Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 19h21 - L'amour Durix : Buzyn nouvelle tête de gondole LREM pour la mairie de Paname. Sur l'échelle Philippe Seguin du... >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 19h15 - JeanBen : La dem de Letang c'est après la défaite à LilleLe rythme va revenir à un match par semaine, ça... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 19h13 - Redalert : Je viens d'entendre sur Bein que c'est le plus faible total de points pour vous depuis 96/97... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 19h09 - Madar Kvador : Un mec que j'écoutais en boucle quand j'étais gamin. Quand t'as 7-8 ans et que tu écoutes "Qui a... >>


LdC : La Ligue des Cahiers

aujourd'hui à 18h56 - Samba : On peut faire la prochaine LDC à Banda mais je vous assure pas qu'il y aura de la bière fraiche,... >>


Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 18h54 - Yul rit cramé : Décidément, Ferguson n'aurait jamais pu entraîner en ligue 1...3minutes seulement de temps... >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 18h33 - Moravcik dans les prés : Non mais j'ai toujours été fan de ce garçon.Quelqu'un aurait un peu de sel ? J'essaie de manger... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 18h14 - Gouff : Je viens de voir les images du chapiteau brassé par le vent, bravo aux courageux qui sont restés... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 18h09 - Lucho Gonzealaise : Pour résoudre nos problèmes de latéraux, je vote Kenny Lala. Je crois qu'il peut jouer des deux... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 17h56 - 2Bal 2Nainggolan : Il a raconté en conférence de presse que sa formation de pistard lui avait donné 2-3 codes pour... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

aujourd'hui à 17h55 - Mama, Rama & Papa Yade : FPZaujourd'hui à 10h25C'est marrant les réputations. Inventées et diffusées par des types qui... >>


Choucroute et bierstub: l'indigeste menu du RCS

aujourd'hui à 17h54 - Dédie mon Stück : Et accessoirement on brise notre étrange série sans matches nuls avec ce 1-1, série qui durait... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 17h19 - El Mata Mord : T'y es beau Monfils ! >>


L2, National, CFA... le championnat des petits

aujourd'hui à 16h34 - I want my Mionnet back : Même quand il nous manque beaucoup de titulaires (3 en défense encore hier) l'équipe est très... >>


Le fil de l'eau

aujourd'hui à 16h33 - Run : La voile en 2020 : https://youtu.be/v9JcDjQ-SNUAc75 du Team NZ. A se demander si on peut encore... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 16h31 - L'amour Durix : Oh ! Les nids collent !(Et bon vent...) >>


EAG, les paysans sont de retour

aujourd'hui à 16h27 - L'amour Durix : Ho ça va hein, on a assez donné sur des rumeurs de guet-apens à Orléans. >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 15h46 - lunatic XV : Ne pas oublier un 5 de devant dominant... on n’a jamais été bons sans ça. Enfin bons si, mais... >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

Milan de solitude

21/01/2020 à 23h19

Luis Caroll
aujourd'hui à 21h20

---

Je ne suis pas d'accord. Dans la situation dont nous parlons, la solution n'est pas de relocaliser la prise de décision, c'est de la récupérer. Et cela peut continuer de passer, entre autres, par l'élection de représentants "en un endroit unique pour une très grande quantité de personnes qu'[ils] ne croisent jamais". Un conseiller cantonal, contre Amazon, peut moins que le président de la République.

Utaka Souley

21/01/2020 à 23h23

Luis Caroll
aujourd'hui à 20h35

"de quoi parles-tu quand tu parles de centralisation supranationale"

"Disney, le TTIP, ou Amazon qui refacture la taxe GAFA aux vendeurs français. Dans 3 domaines différents ça me semble de bons exemples de décisions prises de loin, par très peu de personnes, pour un bien trop grand nombre "

Des décisions prises en des endroits divers et multiples de la planète, quelque chose qu'on pourrait qualifier de "décentralisation planétaire", tu assimiles ça à une centralisation nationale ? C'est original comme figure de style.

Gilles et jeune

22/01/2020 à 01h02

La création de l'université de Vincennes : un exemple de réponse politique, et politicienne, à un mouvement social :
https://youtu.be/2TICVjl-wZA

Je trouve ça passionnant et interpellant à plus d'un titre.

BoblaFlamb

22/01/2020 à 11h24

Ce sera mon dernier post :

Par des mensonges répétés, par le recours délibéré à la violence physique et verbale, la REM a déplacé le champ des conflictualités hors du cadre reconnu comme démocratique de la Ve République pour le placer dans une zone grise.

