moi, ceux qui ont connu Coulibaly ont tous commis un crime : un crime d'indifférence. Ils savaient qu'il avait été poursuivis pour terrorisme. Ils savaient qu'il était violent. (...) _Monsieur Coulibaly parlait à qui voulait l'entendre de la persécution des musulmans dans le monde. Il était obsessionnellement antisémite_. Et ça se voyait forcément. Et vous avez forcément dû le voir. (...) Vous n'avez pas pu ne pas voir que cet individu dangereux qu'il était aussi obsessionnellement antisémite. Et pourtant chacun à votre tour vous l'avez aidé. (...) Avec un tout petit peu de morale, de prudence et d'intelligence, tous les voyants étaient au rouge. Or, de la morale, de la prudence, de l'intelligence ils en ont. Je trouve qu'ils en ont. Monsieur Polat qui connait son dossier par cœur, qui voit les failles. (...) C'est monsieur Prévost qui nous livre un bout de vérité. Il nous dit : "on ne se pose pas de questions". C'est ça. Mais à un moment, ne pas se poser de questions, ça pose un problème. Et peut-être que ceux qui sont morts ne le seraient pas."

"Les religions sont le pire et le meilleur, elles ont structuré l'humanité et lui ont donné un million de morts. Et ne pas vouloir voir ça c'est ne pas vouloir voir notre part sombre à chacun. Et puis il y a eu l'incendie. C'est énorme l'incendie d'un journal. On aurait pu croire qu'il y ait eu unanimité. Et non. Le lendemain, il y a eu les accusations de racisme. La haine a été nourrie à plusieurs étapes. (...) Ces personnes savent-elles que depuis 1992, Charlie Hebdo est de tous les combats antiracistes? Ces personnes savent-elles que renoncer à cette liberté d'expression reviendrait à plonger dans le désespoir des millions de musulmans de part le monde. _Alors ces trois mois ont été tragiques, difficiles. Autant que ça serve pour que nous ne perdions pas nos rêves, nos idéaux, que nous ne tournions pas le dos à notre histoire_. Que nous ne soyons pas la génération qui aurait abandonné notre histoire.Mes derniers mots seront pour Charb. Et j'ai tenu à ce que Denise et Michel soient présents parce que je tenais à leur dire que leur fils était magique. Et que quand on en a marre, quand on a envie d'abandonner le combat, c'est à Charb que nous pensons. Charlie vivra !"

lunatic XV

05/12/2020 à 17h42

(Comme dirait Richard, plutôt, non, en l’espèce ?)

Josip R.O.G.

05/12/2020 à 17h44

Le silence de plus de trois heures après Richard Malka, c'était encore du Richard Malka.
Superbe plaidoirie.

L'amour Durix

05/12/2020 à 18h48

lunatic XV
aujourd'hui à 17h42
(Comme dirait Richard, plutôt, non, en l’espèce ?)
------
À la rigueur, j'aurais aussi compris un "comme dirait Claude (Moine)".

Pascal Amateur

05/12/2020 à 18h56

Ou juste Michel.

2Bal 2Nainggolan

05/12/2020 à 19h12

forezjohn
aujourd'hui à 13h47
Oh bordel.
Apparemment Macron a parlé de problèmes de contrôle au faciès dans la police.
Ni une ni deux alliance appelle les policiers à réagir en arrêtant les contrôles d'identité.
Finalement Macron est peut-être un génie de la politique.
---
Il a aussi de nouveau refusé le terme de violences policières, préférant celui de policier violent...ok...mouais.

Par contre, Alliance n'est pas le seul syndicat à avoir réagi: la FO pointe la politique française en matière de banlieue depuis 50 ans, et explique qu'il est plus simple de laisser la responsabilité d'une situation qui se détériore à la police.
L'Unsa estime, de son côté, qu'il a abandonné ses policiers après les avoir encensé en octobre.

Joey Tribbiani

05/12/2020 à 19h17

Josip R.O.G.
aujourd'hui à 17h44
Le silence de plus de trois heures après Richard Malka, c'était encore du Richard Malka.
—————
Ou bien Plenel et ses fanboys en train de saigner du nez ?

 

Moravcik dans les prés

05/12/2020 à 19h50

Content en tout cas que Malka reconnaisse aujourd'hui avoir rédigé les nouveaux statuts de Charlie (ceux qui ne donnaient rien à Cavanna). Parce qu'il y a quelques années Val niait cela farouchement.

DDT doit se marrer.