Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Sur le fil

RT @LeParisienSport: Fumigènes et interdictions de stade : une mission d’information parlementaire ouverte https://t.co/hRiccFtRlg

Vous pourrez le commander dès demain dans votre librairie: le numéro 3 de la revue des Cahiers ! Également disponib… https://t.co/Jlx189SIRd

RT @Ecrirelesport: Découvrez l'entretien de @julie_gaucher63 avec @JulCamy co-auteur de l'ouvrage de référence "Sport et cinéma" ! Si vous…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Alliance Arena

"Quand un arbitre assistant demande sa collègue en mariage." (lequipe.fr)

Prendre les shots les uns après les autres

"Hugo Lloris, le mister penalties de Tottenham." (lequipe.fr)

Milieu de tableau

"Rembrandt s'invite sur le ballon du Championnat des Pays-Bas." (lequipe.fr)

Trafic de coquines

“Football : la Colombie rattrapée par le mouvement ‘Me too’.” (ouest-france.fr)

Veuvage

"Pepe cherche à trouver la solution en solitaire." (lequipe.fr)

Sanction immédiate

"Drinkwater arrêté pour conduite en état d'ivresse." (lequipe.fr)

Majax Amsterdam

“Roland Romeyer : ‘Si on était des magiciens, ce serait mieux’." (lequipe.fr)
Roro, mage blanc ?

Parce que cette année on est zéro

“Rudi Garcia : ‘Vous n’arriverez pas à nous diviser’.” (sport24.lefigaro.fr)

Un deal remis

"Aulas : 'Le deal ne tient plus'." (lequipe.fr)

Crâneur contre crâneur

“Rothen porte plainte contre Evra !” (football.fr)

Le forum

Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 13h27 - Strass(bourg) et Payet : Pato en Crouch >>


Liga, prisma de luz

aujourd'hui à 13h26 - Run : J'insinuais plutot Griezmann, c'est tres flou comme histoire quand meme. >>


Espoirs, des bleus et des verts

aujourd'hui à 13h20 - Hydresec : Runaujourd'hui à 12h36Hydresecaujourd'hui à 10h40-----Pas vu le tacle, ni le match et je ne... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 13h15 - Franco Bas résilles : Et l'énoncé incriminé, et relu, et validé, plaçait un accent sur "Chedid". Là, il y a de... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 13h13 - Hydresec : "Franck, les blackfaces, on a dit que c'était lourd".Il y a des photos récentes (a priori) de ... >>


Ni buts, ni soumises

aujourd'hui à 13h08 - le Bleu : Ce fil fait doublon avec le fil Marinette.Faudrait préciser exactement qui parle de quoi. >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 13h04 - Delamontagne est Belle : Diallo a toujours répondu présent quand l'entraineur a fait appel à lui et je n'ai pas souvenir... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 12h25 - cocobeloeil : Aie aie aie! Dur, dur!Je dois reconnaitre que c'est difficile, donc.Mais peut-être es-tu né ou... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 12h22 - Pascal Amateur : Ce n'était pas plutôt contre Pete Sempale ? >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 12h00 - Redalert : J'étais aussi sceptique sur cette partie mais en fait, contrairement à ce que je croyais aussi,... >>


La Ligue des champions

aujourd'hui à 11h48 - Doc Martins : Pour avoir visité Pristina il y a quelques semaines, ils ont un joli petit stade tout neuf...Ce... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 11h47 - dugamaniac : C'est quand même insupportable tous ces joueurs qui ont une mauvaise influence sur Picamoles. >>


Ventre mou's League

aujourd'hui à 11h45 - Alain Delon? Non Alain Deroin. : À plein régime ? Sympa pour Oook. >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 11h01 - CHR$ : Je ne sais pas si c'est parce qu'en couvrant un sujet qu'ils maîtrisent moins que d'habitude... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 10h56 - CHR$ : Je reviens sur le fait que les choix de Corinne Diacre ne sont pas remis en cause : dans L'Équipe... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 10h48 - Tricky : ‘BREAKING: In light of the Kyrie Irving and Al Horford news, Celtics fans have informed the... >>


Merlus, Tango et Friture

aujourd'hui à 09h57 - Mevatlav Ekraspeck : C'est en effet l'expression ad hoc. >>


Marinette et ses copines

aujourd'hui à 09h30 - Sens de la dérision : J'ai regardé la deuxième mi-temps hier et j'ai trouvé le Brésil largement plus en forme à la... >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

La vie de Laudrup

20/05/2019 à 07h36

Tricky

17/05/2019 à 15h42

rockitrOM
aujourd'hui à 14h56
[pause start up nation]
BPI France suspend ses versements dus aux partenaire de projets d'innovations FUI, et met en difficulté financière des PME. 
Quand on se veut start up nation, on doit être en mesure de régler poliment et dans le calme ce genre de litiges, mais cela dure depuis l'année dernière déjà...
https://tinyurl.com/y6aawvtj
————-
Je suis furieux.
Pas certain que ça intéresse grand monde, mais je pourrais bien partir dans une tentative de mise en contexte si c’est le cas.

