auteur
Toni Turek

 

Überfan des footballs d’Allemagne et d’Autriche, passés et présents. Taulier de la Ventre Mou's League.


Du même auteur

> article suivant

Ode à la deuxième division

> article précédent

Dernier carré : les armées rouges

Neuer, premier rempart

Il n’a pas encore le vécu international de Casillas, ni la longévité de Buffon. Mais à vingt-six ans, Manuel Neuer n’est plus le débutant de Gelsenkirchen.

Partager

Ce soir, dans le cadre de la seconde demi-finale de l’Euro 2012 qui opposera l’Allemagne à l’Italie, Manuel Neuer effectuera sa trente et unième apparition dans les cages de la Mannschaft. À vingt-six ans, il est l’incontesté gardien titulaire de l’équipe nationale allemande. Et ce n’est pas immérité.


Le grand blond de Gelsenkirchen

Car c’est bien son talent qui permet à ce blond haut de 1,92 m de signer son premier contrat pro en 2005 avec le club de sa ville natale, le FC Schalke 04, après en avoir franchi tous les échelons. Un talent qui fait qu’à même pas vingt ans, Neuer affiche déjà sur son CV une vingtaine de sélections avec les équipes allemandes de jeunes. Neuer effectue en effet ses premières apparitions avec l’équipe première de Schalke en août 2006, et passe titulaire dès novembre dans les buts des Königsblauen, aux dépens d’un Frank Rost vieillissant. Ses débuts sont prometteurs: avec ses interventions rapides et ses réflexes parfois spectaculaires, Neuer se met très vite en évidence sous les caméras. Il permet à Schalke de terminer deuxième et meilleure défense de Bundesliga à l’été 2007, et obtient le titre de "Gant d’Or". Ses performances lui valent d’être invité par Joachim Löw à un stage avec la Mannschaft, à une époque où la hiérarchie des gardiens est pourtant bien établie: Lehmann > Hildebrand > Enke (lire "Harder, Better, Faster, Neuer").

 

 

La saison 2007-08, qui doit être celle de la confirmation, est plus ardue: les quelques bourdes qu’il lui arrive de commettre, tout aussi remarquées que ses sauvetages tant en championnat que sur la scène européenne, valent à Neuer quelques railleries. Mais le jeune gardien croit toujours en lui, d’autant que l’entraîneur de Schalke d’alors, Mirko Slomka, et avec lui tout son staff technique, lui conservent toute leur confiance. Un choix payant: Neuer redresse la barre, et aide son équipe à finir troisième., Neuer profite de l’exposition de la Ligue des champions, par exemple lors d’un huitième de finale retour épique contre le FC Porto, où il se montre à son meilleur niveau tant dans le temps réglementaire que lors de la séance de tirs au but.

 


Numéro 1 du 04

Évidemment, un tel joyau n’est pas sans éblouir quelques clubs rivaux. Rapidement, le Bayern de Munich lorgne du côté de Gelsenkirchen, lorsque son propre jeune gardien, Michael Rensing, commet quelques ratés coûteux pour son club… et pour lui-même, puisqu’il doit céder sa place en cours de saison au trentenaire Hans-Jörg Butt – un comble pour Rensing, considéré comme le successeur d’Oliver Kahn. Même si Schalke réalise une saison 2008-09 moyenne (huitième, le club n’est pas européen), Neuer reste à Gelsenkirchen, où son statut de titulaire et de chouchou du public lui procurent l’environnement idéal pour continuer à progresser, et à emmagasiner une solide expérience lui permettant d’éviter une répétition des loupés passés.

 

À cette époque, Neuer semble lié à vie au FC Schalke et il paraît concevable qu’il y effectue l’intégralité de sa carrière. Tout va d’autant mieux que Neuer joue à l’été 2009 son premier match avec la Mannschaft (7-2 en amical aux Emirats Arabes Unis), puis remporte avec les Espoirs allemands le championnat d’Europe qui a lieu en Suède. Mais la concurrence au poste de gardien est plus intense en équipe nationale qu’à Schalke, et le risque est réel pour Neuer de sortir du groupe élargi de la Mannschaft si son club n’arrive pas à se maintenir à un niveau régulier sur la scène européenne. La saison 2009/10 voit ce risque écarté: Neuer profite d’une part des très bons résultats de son club, qui finit deuxième et meilleure défense de Bundesliga, d’autre part de certaines circonstances (suicide d’Enke; forfait d’Adler, avec qui il était directement en concurrence), pour disputer son premier grand tournoi avec la Mannschaft comme titulaire.

 


Maudit comme Schalke ou titré comme Munich?

