auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

> article précédent

Revue de stress #26

De quoi le Parc des Princes est-il “mort” ?

Une Balle dans le pied – Cinq ans après la mise en œuvre du plan Leproux, le Parc des Princes est passé d'une mauvaise réputation à une autre. Si toute violence a disparu, l'ambiance n'est pas au niveau du stade du de l'équipe qui y évolue.

Partager

 

Le Parc des Princes est un des plus beaux stades de football en Europe. Il compense son âge vénérable par la modernité de sa conception. Son architecture, certes brutale, est immédiatement identifiable, et il dispose d'un atout majeur : une acoustique incomparable qui a fait sa légende.

 

La mise en œuvre du "plan Leproux" en 2010, qui préludait à l'arrivée des investisseurs qataris, et d'une manière générale la politique d'exclusion des Ultras parisiens, a conduit à un profond renouvellement du public, et à un changement tout aussi marqué de l'ambiance. Ce retour à l'ordre et au calme a opposé ceux qui le saluent et ceux qui le déplorent. "Et il est mort le Parc des Princes" est devenu le refrain entonné par les supporters qui ont choisi de (et ont pu) continuer à assister aux rencontres, et qui se désolent de ne plus reconnaître leur stade, dans lequel on a "éradiqué" bien plus que la violence.

 

Encore faut-il, préalablement, remettre en perspective les affluences du PSG (voir l'infographie). Même aux grandes heures du club dans les années 80, la fréquentation restait modeste, et elle n'a augmenté sensiblement qu'au cours de la seconde moitié des années 90. On remarque d'ailleurs que les deux bonds de l'affluence les plus marqués ont eu lieu au moment des reprises par Canal+ (1991) et, vingt ans plus tard, par Qatar Sports Investments. (...)


Lire l'article :

Partager
>> aucune réaction

Les stades et les supporters


La rédaction
2019-03-26

Supporters : « Rendre la parole à des gens invisibilisés »

Entretien avec les auteurs du livre Supporter, une plongée dans un univers mal connu – y compris par ses propres acteurs – et plus divers qu'il n'y paraît. 


Geoff Pearson
2019-01-30

Supporters : la police britannique mise sur le dialogue et la prévention

When Saturday Comes – Les violences baissent au Royaume-Uni, mais les moyens aussi. Les forces de l'ordre expérimentent avec succès des méthodes qui privilégient une gestion intelligente. 


Jon Spurling
2018-12-06

Des supporters aux abonnés absents

When Saturday Comes – En laissant des sièges vides dans des stades de Premier League affichant "complet", les abonnés à la saison exercent leur droit de boycotter certains matches, mais d’autres ne peuvent en profiter.


>> tous les épisodes du thème "Les stades et les supporters"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)