---
Si tant est que tu cherches vraiment à évaluer l'intérêt de potentiels lecteurs : oui, je suis bigrement intéressé par ta proposition de mise en contexte.

OLpeth

20/05/2019 à 09h06

Le monde merveilleux de la justice, suite :

"Le 29 mars dernier, dans le quartier de Montaigu à Melun une fillette avait été blessée de 2 tirs de flash-ball par des policiers qui tentaient de disperser un attroupement hostile. Deux mois après, l’enquête de police confiée à la sûreté départementale est bouclée et la procureure de Melun a classé le dossier sans suite."

Alors, je connais pas suffisamment le dossier pour émettre des sentences définitives. Mais on peut tout de même déduire une chose de ce classement : ça veut dire que tu peux prendre deux (!) flashballs perdus juste parce que tu es au mauvais endroit au mauvais moment, sans que le policier ne soit sanctionné, même de manière symbolique, pour usage impropre de son arme de service. Open bar quoi.

lotbur

20/05/2019 à 09h20

Précisons tout de même que ces faits sont vieux de trois ans et ne sauraient donc être imputés à la crise des gilets jaunes, à Castaner ni même à Macron...

OLpeth

20/05/2019 à 09h37

Evidemment, c'est pour montrer que l'impunité judiciaire des forces de l'ordre est un vieux réflexe, perpétué à grande échelle par nos gouvernants actuels.

Saluons d'ailleurs une vidéo du Monde qui prend enfin le temps de traiter en long le problème des violences policières excessives : https://tinyurl.com/y33fngdx

Par contre ne lisez pas les commentaires de cet article, vous risqueriez d'être écœurés par tant de bêtise...

rockitrOM

20/05/2019 à 14h39

La vie de Laudrup
aujourd'hui à 07h36
--
Je ne sais pas si Tricky confirmera, mais je ne serais pas surpris que l'origine du problème soit à trouver dans cet article sur le rapport de la CdC sur la loi sur la privatisation ADP, et l'utilisation des intérêts des produits de la privatisation.
https://tinyurl.com/y6ztvhoc

je cite:
"[...] le fonds pour l’innovation, géré par Bpifrance et créé en janvier 2018 – il a été pour l’instant doté d’actions Thales et EDF détenues par l’Etat –, « n’a conduit à aucun versement en 2018 »"

(Je trouve d'ailleurs la réponse de Le Maire à ce rapport tout à fait surréaliste:
"Oui, il faut retirer du budget ces fonds pour l’innovation de rupture, parce que, sinon, ils sont systématiquement réduits année après année, alors que là, ils sont sanctuarisés »)

Pour rappel, on marche sur la tête: BPI France met en difficulté financière des entreprises qu'elle devrait sponsoriser (selon différents modes: subvention, avance remboursable etc...)

La vie de Laudrup

21/05/2019 à 06h24

rockitrOM

20/05/2019 à 14h39
----
Merci, camarade. Donc bpi France a fait des promesses de financement pour les start-up et PME des secteurs innovants mais ne file pas un rond pour le moment car ce fonds doit être abondé par la vente du capital d'ADP et de FDJ. J'ai bien compris ??

Tricky

21/05/2019 à 10h10

En fait, sauf erreur de ma part, je ne crois pas que ce soit lié, en tous les cas pas directement (mais Philippe entretient effectivement la confusion)

Le fonds pour l’innovation de rupture est un machin créé par la Macronie et effectivement abondé par les mécanismes que vous décrivez (abondé donc par les intérêts) : 250M annuels dont un tiers pour les startups deep tech (aka celles sur lesquelles on n’a pas trop à se soucier du marché) et le reste pour des grands domaines (Bob, tu me remets un doigt d’Intelligence Artificielle ? Non parce qu’il n’y a pas de raison qu’on n’en soit pas).

Mais ce n’est pas de ça dont il est question.

Ce dont il est question, c’est le financement des projets collaboratifs des pôles de compétitivité par le FUI (fonds unique interministériel).

Une démarche intéressante, ce truc. L’Etat met depuis 1998 un peu (très peu) d’argent pour faire bosser ensemble des startups, des labos de recherche, des groupes indus autour d’un projet de recherche collaboratif commun. Ambitions très localisées autour d’un projet, mais c’est ce que les pôles réussissaient le mieux à organiser autour d’eux, et ça créait des écosystèmes à géométrie variable qui fonctionnaient pas mal. Alors bien sûr, on a rapidement insisté sur le fait qu’il fallait que ça produise plus de produits à partir de ces projets, la question de la PI et de la mobilisation continue des forces étaient de véritables casse-tête parfois et, péché originel, en doublant la logique d’écosystème par une logique d’aménagement du territoire, on a eu beaucoup trop de pôles (ce qui ne se voyait pas dans les FUI ceci étant), mais l’un dans l’autre, ça tournait, nonobstant le cirque des évaluations périodiques (sur le schéma habituel : un grand groupe de consulting est mandaté pour faire une évaluation globale, le rapport, désastreux, est mis sous embargo mais subtilement fuité, on tape du poing en disant : ‘on va évaluer individuellement chaque pôle et sacrifies les vilains cygnes’, rien ne change par peur de la montée au créneau du député du coin et on repart quatre ans). Bref, tout roule.

