auteur
La rédaction

Du même auteur

> article suivant

Revue de stress #171

> article suivant

L'invention du consultant

> article précédent

Revue de stress #87

Cacamiseta 2017 : les candidats

L'élection du pire maillot d'élite organisée par Lucarne opposée a désigné les dix candidats à sa huitième édition. Clubs et équipementiers se sont une nouvelle fois surpassés. 

Partager

 

L'élection annuelle de la Cacamiseta, c'est le festival de la traumatologie ophtalmique, un concours de laideur qui fait rivaliser les pires viviers de graphistes chez les équipementiers, ou encore la dernière compétition dans laquelle les Girondins de Bordeaux s'alignent avec de grandes ambitions.

 

Lucarne opposée a présenté les candidats pour le trophée 2017. S'ils sont de haut niveau, on a toujours une pointe de regret en constatant que les maillots non éligibles (c'est-à-dire de clubs ne faisant pas partie des premières divisions européennes) battent chaque année des records de mauvais goût, outrepassant les limites du descriptible. On trouve de tout sur les maillots du monde: tranches de charcuterie, écorchés musculaires, motifs psychédéliques et autres inspirations insensées. Aussi la sélection apéritive des recalés est-elle toujours un grand moment.

 

 

 

 

Mais la Cacamiseta récompense les clubs qui n'ont pas l'excuse de l'anonymat pour violenter ainsi leurs couleurs et leur maillot, pourtant premiers symboles de toute équipe.

 

 

Chraumatismes en série

Parmi les tendances 2016, celle du rose. Un rose épais et gras, qui fait le malheur du Celtic et de Sunderland. Le mélange des couleurs les moins compatibles (si possible, pas du tout celles des clubs concernés) reste une méthodologie gagnante: Villarreal, Leverkusen ou Dijon ont misé dessus.

 

Pour faire le plus de dégâts possibles, les équipementiers peuvent adopter un template qu'ils pourront infliger à plusieurs équipes. Adepte de cette approche, de longue date, Nike a opté pour une trinité dégradé-rayures-fluo qui fait très mal, et qui fait des victimes de prestige: Roma, Manchester City, Inter…

 

[cliquez sur l'image pour qu'elle fasse plus mal]

 

D'autres font le choix d'un bariolage plus anarchique, comme si l'idée consistait à tout faire pour que le produit puisse à peine être reconnu comme un maillot de football. Les regards se tournent alors vers l'Est: Arsenal Tula et Rubin Kazan n'ont pas lésiné sur leur effort. Variante : apposer sur un maillot banal un record de sponsors – la méthode dite "AS Nancy-Lorraine / AC Ajaccio", adoptée par Zulte Waregem.

 

Et puis il y a les Girondins, qui laissent carte "blanche" à Puma chaque année avec pour seul brief: allez-y, faites n'importe quoi. Cette saison, c'est la thématique "carte postale de Bordeaux" qui s'est imposée, accompagnée d'une absconse devise "Fierté, Identité, Jeunesse" (si cela sonne comme un slogan du FN, c'est peut-être qu'un malentendu s'est produit avec "Marine et Blanc").

 

Encore une fois, nous n'avons que l'embarras du choix. Et jusqu'au lundi 16 janvier pour voter.

 

 

PALMARÈS
2010 : Bordeaux
2011 : Auxerre
2012 : Evian Thonon Gaillard
2013 : Barcelone
2014 : Liverpool
2015 : St Mirren
2016 : FC Köln

Partager

Cultures football


Rémi Belot et Didier Guibelin
2019-04-10

"Foot et monde arabe", le jeu et le pouvoir

L'exposition Foot et monde arabe ouvre ses portes à l'Institut du monde arabe, à Paris. Présentation et rencontre avec son commissaire. 


Ilf-Eddine alias Raspou
2019-04-06

L'USMA, le chant de l'Algérie

Les ultras algériens sont au cœur du soulèvement actuel. Comme ceux de l'USMA, aussi musiciens que supporters, dont les chansons sont reprises par tout un peuple. 


Rémi Belot
2019-03-21

Sunderland, la lose en série

À l'été 2017, Netflix décidait de suivre au jour le jour le Sunderland AC, tout juste descendu en deuxième division. Au-delà du quotidien, la série documente les effets destructeurs du foot-business. 


>> tous les épisodes du thème "Cultures football"

Sur le fil

RT @laol44: Histoire du football (2/4) : Footballerines, des femmes face à l'hégémonie masculine via @franceculture https://t.co/qdgdgnb795

RT @DialectikF: La Grande-Bretagne est le berceau de l’histoire du football. Dès les années 50, le football est abordé dans les travaux iss…

RT @SeghirLazri: Parce que comprendre, ce n’est pas excuser https://t.co/2vLmF4Yc5E

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 14h04 - liquido : Barrère n'a pas de résultats déshonorants. C'est surtout Halys la grosse déception je trouve.... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 14h04 - OLpeth : Flo Riant Sans Sonaujourd'hui à 13h44Ça fait plusieurs que je me réfréne pour poser la... >>


Le fil prono

aujourd'hui à 13h55 - balashov22 : Westhamaujourd'hui à 10h48De rien, j'imagine ? >>


Paris est magique

aujourd'hui à 13h53 - la menace Chantôme : Radek Bejblaujourd'hui à 13h32D'un côté, héhé, effectivement ; et de l'autre, je trouve ça... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 13h14 - cocobeloeil : Un célèbre sandwich.Bon, je vous laisse. Je dois y aller.A la prochaine, j'espère! >>


Présentons-nous...

aujourd'hui à 12h54 - Dan Lédan : Il y a des gens..il faut l'accepter (tonton grognon) >>


L2, National, CFA... le championnat des petits

aujourd'hui à 12h30 - A la gloire de Coco Michel : En 2009, Guingamp était tellement obnubilé par la Coupe (bouffée d'air dans une saison galère)... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 11h48 - Christ en Gourcuff : [Juego de Trono - Espagne]Alors que le procès des politiques catalans continue, dimanche prochain... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 11h39 - Yul rit cramé : Bien content qu'Utah ait quand même réussi à prendre un match dans cette série, et pas que pour... >>


Le Ch'ti forum

aujourd'hui à 11h22 - Marf : J'ai pas raté beaucoup de match cette saison, mais je n'ai pas participé à... >>


Les brèves

Bjeurk

"Un maillot collector contre l'Islande." (lequipe.fr)

Décision de Lacour Martial

"La justice refuse le prénom Griezmann Mbappé." (lequipe.fr)

Gastrique Bertrand

"Comment le PSG a digéré ses éliminations." (lequipe.fr)

Flop chef

“L1-Gourvennec : ‘On n’a pas mis les ingrédients’.” (l’équipe.fr)

Ravons plus grand

“De l’ecstasy dans le drapeau du PSG.” (ouest-france.fr)