Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 10h05 - kollop : Salut les spécialistes des séries, j'ai une petite question : pour regarder la dernière saison... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 10h01 - Vas-y Mako! : Vice champion du monde « seulement Pour De Vlaeminck ».Dans son équipe belge, cela ne doit... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 09h52 - Cris CoOL : syleaujourd'hui à 09h18Pour faire une saison complète avec moins de pression, il aurait... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 09h52 - Koller et Thil : Oui pour moi il ne fait guère de doute qu'à leur meilleur niveau, ces deux-là n'étaient pas... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 08h56 - FPZ : Allez, tant pis, je le lance...1- 2008 (cachaco, ?)2- 1984 (Lescure; ???)3- 1991 (Etienne, ?)4-... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 08h18 - Gouff : Mevatlav Ekraspeck28/09/2020 à 23h01Merci, merci de réhabiliter ce poste merveilleux dans ce... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 08h16 - Pascal Amateur : Joshua Cyclokimmich >>


Le Palet des Glaces

aujourd'hui à 04h54 - Gouffran direct : Et le Lightning remporte sa 2ème Coupe Stanley!Gros match solide, le public est en délire, les... >>


Histoire Football Club

aujourd'hui à 02h08 - Hyoga : Comme quoi les allemands n'ont pas toujours gagné au foot à la... >>


Premier League et foot anglais

aujourd'hui à 00h38 - Özil paradisiaque : khwezi : tu en fais trop.Liverpool est très fort ok. Pas la peine de bitcher sur les autres pour... >>


L'empire d'essence

28/09/2020 à 23h58 - OhVertige : et digital, on en parle de digital hein?encore un combat perdu, et le prochain est celui de la... >>


Scapulaire conditionné

28/09/2020 à 22h45 - Sos muy Grosa, Adli bitum : Avec les recrutements de Palencia et Pardo a Leganes, on va enfin pouvoir savoir si nous serions... >>


Le fil éclectique

28/09/2020 à 22h14 - Balthazar : Un bloqueur de pubs n'en viendrait pas à bout ? >>


Le fil prono

28/09/2020 à 21h41 - Obit ure : MIA-LAL 4-3Tie-breaker #2 : Bam AdebayoTie-breaker #3 : Lebron James >>


Aux Niçois qui manigancent

28/09/2020 à 21h21 - Roger Cénisse : Je vous conseille le visionnage des insides sur le club qui passe sur la télé du club et sur... >>


Bréviaire

28/09/2020 à 21h08 - El Mata Mord : RavioJ’ai râté telefoot"Anne-Laure Bonnet rigole de son lapsus tant attendu" (footradio.com) >>


Aimons la Science

28/09/2020 à 19h59 - Maurice Eculé : Une étude sur la séroprévalence dans les régions espagnols au 11 mai, avec intervalle de... >>


Le fil dont vous êtes le héros

28/09/2020 à 17h10 - Julow : Foutaises et calomnies, Schweinerei !C'est la traduction littérale d'un poème de l'immense Paul... >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

Christ en Gourcuff

25/11/2019 à 11h48

(Et au passage, vous moquer de Toni parceque son projet politique est inaplicable alors que vous continuez de croire au communisme, franchement...)

Balthazar

25/11/2019 à 11h53

Ah mais "loul christ portnaouac", c'est pas un juron québécois ?

Toni fils brillant

25/11/2019 à 12h10

Calisse!

La seule entrée analytique de Lordon, c'est Spinoza, une faucille et un marteau. Je suis d'ailleurs en train d'essayer de lire "faire sans", et je dois dire que c'est malheureusement inopérant.

Pour lui, tous les problèmes se résument au capitalisme (en ce sens, il était comme un poisson dans l'eau dans la critique pertinente du système bancaire en 2008, il est désormais à la remorque perdu parmi ceux qui ne revendiquent rien).

