auteur
Julien Momont

 

Journaliste SFR Sport. Membre encarté des Dé-Managers


@JulienMomont


Du même auteur

> article précédent

Javier Pastore, l'étoile du berger

Top 10 : les footeux taclés par le fisc

Champions du monde 98, légende du foot, Australien à forte tête ou arrière-gauche survitaminé de l'OM: devant le fisc, on est (presque) tous égaux.

Partager

 

Mi-février, le quotidien flamand DeMorgen révélait que le fisc belge enquêtait sur des comptes qu'Eden Hazard, Thibaut Courtois, Romelu Lukaku et Kevin Mirallas détiendraient au Luxembourg pour y transférer leurs revenus de publicité et profiter des taux d'imposition avantageux du Grand-Duché. Ils ne sont pas les premiers et ne seront sans doute pas les derniers. Petite sélection non exhaustive de footeux, anciens ou actuels, qui ont eu maille à partir avec l'administration fiscale.

 


10. Tim Cahill

L'icône du foot australien serait-il un traître à la couronne britannique? En 2003, alors qu'il évoluait à Milwall, Tim Cahill avait investi dans une société de production cinématographique qui bénéficiait d'allègements fiscaux. Cette société, ainsi que Tim Cahill, est aujourd'hui visée par le fisc anglais, qui souhaiterait récupérer des arriérés, comme l'a révélé le Sydney Morning Herald en octobre dernier.

 

 

 

9. Fabio Cannavaro

Avoir volé le Ballon d'Or 2006 ne lui suffit pas. Fabio Cannavaro est accusé par le fisc italien d'avoir détourné un million d'euros en utilisant des bateaux de luxe de sa société à des fins personnelles alors qu'il les avait enregistrés à des fins locatives, entre 2005 et 2010. Résultat, en octobre dernier, 900.000 euros de ses biens ont été mis sous séquestre.

 

 

 

8. Taye Taiwo

L'organe du fist du PSG n'était pas le seul visé par l'ancien défenseur nigérian de l'OM, celui du fisc aussi. Car Taye Taiwo oublie apparemment aussi facilement son alignement défensif, comme sur ce but d'Erding, que de payer ses impôts. En juillet 2013, La Provence révèle que le fisc lui réclame un million d'euros d'impayés pour les années 2008 et 2009, ainsi que pour sa taxe foncière et sa taxe d'habitation en 2011. Résultat, sa maison dans les Bouches-du-Rhône a été saisie et vendue aux enchères.

 

 

 

7. Luis Figo

L'homme qui veut en finir avec les scandales à la FIFA ferait bien de balayer devant sa propre porte. En 2012, après plusieurs appels, le Ballon d'Or 2000 a été condamné à verser près de deux millions et demi d'euros au fisc espagnol pour des arriérés d'impôts portant sur son droit à l'image, qu'il n'avait pas payés lors de son passage au FC Barcelone (1997-1999).

 

 

 

6. Luiz Felipe Scolari

Un mois à peine avant le Mondial 2014, alors que le peuple brésilien dénonçait la corruption à tous les échelons de l'État, la Seleçao était elle-même directement touchée: son sélectionneur Luiz Felipe Scolari était mis en examen pour fraude fiscale. Les faits remontaient à son mandat à la tête de l'autre Seleçao, celle du Portugal, entre 2003 et 2008. Il n'aurait pas déclaré sept millions d'euros de gains au titre du droit à l'image. L'enquête se concentre sur des sociétés basées notamment au Bahamas.

 



5. Marcel Desailly, Patrick Vieira, Claude Makelele et Youri Djorkaeff

L'image de héros des champions du monde 98 s'érode avec le temps, mais ils y mettent aussi un peu du leur. Fin septembre dernier, Le Parisien Magazine expliquait que trois d'entre eux, Marcel Desailly, Patrick Vieira et Youri Djorkaeff, ainsi que Claude Makelele, seraient suspectés d'avoir dissimulé des fonds chez les Helvètes, dans la banque UBS. Une banque mise en examen de ce côté-ci de la frontière pour blanchiment aggravé de fraude fiscale et démarchage illicite. En gros, la filiale française d'UBS aurait démarché les grands noms du foot français pour leur ouvrir des comptes non déclarés en Suisse. Sympa.

