auteur
Boris Gouduneuf

Du même auteur

> article suivant

Revue de stress #171

> article suivant

L'invention du consultant

> article précédent

Les mauvaises habitudes de Guy Roux

> article précédent

Lettre ouverte à Youri

L'Equipe de France : partenaire officiel contre le FN?

La Coupe du monde pourrait être l'occasion de faire de l'équipe de France le fer de lance de la lutte contre les idées du FN...
Partager
En France, il suffit de détester le foot pour passer pour un intellectuel respecté, alors qu'en Italie ou en Espagne, toute personne trahissant un quelconque mépris pour ce sport passe immédiatement pour un anti-macho efféminé, tout juste bon à se déhancher aux notes boguées de l'informatique musicale des rave-parties.

Il y a sans doute un petit peu d'excès dans ces deux exemples, mais il est certain qu'à l'aube de cette Coupe du Monde, un raz-de-marée de la protestation va gicler de l'orifice buccal de ces pseudos penseurs-danseurs.
Rendez-vous compte! Leur boîte à fenêtre mono-instance multimerdia visualisable par l'unique push technology va être menacée. Leur ORTF multicast, appelé aussi télévision par les anté-curseurs va être envahie par les matches de football.

Les pauvres! Finis, les soaps nord-sud-américains à l'eau de rose et aux effluves de relent de chiottes archi multi-diffusés. Terminés, les feuilletons franchouillards dirigés par les commissariats de la honte, où l'on nous fait passer de simples flics, généralement racistes, pour des héros justiciers. Transférées, les émissions de jeux politisés, comme "Le Millon èrre" qui pourrait se traduire par "la roue tourne Charles"! Plaisanterie d'une invraisemblable alliance de la droite presque républicaine avec la chaîne mobile, TFBouygues1, société éminente du B.T.P (Bâtiment Tapie Publique ou Bernard Travaux Prison ?).
Je pourrais encore longtemps tirer la chaîne de l'indigence fécale télévisuelle, en allant jusqu'à critiquer le cinéma ricano-européen actuel qui doit faire pâlir de honte le cinéma magique d'antan aux couleurs du maillot de Newcastle, c'est à dire en noir et blanc.
Alors en quoi le football peut relever le niveau intellectuel de notre doux pays ? Tout simplement en démontrant que les immigrés de tous horizons ne forment pas un danger pour la nation mais une chance extraordinaire pour la France.

Le problème c'est que cette évidence a du mal à s'inscrire dans la petite tête de nos compatriotes. La question reste donc posée, comment l'équipe de France pourrait-elle réussir là où ont malheureusement échoué intellectuels, sociologues, journalistes et autres humanistes, dans leur quête de faire taire le gros borgne escorté de son petit roquet brun, plus dangereux qu'un pitbull, mais toujours en liberté contrairement aux lois en vigueur et dont les preuves rigoureuses sont apportées régulièrement, depuis plus de 2 ans, par l'équipe de Charlie Hebdo. Seul canard, par ailleurs, habilité par les Cahiers du football à critiquer notre sport préféré en raison de leur talent et de leur humour.
Quel emblème national représente plus le brassage des idées, le mélange des couleurs, l'intégration efficace et stimulante que l'équipe de France de football en cette triste année électorale 1998?

Et si l'amour d'une patrie mélangée provenait d'un descendant d'esclave guyanais, Lama le cerf volant? Par l'intermédiaire d'un voleur arabe de ballons, Zidane? Par le sens aiguisé de coupeurs de têtes de Turcs, des Arméniens Djorkaeff et Boghossian? Par le rythme de ces sorciers infranchissables aux couleurs africaines Thuram, Desailly et Ba ? Par la santé de ce Kanak infatigable capable d'écoeurer à lui tout seul toute équipe consommatrice d'anabolisants? De ce jeune Argentin à la barbichette et au coup de pied magique, 13 et Gay ?
Les membres du F.N. s'accaparent la fierté de la nation. Mais imaginez une victoire de l'équipe de France lors de cette Coupe de Monde avec cette équipe multiraciale conforme à la France des droits de l'Homme, et contraire aux travers de porc du parti de la préférence nationale.

Ce serait tout simplement en grand coup de latte dans leur fonds de commerce! Cette équipe qui incommode tous les racistes de l'hexagone a quand même plus fière allure qu'une équipe constituée de 11 petits Deschamps de souche, non ? Alors intégrons la beauté du jeu à la victoire finale et nous réduirons le FN à sa taille normale: celle de Bruno Mégret!

Partager
>> aucune réaction

> déconnerie

Le Facebook du PSG

> sur le même thème

Le vilain petit canard

La Coupe du monde 1998


K14
2003-05-12

Le bûcher des inanités

En écho à notre article sur le procès intenté à Aimé Jacquet par L'Équipe (1998, une plaie encore ouverte), un lecteur monte à la tribune pour plaider la cause du quotidien sportif, injustement victime de nos foudres…


La rédaction
2003-04-28

1998, une plaie encore ouverte

Aimé Jacquet est poursuivi par L'Équipe pour "injures publiques". Cette démarche navrante rouvre un dossier jamais complètement refermé…


La rédaction, canal historique
2002-05-26

La Rétro 1998

Nous avons récemment entré dans la base l'essentiel des articles de la première saison des Cahiers (décembre 97 / juin 98). Voilà l'occasion de les survoler ou de se replonger dans l'ambiance de la Coupe du monde 1998 avec une petite sélection thématique…


>> tous les épisodes du thème "La Coupe du monde 1998"

Sur le fil

RT @laol44: Histoire du football (2/4) : Footballerines, des femmes face à l'hégémonie masculine via @franceculture https://t.co/qdgdgnb795

RT @DialectikF: La Grande-Bretagne est le berceau de l’histoire du football. Dès les années 50, le football est abordé dans les travaux iss…

RT @SeghirLazri: Parce que comprendre, ce n’est pas excuser https://t.co/2vLmF4Yc5E

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Bjeurk

"Un maillot collector contre l'Islande." (lequipe.fr)

Décision de Lacour Martial

"La justice refuse le prénom Griezmann Mbappé." (lequipe.fr)

Gastrique Bertrand

"Comment le PSG a digéré ses éliminations." (lequipe.fr)

Flop chef

“L1-Gourvennec : ‘On n’a pas mis les ingrédients’.” (l’équipe.fr)

Ravons plus grand

“De l’ecstasy dans le drapeau du PSG.” (ouest-france.fr)