Pour lui, il faut entrer en confrontation directe et violente. Je le cite :

"L’étape d’une confrontation globale et décisive. On ne demandera pas au capital d’envisager gentiment de rendre les clés, quand il est manifeste qu’il épuisera jusqu’au dernier gramme de minerai, fera décharge du dernier mètre carré disponible et salopera jusqu’au dernier cours d’eau pour faire le dernier euro de profit. Ces gens ont perdu toute raison et déjà ils n’entendent plus rien. L’alarme climatique, d’ailleurs loin d’épuiser la question écologique, aidera peut-être à en venir à l’idée qu’avec le capital, maintenant, c’est lui ou nous. Mais si le problème se pose en ces termes, il faut en tirer les conséquences. Le capital est une puissance macroscopique et on n’en viendra à bout qu’en lui opposant une force de même magnitude."

Le problème de Lordon, c'est qu'il n'a pas compris à quel point le capitalisme avait pénétré la société dans son ensemble. Et désormais, le capitalisme, c'est des gens. Une minorité d'ultra-riches sur lesquels il serait sans doute facile de taper, et une majorité d'épargnants et de retraités sur lesquels ce sera bien plus difficile.

Agiter un imaginaire de feu et de sang contre une minorité d'ultra-riches à qui il faudrait couper la tête, pourquoi pas. D'expérience (la révolution française), on remplace seulement ainsi une oligarchie par une autre.

Mais l'imaginaire de feu et de sang pour faire tomber "le capital" quand ledit capital est un fluide qui irrigue tout, partout, je trouve ça un peu plus inquiétant que la bombe atomique, personnellement.

Et c'est pas pour rien qu'on pense la nécessaires transformation radicale du monde comme une transition et pas comme une confrontation.

Toni fils brillant

25/11/2019 à 12h15

J'aimerais ajouter que le retour à un ordre bureaucratique du monde, dans lequel les individus et leurs libertés seront écrasés, et dont des garçons comme Frédéric Lordon ou Bernard Friot vont se faire les porte-drapeaux à gauche, parce que c'est leur culture, est peut-être le plus probable des avenirs mais certainement pas le plus souhaitable selon moi.

Joswiak bat le SCO

25/11/2019 à 12h25

Quelle indignité...

Delamontagne est Belle

25/11/2019 à 12h31

Toni > Donc tu crois que sans confrontation qui amènerait immanquablement de la violence, on peut lutter contre la volonté hégémonique accumulatrice de ceux qui ont le pouvoir?
C'est à mon sens tout aussi naïf que penser que les petits pas vont sauver le monde.

Rien ne se fera sans collectif et sans bousculer l'ordre établi qui ne lâchera pas le manche sans qu'on l'y oblige, demander gentiment ne servira à rien.

D'un autre côté, il semblerait qu'une partie de la population, et pas que la plus âgée, est en demande de pouvoir "fort" donc, la confrontation, elle va forcément venir.

L'avenir est sombre à part mal de points de vue les amis...

Toni fils brillant

25/11/2019 à 13h02

Delamontagne, il y a une énorme part de confrontation dans le refus de travailler plus pour gagner plus, dans le fait de choisir l'économie de proximité, dans le fait de ne pas revendiquer à tout prix du pouvoir d'achat ou des emplois, dans le refus de bouger plus vite pour vivre plus vite, dans la dé-consommation systématique, dans la stratégie qui consiste à sortir à chaque fois que c'est possible de tout ce qui irrigue le système.
Une part de confrontation bien plus forte que n'importe quel discours haineux écrit en touchant son salaire élevé de fonctionnaire.

"I would prefer not to".
C'est la forme de confrontation que je revendique.
C'est celle du scribe Bartleby, chez le Melville de Moby Dick.
Difficile à traduire littéralement, mais qui en substance nous dit la force tranquille (désolé) du refus.

Travaille pour nous ! Consomme pour nous ! Sois efficace pour nous ! Pollue pour nous ! Combats pour nous !

I would prefer not to.