 

 

 

4. Christophe Dugarry

Finalement, il ne fait vraiment pas bon être champion du monde 98, ces temps-ci. Début février, le nom de Christophe Dugarry a surgi dans l'affaire Swissleaks comme il l'avait fait le soir de l'exploit des Girondins face au Milan en 96, mais pour de mauvaises raisons cette fois. L'ancien attaquant aurait ouvert un compte chez HSBC en 2005, alors qu'il évoluait au Qatar, pour y verser deux millions d'euros. Ce compte aurait également été “associé à une société offshore” dans les Îles Vierges britanniques. Si ça peut le consoler, il apparaît aux côtés de grands noms du sport comme Fernando Alonso, Valentino Rossi et Marat Safin.

 

 

 

3. Lionel Messi

En Espagne, le moindre denier public est précieux. Alors le fisc traque les célébrités, et les sportifs avant tout en voulant enfin appliquer une loi de 2006 sur les impôts des athlètes. Sergio Ramos, Iker Casillas, Xabi Alonso, Javier Mascherano, Andrés Iniesta et Gérard Piqué y sont tous passés, mais l'affaire la plus retentissante est évidemment celle qui entoure Lionel Messi. Accusé de fraude fiscale, en redressement depuis septembre 2013, l'Argentin aurait déjà versé 53 millions d'euros pour régulariser sa situation. Mais il reste mis en examen, comme son père, pour des soupçons d'évasion fiscale. La preuve qu'on ne dribble pas aussi facilement le fisc qu'un défenseur de Manchester City.

 

 

 

2. Diego Maradona

Encore un classement où Maradona devance Messi. La somme réclamée par le fisc italien (40 millions d'euros) est légèrement inférieure à celle concernant la Pulga, mais cela fait près de vingt-cinq ans qu'El Pibe de Oro parvient à y échapper, puisqu'elle concerne sa période napolitaine (1984-1991). Il y a un an, il avait demandé l'arbitrage de l'Union européenne, mais impossible de trouver trace d'une quelconque décision. Pendant ce temps, Diego, lui, s'est refait le portrait.

 

 

 

1. Uli Hoeness

Il est le seul de la liste – pour l'instant – à avoir été condamné à de la prison ferme. Certainement frappé de la même “phobie administrative” que Thomas Thévenoud, Uli Hoeness avait dissimulé 28 millions d'euros au fisc allemand, des revenus boursiers réalisés en Suisse au début de la décennie 2000 après un prêt de Robert Louis-Dreyfus. La sentence? Trois ans et demi de prison ferme. L'ancien (et futur?) président du Bayern Munich bénéficie depuis début janvier d'un régime de semi-liberté, sept mois après sa condamnation.

 

Partager

> sur le même thème

Top 10 : les stars de l'ESTAC

> Dossier

Tops 10

Tops 10


Les Dé-Managers
2015-04-01

Top 15 : les espoirs de Ligue 1

Le championnat de France regorge de jeunes talents. Quelles sont les qualités qui peuvent les mener vers le très haut niveau et jusqu'où peuvent-ils aller? Revue d'effectif.


Roy compte tout et Alain Paie rien
2015-02-02

Top 10 : les stars de l'ESTAC

Gomis, Matuidi, Niang ou Loko, mais aussi Rothen, Benachour, Ziani ou Fiorèse: tous sont passés à Troyes, avec plus ou moins de bonheur pour la suite de leur carrière.


Paul Junca
2015-01-26

Top 10 : les intérimaires

Arrivés en cours de saison, ils ont apporté, chacun à leur manière, à leur nouveau club. Sélection de ces joueurs ou entraîneurs dont le passage éclair en Ligue 1 ne sera pas passé inaperçu.


>> tous les épisodes du thème "Tops 10"

Sur le fil

(et donc ils concluent à l’erreur indiscutable de l’arbitre, ce tocard) https://t.co/ePI8jmvNjl

Commentateur, consultant, journaliste de terrain: Y a main, alors y a péno. Fatigue.

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

No country for old Maine

"Sans Rivière à Angers." (lequipe.fr)

Kanté pas dans le disert

"Kanté a laissé un vide." (lequipe.fr)

La lettre du QI moqué

"La lettre émouvante de Cristiano Ronaldo à propos de son enfance." (lequipe.fr)

Kylian aime bipper

"PSG : C’est quoi la montre de Kylian Mbappé ?" (sportune.fr)

Joueur dudit manche

"Une star du porno sponsorise un club de district." (footamateur.fr)