auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

> article précédent

Aaallez les Bleus

Que faut-il attendre de cette équipe de France ?

Une Balle dans le pied – Entre emballement, espoirs et incertitudes, comment imaginer le destin de cette équipe de France après son excellent début de Coupe du monde? Inventaire des signaux, faibles ou forts...

Partager

 

Prétendre que l'excellente entame de Coupe du monde de l'équipe de France était prévisible, c'est oublier que les phases finales constituent une épreuve de vérité en soi, qui peut invalider tout ce qui a précédé: le dépaysement, la pression de la compétition, l'inconnue de l'adversaire, la sanction immédiate des contre-performances contribuent à remettre les compteurs à zéro. Pour autant, les équipes n'inventent pas de toutes pièces leur réussite, et l'on peut généralement en trouver des signes annonciateurs. On peut, aussi, essayer d'imaginer la suite, ou du moins ce qui peut le déterminer… Mais comment pondérer l'emballement, arbitrer entre les forces et faiblesses, anticiper un éventuel destin pour cette équipe?
 

TROIS MOMENTS FONDATEURS
 

Si la deuxième manche du barrage France-Ukraine a évidemment fait office de révélateur, on peut aussi remonter au match à Madrid contre l'Espagne, en octobre 2012. Dix des joueurs présents face à la Suisse avaient pris part à ce match nul arraché dans les ultimes secondes au Vicente-Calderon, au terme d'une seconde période remarquablement maîtrisée. La suite n'a pas été linéaire, loin de là, et il a fallu frôler la catastrophe d'une non-qualification pour passer à une tout autre phase. Il faut se souvenir de l'invraisemblable victoire en Biélorussie, obtenue après avoir été mené 1-0 à la pause puis 2-1 à l'heure de jeu. Les quatre buts inscrits ce soir-là mirent un terme à cinq matches de panne offensive. Dans le vestiaire à la mi-temps, Patrice Évra avait tenu un discours manifestement galvanisateur (c'était avant la contre-attaque suicide de son interview pour Téléfoot). Sans affirmer qu'il fut déterminant, force est de constater que depuis ce moment, la France a marqué 39 buts et n'en a encaissé que 6. (...)


Lire l'article :


 

Partager

> sur le même thème

À marquer d'une croix blanche

> du même auteur

Un Pierre dans notre jardin

> Dossier

Les Bleus

Les Bleus


Jérôme Latta
2019-05-22

Les absents donnent toujours tort (au sélectionneur)

Une Balle dans le pied – Si une liste des 23 suscitera toujours d’inévitables controverses, peut-être faut-il arrêter de croire que l’équipe de France est une méritocratie.

 


Philippe Rodier
2019-03-25

Antoine Griezmann, le triomphe de l’intelligence

C’est une vielle tradition française: pour remporter une grande compétition internationale, il faut d’abord un homme providentiel. En 2016, il s’agissait d’Antoine Griezmann, alors nouvelle coqueluche du public français. Qu’en est-il aujourd’hui?


2018-11-21

Sans peine mais pas sans péno

 L'équipe de France a dominé l'Uruguay dans un match agréable où elle s'est retrouvée, un peu tard. • l'édito • la nalyse • les gars


>> tous les épisodes du thème "Les Bleus"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)