> article précédent

L1 :: J13 :: la Gazette // 2

> article précédent

L1 :: J13 :: la Gazette // 1

Marche à Londres

Les Bleus ont dominé sans trop forcer des Anglais affreusement faiblards. • Les observations en vracLe challenge Micro de PlombLa questionVu du forum
Partager
L'Angleterre a probablement été l'équipe la plus facile à jouer de celles qu'a rencontrées l'équipe de France cette année. Non seulement elle n'a pas opposé de bloc regroupé – cela aurait été un comble –, mais elle n'a pas non plus compensé un niveau technique assez indigne par un engagement consistant, exerçant un "pressing" estampillé Premier League des années 90.

sch_101117_eng_fra.jpg


Desunion Jack
Après un round d'observation où chaque camp a essayé de conserver le ballon, les Bleus ont vite pris le dessus dans cet exercice en s'assurant possession, occasions, et concrétisation à l'issue du premier quart d'heure.
Tout au long d'une mi-temps sans occasions franches pour leurs hôtes, ils ont assis leur domination en s'assurant encore les meilleures situations. Cela dura même jusqu'à l'heure de jeu, elle aussi implacablement sanctionné d'un but... Avant qu'un abandon de jeu un peu précoce ne laisse le temps aux Anglais de retrouver de l'allant au fil des remplacements, au point de revenir logiquement au score et de réserver à leurs adversaires une fin de match beaucoup moins confortable que prévu.

Supériorité technique
La bonne impression d'ensemble est donc altérée par le constat de la faiblesse de l'adversaire, mais aussi par celui de l'immaturité de cette équipe de France. Une immaturité technique, avec des erreurs trop fréquentes – y compris de la part des meilleurs Tricolores – pour développer un jeu plus accompli et être (encore) plus décisif dans les vingt derniers mètres. L'occasion s'y prêtait pourtant, avec un adversaire offert au châtiment, façon pensionnat anglais. Le paradoxe est que c'est tout de même la supériorité technique collective des Bleus qui a assuré leur victoire, dans un entrejeu où Laurent Blanc avait aligné beaucoup de techniciens. Il reste encore à améliorer les liaisons entre eux, et à trouver le moyen de finir plus souvent les actions par des tirs au but.

La sélection devra aussi acquérir cette expérience qui lui permettra de mieux gérer de telles fins de match, puis de se les épargner complètement. En attendant de transformer la cohérence tactique actuelle en réelle maîtrise, une victoire à Wembley doit être saluée sans trop de réserves.

Lire aussi : la nalyse et les gars.


ang_fra_benzema2.jpg



Les observations en vrac

• À l'image des sportifs du bloc de l'Est, les Bleus de L1 se sont-ils échappés pour rester sur place et s'intégrer en Premier League?
• His name is Bike. Small Bike.
• Avec le futur maillot, comment Laurent Blanc fera-t-il pour remonter les bretelles à ses joueurs?
• La petite fille qui accompagnait Lloris pendant les hymnes a exprimé une telle peur quand Duchaussoy s'est baissé pour l'embrasser qu'on a bien cru qu'elle allait prendre ses jambes à son cou.
• Après une passe décisive quasiment volontaire contre la Bosnie, Valbuena a quasiment fait exprès de marquer contre l'Angleterre.
• Donc, Hoarau rentre sur le terrain au même moment que Crouch, et ce n'est pas lui qui le prend au marquage sur corner, c'est bien ça?
• Puisqu'en Angleterre Sagna est tranchant, Malouda inspiré et collectif, Nasri excellent, et Valbuena buteur, pourquoi ne pas demander de jouer tous nos matches à domicile à Wembley?
• Mathieu Valbuena a marqué à Anfield. Mathieu Valbuena a marqué à Wembley. Mais surtout, Mathieu Valbuena a fait tomber Rio Ferdinand.
• On a toujours du mal à trouver Wenger crédible quand il parle de la qualité de Lloris ou des gardiens en général.
• Et si les Bleus avaient expurgé toute leur scoumoune contre la Biélorussie?
Lescott, il ne ressemblerait pas un peu à Cynok? En tout cas il est jeune, il n'a pas une ride, Lescott.
• Claude Puel était dans les tribunes à Wembley. Pour voir Abidal, Malouda et Benzema jouer ensemble, et pleurer?
• Les relances de Ben Foster, on n'avait pas vu ça depuis… depuis les derniers matches de Carrasso en fait.