Arrivent Valls à Matignon et Macron à Bercy. Là, tout de suite, tu sens que ce n’est plus la même, je vous jure. C’est marrant d’ailleurs : je me souviens vers 2007 avoir professé publiquement qu’il fallait se méfier de la dimension hégémonique des pôles. Quelques années plus tard, ayant basculé de l’autre côté (super sens du timing), les cow-boys de Bercy nous expliquent froidement qu’on est tout simplement frappés d'obsolescence. Les pôles, c’est so 2000s.

Mais c’est l’Etat, hein (Ceci étant, par expérience, ça marche aussi dans les grandes collectivités). On ne décapite pas, on laisse agonir.

Donc d’une part, on décrète qu’on va réduire le nombre de pôles (une bonne chose, if you ask me) pour se concentrer sur l’excellence. Ça aurait dû vouloir dire passer de 70 à 15. Bon évidemment, on finira à plus de 50 et un seul réellement disparu.

D’autre part, on réoriente. Allez chercher du fric européen, on ne sait pas faire, il faut bien au moins que vous serviez à quelque chose.

Enfin, et surtout, on assèche. On coupe le robinet sur la prérogative majeure, les projets collaboratifs abondés par le FUI. On espace puis on annule les appels à projets. Et puis, on finit par ne plus payer ce qu’on doit. Évidemment, ça fait des dommages collatéraux, mais enfin toutes ces PME, tous ces labos, vous avez mieux à faire ailleurs.

rockitrOM

21/05/2019 à 10h41

Tricky, merci pour ce texte.
Mon sentiment est: Si la BPI est en difficulté financière (ce qui, je suis d'accord, reste à démontrer), les arbitrages négatifs tomberont en premier lieu pour les projets des pôles de compétitivité, oui. cf l'historique que tu décris très bien.

@Laudrup: on ne parle pas de "promesses" à ce stade là, mais de conventions de financement signées en 2018 et qui ne sont pas honorées par BPI France. C'est franchement ubuesque.

Utaka Souley

21/05/2019 à 13h01

rockitrOM
aujourd'hui à 10h41

@Laudrup: on ne parle pas de "promesses" à ce stade là, mais de conventions de financement signées en 2018 et qui ne sont pas honorées par BPI France. C'est franchement ubuesque.
-----------
C'est franchement représentatif de la qualité des politiques scientifiques et industrielles menées par des gens qui n'ont AUCUNE idée de ce qu'est une PME ou un projet de recherche et comment ça fonctionne. Ah ça, pour pérorer sur l'innovation et les startups, y'a du monde. Quand il s'agit d'installer une politique dans la durée en essayant d'être efficace et intelligent, y'a plus personne.

manuFoU

21/05/2019 à 13h16

OLpeth
20/05/2019 à 09h06
Le monde merveilleux de la justice, suite :
"Le 29 mars dernier,...

lotbur
20/05/2019 à 09h20
Précisons tout de même que ces faits sont vieux de trois ans...

OLpeth
20/05/2019 à 09h37
Evidemment, ...


Excuse-moi, mais à quel moment de ton message initial cette « évidence » est-elle censée nous sauter aux yeux ?

 

Tricky

21/05/2019 à 14h31

rockitrOM
aujourd'hui à 10h41
Tricky, merci pour ce texte.
Mon sentiment est: Si la BPI est en difficulté financière (ce qui, je suis d'accord, reste à démontrer), les arbitrages négatifs tomberont en premier lieu pour les projets des pôles de compétitivité, oui. cf l'historique que tu décris très bien.
———
Mon sentiment est : tu as raison.
En particulier parce que les faucons de Bercy sont incapables de comprendre que ce sont les seuls -y compris les pays sur lesquels ils lorgnent avec un filet de bave aux commissures de leurs lèvres putrides- qui mettent autant l’accent sur le financement indirect au détriment du financement direct (sauf peut être le Canada et encore).

Le crédit d’impôt (recherche, innovation, ...), voilà l’alpha et l’omega de ces gens, sauf quand parfois ils se rendent compte qu’ils sont complètement à la rue du coup ils inventent des fonds ou des instruments institutionnels au petit bonheur la chance.

Du coup, l’aide directe, ils ne savent ni faire, ni calibrer, ni évaluer, et ils rabotent dès qu’ils peuvent.

(Les seuls qui ont l’air de comprendre, mais aussi parce qu’ils peuvent faire les gros yeux à Bercy un peu plus facilement que les autres, c’est la DGA)