Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 13h30 - Mevatlav Ekraspeck : Et ça t’étonne ? >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 13h15 - Sidney le grand Govou : Et sinon ce bijou d'ingénierie française qu'est le toit du chatrier qui laisse passer la... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 13h12 - Mevatlav Ekraspeck : Ah t’étais de cette fête du cheval... arrosée? C’est énorme ! >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 13h11 - suppdebastille : Marcos Paulo gros potentiel pour les jeux de mot de L'Equipe >>


Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 13h01 - Le déjeuner sur Hleb : Oui pour Diarra - j’ai deux buts pour Saihi avec Montpellier on dirait >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 12h54 - Vas-y Mako! : Course en ligne femmes au championnat du monde, et déjà deux chutes dans le premier kilomètres (... >>


Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 12h53 - Balthazar : Oui, merci pavlovitch. J'ignorais tout de ce système. >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 12h29 - Tricky : Et Embiid et D’Antoni, je paierais pour voir ça. Parce qu’il faut le prendre dans le sens... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 11h25 - gurney : Tu aurais aimé garder Tousart dans le 11 ? >>


Bréviaire

aujourd'hui à 11h00 - Pascal Amateur : Haine, fric et larsens "Football : pour le SC Fribourg, un nouveau stade à 76 millions... >>


Le fil prono

aujourd'hui à 09h11 - Flo Riant Sans Son : @Charlie Inscription okPseudo: BenComA >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 08h09 - CHR$ : D'ailleurs l'UEFA te permet de jouer même si tu es positif quand tu as un dossier médical... >>


Le Palet des Glaces

aujourd'hui à 05h40 - Gouffran direct : Match 4 de folie, suspense haletant, va et vient et ça se finit en prolongations.Dallas 1-0 Tampa... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 04h28 - Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit : Pendant ce temps, au Portugal, un restaurateur qui avait laissé sa piste de danse ouverte, s'est... >>


Manette football club

25/09/2020 à 16h52 - Jah fête et aime dorer Anne : Pour ceux sur PC, Epic va encore plus loin dans les promos : après les bons d'achat valables pour... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

25/09/2020 à 15h02 - cachaco : Popopopo quel braquage en règle, il fallait bien tout le talent de Drummond pour permettre la... >>


Premier League et foot anglais

25/09/2020 à 14h28 - Le Pobga du Coman : Tottenham qualifié sans jouer pour le prochain tour de la Carabao Cup: cas de COVID chez... >>


Scapulaire conditionné

25/09/2020 à 14h11 - Utaka Souley : Il a fait Nice et Rennes (avec à la clé le premier titre de l'histoire du club). >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

leo

07/12/2019 à 13h03

suppdebastille
aujourd'hui à 12h43

A part cela il y a un passionnant documentaire sur le rôle de la SNCF pendant l'Occupation sur France 3 en ce moment.
---

Ah y f'saient pas la grève, à l'époque !!!

Redalert

07/12/2019 à 13h15

Faite condamnée par la famille d'Alain Lipietz pour n'avoir pas fait grève d'ailleurs.

beltramaxi

07/12/2019 à 13h44

suppdebastille
06/12/2019 à 13h39

"OLpeth

aujourd'hui à 13h36

[...] puis on créé petit à petit un cadre nouveau où le capitalisme n'a plus sa place. C'est pas le grand succès pour le moment, mais faut persévérer."

Juste sur ce point la ligne de LFI est la fin du capitalisme (certes Mitterrand que JLM adimre beaucoup disait la même chose en 1971 sans en penser un mot)?
Ca veut dire concrètement la fin de toute entreprise privée ?
---------------

J'attendais une réponse à cette question intéressante et, comme elle ne venait pas, je suis allé vérifier.

LFI dans son programme propose la création d'un service d'accompagnement des PME-TPE, elle vante aussi le fait qu'un plan d'investissement public a un effet d'entraînement sur le privé. Veut concentrer les charges sur les grandes entreprises privées pour libérer les petites. Donc la réponse à la question est plutôt claire.

Il n'y a donc rien qui valait la charge ridicule sur Jadot et son entreprenariat vert (ou qui pose les bases de la fin du capitalisme), mais bon c'était un tacle désespéré en pleine déconfiture. J'ai l'impression que certains fantasment un anti-capitalisme majoritaire à la FI (qui en joue avec délectation dans ses éléments de langage) et in extenso chez les GJ.

Non, je ne crois pas que le projet soit collectiviser toute la production ou d'arrêter les importations de smartphone ou autre. Après il y a de bonnes choses dans le programme, notamment sur un protectionnisme vert et solidaire. Mais j'ai peur que même ça, dans ses conséquences, se heurte aux habitudes de consommation de la population.