Edji

25/11/2019 à 13h21

Toni fils brillant
aujourd'hui à 12h15
J'aimerais ajouter que le retour à un ordre bureaucratique du monde, dans lequel les individus et leurs libertés seront écrasés, et dont des garçons comme Frédéric Lordon ou Bernard Friot vont se faire les porte-drapeaux à gauche, parce que c'est leur culture, est peut-être le plus probable des avenirs mais certainement pas le plus souhaitable selon moi.
—-
Je ne comprends pourquoi tu dis ça.
Tous les régimes qui ont mis en œuvre les préceptes de ces authentiques génies ont pourtant connu un grand succès, avec la prospérité, la joie de vivre et l’épanouissement personnel de tous.
Vraiment je suis très surpris que tu ne te réjouisses pas que nos impôts financent ce phare de la pensée humaine, si humble, si généreux, toujours tenaillé par le doute, évitant tout propos péremptoire, qu’est le merveilleux, l’illustre, le Sérénissime Frédéric Lordon.

suppdebastille

25/11/2019 à 13h36

"Toni fils brillant

aujourd'hui à 09h49

Il est absolument évident, après l'expérience vécue du 20ème siècle, que le collectivisme ou l'individualisme en tant que postures idéologiques, l'une s'appuyant sur l'Etat tout puissant, et l'autre s'appuyant sur le Marché tout puissant, n'ont rien apporté de bon aux humains ou à la planète. Et on voudrait nous faire croire qu'il n'existe pas d'autres chemins que de choisir son camp, camarade, entre ces deux atrocités,[...]"

Cet autre chemin Tout-Marché et Tout-Etat ne serait-il pas celui suivi par mal de pays européens dont la France?

suppdebastille

25/11/2019 à 13h37

Cet autre chemin entre Tout-Marché et Tout-Etat ne serait-il pas celui suivi par mal de pays européens dont la France?

 

Gilles et jeune

25/11/2019 à 13h38

Toni
Tu lis Lordon comme tu conçois l'articulation de l'individu et du collectif : pas. Tu fantasmes un ET qui ne transparaît dans aucun de tes propos.
À ce titre je trouve que tu es bien un produit de l'idéologie libérale pensant la transformation de la société à partir de l'individu.

Lordon est plus modeste que toi : il pointe la nécessité d'un désir "majoritaire" d'autre chose que du capitalisme, et dit ne pas savoir comment le voir se formuler.
Je rejoins ici les prémices de son analyse : pas de changement réel possible sans visée stratégique assumée et partagée.
La spontanéité d'un processus de prise de conscience collective émergent est nécessaire mais ne suffit pas. (nécessaire si on veut pas refaire la dictacture du prolétariat...) La critique en est suffisamment faite aux gilets jaunes, sans pour autant deligitimer le processus.
Reste que ce projet tarde à se formuler. Quoique j'ai pu énoncer ici comment les contraintes actuelles constituaient des conditions de son émergence.

Outre les fins, ce projet doit clarifier la prise de pouvoir et les contingences internes et externes pesant sur la capacité à tenir le cap. Nos derniers échanges sur l'Amérique Latine illustrent à quel point ce problème sera crucial.

Je ne lis pas non plus chez Lordon un désir de bureaucratie. Il y a d'ailleurs suffisamment de matières pour penser des modes d'organisation du travail qui ne s'inscrivent ni dans un projet de capitalisme d'état, ni de capitalisme bourgeois (pour reprendre les catégories). J'en connais et articule deux très opérant : un dans la lignée des travaux de castoriadis (notamment) fondant l'intervention psychosociologique, un dans la lignée de l'ergonomie de langue française et des économistes regulationnistes (économie de la fonctionnalité, ancrage territorial, développement de la ressource humaine par la confiance, etc.).
J'ai également illustré ailleurs.

Vu de ma fenêtre, sans doute faudra t il inventer de nouveaux cadres juridiques, macro économiques, de gestion, de cultures d'entreprises pour articuler initiatives collectives et individuelles.

En tous les cas, je te sais gré d'avoir introduit Jancovici ici.