> article suivant

Libres arbitres

> article précédent

L'action de la 28e journée

> article précédent

Revue de stress, numéro 2

La Gazette, numéro 87

Arsenal se fout de la gueule du monde, TF1 et Canal se résigneront peut-être à se partager l'empire du football, les fachos essayent de s'incruster à Nice, les droits télé passent parfois sous la table… Une Gazette intense avec des interludes récréatifs.
Partager
Cup cupidité En apéritif de ce paragraphe, savourons la requête de Claudio Ranieri, ci-devant entraîneur de Chelsea, qui estime que "l'équipe de France devrait payer le salaire [de Marcel Desailly]", blessé depuis France-République tchèque (L'Equipe 25/02). Les revendications des gros clubs tournent à la rengaine, celle-ci est d'autant plus triste qu'elle donne raison aux internationaux accusés de s'être économisés au Stade de France. Mais le plat de résistance est cette information que deux clubs européens ont donné leur accord de principe pour participer à un lucratif tournoi en Thaïlande, la lucrative Supercoupe du Roi, "organisée du 28 au 31 mai en l'honneur du 75e anniversaire du très révéré monarque Bhumibol Adulyadej" (Reuters 18/02). Ces candidats sont le l'Inter Milan et… Arsenal (1). La fumisterie des dirigeants londoniens — toujours prêts à fustiger le poids excessif du calendrier des sélections et à accuser celles-ci de fatiguer gratuitement leurs employés — apparaît dans toute sa splendeur avec ces velléités de participer à ce qui n'est rien d'autre qu'un tournoi exhibition. Voilà également qui illustre bien le concours de compétitions stupides engagé entre les clubs et les instances internationales, qui avec la Coupe des confédérations ont donné un bien mauvais exemple. (1) Le Bayern Munich a réservé sa réponse. En Thaïlande, on annonce aussi Chelsea comme alternative à Arsenal, et la Roma pour suppléer l'Inter. La quatrième équipe sera une sélection "All-star" réunissant les meilleurs joueurs asiatiques.

Une bonne nouvelle quand même : les admirateurs d'Arsenal et d'Arsène peuvent télécharger gratuitement le "Desktop Wenger" qui s'animera pour vous tenir au courant des dernières nouvelles des Gunners (uniquement pour PC, évidemment). Il n'est pas précisé si le "Wenger de bureau" se lève la nuit pour prêcher la bonne parole du G14. Pour les fans : la page du site officiel d'Arsenal. Alerte brune à Nice L'alerte a été lancée à Nice concernant l'infiltration délibérée d'une tribune du Stade du Ray par un groupuscule d'extrême droite. Nice-Matin (19/02), qui s'est fait l'écho de l'émoi provoqué parmi les spectateurs par les apparitions répétées d'une croix celtique, de slogans racistes et une "petite phalange (…) d'"Identitaires", à savoir les anciens ou nouveaux réactivés du défunt et interdit Unité Radicale". Les auteurs de l'article ironisent un peu sur la nouveauté toute relative de ce phénomène, mais soulignent que les réactions hostiles à cet "envahissement" (par une demi-douzaine de personnes) ont été virulentes, même si elle a entraîné une certaine paranoïa et de multiples rumeurs d'infiltration (et si des drapeaux à l'effigie de Che Guevara risquent d'être les victimes collatérales du rétablissement de "l'apolitisme" des gradins). Dans un registre nettement moins drôle, le quotidien niçois donne la parole à un ancien leader d'Unité radicale, organisation dissoute après la tentative d'un de ses membres d'attenter à la vie de Jacques Chirac, le 14 juillet dernier. "Nous avons l'intention d'occuper tous les terrains identitaires, y compris celui du football. Nous sommes également présents parmi les supporters parisiens, bien sûr, mais aussi lyonnais, lillois et lensois... On a des amis qui vont au stade, souvent depuis longtemps, et qui essaient de sympathiser avec d'autres supporters". Là encore, rien de nouveau, ça fait froid dans le dos, mais l'on ne sait vraiment pas s'il faut prendre au sérieux la menace ou regretter qu'on lui donne trop d'importance. Pour le moment, s'ils délimitent leur territoire, ils risquent de se pisser dessus. Mais la moindre des choses est d'être vigilant. Si la présence visible des fachos de tout poil a régressé ces dernières années, il n'est pas interdit de penser que la donne pourrait changer dans la France post-21 avril 2002, et leur offrir de nouvelles opportunités. Interlude