ang_fra_tf1.jpg


Le challenge Micro de plomb

• Arsène Wenger : "Quand quelqu'un va plus vite que quelqu'un qui va vite, c'est qu'il va très vite".
• Christian Jeanpierre : "La pression est redescendue de quelques degrés".
• Christian Jeanpierre : [corner anglais] "C'est une balle de but! C'est une balle de 2-2 pour les Anglais! Ah non, ce sera une touche".



La question

Pas de sifflets lors de la l'hymne de l'adversaire, pas de supporters gesticulant comme des damnés dès que la caméra se pose sur eux, pas de piste d'athlétisme entre la pelouse et les tribunes, un maillot anglais magnifiquement vintage, le God Save the Queen chanté à la 89e minute: on fait comment pour ne pas tomber dans l'anglophilie et l'anti-stadedefrancisme primaires?



Vu du forum

=>> Cleaz addict - mercredi 17 novembre 2010 - 21:24
un joueur un peu tête à claque qui ne s'impose pas au Real et qui marque contre les Anglais à Wembley? Hum... Comme un air de déjà vu....

=>> Pan Bagnat - mercredi 17 novembre 2010 - 21:29
Et ça y est, Arsène a déjà lâché le premier éloge pour un de ses joueurs. "Walcott est le joueur le plus rapide en Europe." Restent Sagna et Nasri.
=>> dugamaniac - mercredi 17 novembre 2010 - 21:35
Primo, dire qu'un joueur court vite c'est pas forcément une éloge, foi de Maazou. Par contre, j'étais trop concentré sur la Coupe du monde cet été alors j'ai surement raté le truc, mais c'était quand la course entre tous les joueurs de foot d'Europe?

=>> J'ai remis tout l allant - mercredi 17 novembre 2010 - 21:53
Dites, ça leur arrive souvent, à TF1, de rediffuser France-Luxembourg comme ça, sans prévenir?

=>> Dede Bâilleur - mercredi 17 novembre 2010 - 22:25
L'enseignement à retenir du match: la DDE anglaise utilise des plots blanc et bleu. A part ça...

=>> kaizouman - mercredi 17 novembre 2010 - 22:27
Je cherche un mot pour qualifier le pressing anglais ...c'est quoi en-dessous d'inexistant?
=>> bebustetedecactus - mercredi 17 novembre 2010 - 22:33
Je propose "journaliste pendant une interview présidentielle"... Non j'étais en train de me dire que ça faisait deux soirs de suite que je voyais sur TF1 un président totalement maître du terrain en raison de l'apathie adverse.
Partager

> sur le même thème

Angleterre-France : les gars

> Dossier

Les Bleus

Les Bleus


Richard N
2019-11-17

Henry-Gallas 2009, la main du diable

Un jour, un but – Il y a dix ans, l’équipe de France inscrivait le but le plus controversé de son histoire et se qualifiait manuellement pour la Coupe du monde 2010. 


Jérôme Latta
2019-05-22

Les absents donnent toujours tort (au sélectionneur)

Une Balle dans le pied – Si une liste des 23 suscitera toujours d’inévitables controverses, peut-être faut-il arrêter de croire que l’équipe de France est une méritocratie.

 


Philippe Rodier
2019-03-25

Antoine Griezmann, le triomphe de l’intelligence

C’est une vielle tradition française: pour remporter une grande compétition internationale, il faut d’abord un homme providentiel. En 2016, il s’agissait d’Antoine Griezmann, alors nouvelle coqueluche du public français. Qu’en est-il aujourd’hui?


>> tous les épisodes du thème "Les Bleus"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)