Moravcik dans les prés

07/12/2019 à 14h08

Un an après, des témoignages autour des lycéens agenouillés de Mantes :

https://tinyurl.com/sfvfvn7

Classico

07/12/2019 à 14h49

Ce qui me séduisait chez JLM au début, c’était le bon niveau de finalité où il plaçait son action. Le but n’était pas de réaliser une idéologie toute prête (marxiste) « parce que c’est la vérité », le but était de refaire un monde humainement habitable - autre chose que cette foire où l’on n’existe qu’en se démarquant individuellement, si possible en consumant spectaculairement des énergies existentielles importantes, et où tout ce qui ne démarque pas individuellement est voué à une existence spectrale. Le moyen politique pour atteindre ce but est alors à fabriquer dans une bonne formule économique. Le problème n’est pas « sortir du capitalisme » ou « ne pas sortir du capitalisme », mais de trouver cette formule, quelle qu’elle soit, plus ou moins « capitaliste ».

Mesures fictives : si tu instaures un revenu maximal (disons 20 000) et un patrimoine maximal (disons 50 millions) par exemple, sans rien changer d’autre par ailleurs, tu ne sors pas à proprement parler du capitalisme mais tu brises sa dynamique fondamentale d’accumulation illimitée. Si tu ajoutes la renationalisation de quelques secteurs stratégiques, le doublement des moyens de l’éducation nationale et une forme limitée mais tangible de planification à moyen terme, tu es clairement beaucoup plus dans une économie mixte stabilisée et projetée dans un temps long que dans une économie capitaliste hystérisée dans un présent perpétuel. Pourtant tu as toujours une économie où les entreprises privées jouent un rôle essentiel, avec toutes les qualités traditionnellement associées à ce secteur (prise de risques, innovation, etc.). Mais ta société et les valeurs qui en émergent sont radicalement différentes de ce que nous expérimentons actuellement, sur le mode universel de l’ambiguïté entre déprime face au chaos général et vertige des possibles (économiques, sexuels, etc.).

suppdebastille

07/12/2019 à 15h00

Oui donc au final Mélenchon (mais je n'en doutais pas vraiment) est favorable à un capitalisme régulé comme à peu près tout le monde en France.

balashov22

07/12/2019 à 15h03

Définis "régulé" et "à peu près", supp. Parce que là, j'ai comme un doute, quand même.

suppdebastille

07/12/2019 à 15h21

Par exemple y a t'il des forces politiques importantes qui remettent en cause l'éducation gratuite ? Les bourses pour les étudiants modestes ? Les allocations familiales ? Le contrôle sur le prix de l'électricité ? Etc.....

Si on parle grands travaux, c'est la puissance publique au final qui décide de ne pas faire Europa city et nddl comme au temps du commissariat au Plan.

BoblaFlamb

07/12/2019 à 15h35

Pour l'éducation aucune force sociale n'est assez stupide pour demander publiquement la fin de l'école gratuite et publique mais la désorganisation de l'éducation nationale va de pair avec l'essor du secteur privé et des établissements privés dans le supérieur, le secondaire et le primaire (écoles hors contrat comprises). Et à cela on peut ajouter tout le matériel pédagogique type Montessori par exemple souvent très cher.
L'école n'est plus du tout un secteur à l'abri des logiques marchandes.

suppdebastille

07/12/2019 à 15h41

Autres exemples : le cinéma et la presse sont largement subventionnées (et c'est très bien même si je regrette le manque d'ambition du cinéma français).
Droite, gauche et macronisme se succèdent au pouvoir et personne ne remet cela en cause.

 

beltramaxi

07/12/2019 à 15h47

Je peux prendre un exemple concret sur les importations et la relocalisation ? Le PAP.

Si on suit le principe du protectionnisme solidaire (et écologique) de la FI auquel j'adhère, je dirais à vue de nez que plus de 70% -pour être gentil- de la production vestimentaire ne passe plus les frontières françaises. Faut quand même être naïf pour penser qu'il vont améliorer les conditions de travail et de vie de leurs esclaves pour le marché français. Quels actionnaires vont vouloir investir et relocaliser en France et réduire leurs dividendes ? Un jean made in FR coûte 5 fois plus cher. Le changement culturel (et la réduction consumériste radicale) qui en suit avec les nationalisations nécessaires et plus larges que simplement réduits aux secteurs stratégiques auxquels on pense au départ est tellement profond que je ne suis pas sûr que beaucoup d'anti-capitalistes auto-proclamés y soient prêts.