L'hommage capillaire de Ronaldinho à un autre grand attaquant du PSG, Mickaël Madar.
Une grosse cerise sur le gâteau La différence entre Canal+ et le groupe Kirch, c'est que Canal+ n'a pas encore fait faillite. Car pour le reste, il y a des similitudes étonnantes dans leurs règnes respectifs sur leurs footballs nationaux. Récemment, un audit interne au groupe Vivendi avait révélé l'existence d'un pacte secret entre Darmon, Canal et le "Club Europe", consistant en le versement aux membres de ce cercle des clubs "à vocation européenne" d'une somme globale de 250M€ entre 1999 et 2005, contre la garantie de récupérer la gestion des droits TV si ceux-ci étaient individualisés (voir Les 480 millions de la discorde). Il y a quelques jours, un mensuel allemand révélait que Kirch a versé 20M€ entre 2000 et 2002 au seul Bayern Munich. Motif évoqué, une compensation de la centralisation des droits par la Ligue allemande (comme en France), qui lèserait le Bayern, premier pourvoyeur d'audience outre-Rhin — on note la ressemblance avec la situation de l'OM (voir Bouchet s'en va-t-en guerre). Les dirigeants bavarois auraient négocié en 1999 la reconduction du système centralisé de la Bundesliga en échange de ce discret dédommagement. Le contrat a été annulé à la fin de 2002 suite à la faillite de Kirch, mais il courait jusqu'en 2005 (AFP 19/02 et 21/02). Ces deux accords ont en commun d'avoir été tenus secrets, en premier lieu auprès des autres clubs, qui ont effectivement des raisons de s'estimer spoliés par ces "partenariats particuliers". En Allemagne, certains réclament la redistribution de ces sommes, conformément aux accords en vigueur et la Fédération (DFL) a lancé une enquête. Des plaintes ont été déposées et l'on évoque même la qualification de corruption pour ces pratiques. Des pratiques qui, ici comme là-bas, contournent pareillement les règlements des instances sportives, et potentiellement la loi, tant elles n'ont aucune logique marchande, ne faisant finalement que trafiquer de l'influence. Côté cour, les clubs font du lobbying pour obtenir la propriété de leurs droits et une répartition inégalitaire, et côté jardin, ils se l'appliquent sans attendre… Le résultat, c'est que la fracture entre les "gros" et les "petits" clubs apparaît en plein jour avec de telles révélations, qui l'agrandissent un peu plus. En France comme en Allemagne, les relations entre les formations de l'élite engagent toujours plus de haine et de faux-semblants. Jeu test

