auteur
P.M.

Du même auteur

> article suivant

Revoir Guadalajara

> article précédent

La Gazette, numéro 42

Express-papier : Tapie à Téléfoot

Nouveau format d'article compact, le premier express-papier de l'histoire revient sur la prestation boudeuse de Bernard Tapie dimanche matin sur TF1.
Partager
Tapie se croit-il encore actionnaire de TF1? Invité inévitable de Téléfoot, le nouveau patron (sportif, faut-il préciser) de l'OM a très mal pris la petite rétrospective de sa carrière dans le football qui préludait à l'émission et qui l'a déterminé à une grosse bouderie (moue contrariée et réponses laconiques). La charge aurait-elle été lourdement appuyée, l'équipe de TF1 serait-elle devenue soudainement le repaire d'un journalisme d'investigation sans compromis? Une première question cruelle ou insidieuse a certainement été posée, le sujet a mis Tapie sur la sellette plus que de mesure? Que nenni, ledit sujet s'en est tenu à une chronologie toute bête, sans allusions ni diffamation d'aucune sorte, glissant même très vite sur ce qui fait mal. Alors qu'est-ce qui a pu ulcérer ainsi le boss? Le fait que cette chronologie place l'affaire OM/VA dans la foulée des images de la victoire en Ligue des champions? Le fait que le sujet aurait dû éviter le rappel de cette affaire, présenter BT comme un dirigeant anonyme et vierge de toute expérience? Non, c'est tout simplement le sujet lui-même : "je croyais être ici pour évoquer le présent et l'avenir" a-t-il déclaré, comme si sa présence et son avenir à l'OM ne devaient rien à son passé.

Tapie a très vite retrouvé ses réflexes d'autocrate ne supportant pas la contradiction. Que son courroux s'exprime lors d'une émission aussi indigente à cet égard que Téléfoot (voir Darmon à Téléfoot…) est assez significatif. Bernard n'assume pas, Bernard n'a pas un mot pour un passé dont il ne faudrait retenir que l'endroit de la médaille, confondant amnésie et amnistie, Bernard veut plus être emmerdé avec ça. S'il n'est évidemment pas question de secouer ses casseroles ou d'en racler le fond en permanence (ne serait-ce que par égard pour le club), Tapie ne devrait pas s'étonner de la difficulté à tourner cette page envers laquelle il nie sa responsabilité. Le plus inquiétant, c'est qu'on sait déjà qu'il n'aura aucun scrupule à assimiler ceux qui l'"attaquent" aux membres du fameux front anti-Tapie. S'il devait être surpris, ce serait pourtant du remarquable consensus qui a accompagné son arrivée, de l'indulgence d'un milieu du foot qui s'en arrange déjà très bien (voir The Boss is back in town).

Partager

Les médias et les journalistes


Jacques Blociszewski
2020-06-13

Après la crise, la désintégration du football?

Le football de l'immédiat post-Covid, avec ses tribunes vides et ses matches joués coûte que coûte, annonce-t-il le football que Jorge Luis Borges, Enki Bilal et Umberto Eco avaient prédit? 


Jérôme Latta
2020-05-22

L'Équipe : la révolution sans les armes

Le quotidien du sport esquisse un programme pour réformer le football, mais il montre ses limites et choisit en Arsène Wenger un évaluateur très partial.


Jérôme Latta
2020-03-07

Christian Jeanpierre, l'air de rien

L'éviction annoncée de "CJP" par son employeur de toujours, TF1, lui vaut enfin un peu d'indulgence. Offrons-lui un bout de rétrospective. 


>> tous les épisodes du thème "Les médias et les journalistes"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)