Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 02h17 - Sos muy Grosa, Adli bitum : Avant de perdre notre energie au jeu des comparaisons, et se demander comment Pierre, Paul ou... >>


La L1, saison 2020/2021

aujourd'hui à 02h16 - PCarnehan : Et je parle de « toute » la L1. Venez pas me les briser avec les morceaux accordés à C+. >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 00h26 - Delamontagne est Belle : Ces deux derniers matchs demain vont être stressants.Ca serait assez intéressant d'être... >>


Ligue Europe, la coupe de l'UEFA

10/08/2020 à 23h57 - Bale de jour : C'était un chouette match avec notamment un gardien danois en feu (bravo a lui pour son match... >>


CdF Omnisport

10/08/2020 à 23h55 - Le déjeuner sur Hleb : et alorsaujourd'hui à 14h21Latour a clairement expliqué qu'il venait chez Direct Energie parce... >>


Qui veut gagner des quignons ?

10/08/2020 à 23h54 - Le déjeuner sur Hleb : @Toni, il y a Maxime Pélican évidemment mais bon, c'est plutôt pour les quignons hardcore ! >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

10/08/2020 à 23h37 - De Gaulle Volant : Jean-Jacques Usé(... ne parlera ni aux non-guingampais, ni aux guingampais de - de 30ans). >>


Le fil prono

10/08/2020 à 23h08 - Le déjeuner sur Hleb : 1 - Amiens2 - Le Havre3 - Troyes4 - Clermont5 - Dunkerque6 - Nancy7 - Auxerre8 - Sochaux9 -... >>


Présentons-nous...

10/08/2020 à 21h48 - 12 mai 76 : Un p’tit nouveau de 20 ans !Bienvenue. >>


Café : "Au petit Marseillais"

10/08/2020 à 21h48 - FPZ : De ce que j'en ai lu (côté Nîmois donc) :Domination ohèmienne en début de match, supériorité... >>


Liga, prisma de luz

10/08/2020 à 19h48 - Espinas : Par contre, niveau mentalité d'équipe, entre les gamins cosmopolites et indolents d'Arsenal qui... >>


L'empire d'essence

10/08/2020 à 19h10 - Run : Dans les 2 dernieres annees, on a Verstappen-Gasly, Russell-Latifi, Russell-Kubica ou... >>


Le fil dont vous êtes le héros

10/08/2020 à 18h27 - khwezi : Aucun souci Atli. Se mettre aux échecs à mon âge n'est possible qu'à une condition: ne pas... >>


Foot et politique

10/08/2020 à 17h38 - Tonton Danijel : C'est difficile à dire. Auparavant, comme le dit l'article, Loukachenko avait plutôt une certaine... >>


Le Calcio, du foot qui te botte

10/08/2020 à 15h42 - Vel Coyote : Je recommence : La première saison de Conte est une réussite, on va voir si il suit une... >>


La Ligue des champions

10/08/2020 à 14h49 - En voiture Simeone : Bon les noms sont tombés pour l'Atletico : Correia et Vrsaljko.A priori pas d'autres joueurs... >>


Bréviaire

10/08/2020 à 13h38 - De Gaulle Volant : Syndrome L. Bentancur"La Juventus perd près de 10 % en bourse" (lequipe.fr) >>


Dans le haut du panier

10/08/2020 à 11h26 - coach_mimi : [CoTY NBA]Je vous rappelle à tous que les PO commencent la semaine prochaine, que le CoTY est bien... >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

Josip R.O.G.

13/07/2020 à 11h16

Non, c'est au moins Bac+5.
Du niveau Deug de philo et master en théologie

Milan de solitude

13/07/2020 à 11h17

OLpeth
aujourd'hui à 07h37

---

À ce que je vois, on refuse la charité !
OLpeth, tu fantasmes une lutte de classes alors que, d'une part, les menaces de viol et le viol, le harcèlement, les agressions sexuelles, peuvent concerner des femmes de toutes classes, et, d'autre part, celles qui lisent Terra Femina, celles qui manifestent avec ces pancartes où tu te plais à voir une provocation contre la bourgeoisie ne sont pas ce qui se trouve de plus prolétaire en France.
Je ne reviens pas sur le contenu de cet article et de ces affiches.

Cleaz

13/07/2020 à 11h27

sehwag
aujourd'hui à 10h16


Ensuite pour discuter des théories, des impacts globaux sur la société, l'expérience cède la place à la réflexion et là c'est aux hommes de décider. Plus sérieusement, il y a forcément des espaces et moments de discussions où on repasse du partage d'expérience à la discussion sociale et politique et là le fait d'avoir été victime ne donne pas nécessairement la garantie d'avoir toujours raison, ni même d'avoir forcément de meilleures idées que les autres.


--

C'est un peu là le problème : on a entendu beaucoup sur ce fil la question des priorités. Mais comment tu fais si tu ne vis pas le truc pour comprendre le degré d'insuportabilité de la chose, et donc en conséquence réfléchir sur son degré de "priorité". On l'a déjà entendu sur le mariage pour tous, la PMA, etc... Etait-ce vraiment une priorité ?

