auteur
Richard N

 

Pionnier du foot sur le Web avec Kick'n'Rush, historien pour les Cahiers et Footichiste pour son compte.


Du même auteur

> article précédent

Top 15 : les espoirs de Ligue 1

Comment créer une coupe d'Europe ?

Le 2 avril 1955, une réunion de journalistes et dirigeants à l'hôtel Ambassador de Paris jette les bases d'une nouvelle épreuve, la Coupe des champions européens. Quelques conseils pour bien réussir sa création de coupe d'Europe.

Partager

 

1. Répondre du tac au tac à l'arrogance british

Parce que ce sont les Anglais qui ont commencé. Alors que Wolverhampton a coup sur coup battu le Spartak Moscou et le Honved Budapest en match amical, le Daily Mail titre sans la moindre gêne que Wolverhampton est champion du monde des clubs. Ce qui fait tousser pas mal de monde de l'autre coté de la Manche, notamment à la rédaction de L'Équipe. Rapidement, l'éminent Gabriel Hanot rédige une réponse cinglante qui dit à peu près ceci: "Hé ho, les Britons, du calme! Amenez-nous votre Wolverhampton sur le continent, vous allez voir ce qu'on va en faire de votre champion du monde. Vous vous basez sur quoi, d'abord? J'ai bien envie de vous organiser un petit truc genre épreuve de coupe, mais avec tous les clubs d'Europe. Juste pour voir..."

 

 

 

 

2. Mettre les copains sur le coup

L'idée d'une épreuve européenne de club provoque une ébullition dans la rédaction. Gabriel Hanot a lancé l'idée, Jacques de Ryswick la relaie dans de nombreux articles et Jacques Ferran dresse un premier règlement: "Une équipe par pays, de préférence le champion en titre, épreuve à élimination directe par match aller-retour, finale sur terrain neutre. On a déjà réservé le Parc si vous voulez." L'idée est accueillie avec enthousiasme un peu partout en Europe, même en Angleterre.

 

 

3. Bousculer les institutions

Il faut désormais convaincre les instances dirigeantes, en premier lieu la FIFA: "Ouh là! Nous, on s'occupe que des sélections, hein! Vos trucs de clubs, voyez ça avec l'association que vous vous venez de créer, votre UEFA machin, là…" Donc l'UEFA? "Ouh là! C'est pas à nous de donner les autorisations, voyez ça avec les fédérations." Bref, il vaut mieux prendre les choses en main. On décide alors d'inviter alors les dirigeants de quelques grands clubs. Un petit séjour à Paris, ça ne se refuse pas. La réunion a lieu le 2 avril 1955 dans un hôtel de la capitale: "Les mecs, cette coupe d'Europe, on va l'organiser nous même!"

 

 

4. Inviter les clubs qu'on veut

Durant la réunion, le règlement de l'épreuve est rapidement adopté. Le comité décide même de fixer les matches du premier tour. Bien entendu, nous sommes en avril, tous les championnats ne sont pas terminés et l'on ne connaît donc pas encore les champions. Peu importe, il est décrété que ce sont les clubs présents autour de la table qui sont qualifiés. Les confrontations du premier tour sont même mises sur papier, sans tirage au sort, simplement selon les volontés de chacun. Il faut bien le dire: non seulement certains clubs n'étaient même pas d'authentiques champions, mais en plus le tirage du premier tour de la coupe d'Europe était intégralement truqué!

 

 

5. Se délecter de la volte-face des institutions

L'épreuve est désormais en place, rien ne semble pouvoir l'arrêter. Dans les salons de l'UEFA, on s'interroge: "Sire, ne craignez-vous pas que cette nouvelle épreuve ne porte préjudice à notre autorité?" "Nous le craignons, en effet. Mais que pouvons-nous y faire?" "Il ne reste qu'une solution, Sire: nous faire passer pour l'organisateur de ce tournoi." "Et bien soit! Essayons..." Un comité d'urgence de l'UEFA décrète donc que la nouvelle épreuve sera organisée par elle-même et que chaque club devra d'abord demander l'autorisation à sa fédération, histoire de faire les choses dans l'ordre. Enfin, le mot "Europe" ne sera pas utilisé tel quel pour les compétitions de clubs. Ce tournoi aura donc pour nom "Coupe des champions européens". Ainsi soit-il.

 

 

6. Gérer les affaires courantes

Ne reste plus qu'à régler quelques petites bricoles. L'URSS a indiqué que ses clubs ne pourront jamais prendre part à la nouvelle épreuve, vu l'impossibilité de jouer en hiver. Tant pis, nous ne verrons jamais le Spartak Moscou ni le Dynamo Kiev. L'Angleterre préfère attendre, comme toujours. Chelsea ne viendra donc pas. Plutôt que de supplier ces Anglais qui se prennent toujours pour les rois du monde, on fait comme si de rien n'était et on appelle un autre club, un Polonais par exemple. Enfin, Holland Sport se fait remplacer par le PSV Eindhoven et Copenhague par Aarhus GF.

 

Le premier tour se disputera en septembre: Partizan Belgrade-Sporting Portugal ; Real Madrid-Servette Genève ; Gwardia Varsovie-Djurgarden ; AC Milan-Sarrebruck ; Rot Weiss Essen-Hibernian ; Voros Logobo-Anderlecht ; Stade de Reims-Aarhus GF ; Rapid Vienne-PSV Eindhoven. Avouez que ça a de la gueule...

 

Partager

> Dossier

Histoire FC

Histoire FC


Brice Tollemer
2020-02-13

Acte I : de Rome à la Panenka (1960-1976)

D’une Europe étoilée à un Euro étiolé – L'Europe politique et l'Europe du football ont suivi des histoires parallèles: racontons ici leur genèse. 


Stéphane Pinguet et Pierre Martini
2020-01-10

Roger Courtois, buteur d'époques

Plus présent dans les palmarès que dans les mémoires, l'avant-centre Franco-Suisse Roger Courtois a marqué le FC Sochaux et traversé des époques agitées. 


Hind
2019-12-05

« Le football ne fait pas qu’expliquer, il fabrique »

Avec son livre sur "le football dans le chaos yougoslave", Loïc Trégourès propose une lecture inédite du conflit en même temps qu'une réflexion sur le supportérisme. 


>> tous les épisodes du thème "Histoire FC"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)