auteurs
karlsvensson et Troglodyt

Ballon d'Eau fraîche 2011, les candidats: Seube et Cheyrou

Deux "joueurs de club" exceptionnels: Nicolas fait fondre les cœurs des supporters et Benoît fait la soudure à l'OM...

Partager

 

Nicolas Seube

Né un 11 aout, comme Hulk Hogan, il arrive à Caen en provenance de Toulouse à vingt-deux ans. Il a depuis disputé plus de 300 matches en rouge et bleu en dix ans, les deux tiers d’entre eux ponctués d’une causerie de Franck Dumas à la mi-temps [insérer ici un silence pour que le lecteur retrouve ses esprits]. Désigné capitaine en 2006, il présente la particularité assez rare de ne pas avoir d’agent, et négocie donc son contrat directement avec son président.

 

La lucidité sur son niveau n'est clairement pas à son avantage dans la course au Ballon d’Eau fraîche: Nicolas Seube n’est pas du tout conscient de son niveau. Il se croit joueur moyen de club de Ligue 1.8, alors qu’il serait pareillement adulé dans les meilleurs clubs du monde.

 

Son abnégation sur le terrain est exemplaire, quel que soit le moment ou l'enjeu du match: autant contre l'OM que contre Clermont Foot, il court, se bat comme un chien fou. Nico Seube a eu la chance d'avoir des parents communistes. Des concepts tels que le collectivisme ou le socialisme fusent au-dessus de son berceau. Résultat, il défend d'abord le côté gauche de son terrain avec abnégation, toujours classe dans la lutte, tel l'international qu'il aurait dû être. Solidaire de ses camarades, et réfractaire à l'idée de propriété, il acceptera, sans jamais voir rouge, de céder son poste pour tâter du banc, boucher les trous un peu partout et finalement poursuivre son combat en tant que milieu. Malgré ce recadrage au centre, c'est bien la gauche, le PS, qu'il soutiendra aux dernières municipales.

 


Point fort
Quand il tacle, récupère le ballon et se relève, le buste droit, l'air fier, les cheveux au vent, il est... sublime. Il ne peut que récupérer les voix des électrices déçues par Gourcuff. Pour conquérir les démocrates chrétiens, il a adopté un enfant en difficulté, considérant que sa chance devait profiter aux autres.

 

Point faible
L'unique carton rouge de sa carrière obtenu en janvier 2011 à la fin d'un match de Coupe de France face à Lyon deux jours avant l'annonce des résultats du premier Ballon d'Eau fraîche: un craquage en règle comme un symbole de l'homme à la fois si fort et si fragile, qui fit pleurer ce soir là toutes les mamans de Basse-Normandie.

 

Le slogan de campagne
"Seube, ce héros."

 

[texte collectif des forumistes du fil caennais]

 

 

 

Benoît Cheyrou

Après six années professionnelles à Lille et trois à Auxerre, Benoît Cheyrou rejoint Marseille à l’été 2007, où son nom est difficile à porter. À l’OM, il éclipse rapidement Bruno, grâce au professionnalisme que lui ont reconnu ses entraîneurs successifs, et à son football élégant et précis, qui lui a déjà permis d’apparaître durant trois saisons consécutives dans l’équipe-type de la Ligue 1 (2008, 2009 et 2010).

 

Raymond Domenech, qui en avait fait son capitaine chez les Espoirs (avec lesquels il a remporté le Championnat d’Europe U19 en 2000), le convoque chez les A en mars 2010 pour une rencontre face à l’Espagne, qu’il ne jouera finalement pas (fallait-il obtenir une cape. À l’annonce de sa sélection, espérée par le joueur et réclamée par les observateurs, il répond: "Je l’ai appris en descendant de la sieste pour la collation. […] Ça m’a fait plaisir en tout cas de l’apprendre par le groupe car c’est aussi grâce à lui que j’ai pu m’épanouir sur le terrain et que j’ai pu recevoir cette convocation."