En opérant ce déplacement, le pouvoir a commis une grave erreur : il a abandonné et délégitimé les institutions qu'il est censé représenter mais qui sont aussi censées le protéger. Le pouvoir est à nu, il n'incarne plus que lui-même et, sans médiation qui est aussi compromis, il ne lui reste plus que l'usage de la force directe pour contrôler la société. La multiplicité des attaques contre les ministres, les députés ne dit pas autre chose que cet abandon des insitutions représentatives. Les membres du gouvernement ne représentant plus qu'eux-mêmes et étant sans protection symbolique, c'est eux qu'on vient directement chercher. L'heure est au face-à-face.

Dans cette zone grise, 2 imaginaires instituants se font justement face. Le premier, né il y a un an, est en cours d'élaboration. Le second, celui défendu par le gouvernement, repose sur 3 principes : destruction des collectifs, autoritarisme, privatisation et marchandisation de tous les champs de la vie humaine.
Ces imaginaires sont irréconciliables et le dialogue un voeu pieu parce que le langage politique communément admis et partagé a été détruit. Nous sommes aux premières heures de la guerre de position selon Gramsci. Le retour aux territoires précipité par la mondialisation et la fluidité de l'information permettront de tenir les positions. Dans cette zone grise dépourvue de médiations, il n'y a plus de compromis, de consensus possibles. Il y aura victoire ou défaite.
Le moment actuel est donc celui de la constitution des rapports de force. Je ne sais pas combien de temps cette période va durer, comment tout cela va finir mais ce gouvernement nous a précipité vers un ailleurs politique. La question est : quelle imaginaire instituant veut-on voir se transformer en imaginaire institué ?

Gilles et jeune

22/01/2020 à 12h36

Bobla
Je te rejoins. Si tu pars et que t'as un @ pour boire une bière prochainement. Idem avec d'autres parisiens. N'hésite pas.

Luis Caroll

22/01/2020 à 14h31

Utaka, le stade où on discute de la définition des mots, c'est pas la partie la plus essentielle de la discussion.

Et si en effet le président a plus d'outils à sa disposition, il prendra de moins bonnes décisions. Ca tombe bien dans l'actualité en ce moment: il s'est mis sa taxe GAFA dans le fondement.

Espinas

22/01/2020 à 14h54

C'est un peu le cas d'école du protectionnisme la taxe GAFA, et encore plus quand celui qui exporte plus chez l'autre veut l'imposer à celui qui importe.

Malheureusement, ce point de vue est inaudible dans le débat actuel ou il faut montrer sa "fermeté" et son "volontarisme".

Et c'est aussi là oú on peut regretter les manques de gouvernance forte et d'incarnation de l'UE pour utiliser le pouvoir que lui confère son marché.

Utaka Souley

22/01/2020 à 15h02

Luis Caroll
aujourd'hui à 14h31

Utaka, le stade où on discute de la définition des mots, c'est pas la partie la plus essentielle de la discussion.
---------------------
Merci de me rappeler ma triste condition de couillon, c'est toujours un bonheur d'interagir avec toi.

Milan de solitude

22/01/2020 à 15h14

Espinas
aujourd'hui à 14h54

Et c'est aussi là oú on peut regretter les manques de gouvernance forte et d'incarnation de l'UE pour utiliser le pouvoir que lui confère son marché.

---

Ce n'est pas que cela. C'est aussi que de parler de protectionnisme à Bruxelles file des boutons à tous les députés et commissaires.
L'UE peut donner des amendes quand un groupe enfreint un texte, le respect de la concurrence par exemple. Mais elle ne peut pas se révolutionner et a même beaucoup de mal à simplement s'adapter un peu.
Au demeurant, ta critique sur la taxe GAFA est juste. Mais si la conséquence en est que les prix des produits venant d'Amazon augmentent, les Français auront peut-être tendance à s'approvisionner ailleurs. Ce sera déjà ça.

sehwag

22/01/2020 à 15h19

Milan, on va être d'accord sur l'UE !

C'est effectivement une question de doctrine, d'idéologie, de culture qui fait que le protectionnisme est mal vu à Bruxelles, pas une question d'organisation politique.

 

Luis Caroll

22/01/2020 à 15h42

C'est bien pour ça qu'on n'a pas vraiment besoin de toucher à la constitution pour décentraliser.
Il suffit de le vouloir.
Mais une organisation qui perçoit sa raison d'être comme la production de normes communes à des centaines de millions de personnes va... produire des normes communes.

Quand les maires décident d'interdire les pesticides à moins de 50 mètres des habitations, le gouvernement central casse les arrêtés pour les autoriser à 5 mètres.

Quand une communauté n'a même pas la latitude de décider de ce qu'elle respire, tu peux pas t'étonner que ta démocratie finisse aux chiottes.