Les mouvements que l'on voit en ce moment ne me semblent pas que pointer du doigt les problèmes qu'ils adressent, ils sont aussi en train de dire "vous nous demandez d'attendre la lutte des classes avant nos problèmes identitaires, ce n'est plus possible nous n'attendons plus". Ils remettent en cause les priorités et ceux qui les font. Certains essayent de récupérer à coup de tous ensemble mais cela ne fonctionne plus du tout.

C'est pas très réjouissant, parce qu'on a l'impression que c'est forcément perdant-perdant, mais cela ne va pas améliorer de simplement essayer de balayer à coup de "question de priorité".

Le Zouav

13/07/2020 à 11h44

Sens de la dérision
aujourd'hui à 09h35
On parle féminisme sans aucune femme et on parle importance du diplôme avec que des gens qui ont bac+5 (ptet que certains cancres cédéfistes n'ont que des bac+2 certes). 18% de la population a plus que bac+2.
----

Petit "vis ma vie" de cancre cédéfiste même pas bac+2! (32 ans, c'est jeune non?)

Mon unique diplôme, c'est un BAC S obtenu en 2006. Année CPE, donc il était relativement offert. (Je ne compte pas celui remis par des sapeurs pompiers pour avoir réussi à escalader la grande échelle des pompiers pour le telethon 98 à la Croix Rousse)

J'ai commencé un IUT que je n'ai jamais fini.
Certains n'ont pas de diplômes, mais savent où ils aimeraient/voudraient aller. Moi, je n'en avais aucune idée. Donc c'est mission local, intérim, et distribution de CV pour tout les emplois qui ne nécessitent pas de qualification particulière.
J'ai pu être embauché par un menuisier que je connaissais, et qui avait suffisamment confiance en moi pour savoir que je m'adapterai et apprendrai au fur et à mesure : sans cette confiance préalable, ça n'aurait pas été possible, même comme petite mains à l'atelier.

J'ai tenté un concours de la fonction publique, qui était à l'époque accessible pour les bacheliers (aujourd'hui, je ne pourrai plus passer ce concours, il faut un bac+2 minimum). 2500 personnes dans un hangar à Rungis pour l'épreuve écrite (pour un peu moins de 200 pris). Si résultat suffisant, direction l'oral quelques semaines plus tard.

Je ne sais pas combien ont accédé à l'oral, mais je sais qu'il s'agissait en grande majorité de bac+5, de quelques bac+2, et quelques brebis égarés comme moi : des bac+5 qui passaient ce concours, c'était pour s'entrainer j'imagine, ou après avoir raté les premiers sur leur liste. Ils étaient sur-diplômés pour ce type de poste, qui en soit ne réclamait pas de réelles compétences : fallait juste ne pas être neuneu, et capable d'apprendre à maitriser des logiciels, des procédures, de comprendre des modes opératoires, etc...

Ce qui a joué dans l'entretien, par rapport aux bac+5, c'est un parcours de vie qui laissait supposer que je savais où je mettais les pieds et pourquoi, là où beaucoup des bac+5 étaient là comme ils auraient pu être ailleurs. J'avais expérimenté différents secteurs (restauration, bâtiment, administration), différentes amplitudes horaires, travaillé un an à l'étranger, et j'avais été suffisamment motivé pour réussir l'écrit après être sortis plusieurs années du rythme d'étudiants. Ré-apprendre à rédiger un texte, se concentrer 4h sur sa feuille, c'était déjà pas facile au lycée, mais c'était encore plus dur après être sortis de ce cadre plusieurs années.

Je me souviens que les trois femmes qui m'ont fait passer l'entretien oral étaient très curieuses de mon parcours, qui détonait avec le reste des candidats qui n'avait pour la plupart jamais quitté les études, et m'ont beaucoup interrogé dessus.
Un parcours atypique, c'est bien, mais faut savoir le mettre en valeur, et avoir des interlocuteurs pas trop obtus en face, parce que l'absence de diplôme restait quand même un vrai handicap par rapport aux autres postulants : les premières questions étaient toutes axés sur le : "pourquoi tu as arrêté tes études?" Sortir du système éducatif sans papier validant un bagage, c'est forcément louche, et synonyme de quelque chose qui cloche : comportement, capacités, ...

J'ai eu longtemps (et il perdure encore un peu) un complexe vis à vis de cet absence d'études supérieurs, par rapport à ceux qui ont fait des études longues, en sachant que j'étais relativement bonne élève collège/lycée. J'ai toujours en "première lecture" le sentiment qu'un type qui a fait une école d'ingé, 5 ans de fac avec un master à la clé, St-cyr ou que sais-je, est plus à apte que moi à tout un tas de trucs qui relève de la cervelle pur : produire un raisonnement, compiler des données, analyser, comprendre. Après avoir rencontré des spécimens d'abrutis finis avec de très beaux diplômes, j'ai mis de l'eau dans mon vin, mais c'est une sorte d'apriori qui est toujours plus ou moins là. Et je pense que cet apriori est forcément là aussi chez des recruteurs, plus ou moins consciemment, et à différents degrés.