 

Sage et discret, Benoît Cheyrou demeure, malgré un temps de jeu irrégulier, l’un des leaders de l’OM: "Il ne sert à rien de crier. Le plus écouté n’est pas celui qui parle tout le temps ou braille le plus fort. Si j’ai envie de m’exprimer dans le vestiaire, je le fais en adaptant le ton aux circonstances." Son meilleur porte-voix pour cette campagne est peut-être José Anigo: "Au vu de ce qu’il a fait cette saison, du comportement qu’il a eu quand il ne jouait pas, puis de son attitude quand il a récupéré l’opportunité de jouer, c’est pour tout ça qu’il est pour moi le joueur de la saison."

 

Benoît Cheyrou est un footballeur moderne irréprochable, non pas passéiste, mais conscient de sa situation et de la société dans laquelle il vit. 2011 n’est sans doute pas son meilleur millésime, mais il a su conserver sa fidélité, son abnégation et ses valeurs (lire ses interviewes ici et ), lui qui a déjà tout gagné en France.

 


Point fort
Lui offrir le Ballon d’Eau faîche, c’est l’assurance que son successeur le recevra proprement dans les pieds.

 

Point faible
Presque international, presque titulaire, il risque fort de presque gagner le Ballon d’Eau Fraîche, avant de presque signer en Angleterre.

 

Le slogan de campagne
"Apportez-moi le Ballon d’Eau Fraîche, Souley a amené le pastis!"

 

 

Partager

> déconnerie

La chanson de Le Guen

Le Ballon d'Eau fraîche


La rédaction
2017-07-31

Sirieix roi

Ballon d'Eau Fraîche 2016/17 – les résultats. C'est à sa troisième tentative que Pantxi Sirieix est enfin sacré, tout au bout de sa carrière. Une victoire aussi logique que méritée, à laquelle seul Cheick Diabaté aura résisté.


La rédaction
2017-07-19

Ballon d'Eau fraîche 2016/17 : le vote

Toutes les présentations des candidats ayant été publiées (lecture obligatoire), c'est le moment de voter pour la lauréat de la saison. Le bureau de vote est ouvert jusqu'au 30 juillet.


J. L. et syle
2017-07-18

Ballon d'Eau fraîche 2016/17, les candidats : Pantxi Sirieix et Florian Thauvin

Deux revenants pour clore les portraits des candidats… Sirieix qui revient pour la troisième fois, et Thauvin qui revient d'aussi loin que son "triomphe" au dernier Ballon de Plomb de l'histoire. 


>> tous les épisodes du thème "Le Ballon d'Eau fraîche"

Le forum

Le fil éclectique

aujourd'hui à 03h22 - ULF : @lyesSi tu galères...Ma chère et tendre est une machine de guerre en PAO, et devrait te plier ça... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 02h41 - impoli gone : C'est donc la finale de la WICC en Caroline et Lyon Féminines a du mal face aux locales.0-0, des... >>


Habitus baballe

aujourd'hui à 01h13 - Matu-Verratti-Vieira-Touré-Clément-Cearà : Il y a quelque chose de très juste tout de même. Le monde de la recherche est probablement le... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 00h16 - la menace Chantôme : Neymar qui veut partir, Herrera blessé, défaite en Bretagne... Bonjour la crise. L'avantage des... >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 00h11 - Yul rit cramé : Ah je n'avais pas compris pourquoi Menes réclamait sa naturalisation, je croyais que c'était un... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 00h08 - Yul rit cramé : Vada, à 23 ans, qui part en d2 espagnole pour 750 000€, même pas un bourillon. Quel échec.Je... >>


Lost horizons

18/08/2019 à 23h43 - Gouffran direct : Shah va de soi. >>


Foot et politique

18/08/2019 à 23h11 - Jeune Mavuba Vaincu : Je n'étais pas là quand l'achat de l'Alaska a été négocié, et pour cause, c'était en 1867,... >>


La L1, saison 2019/2020

18/08/2019 à 23h02 - djay-Guevara : RMC annonce que la crise couve! Moi je dis qu’ils ont fait exprès de perdre pour que Neymar... >>


Changer l'arbitrage

18/08/2019 à 22h52 - Yul rit cramé : Je n'avais pas lu celle là, elle est comique. >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)