Au retour d’Afrique du Sud, Löw maintient Neuer à ce rang de titulaire. La saison 2010/11 pourrait fragiliser ce statut, Schalke finissant à une anonyme quatorzième place. Mais dans le même temps, le Bayern se cherche encore un gardien, n’ayant à sa disposition à ce poste-clef que le jeune neo-titulaire Thomas Kraft, qui n’est pas parvenu à convaincre lui non plus, et le bientôt retraité Butt. Les dirigeants bavarois, convaincus du talent de Neuer, font le forcing pour obtenir le transfert du gardien de Gelsenkirchen. Malgré un succès en Coupe, plutôt que de rester jouer l’Europa League, Neuer part finalement en Bavière retrouver la Ligue des champions, en échange de 22 millions d’Euros. Neuer franchit une étape décisive dans sa carrière avec ce choix qui lui permet de côtoyer continûment le niveau international. Forcément, Neuer déçoit une frange des fans de Schalke, mais il provoque aussi l’ire d’une partie des plus fanatiques des supporteurs bavarois, furieux que leur club ait recruté un joueur de l’extérieur… qui plus est à Schalke. Pour autant, Neuer ne se démonte pas et répond comme il sait le faire: sur le terrain.

 

Titulaire au Bayern et en équipe nationale (où Wiese et des gardiens plus jeunes ne jouent qu’en amical), Neuer est en position idéale pour développer son palmarès. Après le bronze obtenu en Coupe du monde en 2010, et le triplé de secondes places du Bayern cette année, le moment est venu pour l’Or. Mais avant de penser à la finale, Neuer devra réaliser ce soir un match parfait face à des attaquants italiens qui devraient bien plus le solliciter que les Grecs – et ainsi faire mieux que Lehmann, qui s’était incliné deux fois contre l’Italie lors de la demi-finale d’il y a six ans. Neuer pourra s’appuyer sur une défense bavaroise (Badstuber, Boateng, Lahm) qu’il connaît bien. Si tirs au but il y a, peut-être le verra-t-on prendre ses responsabilités comme lors de la finale de C1 contre Chelsea, où il avait tiré en troisième position, avec succès. Quoi qu’il en soit, pour que l’on ait droit dimanche à la revanche de la finale 2008, le renouveau allemand devra passer par un grand Neuer.
 

Partager

> sur le même thème

Dernier carré : les forces de l'axe

> Dossier

L’Euro 2012

L’Euro 2012


Jérôme Latta
2012-10-02

Les clubs riches se payent en Euro

Une Balle dans le pied – L'UEFA indemnise les clubs pour la mise à disposition de leurs internationaux, et gavent les plus riches avec un artifice très peu "fair-play financier".


Jacques Blociszewski
2012-08-31

L'Euro 2012 entre Spidercams et écrans géants

Plus légère et inventive à bon escient, la réalisation TV de l'Euro a réservé de bonnes surprises – non sans confirmer des tendances plus inquiétantes.


Mike Ticher
2012-08-13

Erreurs système

Invité : When Saturday Comes – L'Angleterre ne produira pas de joueurs capables de gagner des tournois internationaux avant d'avoir des entraîneurs dignes de ce nom.


>> tous les épisodes du thème "L’Euro 2012"

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 10h19 - Bof : Edjiaujourd'hui à 10h00Au terme de ce rare moment de concorde, embrassons-nous (mais à distance)... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 10h06 - Il Capitano : J'ai écouté une grosse demie heure du truc d'Inside Gones d'hier soir.C'était assez caricatural... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 09h46 - Pascal Amateur : Et si vous ne la connaissez pas, entêtez-vous, ça finira bien par payer. >>


Manger (autre chose que) la feuille

aujourd'hui à 09h19 - IBelieveIcanFly : Merci pour l'idée de recette, testé hier soir et validée par mon épouse et moi même : on a... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 09h17 - Alain Delon? Non Alain Deroin. : cachacoaujourd'hui à 01h14>>>>>>Merci cachaco ! Si je puis me permettre, n'est-ce pas plutôt à... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 08h18 - Özil paradisiaque : Le classement individuel est effectivement beaucoup plus permis au basket où l’individu est le... >>


In barry we trust

aujourd'hui à 00h04 - jeannolfanclub : Les Jets ont totalisé 4 yards hier en deuxième mi-temps contre les Bills. 4 putains de yards... >>


L'empire d'essence

26/10/2020 à 22h04 - RP : Punchline du week-end signée Jean Alesi au sujet de Ferrari... En interview juste avant, Leclerc... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

26/10/2020 à 20h42 - Charterhouse11 : Je venais dire la même chose. Jamais été fan du joueur, mais il est très intéressant. >>


Café : "Au petit Marseillais"

26/10/2020 à 19h53 - Flo Riant Sans Son : Pour la peine, je rajoute que Cuisance m'à l'air quand même plus vif dans ces prises de... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)