Utaka Souley

13/07/2020 à 12h19

Le Zouav
aujourd'hui à 11h44

[...] Après avoir rencontré des spécimens d'abrutis finis avec de très beaux diplômes, j'ai mis de l'eau dans mon vin, mais c'est une sorte d'apriori qui est toujours plus ou moins là. Et je pense que cet apriori est forcément là aussi chez des recruteurs, plus ou moins consciemment, et à différents degrés.
--------------------------
Un bon copain polytechnicien m'a un jour expliqué que la connerie était uniformément répartie dans toutes les strates de la population.

Parmi les recruteurs que j'ai rencontrés, beaucoup m'ont donné l'impression de vivre ça comme un passage obligatoire dans une carrière RH, presque un bizutage. Pour ceux-là, le diplôme est souvent une assurance contre le raté (J'pouvais pas deviner, il était Centralien !). Le peu d'entre eux qui faisaient ça par passion, je peux te dire que tu les remarques au premier contact.

sehwag

13/07/2020 à 13h11

Cleaz
aujourd'hui à 11h27

je suis plutôt d'accord avec toi sur le côté non réjouissant. Par contre ma remarque portait sur le lieu de discussion, pas sur ce qui devrait être fait ou non.
Pour le coup, ce n'est pas sur le filpol des cdf que vont se décider beaucoup d'actions menées par des femmes, ça semble évident.

Mais ça peut être important, ici comme ailleurs de rappeler régulièrement que si tout le monde a le droit de s'exprimer et d'être entendu, a fortiori ceux et celles qui souffrent, ça n'impliquent pas pour autant qu'ils ou elles ont raison sur tout.

Dans le cas des manifs de la semaine dernière, je partage totalement le malaise que provoque la nomination de Darmanin, au delà de sa couleur politique. Ca a été très bien expliqué, pas besoin de longue dissertation pour comprendre ce que sa promotion à l'intérieur comporte de choquant en terme d'image sur les questions de violence et faites aux femmes et de culture du viol.

Le rapport avec Dutroux, Emile Louis ou les horreurs entendues sur Dupond-Morretti je comprends moins.

Comme tu dis, l'idée de "tous ensemble" fonctionne de moins en moins, je n'y vois pas beaucoup de raisons de s'en réjouir.

Espinas

13/07/2020 à 13h25

Et puis je rajoute que quand sur dix ans d'expérience professionnelle, tu ne croises aucun non diplômé là où tu bosses (c'est mon cas), ça montre aussi en creux le poids des diplômes.

theviking

13/07/2020 à 13h28

Hyoga
aujourd'hui à 11h05
Sens de la dérision
aujourd'hui à 09h35
l'éducation qui est là justement parce que eux ils ont réussi à l'école : est-ce qu'on irait jusqu'à proposer à quelqu'un qui aime les enfants et qui sait parler avec eux d'être instit sans passer de diplôme ?
---

Sans doute pas, mais prêtre, c'est accessible sans diplôme non?
-------------

Il me semble que c'est possible de passer le concours si tu as un certain nombre d'enfants (au moins trois de mémoire, mais rien de sur) , il me semble que c'est la "3e voie" (après externe et interne)

L'amour Durix

13/07/2020 à 13h35

Le concours de prêtre ?

Raïeaïeïe

13/07/2020 à 14h59

L'amour Durix
aujourd'hui à 11h01
Les intervenants dans les CIO que je connais sont des COP, soient des conseillers d'orientation psychologues.
Et ceux que j'ai rencontrés étaient plus psychologues qu'orientateurs
--------

Dans mes souvenirs, c'étaient plutôt ceux qui ne passaient pas en Master qui s'orientaient dans cette filière d'orientation...
Après aujourd'hui le marché de l'emploi pour un psychologue est un tel bordel que l'on retrouve des personnes ayant obtenu le M2 et donc le titre de "psychologue" dans tout un tas de métiers plus ou moins en rapport avec le champ d'activité de base, mais se connecter sur pôle emploi et regarder les offres disponibles relève parfois d'un certain masochisme lorsque l'on a ce diplôme et que l'on propose des 10% de temps plein pour accompagner des enfants autistes à l'école et autres missions plutôt réservées à des éducateurs spécialisées

 

L'amour Durix

13/07/2020 à 15h32

Raïeaïeïe
aujourd'hui à 14h59
---
Tu confirmes donc mon ressenti selon lequel les cop sont issus de la filière psycho dans une très large majorité.
Et j'ai l'impression qu'un PP de terminale un minimum investi avec 2 ans d'expérience orientera son élève aussi bien qu'en CIO.