Ce logo est celui :
1. Du championnat corpo des pharmaciens.
2. De coupe d'Europe des clubs de natation synchronisée.
3. De la Ligue des champions de l'Asian Football Confederation.
4. De la Coupe du monde de Subbuteo
A TF1 la Ligue des champions, à Canal le championnat? La Cour d'appel de Paris, statuant sur la suspension par le Conseil de la concurrence de l'attribution des droits du foot français, a proposé une médiation entre les parties, acceptées par celles-ci. La Ligue peut donc espérer rapprocher les points de vue de TPS et Canal+, soit pour trouver une répartition à l'amiable, soit pour relancer l'appel d'offres. La difficulté sera évidemment de faire atteindre à la dotation globale les 480M€ par an proposés par Canal+ en échange de l'exclusivité, ce dont la plupart des observateurs doutent en cas de partage. En attendant, Alain Viandier (professeur de droit et spécialiste du droit des sociétés) et Roland Faure (ancien président de Radio France, ancien membre du CSA et fondateur du Sportel de Monaco) ont jusqu'au 25 mars pour parvenir à un accord. Dans le cas contraire, ce seront la Cour d'appel puis le Conseil de la concurrence (sur le fond) qui trancheront. L'information est passée un peu inaperçue, le jour même où la Cour d'appel proposait la médiation, mais TF1 est parvenu à un accord de principe avec l'UEFA dans l'appel d'offres sur la Ligue des champions pour la période 2003 à 2006. La chaîne aurait ainsi le premier choix pour un match par semaine de compétition, diffusé le mardi ou le mercredi, pour un montant qui devrait approcher les 33M€, alors que dans le précédent contrat, les deux opérateurs payaient chacun 55M€ (AFP 14/02). Même si le nombre de rencontres diminue avec le retour à une formule allégée dès la saison prochaine, la déflation trouve là une nouvelle illustration. Les autres lots de la compétition phare du continent ne sont pas encore attribués pour la France, et l'on imagine bien que Canal+ attend l'issue de la négociation sur la L1 avant de se positionner sur les compétitions européennes. Mais le scénario d'une partition du football entre nos deux empires télévisuels, attribuant à l'un l'essentiel de la LdC et à l'autre la championnat, retrouve du crédit. Le bide du mois Laurent Paganelli, après Juventus-Manchester, interviewant un Fabien Barthez aussi enjoué qu'un médecin légiste. Des magnétoscopes pour le CNE Le Conseil national de l'éthique grandit à toute vitesse, puisqu'en toute logique, il vient de décider d'assurer le visionnage de tous les matches de L1 afin de pouvoir d'auto-saisir dans des conditions moins dépendantes des esclandres médiatiques engendrés par tel ou tel geste (voir la Gazette 86). En contestant le fonctionnement de la jeune instance, les clubs ont finalement contribué à étendre ses prérogatives. À elle de conquérir une légitimité en faisant preuve de rigueur et de constance dans ses futures décisions.
Partager

Le championnat de France


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


Richard Coudrais
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


Richard N & Christophe Zemmour
2019-05-29

Feindouno 1999, la proie du doute

Un jour, un but – Le 29 mai 1999 au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux conquièrent leur cinquième titre de champion grâce à un but de leur tout jeune espoir, Pascal Feindouno.


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Le forum

La Route de l'Orient

23/09/2020 à 23h43 - Tricky : (Pardon, mais l’Olivier le plus célèbre, ce n’est pas le forumiste ?) >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

23/09/2020 à 23h32 - Julow : Oui, on pourrait remettre ça, quand tu en auras le loisir, Milan. C'est quand même tellement... >>


Foot et politique

23/09/2020 à 23h10 - Tricky : Mevatlav Ekraspeckaujourd'hui à 22h36———-Ca m’a frappé: je me suis tapé tout le discours... >>


Dans le haut du panier

23/09/2020 à 23h02 - Tricky : Ah non c’est moi qui me suis mélangé les pinceaux entre 0-2 et 1-3.A part ça, pourquoi Jaylen... >>


In barry we trust

23/09/2020 à 22h57 - manuFoU : Ils ont encaissé plus de points qu’ils n’en ont marqué (et accessoirement ils ont oublié de... >>


Premier League et foot anglais

23/09/2020 à 22h52 - Özil paradisiaque : En fait, si je lis bien le tableau ça devrait être Liverpool à Anfield.Joli tableau. >>


Bréviaire

23/09/2020 à 22h46 - Raïeaïeïe : Merlu sous gravillon"Andrew Gravillon se rapproche de Lorient" (footmercato.fr)....Oui je sais foot... >>


Le fil éclectique

23/09/2020 à 22h46 - L'amour Durix : Spafo.Le fait est que ma MED a pour but de récupérer une certaine somme d'argent, et du coup... >>


Aimons la Science

23/09/2020 à 22h35 - suppdebastille : En tout cas il y a une nouveauté aujourd'hui, c'est que le développeur des viz cartographiques au... >>


L'Atelier du Diaporama

23/09/2020 à 22h23 - De Gaulle Volant : Merci Deroin.Intéressé par une carrière dans le renseignement ? >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)