auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

> article suivant

Never forget : Freddy Adu

> article précédent

Marchisio, prince de Turin

> article précédent

Et pour quelques journées de plus

Diaby Anatomie

La carrière d'Abou Diaby ressemble à un running-gag tragique, celui de ses rechutes en série. Ses 37 blessures en infographie.

Partager


Le 23 février contre Aston Villa, Abou Diaby quittait le terrain à la 60e minute, victime d'une douleur au mollet. Hier, il n'a pas figuré sur la feuille de match de Tottenham-Arsenal, rendu indisponible par sa 37e blessure répertoriée depuis son arrivée en Angleterre. Le cas est d'autant plus désespérant que lorsqu'il joue, le joueur a besoin de peu temps pour rappeler qu'il peut être exceptionnel sur le terrain – notamment en équipe de France dont il a semblé être le chaînon manquant, dans une position de relayeur voire de meneur de jeu. On se souvient de son superbe match en Bosnie, en septembre 2010, qui semblait tracer son avenir avec les Bleus. Depuis, il n'a connu que six sélections, et la dernière en date n'a fait que répéter l'histoire: un but superbe et décisif, un forfait le surlendemain.
 

On peut se perdre en conjectures, entre l'hypothèse d'une exceptionnelle fragilité physiologique, et celle de causes psychosomatiques que la répétition des pépins n'aurait fait qu'accentuer. II est d'ailleurs difficile de désigner un talon d'Achille particulier puisque le mal a frappé à peu près toutes les parties de son corps, avec une régularité confondante. Entorses, élongations, déchirures: il n'aura échappé qu'aux fractures... depuis celle dont il a été victime contre Sunderland en 2006, qui lui avait valu trois opérations et a probablement contribué à sa vulnérabilité depuis.
 

Les seuls moments de répit, sur la chronologie ci-dessous, correspondent pour la plupart... à des blessures plus longues à soigner que les autres. Seule l'exercice 2009/10 fait office de saison pleine, avec presque trente rencontres en Premier League (6 buts) et une dizaine en Coupe d'Europe – sa seule saison à plus de quarante matches toutes compétitions confondues, la précédente ayant été l'unique autre au-delà de trente apparitions.
 

Ses absences chroniques ont évidemment nui à Arsenal, qui peut en outre difficilement vendre un joueur avec un tel dossier médical. Mais le principal gâchis est celui d'une carrière encore en pointillés. DIaby aura vingt-sept ans en mai prochain, l'âge auquel on dit d'un footballeur normal qu'il entre dans sa phase de plénitude. Il faudra un miracle ou un désenvoûtement pour qu'enfin l'ancien joueur de l'AJA en devienne un.

 

[cliquez sur l'image pour l'agrandir]

 


 

[Source : injuryleague.com]
 

 

Partager

> sur le même thème

Marchisio, prince de Turin

> du même auteur

Robben, le tour de vice

Infographies


M. Garnier et C. Zemmour
2014-06-13

Coupe du monde : la survie des meilleurs

La Coupe du monde en infographies / 4 – Menées à la mi-temps, poussées aux prolongations ou aux tirs au but: quelles équipes s'en sont le mieux sorties dans la difficulté? 


M. Garnier et C. Zemmour
2014-06-11

Coupe du monde : qui c'est les plus forts ?

La Coupe du monde en infographies / 3 – Confrontations entre pays et entre continents, nombre de matches joués et moyenne de buts par sélection. Trois visuels qui interagissent et joignent l'utile à l'agréable.  


M. Garnier et C. Zemmour
2014-06-04

Comment s'organise la Coupe du monde ?

La Coupe du monde en infographies / 2 - Après les bonnes têtes des vainqueurs, quelles sont celles des pays organisateurs, quel est leur parcours? Comment le calendrier a-t-il évolué et quelles ont été les affluences?


>> tous les épisodes de la série "Infographies"

Sur le fil

L’Écosse, le Royaume-Uni et la guerre de 14-18: l’histoire de Peter Johnstone, joueur du #Celtic mort au combat - http://t.co/gIqjfP7nnO

La singularité du jeu de passes du Barça attestée par les stats? http://t.co/4jyDnLcOfa

On n’a pas le même maillot third, mais il est aussi ignoble que le vôtre. http://t.co/qCcpkexwGx

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

chères rasades

"L'Egypte coule." (lequipe.fr)

l’enfer d'édenté

"Suarez a 'beaucoup souffert'." (lequipe.fr)

Lablonde

OM : Labrune ‘ne comprend pas’." (lequipe.fr)

Fluctuat nec merbitur

"Le PSG se met à l'apéro." (lequipe.fr)

Fatal picard

"Moussilou à Amiens." (lequipe.fr)