auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

> déconnerie

Le choc des extrêmes

L'avenir retrouvé de l'équipe de France

Une Balle dans le pied – Les Bleus ont atteint l'objectif d'un quart de finale, préparant ainsi l'Euro 2016, s'épargnant scandales et polémiques. Un retour à la normale dont on espère qu'il ne concernera pas que le terrain.

Partager

 

L'édition 2014 de la Coupe du monde a mis un terme à une "loi" qui s'appliquait à l'équipe de France depuis 1954 dans cette compétition: soit elle ne sort pas de son groupe (1954, 1966, 1978, 2002, 2010), subissant un échec plus ou moins retentissant, soit elle atteint le dernier carré (1958, 1982, 1986, 1998, 2006), écrivant une page de sa légende.
 

Cette fois, donc, son parcours a été "normal", s'arrêtant à mi-chemin de ces extrêmes. Le parcours d'un outsider sans résultats probants depuis trois phases finales (Euros compris, même si celui de 2012 ne fut qu'un échec relatif), mais arrivé sur la dynamique positive d'une qualification arrachée dans des conditions extrêmes et d'une année 2014 prometteuse. La sélection française aura connu au Brésil d'heureux moments de plénitude footballistique, avant d'atteindre des limites que l'on pressentait et qu'elle n'a pas su repousser – sans que l'on puisse le lui reprocher vraiment. Elle avait certainement les ressources pour faire mieux, mais toute la difficulté est d'aller chercher ces ressources, d'actionner de minces leviers, de profiter des aléas plutôt que les subir, d'entretenir une fragile dynamique, de compter sur l'efficacité toujours un peu miraculeuse de gestes individuels…
 

On a pu, en partie pour amoindrir le spleen toujours étonnamment tenace que provoque une élimination, se livrer à l'analyse de cette fin de parcours, en faire la chronique, en traquer les raisons tactiques. Soupeser la part des regrets et celles des bons souvenirs en dressant un bilan forcément personnel pour ce qu'il tient au rapport de chacun avec l'équipe de France (et à tout ce qui fait, hors d'elle et fort heureusement, une Coupe du monde). (...)


Lire l'article :


 

Partager
>> aucune réaction

Les Bleus


Philippe Rodier
2018-07-18

Deschamps, le sens de l'histoire

Au terme d’une Coupe du monde durant laquelle l’équipe de France s’est muée en une machine clinique, les Bleus se sont adjugé une seconde étoile. Le triomphe d'une génération et d’un sélectionneur qui savait où il l'emmenait.


2018-07-16

Deschamp’s Eleven

Une folle finale, des Bleus battants, un titre sur le toit du monde. Pour toucher sa deuxième étoile, l'équipe de France a pris l'eau avant de faire tomber l'orage sur la Croatie: l'épilogue improbable d'une Coupe du monde hors-catégorie. 


2018-07-11

Les Bleus ne laissent rien au Hazard

En demi, l'équipe de France n'a pas fait les choses à moitié face à une Belgique brillante mais neutralisée. • Tours de force • La nalyse • Les gars • Vu du forum. 


>> tous les épisodes du thème "Les Bleus"

Sur le fil

Un jour, tu fais un logo parodique des @girondins. 15 ans plus tard, tu le retrouves sur une écharpe en Espagne… (v… https://t.co/L2tcXF6qZq

RT @OncleFredo: Une partie de l'histoire du syndicalisme chez les footballeurs. Dans les grandes lignes. D'autres épisodes à venir... #Clas…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Il est des nô-ôtres !

"Guingamp : Eboa Eboa prolonge." (lequipe.fr)

Souici 2

"ASSE : Souici vers un nouveau prêt." (lequipe.fr)

Speed dating

"Kylian Mbappé : pas de temps pour les filles." (femmeactuelle.fr)
Mbappé, court toujours.

Gaolin Soccer

“Chine : le superbe retourné de Gao Lin." (lequipe.fr)

Franche Sibérie

"Un policier russe aux Pussy Riot : 'Parfois, je regrette 1937'." (lemonde.fr)